CHARIOT RANDO.jpg
Vous envisagez de faire une rando sur un grand parcours, mais vous avez renoncé au sac à dos? Souvenez vous que si l'âne ne vous convient pas, il existe un gentil bourricot qui n'a pas besoin  de soins particuliers: le chariot de rando; on en trouve facilement d'occasion. On le tire soit attaché à la taille, soit derrière le vélo, soit on le pousse devant soi. 
Et même si vous ne faites pas le chemin de Saint Jacques qui est devenu un vrai boulevard, lke site de Ultreia comporte pas mal de conseils intéressants pour bien randonner. Très important, soigner ses petits pieds avant , pendant et après l'exploit. 
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
CHARIOT DEUX ROUES.jpg
Il y en a même qui le fabriquent

 e temps que l'idée mûrisse, j'ai fait quelques recherches sur le net et trouvé l'inévitable X (qui ne me plaisait pas), le W(pas mal, mais à 2 roues, le z etc.... Bref, tout un tas de choses plus ou moins pratiques, légères ou astucieuses, et en général assez onéreuses. Mais rien à mon goût. L'orientation se précisait, avec trois grandes lignes; le plus léger possible (pour pouvoir, le cas échéant, être porté), mono-roue (pour se faufiler partout) et avec un maximum de récupération (c'est un travers qu'on ne maîtrise pas). Finalement, en passant en revue le contenu du grenier, j'ai fixé mon choix sur un vieux wishbone de planche à voile, en alu ou dérivé, courbé et nécessairement solide. Pour la roue, j'ai opté pour une 16 pouces gonflable. Il y en avait 2 sur le VTT d'enfant que j'ai acheté 2 euros dans un vide-grenier. Le reste consiste essentiellement en quincaillerie, en une ceinture de taille D4 (avec poche arrière, en un vieux sac à doc d'écolier avec quelques bouts de sangles, et quelques jours de réflexion et d'essais pour assembler tout ça. Le coût estimé de l'opération devant tourner autour de 20 euros, je me sentais assez à l'aise...

 Le Cadre Bon, le principe est simple : démonter complétement un wishbone. S'intéresser essentiellement à la partie la plus courbée. Pour chaque moitié, découper une longueur d'environ 80cm dans la partie la plus courbe (à chacun d'ajuster selon ses préférences ou sa manière de faire), puis une seconde dans ce qui reste. Dans les chutes (qui sont donc dans la partie la plus rectiligne de la moitié de wishbone), découper une longueur de 32cm et une autre de 18cm. Là encore, chacun adapte selon son idée. J'ai choisi (assez empiriquement, je l'avoue) ces dimension car elles donnaient, compte tenu de la longueur de l'axe de roue (arrière pour cette réalisation) j'obtenais un écartement de l'extrémité des brancards de 50cm environ, ce qui semblait coller. Ensuite, il faut ajuster l'extrémité des petits morceaux (32 et 18) sur le galbe du wishbone: là, il n'y a que la lime, mais on est pas au mm près, d'autant que j'ai intercalé des pièces en plastique. On positionne ces petits morceaux. Le plus petit est, bien sûr, le plus proche de l'extrémité arrière du chariot . En gros, il faut qu'il reste assez de place pour que la roue puisse tourner librement, en pensant que, pour ma part, j'ai ajouté une pièce à l'extrémité (un bout de fourche pour boulonner la roue, cf infra). Percer, au bon endroit, les 2 longueurs courbes de 80 afin de passer une tige filetée de 5mm (adaptable selon l'angoisse de chacun). Celle-ci solidarise donc, à 2 niveaux, les 2 longueurs courbes de 80 et les 2 petits morceaux transversaux. Ca n'évite pas totalement le vrillage de l'ensemble, mais en serrant bien, ça le limite sérieusement. A l'autre exrêmité des courbes, j'ai inséré (après l'avoir ajusté) un morceau de bois (hêtre issu d'un barreau d'escalier surnuméraire) qui permettra d'emboiter la 2ème longueur de 80 (la plus rectiligne) qui sert de brancard. Cette pièce de bois est maintenue par la tige filetée qui maintient le petit morceau de 32cm. La râpe, et un peu de papier de verre sont utiles pour ce faire. Voilà, le cadre est fini en une ou deux heures.

 La Roue Là, j'ai longuement hésité aussi. Fourche avant, ou cadre arrière. J'ai opté pour une partie de la fourche. J'ai découpé les 10 derniers cm de chaque branche de la fourche (celle où se trouve le "C" où se fixe l'axe de la roue). Puis j'ai découpé chacun de ces tronçons dans la longueur afin que je puisse l'insérer dans l'extrémité du tube de wishbone "au mieux". J'ai tordu un peu les "C" afin qu'en place ils soient parallèles. Pour solidariser le tout, j'ai mis quatre rivets acier/acier. J'avais des craintes quant à la solidité, mais tout a très bien tenu malgré quelques "descentes d'escalier" en charge. Voilà, le chariot est fini. 

PS: Je :) n'en fabrique pas 
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Pour plus de détails sur la fabrication voir l'article "chariot de randonnée modestine" Bon bricolage!
Bonne idée pour les terrains relativement plats...
Mais pour les Alpes, je crois que je vais en rester à mon sac à dos ; j'aurais trop peur que les roues se coincent entre deux pierres  !!!!! 
Le "une roue" se coince moins que le "deux roues", maintenant, pour l'escalade, fortement déconseillé, bien évidemment! :lol: Ca va de soi!!!!
le chariot de randonnée ;j'adhére ,vu ma taille parfait pour moi,
manque juste la personne pour le tirer  :mrgreen:
francou340 a écrit : le chariot de randonnée ;j'adhére ,vu ma taille parfait pour moi,
manque juste la personne pour le tirer  :mrgreen:


Je m'en doutais !!  :lol: :lol:
Un peu comme pour le vélo :wink:  (sans être hors sujet bien sûr :D    )

Intéressant ce chariot. Je connaissais les remorques mono-roue  ou deux roues pour les vélos, mais pas cela; qui doit être pratique sur terrains plats.
eh oui geg ,comme le velo 
un peu tire au flanc :D  
Eloge de la paresse Francou :)
PARESSER C'EST UN LUXE DE NOS JOURS !!!!!!!seulement rêver et écouter les chemins de notre imagination toujours très riche et pas besoin de chariot!!!!!!
Poésie, il faut sze bouger un petit peu aussi :)
Qui en aurait un d'occase à me vendre?
Je me prépare pour le chemin de Compostelle. J'accepte les conseils avec joie.
Merci