en chanson ...
Barbara "Le mal de vivre" https://www.youtube.com/watch?v=msbaHMkNdB4

dans une correspondance de Jung
« Chère N. Je suis désolé que vous soyez si mal en point.
La dépression signifie en général qu’on est ‘tiré vers le bas’.
Ce qui se produit lorsque consciemment on n’a absolument pas le sentiment d’être ‘en haut’ quoi qu’il en soit.
Je me garderais donc bien d’éliminer cette hypothèse. Si je devais vivre dans un pays étranger, je chercherais une ou plusieurs personnes qui me paraîtraient aimables et je me montrerais utile envers elles, de façon à ce qu’on me manifeste de la libido de l’extérieur, fût-ce sous une forme quelque peu primitive, comme le fait le chien par exemple en remuant la queue.
J’élèverais des animaux et des plantes, dont le développement me réjouirait.
Je m’entourerais de belles choses — objets, sons et couleurs —, même toutes simples, et primitives.
Je mangerais et boirais bien. Je n’aurais de cesse, lorsque l’obscurité se fait plus dense, de pénétrer jusqu’à son tréfonds, jusqu’à ce qu’au cœur même de la douleur m’apparaisse une lumière, car in excessu affectus la nature elle-même opère un retournement.
Je dirigerais ma rage contre moi-même et à sa flamme je ferais fondre mon plomb.
Je renoncerais à tout et n’accepterais que les activités les plus humbles, si ma dépression devait me pousser à quelque violence.
Je lutterais avec le sombre Dieu jusqu’à ce qu’il me déboîte la hanche. N’est-il pas aussi en effet la lumière et le ciel bleu dont il me prive ?
C’est là en tout cas ce que je ferais.
Ce que d’autres feraient, c’est une autre question à laquelle je ne puis répondre. Mais pour eux aussi il existe un instinct qui les pousse soit à se tirer d’affaire soit à descendre jusqu’au plus bas.
Mais il n’y a pas de demi-mesure ni de tiédeur possible. […]
Avec mes vœux cordiaux,
fidèlement vôtre, »
— C.G. Jung

@malaja, effectivement ... comme tu le soulignes la dépression se retrouve symptômes ou syndrome parfois très dévastatrice, souvent banalisée et comme j'aime me poser mille questions sans forcément trouver une réponse, mais des possibles, je partage les savoirs ou tout du moins les idées, les réflexions, et les doutes ... quelques pistes
http://psychiatriinfirmiere.free.fr/inf ... ession.htm
http://www.infirmiers.com/etudiants-en- ... ssion.html

@michel que ferions-nous sur ce genre de site si nous étions tou(te)s si bien dans notre peau ...
Si tu n'as pas le moral Bandicoot ou une autre, viens échanger avec moi quelques mots
@carpediem

on peut être sur ce site aussi pour s'amuser !!!
Je "fréquente" les jeux et j'y prends beaucoup de plaisir !!! et çà m'a permis de rencontrer des gens fort sympas et bien dans leur tête et leur peau !!!
michelandes a écrit : bises far ...

tu m aurais dit il y a un an et demi que j aurais prochainement des coups de blues voir legere deprime j aurais rigolé ... je ne cherchais rien , j avais des amis (ies) tout pour etre heureux et tout et tout

mais voila un an et demi après .......... cela m arrive en plein visage , en etant incapable de reagir plus rien ne m interresse , plus rien ne capte mon attention ....... meme mon travail que j ai arreté d un seul coup ( et pourtant ) !!! pas d raisons particulieres pas de faits qui ont provoqué cet etat

mon etat de sante pourtant va beaucoup mieux mais le reste ( l envie , lenvie de parler , de rencontrer me fuit) j ai dans mon esprit que tout ne peut que rater ..... donc ne tentons rien

je suis sans reaction .... je me dis c est la vie......... point peut etre est ce passager ?? mais je ne souhaite a personne cette situation dure a comprendre et a vivre


Je te souhaite de retrouver très vite la bonne humeur, la joie; l'envie de faire comme je t'ai connu il y a une bonne année...tu as été là dans les moments où moi même j'ai failli sombrer et tu m'as fais rire...J'aimerais en faire autant donc sache qu'ici il y a des personnes sur qui tu peux compter...ça surprend ces états là mais on s'en sort souvent...passage à vide mais qui ne dure jamais bien longtemps sauf si les causes sont plus profondes...Il y a surement des petits trucs que tu peux faire pour te donner quelques objectifs et petit à petit avancer vers un mieux être...peut être aussi as tu besoin de prendre du recul, de te protéger, de réfléchir à toi, à ta vie donc prends le temps nécessaire...
je te fais de grosses bises amicales
Bonsoir je suis tout coeur avec vous courage et bonne continuation
@ squatina c'est un point de vue, ceci étant très objectivement lorsqu'on vient sur internet c'est du temps qu'on prend sur notre quotidien nos ami(e)s réel(le)s, notre famille, nos loisirs ... aussi infime qu'il soit ce temps est pris hors de la réalité dans une sorte de bulle, ça reste un échappatoire à une réalité, un manque de quelque chose, tu pourrais rire avec tes amies faits de chair et d'os face à face ou ta famille, t'en créer d'autres dans la réalité via des expo, théâtre, d'autres ami(e)s, qu'on l'accepte ou non le net nous replie sur nous-mêmes insidieusement jusqu'à devenir comme une drôle, pour combler un manque on se créer d'autres manques, avec une fausse sensation d'être moins isolé(e).
D'autre part, ce besoin de se confier à des inconnus, de parler de choses intimes ... sans avoir peur du jugement puisqu'on ne les connait pas, mais pourquoi avoir peur du jugement des siens ? J'y viens aussi et ça me questionne ...
Je ne juge pas (sauf moi-même bien souvent), j'essaie néanmoins de conserver une certaine honnêteté intellectuelle vis à vis de moi même en particulier.
Tu as raison ..... mais en ce qui me concerne l'objectif est de rencontrer physiquement ces contacts virtuels donc vivre en vrai les moments de partage dont tu parles .... et c'est en bonne voie pour certains ....
Mes amis et ma famille ne vivent pas à mes côtés ...... je projette de les visiter ou j'attends leur venue ...... le temps que je passe sur le net (sur le site) n'est volé à personne puisque cela comble ma solitude actuelle due aux circonstances de ma vie présente
Et je ne m'empêche aucune autre activité annexe ............. je le vis juste comme un complément et n'en attend pas "tout" juste passer un peu de ce temps que je n'occuperai peut être pas mieux autrement.
Et en fait, à chacun, chacune ses raisons, ses attentes ............. l'essentiel étant de rester vigilant pour que la démarche reste "raisonnable" ....;
Je suis en accord avec vous deux, les filles .
- " ça reste un échappatoire à une réalité ": une évidence, soyons lucides et honnêtes.
- " l'objectif est de rencontrer physiquement ces contacts virtuels": c'est aussi le mien.
- " besoin de se confier à des inconnus, de parler de choses intimes, sans avoir peur du jugement ":là, je mettrai un bémol. Certaines personnes, hélas pas très bienveillantes, relèvent quelques confidences pour se permettre des commentaires ironiques sur le mode méprisant.
J'en ai fait les frais il y a peu, j'ai eu droit à un petit rappel d'un message où je disais
sans rancoeur aucune que mon compagnon était radin, et ce commentaire
( après ma phrase : "ou ça lui convient, ou il passe son chemin" ,
dit en boutade et parce que ça rime ) :
" en gros, pour résumer : ça passe ou ça casse ! Combien tu te défonces....
avec un petit bonus pour le radin qui s'accroche à sa baraque : lui soit il met de l'eau dans son vin,
ou il te saoule pour que tu te casses " : sans savoir qu'en fait, la baraque est mienne, sans savoir
quel type de relation j'ai avec mon compagnon.
Alors, pour les confidences, vaut mieux bien réfléchir à 2 fois avant d'en faire, et encore
les moins intimes possible, ou alors en mp aux personnes en qui on a confiance.
Bisoutes, les louloutes . :wink:
malaja a écrit : La dépression est une vraie maladie qui se soigne, ne pas la prendre à la légère !
Blues et déprime, ça arrive.... selon ce qu'on a vécu, la période anniversaire d'un événement douloureux, etc.
selon la personnalité certains se cachent pour souffrir en silence et attendre que ça passe, d'autres au contraire en parlent aux amis, à la famille, prévoyances obsèques (c'est un peu fait pour ça les amis et la famille), sortir, faire du sport, partir en vacances etc.
Dans tous les cas si ça dure ne pas hésiter à se faire aider par des professionnels :)
bon courage à toi ma belle :)


Il est toujours difficile de soigner une déprime, surtout si elle est liée à une rupture amoureuse ou déception amoureuse. Cela dépend de la volonté de la personne.
@mayah

C'est toujours un plaisir de vous lire!!!!! je vous lis "l'objectif est de rencontrer (physiquement) ces contacts virtuels!!!!! Mais je pense avoir lu que vous aviez un "compagnon" Alors où est la logique dans tous cela???? Je crois que vous aviez appuyé mes dires quand j'ai déclaré on n'aime (plus)on se (quitte) bien sur si possible sans (fracas) car de toutes façons une rupture fait très mal...
@ kissous : je n'ai pas dit que je voulais rencontrer un homme, mais des ami(e)s.
C'est pas du tout la même chose. Il y a des groupes régionaux, je compte bien participer
à quelques rencontres, pour de bonnes parties de rigolade . Je commence à me faire des copines,
ma recherche principale sur ce site, et si je dis ça, va t-on me taxer de lesbienne ? :wink:
J'ai écrit sur ma présentation : recherche amitié homme ou femme : amitié, kissous, seulement amitié.
Je pense que c'est clair, non , ami kissous ? Allez, je te fais une grosse bise toute amicale. :wink:
Gaffe devant, gaffe derrière
Je ne retiens de ma vie que des images rudimentaires
L’espoir devant, plus rien derrière
Et chaque jour qui viendra
Me ramènera quelque bout de bonheur,
D’amitié et d’amour et d’odeurs
Chaque soir je les rassemblerai
Les ajouterai à ma montagne de bonheur.


Lumière devant, lumière derrière
Le printemps est un voyou
Et quand je chante je suis son frère
L’amour devant, mes voyages derrière
J’ai le cœur, le corps fatigués mais je désire
Je désire la vie toute entière
Ses joies et ses misères
Je désire m’assoupir rassasié
De tout ce que l’on peut haïr ou désirer.

Gaffe devant, gaffe derrière
Ma belle montagne de bonheur devient trop haute
J’en ferai une autre.
20160417_182448.jpg
coucou......j'ose presque pas le dire.......je suis toujours de bonne humeur.....et joyeuse :lol:
Pourtant, la vie n'étais pas toujours tendre avec moi...j'ai aussi eu mon "lot" de soucis... :(

C'est mon caractère qui est pour beaucoup...j'apprécie la vie tout simplement..
je suis entourée de mes amis.....et je profite de chaque jour....et de chaque instant...
En plus, avec le soleil......et la pleine lune (sourire)........

BisouS Ebbie34

pont canal à Béziers !!
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.

à chris45
https://youtu.be/ryqDXgYhOng.......belle chanson de Michel Corringe........Gaffe devant..

BisouS Ebbie34..
Je ne voulais pas intervenir dans ce forum mais je voudrais répondre à carpediem .

Pour déjà revenir au sujet, la dépression ( qu’il ne faut pas confondre avec une déprime passagère ) est quelque chose de très difficile à vivre – quand on a encore la sensation de « vivre » - c’est quelque chose qui couve jusqu’au jour où notre corps , dont on a pas voulu entendre les alertes, nous dit stop ! Il faut se faire aider par des personnes qui peuvent nous aider ( encore faut-il trouver le « bon » psy…) et éviter de plonger nos proches dans le sentiment d’impuissance qu’ils auront à vouloir nous sortir de là. Ils ne sont pas formés pour, ne seront jamais suffisamment disponibles pour nous et… eux aussi ont leurs problèmes.
Je souhaite de tout cœur bon courage à tous ceux et celles que cette maladie atteint mais ne désespérez jamais, ne culpabilisez jamais surtout, vous allez vous en sortir et il y a de grandes chances que cet épisode de votre vie ne laisse aucune trace , même si pour le moment vous en doutez.

@ Carpediem
Je comprends bien ton point de vue mais il me semble juste un peu réducteur parce que c’est le ressenti d’une personne encore jeune – une génération nous sépare – et qui est probablement encore en activité.
Sur ce site, beaucoup sont plus âgés, en retraite avec encore leur compagne/compagnon, ou bien carrément dans une solitude proche de l’isolement. Personnellement je me situe dans la dernière catégorie.
Je n’ai pas cherché à m’inscrire sur ce site, il m’est apparu en pub alors que je cherchais quelque chose sur le net et je me suis dit « pourquoi pas ? «
Depuis 2 ans et demi, j’ai de véritables amis/amies sur ce site, que je connais, qui viennent chez moi et je vais chez elles/eux – enfin je devrais dire « lui » car je n’ai qu’un seul ami masculin - ils font partie de ma vie, je les aime et ils me le rendent bien ! et ils m’aident tellement à vivre ma solitude. ! non, je devrais dire à vivre, tout court !
Quant aux confidences, il est parfois plus facile de se confier à des inconnus qu’à ses proches, surtout si ces confidences concerne nos proches … mais ( Mayah ) il faut faire preuve de discernement ! cela dit personne n’est à l’abri d’une trahison, dans la « vraie » vie ou en virtuel.
Justement le « virtuel » …. Je n’ai jamais considéré que les personnes avec lesquelles je correspond sont « virtuelles ». Je pense à certaines dans la journée, sans les connaitre. Je lis leurs commentaires, je suis souvent émue ou amusée, certaines me donnent à réfléchir, d’autres m’apportent des connaissances que je n’ai pas, que je vérifie parfois sur le net et un lien en amène un autre …je fais fonctionner mon cerveau pour ne pas vieillir trop vite …
Et puis il y a sur ce site des personnes qui se dévouent vraiment pour favoriser les rencontres. L’année dernière, Edel a préparé une bouillabaisse pour 40 personnes du site… on imagine le boulot ? et de belles rencontres ont eu lieu. Il y en a aussi dans les régions qui favorisent des rencontres tout l’année ! alors le virtuel, une sorte de chimère inconsistante ? sûrement pas !
Voilà, je t’ai donné aussi mon ressenti.
Bonne soirée à toi.