la célibattante

On dit que c'est une séductrice,
Qu'à coups d'oeillades incendiaires
Elle veut remonter la fillière
Jusqu'à en être la directrice.


Elle a pris la place d'untel
Elle vient juste d'être embauchée
On dit bien trop de choses d'elle
Et on voudrait voir son CV


On ne dit rien de sa fatigue
Ni de ses nuits de solitaire
Quand son bateau parfois navigue
Dans des eaux froides comme l'hiver.
Amour interdit

Je t'emmenerais bien au bal
Au lieu de rester dans cet petit bocal
Regards ouverts à tous les gens
qu'on dit collègues évidemment

Sur bee gees Massachusett
tanguer, regards mélangés
Non ce n'est pas une amourette
nos yeux l'ont dit, imaginé

Viens prend ma main
On les laisse là
On reviendra demain
Les yeux brillants comme la soie
Une romance


Du bist ein Engel.
und auch super belle
chut les autres écoutent
Et jugeront sans doute

Du bist eine blume
dans mon jardin désolé
parce que ton coeur badaboum
Dans mon désert est tombé

Gespräch auf Deutsch
ils ne savent pas le faire
ich liebe dich in Deutsch
mais chut il faut se taire
Liebling,...
Belles personnes mes petits

Ca ressemblait à un complot
on prend maman entre 4 yeux
on lui dit qu'on est heureux
tout est fini plus de fardeau

n'ecoute plus de chansons tristes
ne pleure plus sur des photos
va dehors prends en le risque
dis plus qu'ici tu es au chaud

j'te presenterai des gens sympa
viens au hand pourquoi pas
Voir les vitrines, faire des achats
mets des couleurs , maquille toi

je me taisais mais je pensais
je leur fais mal et je les aime
puis j'ai promis de me reveiller
Meme si, meme si..quand meme !
Tempus fugit..

Métaphore du temps,
Les sabots usés
S'abolissent.
Fable :
Les Loups et les Brebis - Jean de la Fontaine

Après mille ans et plus de guerre déclarée,
Les Loups firent la paix avecque les Brebis.
C'était apparemment le bien des deux partis ;
Car si les Loups mangeaient mainte bête égarée,
Les Bergers de leur peau se faisaient maints habits.
Jamais de liberté, ni pour les pâturages,
Ni d'autre part pour les carnages :
Ils ne pouvaient jouir qu'en tremblant de leurs biens.
La paix se conclut donc : on donne des otages ;
Les Loups, leurs Louveteaux ; et les Brebis, leurs Chiens.
L'échange en étant fait aux formes ordinaires
Et réglé par des Commissaires,
Au bout de quelque temps que Messieurs les Louvats
Se virent Loups parfaits et friands de tuerie,
lls vous prennent le temps que dans la Bergerie
Messieurs les Bergers n'étaient pas,
Etranglent la moitié des Agneaux les plus gras,
Les emportent aux dents, dans les bois se retirent.
Ils avaient averti leurs gens secrètement.
Les Chiens, qui, sur leur foi, reposaient sûrement,
Furent étranglés en dormant :
Cela fut sitôt fait qu'à peine ils le sentirent.
Tout fut mis en morceaux ; un seul n'en échappa.
Nous pouvons conclure de là
Qu'il faut faire aux méchants guerre continuelle.
La paix est fort bonne de soi,
J'en conviens ; mais de quoi sert-elle
Avec des ennemis sans foi ?



[i]Commentaires : Fable qui dénonce des défauts : « méchants » qui ne changeront jamais, à qui on ne peut pas faire confiance, avec qui on ne peut pas faire la paix. Morale explicite qui énonce clairement la fourberie de certains, nous empêchant ainsi de collaborer avec eux. La Fontaine conçoit la société comme formant un tout, où chacun dépend des autres. La Paix ne se fait pas avec des « ennemis sans foi ». Ici, il n’accepte pas ce côté de la société, mais au contraire appelle à la lutte, à une résistance.[/i]

SOURCE INTERNET ...................
D'homme à Femme,

La passion s'en est allée dans les cieux,
Même si les sentiments demeuraient dans les yeux,
La boulimie de confort a dépassé le possible
Et a dévoré les ressentis de ce bel équilibre
Vous Madame , vous qui brillez de votre plus beau sourire
Vivez, vivez avec cet homme l'amour à en mourir
Planqué il s'est dévoilé au grand jour
Dans le firmament, brille cette étoile , elle s'appelle: AMOUR
Prenez votre épuisette, attrapez là

Elle sera à jamais pour toi !
Arrivant tout juste dans ce club, je ne sais trop quelles sont les règles. Cependant je souhaiterai vous faire parvenir un de mes poèmes, espérant que mon intervention ne sera pas déplacée;

Un conte de Fée

Enfant, je croyais aux contes de fée
Aujourd’hui, je veux y croire encore
Enfant, l’amour n’a rien de compliqué
Dans de tendres bras, bébé s’endort.

Plus grand, je croyais au Père Noël
Aujourd’hui, je veux y croire encore
Enfant, un rien nous émerveille
Plus grand, c’est la chasse aux trésors.


Adolescent, je rêvais de princesses
Aujourd’hui, je veux y croire encore
A quinze ans c’est la pleine jeunesse
On grandit, on découvre son corps.

Aujourd’hui, moi, je songe à ma rose
Aujourd’hui, je veux y croire encore
Sur son corps mes mains se posent
Et c’est près d’elle que je m’endors
Bienvenu @Lucciano :D
Bjr Lucciano,
Non seulement ton intervention n'est pas déplacée mais elle est bienvenue et si jolie et si frâiche que je n'en reviens pas...
Tu es nouveau, nous attendons donc d'autres merveilles de toi, et je suis ravie de découvrir un Lucciano qui efface le souvenir redoutable que nous a laissés à tous un Lucky au siècle dernier...
Puisque vous en redemandez, en voici une autre, ma préférée pour tout dire car c'est en concentré, l'histoire de ma vie.
Un chant d’Amour
Si ta vie, tel un jour de printemps, brille de mille feux,
Si aujourd’hui tout te souris et tout te rend heureux,
Et si ton cœur en fête bondit et chante jour après jour
Fais de ta joie un chant d’amour à partager tout alentour
Si le ciel s’en vient à s’obscurcir et si ta vie part en lambeau
Si, sans prévenir, tu te retrouves seul et sans boulot
Si tout s’écroule autour de toi et que tu es au fond du gouffre
Fais de ta peine un chant d’amour pour oublier que tu souffres

Si tu te fais dépouiller, trainer dans la boue, souiller de toute part
Si tu vis la trahison, la lâcheté, et que tu erres seul, hagard,
Si en un instant tu te retrouves nu, affamé et sans abris
Fais de tes larmes un chant d’amour pour faire pousser la vie

Si ton frère, si ta sœur peinent sur le bord du chemin,
Si malheur et désespoir sont leur pain quotidien
Viens vite à leur secours et donne sans compter
Fais de tes mains un chant d’amour pour porter l’amitié

Si au hasard d’un chemin herbeux tu rencontres l’Amour
Et si ton cœur joyeux se met à tressaillir tout comme au premier jour,
Si comme par magie tous tes soucis loin de toi s’enfuient,
Fais de ton cœur un chant d’amour et cours l’offrir à ta mie.

Si, tes pas t’ont enfin conduit sur le chemin du bonheur
Et si, ta belle et toi le parcourez gaiement d’un même cœur

Alors ,faites de votre amour un chant d’amour.
93d7e2081a9bcd1f75bffb2b8f276bf0.jpg


si tu t'imagines si tu t'imagines fillette fillette
si tu t'imagines xa va xa va xa va durer toujours
la saison des za saison des za saison des amours
ce que tu te goures fillette fillette ce que tu te goures…

https://www.youtube.com/watch?v=uPx-yiYKA1o
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Bonjour
je vous proposerais bien ce poème de Boris Vian qui va parler à beaucoup d'entre nous.

La vie c'est comme une dent
D'abord, on n'y a pas pensé
On s'est contenté de mâcher
Et puis, ça se gâte soudain
Ca fait mal ,et on y tient
Et on la soigne et les soucis
Et pour qu'on soit vraiment guéri
Il faut vous l'arracher, la vie
Et j'ajouterais même :

Et quand on ouvre la bouche ça sent les pieds
Misère ! C'est que la dent s'est déchaussée
cron