etournelle a écrit : Me serais-je mal exprimée ?
Je voulais dire tout simplement que plus on en découvre, plus il y en a à découvrir !
Il me semble que la complexité va croissant... et cela est passionnant. 


C'est plutôt moi qui avais mal compris, Etournelle.
Il est sûr que plus on affine les connaissances, plus la théorie s'étoffe.
Mais parfois, une idée surgit, d'une simplicité lumineuse. Fiat lux !
Et c'est là que c'est beau.
Bonjour,
il y a effectivement plein de questions non résolues, ne serait-ce que parce que quand on trouve une réponse elle entraîne d'autres questions, et souvent multiples.
L'une d'elle, parce que l'une (l'autre c'est le soleil!) de vous, Françoise je crois, en a parlé, concerne l'antimatière:
on est à peut-près persuadé qu'il y a dans l'univers la même quantité (hum pas très bonne expression pour des particules...) de matière que d'antimatière; or, puisque la partie "visible" (pas à l'oeil nu ni même avec nos télescopes et autres) de notre univers semble (!) n'être composée de matière, où est partie l'antimatière?
Dites-moi si je me trompe ou si je dois... faire une sieste!
(Mais après tout se tromper n'est-ce pas une des façons de trouver... inattendu?)
Et quand la poésie s'en mêle (s'emmêle?) c'est le paradis, Etienne Klein ne me contredira sûrement pas!
Amicalement, mais j'ai un Tiramisu à faire pour des invités (les pauvres...)!***

Yan / Cet'El

*** Pour celles et ceux que la cuisine cosmique, pardon inattendue, intéresse, j'ai mis au point une recette que tous, petits et grands, peuvent manger car tout en respectant les idées de base (goût café et alcool) je n'y ai mis ni café ni alcool; un peu comme un petit big-bang perso!!! (:=))
Un plus: elle a été déclarée succulente par un chef de cuisine des restaurants Movenpick, pâtissier de son état; ça c'est pour faire saliver!
Il y a quelques jours, les médias nous annonçaient la découverte d'une nouvelle sorte d'ondes dites "ondes gravitationnelles". J'ai été rapidement inondé de demandes : "C'est quoi ?" et "Qu'est-ce que ça signifie pour la connaissance scientifique ?"... Il me faut d'abord parler de la théorie du big bang, le scénario favori des astrophysiciens pour raconter l'histoire de notre univers. Selon ce scénario, notre univers débute il y a 13,8 milliards d'années, dans une sorte de grande explosion (personne ne sait ce qu'il y avait avant, ni même s'il y a eu un avant !). Il émet alors une gigantesque quantité d'ondes lumineuses qui se propagent aujourd'hui sous la forme d'un "rayonnement fossile". Celui-ci a été détecté pour la première fois en 1965, apportant ainsi une confirmation majeure à la théorie du big bang. Cette théorie s'appuie sur celle de la relativité générale d'Albert Einstein.

Or cette théorie prévoit l'existence, au-delà de celle de la lumière, d'un autre type d'ondes appelées "ondes gravitationnelles". Elles sont associées aux mouvements de matière. Elles auraient pu être émises en grande quantité à la naissance de l'univers. Mais aucun instrument de mesure n'avait pu, jusqu'ici, les détecter. Maintenant, grâce aux travaux de chercheurs de l'université Harvard à Boston, ces ondes auraient été découvertes dans un observatoire situé dans l'Antarctique. Quel est l'intérêt de cette découverte ? Cela serait d'abord une confirmation supplémentaire de la valeur de la théorie d'Einstein. En sciences, on est toujours à l'affût de la confirmation (ou de l'infirmation, si cela se trouve) de nos théories. La science n'est pas un domaine de certitudes, mais de doute et de questionnements. Rien n'est jamais sûr à cent pour cent.

En sciences, on n'est jamais trop prudent...

L'histoire des premiers instants du cosmos est loin d'être bien connue. Une théorie encore controversée, appelée "inflation cosmique", prétend qu'ils ont été marqués par une expansion extrêmement rapide du cosmos, bien plus rapide que la lente expansion contemporaine découverte par Hubble vers 1925. Selon certains chercheurs, cette détection en serait une confirmation. Affaire à suivre. Mais cette détection serait surtout une précieuse source possible d'informations sur les événements qui ont accompagné les premiers instants du cosmos. Un sujet qui nous tient à tous à coeur !


Au sujet de cette nouvelle, j'ai employé le conditionnel. En sciences, on n'est jamais trop prudent. Il existe une tradition selon laquelle on accrédite vraiment une observation que si elle est confirmée par une autre équipe scientifique avec un matériel différent. Les résultats encore à venir du projet Planck auront sans doute quelque chose à dire à ce sujet.
C'est vrai que c'est un sujet passionnant même si c'est difficile à comprendre mais ça a le mérite d'ouvrir l'esprit vers des considérations d'un autre ordre sur notre vie d' humain par exemple qui paraît bien minuscule ....
bonjour,

pour information, dans le cadre des MOOCs (cours en ligne ouverts à tous) Coursera (*) propose, en autres, le cours : From the Big Bang to Dark Energy.


(*) Coursera is an education platform that partners with top universities and organizations worldwide, to offer courses online for anyone to take, for free.
chaton23 a écrit : Il y a "quelques jours", les médias nous annonçaient la découverte d'une nouvelle sorte d'ondes dites "ondes gravitationnelles".

Oui, Chaton, on en a parlé dès le début de ce sujet, et on a échangé des liens, et des explications personnelles, là-dessus.
L'existence des ondes gravitationnelles était depuis longtemps postulée, il semble qu'elle ait été vérifiée au début de cette année.
Zen2.0 a écrit : bonjour,

pour information, dans le cadre des MOOCs (cours en ligne ouverts à tous) Coursera (*) propose, en autres, le cours : From the Big Bang to Dark Energy.


(*) Coursera is an education platform that partners with top universities and organizations worldwide, to offer courses online for anyone to take, for free.


Tu as déjà essayé un MOOC ?
J'ai été mettre mon nez dans les sujets offerts. Ça semble extrêmement divers et je me demande si la qualité n'est pas également extrêmement diverse.
Tu en penses quoi de ton côté ?
viviane08 a écrit : Tu as déjà essayé un MOOC ? J'ai été mettre mon nez dans les sujets offerts. Ça semble extrêmement divers et je me demande si la qualité n'est pas également extrêmement diverse. Tu en penses quoi de ton côté ?


Mon expérience des MOOC, je pratique déjà depuis plusieurs mois. Je me suis inscrit à plusieurs organismes : Coursera, Edx, FUN, Udacity ... ce qui me permet d'accéder à des cours de prestigieuses universités. J'ai suivi plusieurs cours liés à l'informatique : langage, android ... mais aussi à d'autres sujets par exemple : Understanding Einstein: The Special Theory of Relativity.
Il est possible de suivre ces cours en 'auditeur libre' càd faire ou pas les devoirs, de participer ou pas aux échanges via les forums associés ...
Un descriptif présente chaque cours ce qui permet de sélectionner les cours les mieux adapter à ses objectifs et compétences.

J'ai un avis très positif quant aux niveaux, à la qualité et à la pédagogie utilisée par les intervenants.

ps : je n'ai pas forcement terminé tous les cours auxquels je me suis inscrits et je me suis rendu compte que mes connaissances ont fondues avec le temps par manque de pratique (en particulier en math) mais je reste intéressé par la science !
Pour  relativiser dès le matin ...

http://www.demotivateur.fr/article-buzz ... woah--1297 
Je reviendrai sur le sujet car il m'intéresse bougrement même si je suis une littéraire patentée...
Exemple concret montrant qu’il existe une infinité d’infinis :

-  les nombres pairs sont infinis.
-  les nombres impairs aussi.
-  les nombres entiers aussi.  
* les nombres pairs et impairs sont contenus dans les nombres entiers.

DONC l’infinité des nombres entiers est supérieure aux infinités des nb pairs et  impairs puisqu’elle les contient.  

Et que dire si l’on rajoute les nombres décimaux et nombres relatifs ; encore des infinis. 

Bonne continuation,
BMO Robert. 
Pi et le nombre d'or aussi quand à l'infini. fera remonter. Sans prétention.
C'est interressant ce post, dommage qu'il faille avoir un savoir prouvé, je suis pour la vulgarisation des choses. Des idées simples ont fait avancer le monde, et la science, l'instruction, comme l'intelligence y ont leur place. Suffit de se souvenir que la fin de la terre le finistère, on à apris 9 planètes, plus que 8, etc.... rien n'ai figé ! Hormis la science exacte. Ca existe du coup ????
La vulgarisation intéressera bien plus que le paraître, et ouvrira bien des portes à nos mômes.
Et la vie trouve toujours un chemin...
viviane08 a écrit :
Zen2.0 a écrit : bonjour,

pour information, dans le cadre des MOOCs (cours en ligne ouverts à tous) Coursera (*) propose, en autres, le cours : From the Big Bang to Dark Energy.


(*) Coursera is an education platform that partners with top universities and organizations worldwide, to offer courses online for anyone to take, for free.


Tu as déjà essayé un MOOC ?
J'ai été mettre mon nez dans les sujets offerts. Ça semble extrêmement divers et je me demande si la qualité n'est pas également extrêmement diverse.
Tu en penses quoi de ton côté ?


@Viviane08,
Plus d’intervention depuis fin août sur ce forum très intéressant.
Que se passe-t’il ?
J’espère  qu’il ne s’agit pas d’un problème de santé.
Amicalement vôtre,
BMO Robert. 
Même réaction que B M O .J'espère madame que ça n'est pas une question de santé J'ai bien aimé votre humour , votre savoir ,Des choses que j'ignorais sur la lumière vu que je croyais que comme le vecteur de Poynting il y avait une atténuation..
La ligne droite reste le plus court chemin d'un point à un autre.
A condition, bien sûr, que les deux points soient bien en face l'un de l'autre.