la lacheté...avoir un chien,une chienne.ce qui est mon cas et,l'abandonner.ou sont les sentiments?j'ai la chance d'ètre retraité.je me suis proposé pour faire du gardiennage.gratos.sur site gratuit,rien,nada.et poutant la spa de l'aude a été saturée.je suis ecoeuré. :evil:
Je ne m'intéressais pas particulièrement à l'ampleur du phénomène avant de lire les interventions ici, mais plutôt que de se désespérer inutilement je pense que - quitte à faire de la "pub" pour certaines associations- il vaudrait mieux souligner ce qui permet de faire régresser le nombre d'abandons - selon http://www.30millionsdamis.fr/la-fondat ... amais.html , 400 000 par an en 1976, 60 000 aujourd'hui.
Le gusse qui abandonne sciemment un animal est par définition un j'm'en foutiste, au même titre que celui qui préfère la décharge "sauvage" au coin de ma rue à la déchetterie située à 1 km... ce n'est certainement pas lui qui ira faire la démarche de mettre son animal en pension pour les vacances !
L'obligation du tatouage ou de la puce, de la vaccination, donc du passage obligé par le véto ont certainement joué un rôle majeur dans ce progrès, insuffisant mais réel. Maintenant... faut-il envisager des mesures plus draconiennes comme le permis de posséder un animal, alors qu'il n'existe pas de permis de procréer ? j'en suis pas certain.
Le chiffre impressionnant des abandons inclut les fugues, y compris depuis les refuges ou les hébergements temporaires où l'animal peut ne pas se plaire sans raison apparente. Et en parallèle, il existe des assos ou de simples sites Web qui s'efforcent de rechercher des "adoptants" (ma chienne labrador nous a été cédée par une famille qui allait devoir vivre en appartement pour raisons professionnelles).
Globalement, je crois qu'on peut se féliciter des initiatives existantes, y contribuer dans la mesure de ses moyens, et même s'étonner que le nombre d'animaux abandonnés n'ait pas progressé, alors que la possession d'animaux est encouragée par la pub, et débouche sur des activités commerciales très florissantes. Peut-être bannir certaines pratiques des animaleries (sans parler des importations clandestines...) et renforcer l'aspect éducatif - le rapport à l'animal n'est pas inné, c'est quelques chose qui s'acquiert. Mais "faire la morale" ne sert strictement à rien, surtout quand on ne connaît pas le contexte : chaque fois que mon chien a fugué (il y a toujours de petits malins pour déglinguer les barrières, ou entrer sans sonner si la porte n'est pas verrouillée) j'ai été accueilli avec le sourire par les gens qu'il était venu attendrir... le menuisier, les gendarmes, un couple de retraités, la tabac du coin et l'agent de ville qui le connaissaient bien ;) sauf une espèce de sale teigne maquillée jusqu'au bout des oreilles qui prétendait me donner une leçon ! Une seule en quinze ans, c'est pas grave, mais pareil que pour les abandons, "c'est déjà trop".
Un jour devant ma résidence, j'ai vu le véhicule des pompiers. Plusieurs pompiers discutaient avec des gens. Je me suis approchée : au milieu du groupe, un chat blessé souffrait dans une cage, en piteux état..  Les gens avait appelé les pompiers, pour un chat errant et blessé, qu'ils avaient trouvé et mis dans une cage. Les pompiers ne pouvaient pas secourir, ni même prendre en charge l'animal. Donc personne ne savait que faire...

 J'ai tenté de joindre la SPA, en vain.  Peut-être que la SPA est aussi saturée de questions, où en difficulté ? Il y a hélas pire que des abandons d'animaux, certains mettent du poison pour tuer les chats de leurs voisins. Quand à la façon dont on traite  les poulets élevés en batterie,  c'est  une atrocité, qui continue. L'abandon d'animaux n'est  hélas qu'un aspect d'une société très dure, qui veut donner d'elle une bonne image...
 
Iraine a écrit : Un jour devant ma résidence, j'ai vu le véhicule des pompiers. Plusieurs pompiers discutaient avec des gens. Je me suis approchée : au milieu du groupe, un chat blessé souffrait dans une cage, en piteux état..  Les gens avait appelé les pompiers, pour un chat errant et blessé, qu'ils avaient trouvé et mis dans une cage. Les pompiers ne pouvaient pas secourir, ni même prendre en charge l'animal. Donc personne ne savait que faire...

 J'ai tenté de joindre la SPA, en vain.  Peut-être que la SPA est aussi saturée de questions, où en difficulté ? Il y a hélas pire que des abandons d'animaux, certains mettent du poison pour tuer les chats de leurs voisins. Quand à la façon dont on traite  les poulets élevés en batterie,  c'est  une atrocité, qui continue. L'abandon d'animaux n'est  hélas qu'un aspect d'une société très dure, qui veut donner d'elle une bonne image...
 


Il y a un service d'urgence vétérinaire ... Ne peuvent-ils pas agir dans ces cas-là ?
Edel13 a écrit : Il y a un service d'urgence vétérinaire ... Ne peuvent-ils pas agir dans ces cas-là ?


Je ne sais pas, si c'est le cas ce ne peut être qu'en relation avec des initiatives locales (mes vétos de Draveil, deux types adorables, avaient un panneau d'affichage bien rempli)... ce qui est le plus rageant dans ce genre de circonstances, c'est notre propre impuissance. En rentrant de vacances (du temps où je n'étais pas en vacances permanentes) j'avais entendu trois jours de suite les aboiements d'un chien bouclé dans l'immeuble en face... il ne m'est pas venu à l'idée d'alerter qui que ce soit, pensant que les occupants des appartements voisins avaient depuis longtemps fait le nécessaire. Malheureusement, lorsque les pompiers sont venus, ils n'ont pu descendre par le balcon que le cadavre d'un chien de bonne taille, apparemment mort de faim. Vacances ? Expulsion ? Décès accidentel des maîtres ? Personne ne le saura jamais, inutile de blâmer sans savoir, mais je m'interroge toujours sur l'attitude du voisinage immédiat, la frontière entre le respect de la vie privée et l'indifférence. En me disant que si j'avais alerté le gardien (probablement un peu sourdingue) de cet immeuble où je ne connaissais personne, le clébard aurait peut-être survécu.
J'ai un chien dont j'ai hérité "sans le vouloir"... Je fais quoi ?
ponpon a écrit : J'ai un chien dont j'ai hérité "sans le vouloir"... Je fais quoi ?


Tu continues de faire ce que tu fais si bien aujourd'hui, tu l'aimes ;)
T'es une rigolote toi :lol: ...
Maintenant, plus qu'à attendre l'expertise de Philemon45 :wink:
ponpon a écrit : T'es une rigolote toi :lol: ...
Maintenant, plus qu'à attendre l'expertise de Philemon45 :wink:


Tous les animaux qui vivent à la maison (2 chiens 3 chats, des tourterelles- un perroquet )- sans compter ceux placés) s’en sont venus un jour et voyant de la lumière ont squatté mon espace sans plus jamais repartir , voila 12 ans que ça dure …. Faut croire que la bouffe est bonne !
attention Ponpon de ne pas faire le "master chef" ..... 
segnorette a écrit : ...Tous les animaux qui vivent à la maison (2 chiens 3 chats, des tourterelles- un perroquet )- sans compter ceux placés) s’en sont venus un jour et voyant de la lumière ont squatté mon espace sans plus jamais repartir , voila 12 ans que ça dure  ...


Il faut de l'espace pour accueillir autant d'animaux non ? car dans mon T4 donnant sur la rue, je trouve que le chien c'est amplement suffisant. J'ai une affection toute particulière pour les chats, mais je ne peux pas en avoir, les risques qu'ils s'échappent et se fassent écraser sont trop importants.
Dans le quartier, ceux qui durent plus d'un an se comptent sur les doigts d'une main -ou vivent en étage et ne peuvent sortir -
Edel13 a écrit :
segnorette a écrit : ...Tous les animaux qui vivent à la maison (2 chiens 3 chats, des tourterelles- un perroquet )- sans compter ceux placés) s’en sont venus un jour et voyant de la lumière ont squatté mon espace sans plus jamais repartir , voila 12 ans que ça dure  ...


Il faut de l'espace pour accueillir autant d'animaux non ? car dans mon T4 donnant sur la rue, je trouve que le chien c'est amplement suffisant. J'ai une affection toute particulière pour les chats, mais je ne peux pas en avoir, les risques qu'ils s'échappent et se fassent écraser sont trop importants.
Dans le quartier, ceux qui durent plus d'un an se comptent sur les doigts d'une main -ou vivent en étage et ne peuvent sortir -



oui Edel13 j'ai assez de place pour cette ménagerie. De nombreux chats aussi sont morts pour avoir traversé la route, mais je ne peux pas les tenir en laisse, pourtant 2 résistent et sont toujours là!
le souci c'est les vacances, il faut une permanence ....  
Tous les animaux qui sont à la maison, ( trois chats), sont également des animaux recueillis
et ils trouvent la maison bonne aussi.
Le dernier que j'ai recueilli à l'hiver 2012 où il faisait si froid est un animal castré, sans tatouage,
j'ai fait contrôler, pas de puce non plus, je l'ai signalé dans les SPA, les magasins, mais il n'a jamais été réclamé.
C'était pourtant un animal entretenu, en bonne condition, gentil de plus, qui rentre et ne passe jamais une nuit dehors, pas certain qu'il ait été abandonné, il peut s'être aussi perdu.
A la différence du chien qui suit son maître, le chat s'il ne se trouve pas bien quelque part et qu'il trouve une gamelle ailleurs, peut très bien aussi changer de maison.
Iraine a écrit :Un jour devant ma résidence, j'ai vu le véhicule des pompiers. Plusieurs pompiers discutaient avec des gens. Je me suis approchée : au milieu du groupe, un chat blessé souffrait dans une cage, en piteux état.. Les gens avait appelé les pompiers, pour un chat errant et blessé, qu'ils avaient trouvé et mis dans une cage. Les pompiers ne pouvaient pas secourir, ni même prendre en charge l'animal. Donc personne ne savait que faire...

J'ai tenté de joindre la SPA, en vain. Peut-être que la SPA est aussi saturée de questions, où en difficulté ? Il y a hélas pire que des abandons d'animaux, certains mettent du poison pour tuer les chats de leurs voisins. Quand à la façon dont on traite les poulets élevés en batterie, c'est une atrocité, qui continue. L'abandon d'animaux n'est hélas qu'un aspect d'une société très dure, qui veut donner d'elle une bonne image..."

J'ai été confrontée un jour à ce cas.

Les voisins avaient appelé les pompiers pour un chat qu'ils voyaient tituber.(C'était un dimanche)
La démarche était pleine de bonnes intentions.
Comme c'était un chat errant qui venait manger à ma porte depuis plusieurs années,
j'ai demandé aux pompiers ce qu'il allait advenir de lui.
Donc ils allaient l'emmener chez le vétérinaire de garde, c'était tout proche de chez moi.
Je leur ai dit que je voulais parler au vétérinaire, et fort heureusement pour ce pauvre chat.
C'était un chat non tatoué, donc non identifié, on ne peut dans ce cas joindre les maîtres
et si je n'avais pas été là pour payer la note, il aurait été euthanasié m'a t'on dit.
j'ai donné l'hospitalité à 3 chats errants , j'ai rencontré une responsable de la SPA (au rayon aliments pour animaux) , et je communique ceci :

il est possible de faire soigner un animal errant gratuitement , il suffit de tél à la SPA de votre ville , et de donner son nom et tél . elle vous indiquera l'adresse du vétérinaire qui prendra l'animal en charge (il sera payé par la SPA)
merci pour l info , bien utile