Je te hais de plus en plus 
plus je te hais
j en pleure  davantage   et plus 
plus je te  hais  
mes envies envolées
plus je te hais
mes désirs sans réalités
plus je te hais
ma solitude infernal
plus je te hais
détruire a  te faire mal
plus je te hais
j oubli que tu  as un coeur
plus je te hais
tes envies de lueurs
je te hais  d amour 
je  t aime  mg fleur
... :?
...c'est épuisant, la haine...!!! ...quelle demande d'énergie...!!!

...et c'est encore pire quand on cherche à se convaincre d'haïr...!

Mais mieux vaut aimer ou exécrer plutôt que l'indifférence...
...dans les deux sentiments, nous nous sentons vraiment vivants...!

S'il est plus facile de croire que le désintérêt et l'apathie nous protègent du mal d'amour ou des attaques quotidiennes, l'insensibilité peu à peu ne nous enferme t'elle pas dans une réelle solitude ???

...Brrrrrr... j'ai froid rien que d'y penser... :!:

... :P
...rien ne vaut un peu de chaleur...!!
Ouai, cette histoire de haine me rappelle le temps où enfant proche de l'adolescence, je nourrissais ces sentiments pour ma mère, jour après jour, jusqu'à ce que je me prépare lentement à l'assaut de même, et le jour est venu où c'est moi qui lui ai passé une sacrée torgnole..ça j'en ai plus du tout reçu, elle non plus, mais l'irrémédiable est né, s'est conforté... c'est ainsi la haine. Doit-on opposer la haine à la violence ?
Ce texte me glace comme dit chayonne et ma triste surtout .
La haine est facile , le négatif apporte peut étre une certain soulagement provisoire .
Elle peut étre un moteur puissant . provisoire également .
La haine se lit sur le visage et le corps au fil des années . Et ce n'est pas se que je lit sur la photo de l'auteur .
Autant étre mélancolique , tristement plus apaisant , possible que je me trompe .

Aprés c'est un choix , a faire .Qu'est ce que l'on veut ?
Une question que l'on se pose un jour ou jamais . Ce serait la 1er question a ce posé a la naissance si c'était possible . nous sommes humain avec des pulsions des instincts .
Je pense que l'amour au final serra plus fort et plus saint .
Mais , beaucoup plus dur a atteindre.
La vie ne facilite pas le sentiment d'amour permanent . On peut sans doute y parvenir , aprés des années de questionnement , d'auto apaisement .
Certaine blessures ne le permettent peut etre plus .
Ont Hairas certaine personne totalement opposé ou réellement méchante , c'est bien normal .
Les erreurs commissent antérieurement sont antérieure réparable ou non .
tant que le choix est possible , a chacun de voir .
Personnellement je suis dans cette démarche pas facile . on verra au final .
le mal ou le désamour qu'on a subi
le manque d'amour fusionnel
s'ajoute a la haine ou desarroi
est il reparable?
non, on a toujours des stigmates
Du poème de Lecalain, j'aime les 2 vers de la fin :
" je te hais d amour , je t aime mg fleur ".
La haine est l'un des sentiments du registre émotionnel, il est le négatif de l'amour.
Son corollaire est la colère et ce que l'on nomme : ressentiment.
Rien n'existe sans son contraire ( jour-nuit, été-hiver, etc...) : le but est d'unifier les 2,
de perpétuellement travailler sur ce qui est négatif pour l'amener à se situer dans
la " neutralité bienveillante " : c'est l'un des enseignements du bouddhisme.
C'est ainsi que l'on arrive à sortir de la souffrance, car la haine est une énergie qui blessera
plus celui qui l'émet que celui qui en est l'objet.
Pour arriver à cette neutralité bienveillante, on ne le dira jamais assez, il faut :
dédramatiser, relativiser, lâcher-prise. :wink:
A mon sens il existe tout une graduation de sentiments qui vont crescendo :
-il y a blessure profonde , voir très profonde ( selon qu'elle dure dans le temps ,, ce qu'elle atteint,, son intensité et sa façon de s'exprimer)
-un choix parfois , parfois une obligation
-la colère qui n'est pas obligatoire
-le ressentiment qui durera

Quand un problème de ce type arrive , je préfère l'indifférence , qui selon la citation est le meilleur des mépris

MARTIN LUTHER KING :le disait de façon différente
"ce qui m'effraie ce n'est pas l'oppression des méchants mais l'indifférence des bons "
Chacun réagit selon ses convictions , les attaques reçues et nul n'a de conseils à donner
francoisnicolas a écrit : le mal ou le désamour qu'on a subi
le manque d'amour fusionnel
s'ajoute a la haine ou desarroi
est il reparable?
non, on a toujours des stigmates



Je suis d accord avec'le fait que l'on garde toujours'les'stigmates du mal que l'on a subi.
La haine est un sentiment normal face à ce que l'on peut avoir subi mais selon les raisons de celle ci, elle n'est ni réparatrice, ni salutaire.
Bonjour,

La pardon c'est meilleur :) je pardonne mais je n'oublie pas

La haine je connais pas
l'amour non plus
La colère si ! ( je m'en suis servie un temps pour évoluer )
L'indifférence : je rejoins chayonne : une horreur !

@amelie : "l 'irrémédiable ? "
@francois : "stigmates " ?? pourquoi avoir choisi ce mot ? :mrgreen: moi tout de suite je pense a Jesus et a tous ceux qui ont des stigmates .... :mrgreen:

conclusion : oui la haine est inutile elle est encombrante ....