Je ne donne plus aux associations mais suis plutôt dans l'action, je dénonce ce qu'il se passe pour faire bouger les textes, les lois croyez moi vous rendez mieux service à ceux qui en ont besoin.
Ah l'omerta quand tu es dévoilé !!!!! ça on aime pas.

C'est énorme,s' intéresser aux maisons de retraite et établissements pour handicapés
Il y à de quoi vomir. :oops: :oops:

Pourquoi y a-t-il autant d'associations ? et de bénévolat ?
Une entreprise avec des ouvriers mais qui ne sont pas rémunérés lol quelle belle aubaine que voilà
C'est pas du travail au noir ça ? après on dit qu'il y a des chômeurs et pas assez de boulot
ça me fait bien rire :D

https://www.associatheque.fr/fr/guides/ ... larie.html

et en lisant le lien :

rien n’interdit à un salarié d’une association d’être également bénévole de cette même association en dehors de son temps de travail.

Ba oui, il a que ça à faire après son travail !!!!

http://www.associations.gouv.fr/le-sout ... -etat.html

Le formulaire unique de demande de subvention est en ligne !
La France est riche de sa vie associative. Sur tout son territoire, ce sont 1,3 millions d’associations et 13 millions de bénévoles qui mobilisent des énergies, répondent à des besoins nouveaux et véhiculent l’apprentissage de la citoyenneté et du vivre ensemble. Pour que l’énergie déployée par les acteurs associatifs puisse se concentrer sur le cœur de leurs missions, l’état décline son chantier "simplifications" auprès des associations.

Comment réduire le chômage ;
sachant qu'il y a 13 millions de bénévoles
alors qu'on atteint les 6 612 700 de chômeurs

Si je comprend bien, il y a plus de personnes qui veulent travailler pour rien (sans salaire)

Pourquoi Ducros se décarcasse voyons !!!!!!
Sans doute convient-il de préciser qu'aucun bénévole n'est OBLIGE d'être bénévole ...

En outre, si les bénévoles sont désormais payés, les associations qui font appel à leurs compétences vont avoir besoin d'encore plus d'argent ... pour pouvoir les payer. Or, je viens tout juste de démontrer que, pour l'essentiel, c'est, en réalité, l'Etat qui les paient par le mécanisme fiscal que j'ai décrit. Il va donc falloir augmenter les impôts ...

On voit bien, à la lumière de cet exemple, que c'est l'ensemble de notre modèle social qui doit être revu de fond en comble. Toute la question est : "Au bénéfice de qui?"

1. Au bénéfice des personnes qui n'ont que leurs bras et leur cerveau pour gagner de quoi vivre?
2. Au bénéfice des entrepreneurs qui ont des idées et de l'entregent pour développer des initiatives créatrices de richesses?
3. Au bénéfice des investisseurs qui acceptent de prendre le risque de perdre leurs mises de fonds?
4. Au bénéfice des rentiers qui ont hérité de la fortune acquise par Papa et/ou Maman et qui peuvent vivre sans avoir besoin de travailler (puisqu'ils peuvent même confier la gestion de leurs capitaux à des personnes payées pour s'en occuper)?

On devrait avoir, en principe, des réponses à toutes ces questions dans les cinq prochaines années. ...
On a parlé cette semaine des restrictions budgétaires de l'état et ça m'a rappelé un truc

Le candidat d'En Marche avait parlé de remettre un service militaire en place.
Je n'ai pas envie de discuter sur ce que ça va coûter, ou encore qui va perdre du budget pour que ça puisse se faire, ni non plus si ça va se faire.

J'aimerai savoir ce que vous en pensez du service militaire.
Pour ma part, plutôt antimilitariste, je ne serai pas franchement pour. Mais n'étant pas à une contradiction près, je me dis de manière primaire d'ailleurs que ce ne serait pas mal pour donner à notre jeunesse une identité "française" qui leur fait de plus en plus défaut.

Je m'explique.
J'entends de manière récurrente (impression ou réalité? ) la jeunesse (toute relative car j'inclus là-dedans la tranche des trentenaires)le terme "chez moi" ou "dans mon pays" fleurir en parlant du pays d'origine de leur parents ou grand-parents. A chaque fois, c'est pour moi (fille et petite-fille de migrants espagnols), un étonnement et une indignation, car ils sont nés en France et parfois même leur parents et grands-parents sont eux aussi nés sur le sol français.
Pour autant ils ne se sentent pas français.

Alors, je me dis que le fait qu'ils soient regroupés et immergés pendant une période donnée dans une structure identique pour tous, dans laquelle on leur apporterait des valeurs patriotes, leur donnerait peut-être une certaine fierté à être français.
Très bonne ta réflexion sur l'utilité d'un service militaire et ce que cela apporte alors je donne mon ressentit qui date bien sur.
Tout d'abord la discipline et l'on ne discute pas l'ordre donné même si part moment il est "discutable"
Ensuite la tenue est la même et pas de chichis de vouloir "plaire"
La coupe de cheveux "identique" pas de cinéma à l'incorporation même si vous avez discuté 5 minutes avec un copain avant de passer chez le "coiffeur" appellation difficile tout de même vous ne le reconnaissez pas à la sortie
L'ordre de son vestiaire avec ses vêtements car aucun désordre n'est toléré et bien sur faire son lit impeccable ( le rêve pour les mamans)
La mixité sociale et culturelle quoique pour cette dernière en 1972 le problème ne ce posait pas.
L'analphabétisme était pris en compte et des soins y était apportés
Le partage............Le bonheur de recevoir un "colis" de ses parents et le bonheur de le partager avec les copains de chambre
La camaraderie un petit coup de cafard (amoureux) et les copains réponde présent.

Je pourrais @Edel continuer sur les bienfaits de celui-ci. J'espère avoir répondu en partie à ta question...............Bien à toi
L'aîné de mes 3 fils, qui a 44 ans et qui a fait son service militaire, dit comme Kissous.
Donc, autre génération, mais même ressenti . :wink:
@mayah

Sorry pour mon coup de gueule d'hier. Je suis "très" républicain" et certains propos extrémistes qui défis celle-ci me fait sortir hors de mes gonds même si celle-ci n'est pas sans reproche mais la critique de ce pays je jour de la fête nationnale me mets les boulles. Il suffit de voir l'état de la démocratie en Turquie aujourd'hui pour comprendre le bonheur d'habiter ce pays.
@ kissous : je suis rarement d'accord avec toi, mais je sais l'homme bon que tu es
et t'apprécie pour cette qualité.
Il n'est pas interdit de tenir des propos extrémistes, même un jour de fête nationale, tant qu'ils
n'incitent pas à la violence et à la haine. Une des rares libertés que nous ayons encore,
et encore : elle s'amoindrit insidieusement de jour en jour.
Je comprends que cela te choque, mais comprends que ces simagrées me choquent:
ça ressemble trop à " du pain et des jeux " de la Rome antique.
Les jeux, les spectacles : une drogue comme une autre dans le fond...
Le bonheur d'habiter notre beau pays démocratique ne doit pas nous aveugler et nous empêcher
de voir combien notre belle devise est de plus en plus bafouée : liberté-égalité-fraternité...
Ces 3 grandes dames sont vêtues de haillons et crèvent la faim maintenant.
Alors, je veux une république digne de ce nom : qui respecte tous ceux qui ont leurs pieds sur
son sol ! Cela ne signifie pas accepter les yeux fermés tous ceux qui entrent sur notre sol,
mais les aider dans le respect et la dignité : n'oublions jamais que nous sommes grandement responsables de cette situation, en exploitant leurs richesses pour notre profit et
en les appauvrissant toujours plus.
Le jour où on les aidera à s'autonomiser, à avoir de l'eau , etc...on retrouvera leur confiance et
ils ne se tourneront plus vers les extrémistes qui les montent contre nous en leur rappelant
combien nous les avons exploités.
Alors, vive une république digne et loyale, pas une qui n'en a que le nom et pas les valeurs.
Amitiés kissous :D .
Belle réflexion Mayah! ah toi toi... love love :D
Pour répondre à Edel je verrais bien un service national civique obligatoire (encadré par qui?) toute une jeunesse qui se mobiliserai pour des misions sociales, humanitaires, environnementales, etc... et pas seulement sur le sol français avec des conférences données régulièrement par des historiens des philosophes, des cours de langue française pour ceux qui en auraient besoin, le tout à la carte, du sport aussi pour l'esprit d'équipe. 
J'ai fait 18 mois de service militaire dans les commandos en Allemagne à Berlin avec les forces de l'OTAN avec des jeunes français de tous les coins de l'hexagone... Eb dehors de la chose militaire ce qui a été positif c'est ce brassage d'hommes et l'exécution de mission qui n'étaient pas belliqueuses mais qui demandaient discipline et solidarité. Je ne regrette rien de cet épisode.J'ai beaucoup appris sur moi et les autres...
   
@mayah
@zeno

En vous lisant ce soir je me dis qu'il n'y a pas grand chose qui nous diffère ............La forme dans nos propos sans doute..........!
J'avais oublié concernant le projet de service militaire ????????????? Qu'il n'est nullement question du maniement des "armes" pour les jeunes et suis d'accord avec @zeno service civique uniquement .
Ce que je retire de nos échangent est quand la volonté est présente tout est possible même au niveau de l'état
Bien à vous deux.
Après vous avoir lu,j'ai demandé à ma fille de 19 ans ce qu'elle pensait,de la perspective d'effectuer un service militaire d'un mois obligatoire La future mesure va concerner les filles et les garçons de 18 à 21 ans.Autant vous dire qu'elle n'est pas du tout d'accord et ses amis es non plus ! 
Elle trouve injuste d'imposer une telle réforme sans concertation avec les principaux intéressés.Je suis assez d'accord avec elle,à ce jour le projet n'est pas clair.Manque d'informations et de pédagogie. 
comme disait un colonel en retrzite, récemment 1 mois est ridicule,au minimun 3 mois! mais comme l'armée a cédé ou vendu des casernes et l'habillement; un gros probleme
pourquoi un service civil !
@francois

Pourquoi un service civil.....................................Car une armée performante ne peut être que professionnelle avec des militaires connaissant les nouvelles technologies garantissant des pertes humaines minimale............Les bidasses style "charlot" en folies c'est bien fini et heureusement .
Maintenant un" minimum " de 3 mois est requit sinon cela ne sert à rien.
3 mois est preconisé sur, mais ne se fera pa!!
Demander l'avis aux intéressés ? Ne sachant pas ce qu'ils vont découvrir, ils ne peuvent avoir
un avis motivé par l'expérience sur la question.
Mon fils aîné, si on le lui avait demandé avant, aurait refusé. Une fois qu'il l'a fait, puisque
la question ne se posait pas, il n'a vraiment pas regretté et en a tiré les conclusions décrites
par Zeno : d'apprendre sur soi et sur les autres.
Un mois, c'est effectivement trop court pour apprendre les valeurs de solidarité entre autres.
Pour la durée : une année scolaire, soit 9 mois, de fin septembre à fin juin, pour ne pas perturber
un cycle d'études me semble être un bon compromis.
Avec possibilités de faire ce service dans les hôpitaux, auprès des pompiers, en actions humanitaires...
comme le préconise si justement Zeno ( j'aime ta mentalité, amigo ).
On ne peut nier que nos jeunes sont en pertes de repères que ce genre de " service " leur apporte.
Mon fils aîné et mon chéri, qui en parlaient justement l'autre soir avant l'ouverture de ce débat,
disaient combien ils trouvaient que l'éloignement du milieu familial et environnemental proche
était facteur d'ouverture d'esprit et d'enrichissement, et faisait gagner en maturité.
Alors, la vraie question : quel service, dans quelles conditions, avec quels objectifs...
Je suis favorable aussi à l'idée d'un service civil obligatoire. Je trouve que ce serait un excellent moyen d'améliorer la cohésion sociale en mobilisant nos jeunes pour effectuer des missions d'entraide humanitaire ou destinées à la protection de l'environnement par ex. Se sensibiliser et travailler ensemble à des causes d'utilité publique renforce l'esprit de citoyenneté et la responsabilité de chacun.
En définir les modalités, conditions d'accueil, durée etc.. relève de nos dirigeants.. A eux de présenter un projet d'éducation suffisamment attractif pour susciter l'adhésion et pourquoi pas la création de nouveaux types d'emplois au service de l'intérêt général.
Et je suis favorable également au retour des cours d'éducation civique au lycée qui éviteraient que certains(es) ne collent dans l'urne un bulletin de vote sans même savoir ce qu'il représente.
cron