Suite à la réception de courriers privés, cela m'a donné envie de lancer sur le forum ce sujet puisque la question m'a été posée...J'espère que vous serez nombreux et nombreuses à vous exprimer !

'' Vivre ne suffit pas, encore faut-il vivre heureux. L'existence n'a de sens et de saveur que si elle devient le lieu et le temps du bonheur. Nous attendons de la vie le bonheur, jusqu'à parfois passer notre vie à l'attendre.'' (*)

Alors qu'est ce qu'être heureux ?
Comment définir le bonheur quand on ne parvient pas à dire précisément ce que l'on désire ?

Comment pouvons-nous espérer être heureux ? Faut-il courir après la réussite ? Ou profiter de la vie avant qu'elle nous échappe ?

Comment se réaliser ? Existe-t-il des moyens infaillibles pour être heureux ? Le bonheur dépendrait-il d'avantage de la chance que de discipline personnelle ?

''BONHEUR'' aurait-il pour terme la ''BONNE HEURE'' , le ''BON MOMENT'' ? Le bonheur consisterait-il tout simplement à prendre du ''BON TEMPS''?

A saisir ce que la chance nous donne, ce que la marée nous apporte ?

C'est certes une piste tentante, d'autant plus que nous sommes conscients que le bonheur n'est pas certain, qu'il ne dure jamais bien longtemps. Nous faisons bien souvent l'expérience de son contraire :
La mort, La fin d'une relation, La perte d'un ami, la perte d'un enfant, L'échec d'un projet...

Si nous pensons à la mort lucidement, la vie , dans sa brièveté même, n'en devient que plus précieuse, chaque moment a un prix irremplaçable et cela devrait nous pousser à être heureux sans attendre !

Sans attendre d'avoir ce que nous convoitons ou espérons, sans attendre de régler certains problèmes, sans attendre tout court parce qu'un vrai bonheur, même imparfait comme tous les bonheurs le sont, vaut mieux qu'un bonheur idéal, rêvè, qui n'est qu'un mythe jamais atteint ...

Mais c'est quoi le bonheur finalement ?

Une félicité, qui résulterait de la satisfaction de tous nos désirs ? Idéal de l'imagination , mais non de la raison.. Ou alors une autre conception plus relative : On est plus ou moins heureux, dès lors qu'on n'est pas malheureux, chaque fois que la joie nous parait proche, facile, fréquente ?

Qu'est-ce qui fait le bonheur ?
Un objet (l'argent ?), un lieu (le paradis ?), un temps (les lendemains qui chantent ?), une personne (Dieu, les autres, soi-même ?) ? La réussite, l'amour, la santé, les plaisirs, la beauté ?

Et si le bonheur était seulement un état d'esprit ?

Personnellement, je pense que ce n'est qu'en faisant l'expérience du bonheur que nous pouvons dire ce qu'il est, et toutes nos expériences heureuses sont aussi imprévisibles que particulières. Aussi est-on incapable de dire avec certitude ce qui rend heureux, d'édicter une règle du bonheur.


Quelle est votre propre définition du Bonheur ?


(*) Citation de : Alice GERMAIN " Prologue " de La plus belle histoire du bonheur, d'André Comte-Sponville, Jean Delumeau et Arlette Farge Paris : Seuil 2004 p. 9-13
...

Le bonheur ??! ...

C'est bien davantage l'idée qu'on s'en fait
que l'accumulation de diverses "richesses" ...
(biens matériels, position sociale et/ou conquêtes amoureuses en nombre ...)

Si ! Si ! ...
(les P.A.S. toujours ... le Pouvoir, l'Argent, le Sexe ...)

Et s'il suffisait d'être "riche" pour être heureux, cela se saurait ...



Nous vivons, actuellement, dans un monde centré sur le "moi-je" ...
d'où les dérives dans la vraie vie déjà, et souvent bien accentuées dans la virtualité ...

Personnellement, ici, j'ai tendance à zapper les photos représentant les personnes
un verre à la main, la bouche pleine, s'exhibant devant leur moyen de transport ...
(pas forcément le leur d'ailleurs ...) ou devant leur "palais" (itou ...)



Mais en grattant un peu, on peut découvrir des personnalités fort agréables ...


" Le bonheur ne s'attend pas, il se vit ..." - Chlo.


Sinon ... Image
le bonheur pour moi c'est voir arriver mes fils ... le sourire d'un bébé ... un rire complice le bonheur c'est tout et c'est rien c'est aussi souvent le tchat ..... bref c'est tout ce qu'on peut trouver qui nous inonde le cœur de joie ....
GrandSoleil44 a écrit : Suite à la réception de courriers privés, cela m'a donné envie de lancer sur le forum ce sujet puisque la question m'a été posée...J'espère que vous serez nombreux et nombreuses à vous exprimer !

'' Vivre ne suffit pas, encore faut-il vivre heureux. L'existence n'a de sens et de saveur que si elle devient le lieu et le temps du bonheur. Nous attendons de la vie le bonheur, jusqu'à parfois passer notre vie à l'attendre.'' (*)

Alors qu'est ce qu'être heureux ?
Comment définir le bonheur quand on ne parvient pas à dire précisément ce que l'on désire ?

Comment pouvons-nous espérer être heureux ? Faut-il courir après la réussite ? Ou profiter de la vie avant qu'elle nous échappe ?

Comment se réaliser ? Existe-t-il des moyens infaillibles pour être heureux ? Le bonheur dépendrait-il d'avantage de la chance que de discipline personnelle ?

''BONHEUR'' aurait-il pour terme la ''BONNE HEURE'' , le ''BON MOMENT'' ? Le bonheur consisterait-il tout simplement à prendre du ''BON TEMPS''?

A saisir ce que la chance nous donne, ce que la marée nous apporte ?

C'est certes une piste tentante, d'autant plus que nous sommes conscients que le bonheur n'est pas certain, qu'il ne dure jamais bien longtemps. Nous faisons bien souvent l'expérience de son contraire :
La mort, La fin d'une relation, La perte d'un ami, la perte d'un enfant, L'échec d'un projet...

Si nous pensons à la mort lucidement, la vie , dans sa brièveté même, n'en devient que plus précieuse, chaque moment a un prix irremplaçable et cela devrait nous pousser à être heureux sans attendre !

Sans attendre d'avoir ce que nous convoitons ou espérons, sans attendre de régler certains problèmes, sans attendre tout court parce qu'un vrai bonheur, même imparfait comme tous les bonheurs le sont, vaut mieux qu'un bonheur idéal, rêvè, qui n'est qu'un mythe jamais atteint ...

Mais c'est quoi le bonheur finalement ?

Une félicité, qui résulterait de la satisfaction de tous nos désirs ? Idéal de l'imagination , mais non de la raison.. Ou alors une autre conception plus relative : On est plus ou moins heureux, dès lors qu'on n'est pas malheureux, chaque fois que la joie nous parait proche, facile, fréquente ?

Qu'est-ce qui fait le bonheur ?
Un objet (l'argent ?), un lieu (le paradis ?), un temps (les lendemains qui chantent ?), une personne (Dieu, les autres, soi-même ?) ? La réussite, l'amour, la santé, les plaisirs, la beauté ?

Et si le bonheur était seulement un état d'esprit ?

Personnellement, je pense que ce n'est qu'en faisant l'expérience du bonheur que nous pouvons dire ce qu'il est, et toutes nos expériences heureuses sont aussi imprévisibles que particulières. Aussi est-on incapable de dire avec certitude ce qui rend heureux, d'édicter une règle du bonheur.


Quelle est votre propre définition du Bonheur ?


(*) Citation de : Alice GERMAIN " Prologue " de La plus belle histoire du bonheur, d'André Comte-Sponville, Jean Delumeau et Arlette Farge Paris : Seuil 2004 p. 9-13



Belle question de philosophie , merci !
Pour moi, surtout pas de "bonheur", trop fade et absolument pas authentique en ce qui me concerne...
Mes pensées ce matin,
Biz
Far :( :( :(
L’harmonie entre les trois cerveaux
Pour les époux Fradin, neuroscientifiques, et Christian Boiron, le bonheur est l’état résultant du fonctionnement harmonieux des trois cerveaux.

Le cerveau reptilien est le cerveau de la survie, celui qui déclenche peur, plaisir, fuite et agressivité. Il est le siège des fonctions vitales (respiration, homéostasie, etc.) et est le cerveau le plus ancien et le plus rapide.

Le cerveau limbique est le cerveau mammifère ou animal. Il est le siège des émotions et à ce titre élargit le panel des comportements au delà de la reproduction, combat, inhibition ou fuite. C’est également le cerveau de la mémoire émotionnelle. Il permet l’élaboration de processus et d’automatisme, sur la base d’expériences répétées « vécues » par le cerveau reptilien. C’est le 2e cerveau apparu historiquement. Il est plus sophistiqué mais plus lent (3 fois) que le cerveau reptilien.

Le cerveau « intelligent » ou le néo-cortex est apparu en dernier dans le processus de l’évolution et n’existe que chez les primates. Il est le cerveau capable de fonctions cognitives supérieures : logique, prédiction, mémoire non émotionnelle. Il n’est le siège d’aucune émotion. C’est le cerveau le plus récent et le plus lent (10 fois plus que le limbique.)

Le conflit éventuel entre le cerveau limbique (automatisme et émotions) et néo-cortical (logique, réflexion) peut provoquer un basculement dans un état d’urgence du cerveau reptilien, provoquant sans raison l’inhibition, la colère, l’anxiété ou la peur. Pour Boiron et les époux Fradin, le bonheur consiste à comprendre le fonctionnement de ses cerveaux et éviter la contradiction entre les cerveaux limbique et supérieur, qui déclencherait un état reptilien inapproprié (celui-ci ne reçoit pas d’ordre des autres cerveaux). Le passage par des automatismes limbiques rapides en décalage avec l’analyse néo-corticale doit être identifié et peut être évité. Une harmonie est possible entre les trois cerveaux, par exemple via la conjonction de plaisir, émotion, sens. Ce bon fonctionnement physiologique des trois cerveaux est le bonheur.
Les bonheurs, cela change, selon les moments.

Pour moi, ces temps ci, mes bonheurs s'appellent Victoire et Thibaut.

:D
Vaste sujet Grandsoleil …. On court tous après le bonheur, sans trop savoir ce que c'est …  
   Le Bonheur pour moi ,ce n'est pas un état permanent,  c'est plein de petits moments (qui peuvent être très courts ..) qu'il faut savoir saisir et vivre … et ça , c'est à la portée de tous , mais suis persuadée que nous n'avons pas tous cette aptitude au bonheur … :)
Histoire du verre à moitié vide …
  Ne pas confondre bonheur avec réussite matérielle ( argent , grosse voiture et petite pépé... :wink:
Mais l'un n'empêche pas l'autre … Normalement

Pour moi, un paysage, un bon livre , film, une chanson, un sourire échangé dans la rue , un moment passé avec une personne passionnante ( j'adore écouter …) , mes enfants et petits enfants , mon travail , ne rien faire … aimer … hmm  !  

 Tu sais , on revient toujours à ça, Grandsoleil : s'accepter, s'aimer et …. s'ouvrir aux autres et à tout est surement une des bases du bonheur   :D :wink:
https://youtu.be/IOmZ_pF_XFI
"Le p'tit bonheur "de Félix Leclerc  .Chanson inspirante,la recherche permanente est vaine,parfois ça vous tombe dessus sans crier gare,ça vous quitte de la même manière.....Se sentir heureux,C'est vraiment un état d'esprit,il faut cultiver sa capacité d'émerveillement,je crois !
le bonheur ...... on le cherche toujours ailleurs à l extérieur pour moi je bonheur est en soi ......
Le bonheur c'est maintenant............ le rire d'un enfant , tenir une main, partager une passion , regarder mes chiens s'ebattrent dans l'eau.
Croiser le regard d'une personne et y trouver de la douceur, partager une soiree entre amis et les regarder rire et parler de chose futile de d'en rire.
Le bonheur c'est aussi poser mes pieds sur le sol le matin et me dire cela va etre une belle journée
Malouloute2

J n'en doute pas , ils sont adorables.........................

Bon AM
Chère Coquelicot : c'est une magnifique définition du Bonheur que vous écrivez là et je la partage totalement.
bonheur.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Le bonheur ?
c'est quoi ?
tout simplement quelque chose de très fragile ... à manier avec d'infinis  précautions !!
difficile à semer,
encore plus difficile à faire éclore,
très difficile à faire grandir,
extrêmement difficile à faire fleurir,
mais .... quel ... joie  d'en voir les fleurs .....
et quel bonheur d'en récolter les fruits  !!!!!
 HS   
J'y ai cru ......
jusqu'à il y a peu de temps.
 J'ai sans doute eu tort !!!