Oh je n’avais pas vu ton histoire Doremy !
On a dit que l’on pouvait être en retard sur les envois :D
dans notre famille, aussi, nous sommes 3 sœurs avec 3 ans et 1 mois de différence !!! C’est drôle :D
Bonsoir bonsoir !
Alors avez vous envie de continuer sur cette fin ... peu inspirante finalement ?
Ou bien qui propose un fin d’histoire ??
:D :D :D
Ah ! Oui j’avais pensé à un texte lorsque j’étais en voiture pour venir à Nice !!!
Je vous ai dit que je vous en parlerai !
Alors le voici, j’ai pris le temps de l’écrire.

Depuis 10 ans j’ai recours à mon TomTom GPS pour me diriger où que j’aille.
J’entre l’adresse et me voilà guidée vers le lieu désiré.
C’est tellement pratique.
J’ai un très mauvais sens de l’orientation
Je me sens moins stressée quand Tom me dit où il faut tourner !!!
C’est ainsi que j’aime voyager sans crainte de m’égarer.
Tom accepte que je me trompe et pas une seule fois il ne s’est mis en colère !
Je sais, je suis un peu dingue quelquefois je le programme pour rentrer chez moi, quand je sors du restaurant, je reviens d’un supermarché ou de chez des amis. Vous savez quoi, je suis folle de lui. Il m’emmène partout, il connaît tous mes parcours favoris que ce soit en Europe ou au Maroc.
Je pense quelquefois qu’il a main mise sur moi !
Et les gens qui me connaissent n’ont cessé de me critiquer sur cette dépendance,
Et pourtant c’était l’essentiel !

Je sais, je sais, j’écris j’écris ! J’ai tellement d’histoires dans ma tête !
Je sais que vous aussi ... vous avez des choses essentielles ! Hihi
Suis encore très occupée cette semaine, j'ai du beau monde à la maison. :D
@ Ellaime : voici un petit poème vite fait, inspiré du tien sur l'autre forum :wink:
Tu as écrit : " Et faire de nous des jouets, qui avancent comme des robots.
Que le temps soit laid ou beau,
Des pantomimes articulées qui seront un jour cassées ".

Le monde n'est pas tout rose pas plus qu'il n'est tout noir.
Inutile de le vêtir de nos plus fous espoirs.
Nous ne sommes pas Poncho Villa qui lui a tout compris
Mais Don Quichotte moderne, par ses faux rêves meurtri.
Qu'en est-il de la vraie vie, la mettons-nous sous cloche ?
Craint-on qu'elle soit salie par des choses trop moches ?
Le virtuel pourtant ne nous épargne guère,
et pourtant l'on y reste et souvent on y erre.
La vraie vie nous appelle ailleurs qu'en virtuel.
Se " toucher ", on ne sait plus, et pourtant c’était l’essentiel !
voeux.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Bonjour à tous !
Bon courage, Mayat pour cette semaine !
Notre famille se réunit pour Noël, ensuite nous passons le jour de l’an en « chacun pour soi ! » et on s’appelle pour se souhaiter les bons vœux.
Allez ! ce matin on change de fin ! Qui propose une phrase finale ?
Sinon je lancerai ! Hihi ...
@ Ellaime : je propose, en 6 mots, puisque telle est la consigne :
Mais c'est toujours " chacun pour soi ".

Inspirée par cette phrase de l'un de tes poèmes :
" La vie n’est qu’un petit tour sur cette terre sans vrai amour !"
Voici la suite qu'il m'a plu de lui donner. :wink:

Il y a ceux qui cherchent et veulent à tout prix plaire.
Pour récolter un peu d'amour là où trop seuls ils errent.
Et puis il y a ceux qui aiment s'influencer,
pour penser et se croire des esprits libérés.
cela me ferait rire si cela ne cachait
la misère d'une prison qui les a enfermés.
Personne ne veut savoir, personne ne le voit :
on veut croire en l'amour vrai, " mais c'est toujours chacun pour soi " !

Barbara - la solitude -
https://www.youtube.com/watch?v=GlVrWsEUFGY

c'est bin vrai.jpg

:lol: :lol: :lol:
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Carole80 » 02.01.2020, 17:26 : " Dommage que les textes posés servent à régler des comptes ".

Dommage pour toi, mais d'autres s'en régalent :
ceux-là même qui espèrent monter une cabale.
Pourquoi de ce plaisir vouloir les en priver...
du moment que toi-même n'es en rien concernée ?
Comme je suis très en forme en ce moment précis,
voici un autre texte, et moi perso j'en ris.

La louve voyez-vous daigne sortir du bois.
Son beau mâle est tout seul, il est grave aux abois.
De concert ils essaient d'effrayer les brebis,
lesquelles n'en ont cure, elles sont bien à l'abri.
Ils peuvent bien hurler sous une lune stérile,
dans la nuit se perdront leur triste atrabile.
Chacun continuera d'aller sur son chemin,
évitant les esprits qui ne sont que chagrins.
Chantons l'insoutenable, de l'être, la légèr'té :
elle saura nous donner d'appréciables bienfaits.
Pas si mauvaise que ça est une certaine loi :
celle du soleil pour tous, mais c'est toujours chacun pour soi.

PS : l'atrabile, encore appelée mélancolie ou bile noire, se dit aussi pour la mauvaise humeur.

La chanson du loup - Alain Bashung
https://www.youtube.com/watch?v=iBbmXdY6hew
" Je suis un loup qui jadis était très méchant, mais qui par malheur un jour s'est cassé les dents.
Sur une grand-mère, solide comme un roc. Tout est à l'envers, c'est une triste époque.
J'étais loup méchant, je suis maintenant gentil chien : elle me promène et je lui mange dans la main.
Si je ne file pas droit, ou bien si j'ai tort, tout est à l'envers, c'est elle qui me mord.
J'ai jamais vraiment mangé le Chaperon Rouge. Ça, c'est des histoires qu'on raconte au fond des bouges.
Ce petit enfant blond était loin d'être bête et n'a jamais tiré cette sacrée chevillette.
Pauvre loup, pauvre loup, pas même un loulou, non, un loup doux.
Pauvre loup, pauvre loup, pauvre loup doux ". ( 3/3 ).
loups.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Je trouve quand même que c'est dommage pour ce forum .
@ carole : "Sois folle et heureuse !. C'est pas moi que je l'ai dit ! :wink:

Au fait, pourquoi tu nous ferais pas un texte ......tout neuf , bien sûr, entendons nous bien, histoire de fêter cette nouvelle année....



Toute histoire commence un jour . Quelque part. Personne n’a idée du moment. Elle a pourtant tout pour rendre heureux cette brousse…….Le décor est parfait pour se livrer les meilleures guerres, se cacher recevoir les balles et sauter avec élégance. La devise est simple : que celui qui veut jouer et survivre vienne.
Elle avait joué, Shenzi la hyène , elle avait souvent ri en découvrant quelques nourritures terrestres, , mais ce matin là, elle errait encore et encore comme une âme en peine au milieu de collines arides. Rien ! Pas de quoi se fendre la gueule ! Elle s’interrogeait sur le sens de cette disette soudaine. Elle tremblait ! « Que faire ? On me dit rusée mais je n’ai jamais rien su faire que trahir » Faut que j’apprenne à devenir compatissante , à trouver le monde drôle, doux, enchanteur, à aimer mon prochain.....Hélas ! Shenzi craignait d’être devenue trop faible pour chasser, devenir elle-même le gibier d’une autre meute d’ hyènes à la denture plus puissante.
Tout cela était bien beau mais qu’allait-elle devenir ? On lisait trop sa faim dans ses yeux !
Tiens ! Tiens ! Un bêlement au loin !!! C’est mon jour de chance se dit-elle . Tant pis ! Au diable les bonnes résolutions. ! J’ai trop faim !
Quoi qu'il advienne, c’est toujours chacun pour soi …………!
Mayah Tu écris :
Inspirée par cette phrase de l'un de tes poèmes :
" La vie n’est qu’un petit tour sur cette terre sans vrai amour !"
Voici la suite qu'il m'a plu de lui donner.
Il y a ceux qui cherchent et veulent à tout prix plaire.
Pour récolter un peu d'amour là où trop seuls ils errent.
Et puis il y a ceux qui aiment s'influencer,
pour penser et se croire des esprits libérés.
cela me ferait rire si cela ne cachait
la misère d'une prison qui les a enfermés.
Personne ne veut savoir, personne ne le voit :
on veut croire en l'amour vrai, " mais c'est toujours chacun pour soi " !


C’est drôle parce Mayah en finissant mon texte avec :
« La vie n’est qu’un petit tour
Sur terre sans vrai amour. »
J’ai eu, moi aussi, envie d’en donner suite.

Et voilà ce que je te propose :
Pour moi c’est l’attente de rien
Et je n’en retire que du bien
Chaque matin je me dis
Comment être bien dans ma vie
Et j’en conclus que je me suffis
Pour satisfaire mes envies
Je ne compte que sur ma foi
Et même si personne ne me suit
Et ne comprend qui je suis
Je donne, sans compter, tout de moi
Même si certains expriment leurs émois
Et disent :
« Mais, c’est toujours, chacun pour soi ! »
@ Biloum : pliée de rire en lisant ton histoire. :lol:
Mais dis-moi : faut-il de hyène Shenzi craindre la grande faim ?
Dois-je épaissir la laine sur mon dos, afin d'amortir ses méchants coups de crocs ?
Dans le fond suis rassurée : n'étant qu'une vieille carne rance :
je ne ferais pour elles que bien mauvaise pitance.
J'ai mis elles au pluriel, elles sont plusieurs, ces hyènes,
qui expriment leur faim avec haine certaine. :wink:
Extrait du dessin animé Walt Disney Le Roi Lion "Soyez prêtes"
Personnages : Scar, Shenzi, Banzaï, Ed
https://www.youtube.com/watch?v=ScaCxUg-4X0


@ Ellaime : " je donne, sans compter, tout de moi.
Même si certains expriment leurs émois
Et disent : « Mais, c’est toujours, chacun pour soi ! »

Pas faux...mais je ne peux être entièrement dacodac avec ce que tu as écrit.
Donner beaucoup de soi, ok, mais pas tout. Un gars nommé Matthieu a dit :
" ne jetez pas vos perles aux pourceaux, de peur qu'ils ne les foulent aux pieds, ne se retournent et ne vous déchirent".
Ce conseil lui aussi est bien loin d'être faux : la vie me l'a appris. :wink:
Et puis : le chacun pour soi bien compris, qui permet d'être dans sa vie,
a minima épanoui, permet de donner alors aux autres :
" un peu d'amour et d'amitié ", et ils sourient.
" D'un tas de problèmes insurmontables, tiens pose-les là, sur la table.
Laisse passer, laisse passer, et le temps te les réglera. Ok ? "
Gilbert Bécaud - Un peu d'amour et d'amitié -
https://www.youtube.com/watch?v=FaIMnKKhNLE

Tiens, parlons chiffons, c'est tellement féminin.
Soie, viscose, rayonne et satin. Traduction ?
Sois, vis cause, rayonne et ça teint.
Pétée de rire : en ce début d'année tu vois, je n'ai vraiment pas l'esprit chagrin !
J'ai juste envie de rire, car comme toi, je n'attends rien.
poupée de bois et soie.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Bonjour à tous !

Mayah tu écris :
«  J'ai juste envie de rire, car comme toi, je n'attends rien. »
Allez rions ! Pour exercice de ce matin hihi
«  si nous attendions quelque chose ... ce serait quoi ? »

Un regard ! Pas ceux qui froids, lointains, vides, n’écoutent pas
Une oreille attentive et réelle, pas celle qui n’imagine pas ce qui est dit
Une place au soleil qui regarde, dans la même direction, la lune se baigner
Une épaule solide qui supporte le poids de nos confidences, ou de nos silences
Une main douce, caressante qui serre la mienne pour partir sur des chemins fleuris, ceux que j’ai conçus dans ma tête et qui m’attendent.
Une parole complice, protectrice et affectueuse qui chante des mélodies fragiles
Et qui me dit : c’est tout ! jours-chats, qu’un pour soi ! »

Hihi ! Belle matinée à vous tous ... avec le sourire !
@ Ellaime : " Une parole complice, protectrice et affectueuse qui chante des mélodies fragiles Et qui me dit : c’est tout ! jours-chats, qu’un pour soi ! »
Bravo miss : cet humour te va bien :). :D

Tu nous propose un nouvel exercice : " si nous attendions quelque chose ... ce serait quoi ? "
Arff, pardon, pardon, ma mie, si je prends un air contrit.
Tes mots sont très jolis. Qui oserait en faire le déni ?
Mais moi je ne veux plus rêver, à ces mirages, ces illusions,
qui ne m'ont apporté que frustrations et déceptions.
Je ne veux rien attendre, je veux de prendre me contenter,
les belles opportunités qui ne manquent jamais d'arriver.
Nous avons toi et moi une foi, des idées, différentes à l'évidence.
Mais franchement : quelle importance ?
De ta vie intérieure qui ne regarde que toi
et de la mienne qui ne regarde que moi,
il est bon que ce soit : c'est toujours chacun pour soi. :wink:

Jean-Patrick Capdevielle - Quand t'es dans le désert -
https://www.youtube.com/watch?v=Mkzw7Wop9pU
oasis.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
GAZETTE DU COIN

Cette nuit , il a eu du grabuge sur la porte du bas ( qui va à la cave ) c'est mon voisin du dessous , qui m'a dit ça ( un vieux gars )la soixantaine , très gentil , cela fait 20 ans que je le connais , c'est bizarre , parce moi je le tutoie et lui me vouvoie , bon j'avoue qu'il n'a pas inventé le fil à couper le beurre ...
Depuis qu'il est à la retraite ( chez Michelin) il a pris sérieusement du poids ,genre Bibendum , il m'a fait de la peine car à force de faire les 2 x 8 toute sa vie ,sa santé en a pris un coup , en plus il ne fait aucun sport ,ni de marche , juste à cheval sur son scooter et allongé sur son canapé , ça n'arrange rien ...
Lui , il faut bien le dire , qu'il ne collectionne pas les femmes , mais juste la parfaite panoplie des maladies chroniques , tel , une pile au cœur , du diabète , du cholestérol , de la tension ...etc etc
Dernièrement ,une valve de son Pacmaker a lâché ,j'ai bien cru ,qu'il allait y passer à chaque fois que je le croisais dans l'escalier ; il soufflait comme une baleine , tout rouge au moindre pas ,une horreur , il était méconnaissable , il a fallu qu'il attende plusieurs mois , avant de repasser sur le billard ....
Et un matin , je l'ai reconnu ( enfin ) il l'a échappé belle , il l'on sauvé , quand même , moi même , je serai déjà morte de trouille , c'est vrai que j'ai souffert pour lui , mais qu'aurai - je pu faire.... malheureusement la vie est ainsi faite ...
c'est toujours chacun pour soi
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Bonsoir tout le monde !
Ton histoire m’a touchée Doremy ! Histoire vraie ?

Ce soir j’ai reçu un appel de ma grande fille ! Avec elle il y a une certaine distance affective ! Et oui ! nos enfants ne se ressemblent pas !
Depuis quelques temps, je trouve qu’elle me rejoint assez facilement
Elle m’appelle sans que je lui demande de le faire.
J’ai souvenir avec elle de lui avoir dit «  dis moi que tu m’aimes «  et de l’avoir entendu me répondre «  je te le dirai quand j’en aurai envie, maman ! »
J’ai attendu, et j’étais désespérée de ne pas avoir de retour !!!
Et puis, depuis quelques mois, elle a changé ...sûrement parce que j’ai dû aussi changer !
Tout à l’heure, au téléphone, nous avons ri de nos histoires racontées et je sentais qu’elle était naturelle et heureuse. Avant de raccrocher elle m’a dit «  je t’aime maman »
Comme quoi on ne peut pas tout le temps penser que :
« C’est toujours chacun pour soi »

Bonne soirée :D