bah ce jeu est chiant, copier coller sur internet!
Oh Francoise57 combien tu as raison !!
Je laisse la place aux grands esprits et cela ne convient encore pas.
Hé oui Madisonn est allée voir ailleurs . C'est de qui ?  :D
de madison! :D
et les neurones?
 
neurones? citation, je fais un copié, j'ouvre gogle, je fais un collé, et...................................... j'ai la réponse!
Françoise57 : one point !!! :lol:
yesssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss! :lol: :lol: :lol: :lol:
qui a dit:  
"j'ai appris de ma mère de ne pas craindre la mort et je l'attendrais avec fermeté"
Marie-Antoinette avant d'avoir à réfléchir à tête re-posée 

http://books.google.fr/books?id=GyXqfPo ... rt&f=false 
humour noir !!
C'est Elle , respect à cette  Dame , hélas trop critiquée  
C'est à toi 
La culture, c'est comme l'amour. Il faut y aller à petits coups au début pour bien en jouir plus tard
P.Desproges 
Ô combien célèbre !!!!
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
la facilité n'a jamais été la mère de l'intelligence ( de moi) !
repos à vos neurones ! 
Mais pourquoi nos femmes
s'affublent-elles encore d'un voile
pour se masquer le visage, et se
dėtournent-elles ȧ la vue d'un
homme ? Cela est-il digne d'un peuple
civilisė ? Camarades, nos femmes ne
sont-elles pas des êtres humains,
douės de raison comme nous ?
Qu'elles montrent leur face sans
crainte, et que leurs yeux n'aient pas
peur de regarder le monde ! Une
nation avide de progrės ne saurait
ignorer la moitiė de son peuple !

-- 8391-1881, krütata lamek ahpatsum
Harangue de Charles VIII, Roi de France au Pape Alexandre VI, (1496)
[...] Ne croyez pas que cette nation [La France] qui souvent mit en danger et sens dessus dessous ces Romains déjà parvenus à un haut point de gloire, qui renversa leur ville, qui mit en déroute l'armée jusqu'alors invincible de ces maîtres du monde, qui vainquit Lucius Papirius, Torquatus, les illustres Fabius et tant d'autres généraux ; ne croyez pas, dis-je, que cette nation puisse jamais redouter de lâches prêtres, qui nourris dans la molesse et la débauche redoutent et ont horreur de la guerre. Pouvez-vous espérer, vous et vos complices efféminés, que vous pourrez seulement regarder en face nos troupes sous les armes rangées en bataille, dont l'approche, le choc ou l'attaque eût rempli d'effroi Camille, Marcellus, Scipion l'Africain lui-même ? [...]

Réponse du Pape Alexandre VI, (1496)
[...] Oui, tout le monde l'avouera, vos ancêtres furent de vaillants coqs et leurs neveux de misérables poules. [...] Vous qui mettez votre gloire à vivre au milieu de la plus sale crapule, de l'impudicité et du libertinage, voilà les arts où vous excellez. Ces vérités sont connues de tout le monde. Séditieux en paix, mous et efféminés dans la guerre ; pompeux et vains en superbes paroles avant l'action, poltrons et sans courage sur le champ de bataille. [...] un seul jour vous suffit pour reparcourir, en fuyant, le chemin que vous avez fait en quatre jours en venant.

Note:
Il semble que le langage diplomatique de l'époque n'était peut-être pas aussi raffiné que de nos jours.