J’ai écrit chez Ebbie « je vais y réfléchir » et ben voilà, j’ai fini de reufleuchir ^^.
Voici le fruit de ma réflexion, il va de soi que ça n’engage que moi et que toute correspondance avec des personnes existantes ou ayant existées ne sera que pure coïncidence.

    Doit-on aider ses enfants à faire leurs devoirs ?

      Perso, je suis plutôt contre et pourtant, je fais taxi pour mes trolls (et avant eux ma grande) pour les conduire chez l’orthophoniste, si la demande m’en est faite, je m’implique dans la page quotidienne obligatoire de lecture, dans la reconnaissance des couleurs et l’articulations des mots... mais ce n’est pas « naturel » faut qu’on me le demande. Car j’ai tendance en penser « ... qu’ils se démerdent... ».
      La scolarité est importante, mais ce n’est pas une fin en soi. Ce que j’ai toujours souhaité pour mon enfant c’est qu’il soit bien dans sa peau, qu’il sache lire, écrire et compter suffisamment pour pouvoir être indépendant au quotidien et qu’il puisse exercer le métier qu’il aime pour ne pas avoir à travailler alimentaire... A aucun moment, j’ai rêvé que ma progéniture fasse de « grandes études », je préfère un bon manuel salarié qu’un bon intellectuel chômeur ... C’est vrai que l’on peut être également un bon manuel au chômage et un mauvais intellectuel socialement bien intégré :) Il n’y a pas de règles lol.
      Plutôt que les aider, j’aurai tendance à chercher à les « guider ». J’entends par là, les apprendre à apprendre, les aider à chercher, les aider à cadrer leur travail et à planifier leur temps d’études. D’ailleurs, je continue de le faire avec mes colocs. Si je les vois rester trop longtemps sur une matière au détriment des autres, j’en discute avec eux, je les persuade de travailler à la pendule car une fois dans le monde du travail ... ils n’auront pas la possibilité de se focaliser sur un seul point et laisser tomber toutes les autres tâches.
      Les aider, c’est leur faciliter la vie pour leur laisser libre cours à leurs études, mais pas le faire à leur place. Pour mes trolls, j’investis beaucoup de mon temps pour eux, mais en échanges, ils doivent bosser... C’est le challenge ... S’ils ne font pas l’effort pendant leur séance d’orthophoniste, je rappelle les conditions car je n’ai pas l’intention de « perdre mon temps », il faut que mes efforts soient rentables et dans le cas présent la rentabilité c’est qu’ils progressent au mieux de leur capacité dans la partie qui leur pose problème.
      Doit-on être systématiquement derrière eux à faire les devoirs ? Je ne pense pas, je crois qu’il faut répondre à leurs questions, être présents et attentifs, mais pas donner la réponse. C’est à eux de la chercher et de la trouver, nous les guidons pour qu’ils arrivent d’eux-mêmes à la solution ... Je suis d’accord pour dire que ça prend du temps et lorsque l’on rentre tard du boulot, que l’on doit faire la bouffe et en plus aider le marmot à faire ses devoirs, c’est épuisant... Pour qu’il mange à l’heure et ne se couche pas trop tard ... on a tendance à se mettre à faire l’exercice, la lecture ou encore la rédac pour « l’aider »... Je ne sais plus où j’ai lu il n’y a pas très longtemps que des études relativement récentes ont tendances à démontrer que les enfants qui sont trop assistés par les parents pendant leur scolarité, développe un complexe d’infériorité et un manque de confiance en eux ... (si je retrouve où j’ai lu ce truc, je mettrai le lien.)
      Idéalement, on devrait « aider » nos enfants dans l’apprentissage les premières années de leur scolarité mais encore faut-il savoir comment car entre les méthodes d’apprentissage qui ont été les nôtres et celles actuelles, il y a un fossé plus ou moins franchissable ^^ et ceux jusqu’à la moitié de la 6eme. Encore que l’arrivée au collège, c’est plus leur apprendre la gestion du temps, l’organisation du cartable et du bureau ainsi que faire un plan pour étudier et aller à l’essentiel...
      Cela ne veut pas dire les laisser tomber pour autant car la confiance n’exclue pas le contrôle...

A vous de vous exprimer si vous en avez envie dans la controverse mais le respect ... Ici on ne pourra pas supprimer les commentaires qui ne nous conviennent pas et c’est tant mieux :)
Je l'écris d'un trait sans me relire alors ayez pitié pour les fautes ou les inversions que je n'aurai pas vu soulignées -ça donne parfois des non-sens assez impressionnants ;) -
J'ai toujours mis cette phrase en application :

VAUT MIEUX UNE TETE BIEN FAITE QU'UNE TETE BIEN REMPLIE

Pour mes enfants, je n'ai jamais pris en main quelques devoirs que ce soit ! Mais je les ai toujours stimulés pour qu'ils aiment apprendre. Partager des lectures, des reportages et visite des musées.
Et, si ils n'avaient pas travaillé, et ben, une mise au point, tu as ce que tu mérite !
Puis, ils m'ont bien vite dépassée, qui a appris la dérive des continents en 1960 ou 65 ? Et ensuite l'informatique ........
Sujet intéressant ,mes chicoufs ( merci edel ils ont beaucoup ri) je les aide plutôt les guide , bien lire les consignes, réfléchir , je les laisse faire , nous revoyons le devoir ensemble pour voir s'ils sont d'accord pour le rendre ainsi à la maitresse ,Ce n'est pas facile car à cet age 8 et 9 ans un devoir fait est un devoir terminé fermez le cahier y a rien à voir .La relecture les barbe et c'est la dessus que j'insiste , j'essaie d'y mettre du ludique mais pas gagné à tous les coups.
Quand ils ne veulent pas les faire je leur rappelle qu'ils en seront responsables qu'il n'y aura pas de "mot" de papa maman pour les excuser. En général ça suffit pour se mettre au travail.
Je ne fais rien à leur place , on discute on réfléchit.
Pour les tables de multiplications je fais des guirlandes que j'accroche au dessus de leur lit dans les WC... rires,, la mémoire visuelle fonctionne bien à cet age.
Leur donner des idées, je suis contre ! C'est à nos enfants d'avoir envie d'idée et à nous parents de leur donner envie mais pas pour trouver des idées pour faire les devoirs à leur place... J'ai toujours aidé mes enfants dans leur quête de savoir, de poésie, de théâtre et encore maintenant même si ils ne sont plus djeunes... Mais ils sont heureux, ils font un métier où ils sont heureux. L'une architecte d'intérieur et l'autre chef de projet pour schizophrènes. C'est sûr que cela a été dur bac + 7 et ensuite la galère du boulot... Pour leur CV, aussi nous devons les aider à l'écrire mais pas écrire à leur place leur CV selon notre ressenti...
Je suis tout à fait d'accord avec Edel et Marie.

Merci Edel pour ce forum qui ne rencontre pas d'enthousiasme ! Est-ce que sur le site, les personnes d'un certain âge n'ont pas eu d'enfant ??? Rires ! !
on ne peut aider nos enfants qu'en les incitant a suivre l'enseignement que donne les etudes! nous jusqu'a un certain niveau!
ma fille ainée a bien reussie bac+2, en lla stimulant !
bref , elle gagne bien sa vie et n'hesite pas a foncer
sujet intéressant ..merci Edel
Je suis d'accord avec tous vos commentaires ...
Je ne pense pas qu'il faille aider les enfants mais plutôt les accompagner à ...ce qui est important dans leur scolarité, à trouver les clefs de ce qui va les mener à la réussite....
Pour mes deux enfants j'ai agi comme cela ...
L'un n'avait pas besoin il s'est débrouillé tout seul mais au final .j'aurais surement du être moins libérale car il n'a pas fait ce qu'il aurait voulu ...auj à 33 ans il reprends tout à zero ..il lui a fallu du temps pour y réfléchir tout en travaillant..
Pour l'autre il a fallu plus l'accompagner et surtout l'encourager ...le valoriser ..et aujourd'hui il est dans une grande école et il s'accroche tous les jours pour réussir ..
ce que je veux dire par là c'est que chaque enfant est différent et à nous parents de nous adapter et trouver la manière la plus adaptée pour leur réussite ...
.