Bonjour Masdames,
Je vais vous parler de vécu entre moi et l'une de mes amies.
Concernant l'amitié entre un homme et une femme, c'est possible.
Dans la vie tout est possible en théorie.
Mais en pratique cela doit être vécu pour avoir une opinion précise. Mais pour moi cela n'a pas été le cas.
Il y a quelques années, moi et une de mes meilleures amies, nous avions commencé, à nous voir plus souvent.
Au début je me sentais bien avec elle quand on se baladait tranquillement.
On pouvait parler de tous sans limité, sans gêne, nous avions l’esprit ouvert et pas de secret entre nous.

Seulement, au bout d'un moment, j'ai commencé à avoir des sentiments très forts envers elle.
Vous savez, ces moments ou tout est parfait et où l'on voudrait que cela dure longtemps?
Un jour, j'ai compris qu'il ne pourrait rien avoir entre nous de plus qu'une belle amitié, amitié empoisonnées pour moi.

Du jour au lendemain, ce n'était déjà plus pareil.
Cela devenait douloureux pour moi de la voir régulièrement en sachant que je n'étais qu'un ami.
Mais pour moi, elle était beaucoup plus.
En plus de la tristesse de mon cœur et comme si cela ne suffisait pas, le grand barbu là haut (et pas le père Noël), en rajouta une couche.
Vous savez, la petite cerise sur le gâteau déjà bien gros?

Dans nos discussions, venait parfois des petites questions du genre;
« On est amis depuis longtemps n'est-ce pas ? »
« Juste des bons amis. Tu es d'accord ? »

Avec un regard appuyé de certitude qu'elle me lançait avec cette question.
Du coup je lui répondais :
« Oui bien sûr, juste des amis. »

Pour ne pas dire le contraire et risquer de perdre une seule miette de cette "amitié" douloureuse.
Et hop : une partie de moi qui part en morceaux.
En plus de la tristesse et de la douleur venait une boule à l'estomac.

Pour finir, à chaque fois, le fait de la voir me démolissait plus que ne me rendait heureux.
Elle est bien l'amitié !
Moi, je ne lui disais rien, je ne laissais pas mon cœur s’exprimer tout simplement.

Comme quoi votre amie ou votre ami, peut prendre votre cœur en otage et ce sans même le savoir.
Peut-être que si cela se trouve, votre ami voudrait être plus pour vous sans que vous ne le remarquez.
Cela peut-être aussi pour un homme comme pour une femme, vu que c'est possible dans les deux sens.

Un jour, longtemps après, où elle m’avoue que c’est dur pour elle.
Car mainte fois, elle pensait que nous ferons l’amour un jour ou l’autre.
Mais c’est moi qui lui résister.
Alors là, je tombais de haut. Je ne me suis jamais douté de ces désirs à elle.

Je pense que oui, une amitié entre un homme et une femme est possible.
Mais elle se fait avec prudence et honnêteté.
Me concernant, on s'est perdu de vue, et cela est peut-être mieux pour moi comme pour elle.
J'avoue ne lui avoir jamais dit ce que j'éprouvais pour elle.
Le cœur sait ce que la raison ignore !

J'en profite de ce moment, pour vous dire que nous les hommes, nous ne sommes pas tous des obsédés ou des machines qui ne pensent qu'à se faire des conquêtes et se soûler.
Certes on n’est pas tous des poètes, mais certains ont des sentiments humains.
Et mettre des limites ou des frontières entre nous, est-ce une bonne chose ?

Moi, qui aime câliner et être câliné, donner et recevoir, je pense qu’il faut laisser son cœur ouvert….
Je ne suis qu’un grand bébé qui est resté naturel et pur à la fois.

Bisou
Votre ami simplement …… :P
MaJoie
Bonjour,

Belle histoire au départ...mais qui finit bien mal : si vous aviez des sentiments pour elle, et qu'elle vous tendait la perche, pourquoi l'avoir laissée partir sans lui avouer vos propres sentiments?
Je ne comprends pas bien...quelque chose m'échappe sans doute par manque d'éléments. Une énigme, à mes yeux, mais bien sûr, cela vous appartient, l'on ne peut ressentir et penser à la place de quelqu'un d'autre...
En tout cas, merci de nous donner l'occasion de réfléchir à cette question.
Je dirais : la raison ignore ce que le coeur sait, et pas l'inverse...

Seulame
Moi, je ne lui disais rien, je ne laissais pas mon cœur s’exprimer tout simplement.

Il ne t'est pas venu à l'esprit que nous n'avions plus seize ans ?
Quand une femme te plait, tu lui DIS !

C'est quand même la base, non ?
bonsoir
ils existent aussi des hommes qui jamais n'avouent ni ne parlent de leurs sentiments
et cela est très difficile à vivre
Bienvenue, Suzy.

Je rajoute donc une bricole:

Quand un homme te plait, tu le lui DIS !

C'est quand même la base aussi, non ?

En fait, je crois que la timidité est le fruit de la non-expérience.

Je suis surpris, souvent, de constater, que des personnes ayant passé la cinquantaine ont encore du mal, a dire gentiment à l'autre : "vous me plaisez bien".
Homme à femme, ou femme à homme.

Il ne s'agit même pas d'oser. On osent les choses dangereuses. Là, où est le danger ?

Vivons, bon sang !
SUZY620 a écrit : bonsoir
ils existent aussi des hommes qui jamais n'avouent ni ne parlent de leurs sentiments
et cela est très difficile à vivre

C'est vrai...Aux yeux de beaucoup d'hommes, les émotions, c'est pour les femmes!

Il y en a même qui les craignent, les émotions et nous les reprochent ! d'où ce contrôle qu'ils ont de leurs ressentis, de leurs sentiments...sans doute à cause de leur éducation de petits garçons qui devaient se montrer des "hommes" , ne jamais pleurer etc...
Un homme peut être à la fois yang , mais aussi yin selon les circonstances.

Et puis, cet adage populaire semble bien les inviter à se lancer, à oser: et même si cela semble un peu désuet:"L'homme propose, la femme dispose"...Mais, me direz-vous...ce temps-là est fini, maintenant la femme s'autorise (même si cela est encore difficile pour moi!) à oser davantage.
Ah! les habitudes, les conditionnements...
[quote="Majoie"]Bonjour Masdames,
Que c'est bien exprimé! C'est un homme qui parle de son coeur de ses sentiments
c'est émouvant