Patrice45 a écrit :
francou340 a écrit : le doliprane aussi c'est bien chrisso :lol: une


Meuh non, tout ça est hyper-simple. Ce qui compte c'est pas la vérité ni la sagesse, que personne ne peut prétendre détenir, c'est la recherche de la vérité et de la sagesse. C'est pas le bonheur de tes enfants, dont tu n'es pas responsable, mais le souci de faire ce que tu peux pour qu'ils affrontent la vie sans trop de handicaps. Et à l'échelle un peu ridicule de notre vie, se risquer à faire le maximum de ce dont on n'aura jamais à rougir.



Le doliprane? Le moins possible pour moi. Je me méfie des surdosages! :mrgreen:

Je partage ton avis Patrice.

Pour ce qui concerne tes observations, Colibri, je crois qu'un thème lancé comme celui que tu as choisi, et qui est intéressant, mérite que nous développions à partir de l'expérience et que trop de théorie classique, en réponse, nuit au débat. Non que je sois opposée au soutien de nos arguments par des théories ou que je veuille ouvrir la voie à des épanchements très et trop personnels. Il me semble tout simplement qu'on ne peut analyser valablement un sujet en ne se référant qu'aux auteurs anciens d'une part, et uniquement à des affirmations de leurs part très généralistes.
Je ne suis pas très "culture classique"?:oui, certes. :) :)

 
« Colère et intolérance sont les ennemis d'une bonne compréhension. »
de Gandhi
anja_56 a écrit :
Patrice45 a écrit :
francou340 a écrit : le doliprane aussi c'est bien chrisso :lol: une


Meuh non, tout ça est hyper-simple. Ce qui compte c'est pas la vérité ni la sagesse, que personne ne peut prétendre détenir, c'est la recherche de la vérité et de la sagesse. C'est pas le bonheur de tes enfants, dont tu n'es pas responsable, mais le souci de faire ce que tu peux pour qu'ils affrontent la vie sans trop de handicaps. Et à l'échelle un peu ridicule de notre vie, se risquer à faire le maximum de ce dont on n'aura jamais à rougir.



Le doliprane? Le moins possible pour moi. Je me méfie des surdosages! :mrgreen:

Je partage ton avis Patrice.

Pour ce qui concerne tes observations, Colibri, je crois qu'un thème lancé comme celui que tu as choisi, et qui est intéressant, mérite que nous développions à partir de l'expérience et que trop de théorie classique, en réponse, nuit au débat. Non que je sois opposée au soutien de nos arguments par des théories ou que je veuille ouvrir la voie à des épanchements très et trop personnels. Il me semble tout simplement qu'on ne peut analyser valablement un sujet en ne se référant qu'aux auteurs anciens d'une part, et uniquement à des affirmations de leurs part très généralistes.
Je ne suis pas très "culture classique"?:oui, certes. :) :)

 


Oui, tu as raison, et je pense que c'est notre expérience personnelle qui nous rend philosophe, tolérant sans pour autant adhérer à toutes pensées, situations ... il n'y a pas La vérité, mais Une vérité. Le monde possède , environ 8 milliards de pensées, de ressentis, de vécu, d'histoires faisant notre légende, L'histoire du monde !
Avec le temps, et un peu de sagesse, j'ai appris à ne plus juger ! l' Amour, les épreuves et la connaissance de soi-même ont été mon cheminement ! Alors, dans chaque épreuve , je ne cherche pas l'ennemi, mais le message , l'enseignement qui veut transmettre, c'est plus facile si l'on connait son histoire, son contexte ! A chacun ses sentiers, son chemin, sa conscience, son libre arbitre ! :)
Je cherche l'âme du temps ! des vérités ! des beautés simples ! des beautés dans la laideur, l'Amour sous toutes ses formes ! des réponses sans question ! des questions sans réponse !

http://youtu.be/EMQPy0jT1zM
La seule perfection qu’atteignent les êtres humains, c’est de connaître parfaitement leurs imperfections.
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Colibri est une grande pourvoyeuse de citations devant l'éternel  :D

Cependant, il me semble (modestement) qu'une citation est belle et bonne pour illustrer un propos mais ne peut s'auto-suffire. A moins que nous ne soyions dans le forum "la citation du jour". 

Et pour en revenir aux philosophes, encore faudrait-il qu'ils ne se contentent pas de penser, de façon absconse, souvent.
Les scientifiques, eux, agissent. Certes, pas toujours pour le bien de l'humanité. Mais ils savent aussi penser, et faire preuve de réflexivité, et de prises de position courageuses, et agissantes. Einstein en fut.
Alors que j'ai en tête de ces philosophes modernes (et pédants) qui savent paraître, et beaucoup moins être.
Bref, vous l'avez deviné, je n'affectionne pas particulièrement ces sortes de philosophes.

Et pour abonder dans le sens de Chrissoune et Anja, si tu développais un peu tes propos de façon simple et abordable, Colibri ? Ne serait-ce pas un moyen de ramener les brebis égarées à ta cause ?
Et le dialogue s'y sentirait bien plus à l'aise, plus convivial, et moins dispersé. 
Ceci dit en toute amitié.