Mich34 oui cela fait plus de 30 ans que j'habite ce petit village ma dernière fille y est née. Donc si c'est une des grandes familles de St Lo oui je dois les connaitre ou du moins en avoir entendu parlé car étant réservé j'ai beaucoup de mal à melanger avec la population pour des activités mais je ne suis pas une inconnue non plus mdr....
-----------------------------------------------

J'approuve sans réserve les situations, la solitude vient progressivement dans les cas d'un divorce, long et jugé par les uns et les autres, y a t-il eu frustration, conflits, procès?...la décision traîne en longueur, pour que le choix soit fait en toute responsabilité, MAIS...

Pour le cas du décès du conjoint que j'ai subi trop jeune à 48 ans après 25 années de mariage heureux... plus de vie de famille...
La rupture est brutale et la solitude commence au lendemain de la cérémonie, sans transition...
La belle famille n'est plus votre belle famille et votre famille, sous des impressions bienveillante, vous vole votre veuvage...
Le terme de veuf est une horreur qui éloigne vos amis, on n'invite pas un veuf dans une fête (c'est trop triste), donc la solitude s'instale et on la vie mal.
Plus d'anniversaire, de fêtes des père ni des mère évidemment, de Noël ...
plus de lien sociaux, des conversations gênées, peur de froisser, maladresses et de sous entendus, si vous faites la gueule, ça ne va pas, si vous riez, ça ne va pas non plus... Si vous vous repliez, on vous le dit, si vous sortez, on vous le fait savoir...
Dans mon cas, je suis resté seul avec deux garçons de 18 et 23 ans donc, inéluctablement, vous êtes coupable d'être le survivant.
Ensuite viennent les problèmes de succession... perso, le problème du remplacement de ma principale collaboratrice (conjointe) dans notre société... La confrontation avec la clientèle... Je ne vous dit que ça....
BREF: Il faut tout reconstruire seul et après ça, la solitude est un réconfort.[/quote]
------------------------------------------------------------------

Je vous comprends parfaitement. J'ai quitté mon mari pour reprendre ma liberté et j'ai choisi d'être seule du moins dans ma maison mais, j'ai toujours eu un homme dans ma vie affective.
J'aime être seule et en effet ma solitude est plus douce que celle qui est imposée à certain(e)s.

Vous parliez du veuvage et du fait que parfois, on vous évite même vos amis (ce que je ne comprends pas), j'ai eu l'occasion de fréquenter un ou 2 veufs et en effet, ce ne sont plus des relations simples et faciles. Je n'ai pas pu accompagner la personne et je ne voulais pas prendre la place de la personne disparue, je me suis promis de ne plus avoir de relation avec des veufs....
Je puis comprendre que ce soit très difficile de passer à autre chose après une perte si violente mais, ma situation étant bien plus légère il m'est compliqué de m'impliquer dans ce genre de relation.

Il est en plus très difficile de parler de cela avec la personne pour lui permettre de passer à autre chose, les mots ne sont pas simples à trouver et pourtant, en parler est le plus sûr moyen de prendre conscience que la vie continue et que personne ne peut revenir en arrière pour la changer.
Je vous rassure, Lune, même si toutes les veuves ne sont pas joyeuses, certains veuf peuvent l'être, je n'ai jamais rencontré autant de femmes passionnées depuis ma jeunesse...
Justement, parce que je suis LIBRE!
La situation que je décrit est dans l’immédiat-veuvage, ensuite il faut du temps, pour reconstruire et en aucun cas être un boulet, pour ça, la rupture est essentielle évidemment, et si vous y parvenez, alors la liberté d'expression, dans tous les sens du terme, est formidable, c'est à vous et vous seul que revient la responsabilité de la communication de votre joie de vivre, sans quoi, vous vous enfermez définitivement dans la solitude...
La situation de solitude du veuf que j'évoquais dans mon intervention, est celle qui est dans le regard de l'autre, celui de vos proches qui vous ramène à votre condition de veuf.
La reconstruction dont je parle est, justement, la reconquête de sa liberté, c'est la solution pour sortir de ce cercle vicieux ou votre entourage vous enferme...
J'ai donc pris le contre pied et assumé rapidement la rupture. Je me suis même remarié et divorcé dans la foulée, mais ça m'a obligé à tout changer, donc je remercie CLARA au passage...
Ce que je dit maintenant, 20 ans après est le fruit de l'expérience pour échapper au clichés.
Personnellement, j'ai retrouvé la joie de vivre pleinement ma vie, avec ce petit plus, de libre expression et de passion, qui fait toute la différence: Le bonheur d’être.
Croyez moi, il y a plein de femmes qui ne demandent qu'a s'exprimer...
@Paprikalan : merci de ce témoignage plein d'émotions que je ressens sincère et honnête... :D

C'est la preuve qu'on peut tout surmonter, même les épreuves les plus cruelles.. mais il faut laisser le temps aux plaies du coeur de se cicatriser.
Pour ma part, je pense qu'il ne faut surtout pas généraliser !
J'ai rencontré une personne divorcée depuis plus de 10 ans et qui pourtant n'avait absolument pas fait le deuil de la séparation !
Alors quand j'entends dire que les veufs(ves) ne sont pas fréquentables parce que dans leur esprit la personne disparue est toujours présente, ça m'irrite un peu, chaque personne a une histoire et un vécu différent, tout dépend du chemin parcouru, et pour moi chaque personne mérite qu'on prenne le temps de la connaitre avant de porter des jugements trop hâtifs !
Chère Eglantine : sur ce sujet ou sur d'autres, tu as raison : il ne faut jamais généraliser !

Chaque personne est différente et avance dans sa souffrance comme dans sa reconstruction à son propre rythme...

Les jugements hâtifs peuvent déstabiliser ou tromper nos opinions. Prenons plutôt le temps de nous écouter, de jauger l'aptitude et la volonté de s'ouvrir aux autres et de se découvrir tout simplement.

535141_776182222510230_6163102647312740627_n.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
20664591_926519687496505_958431581760086469_n.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Merci Grandsoleil !
J'apprécie ta façon de voir les choses, ta modération et ton ouverture d'esprit !! :)
Eglantine tu as entièrement raison, j'ai rencontré un divorcé qui pendant tout le temps de notre rencontre ne m'a parlé que de son ex, bien qu'ils ne vivent plus ensemble il passait son temps avec elle il faisait les courses tout avec elle. Je l'ai fuit à grand pas. Pour ma part, je considère la vie comme un livre que l'on écrit, et pour moi il s'est cloturé après 40 ans de mariage. J'ai commencé à l'écrire en espérant qu'il y aura une belle histoire dans ce livre comme dans le premier.
ninoudu30 a écrit : Mich34 oui cela fait plus de 30 ans que j'habite ce petit village ma dernière fille y est née. Donc si c'est une des grandes familles de St Lo oui je dois les connaitre ou du moins en avoir entendu parlé car étant réservé j'ai beaucoup de mal à melanger avec la population pour des activités mais je ne suis pas une inconnue non plus mdr....


Oui Minou, grande famille de St Lo, vous devez être en pleine fêtes, hummm, le déjeuner au prè,  les vachettes, le soir, le bal  :wink: :wink: j'en ai fait qq unes et j'adorai, mes grands parents, oncles, tantes se deguisaient pour le déjeuner, de bons souvenirs  :D
:oops: :oops:
XAVIER1963 a écrit : voila elle est partie et me voila seule dans cet appartement charge de souvenirs
apprendre et renaître
non ça n est pas de sa faute si pendant vingt ans je me suis oublier
non ça n est pas de sa faute si pendant vingt ans ma vie c était elle et notre fille
mais voila maintenant il me faut penser a moi
pas facile
écouter ma musique
lire mes livres
faire mes sorties
mais pour le moment seul seul seul
ho je sais bien mesdames que vous n êtes pas ici pour Ecouter un cœur solitaire
il me faut reaprendre tellement de choses
tellement de choses