C'est archi connu, la consommation importante de viande dans les pays riches et en voie de développement affecte l'équilibre des cultures dans le monde et par là même majore la disette dans les pays pauvres.
Notre santé par surcroît pâtit d'une consommation importante de viande rouge et de charcuterie.
Vous avez beaucoup de chance si vos ancêtres ne vous ont pas refilé quelques prédispositions aux maladies métaboliques. Mais comme il vaut mieux prévenir que guérir, voici quelques idées en vrac pour équilibrer vos menus en protéines sans sortir de table avec la sensation de la faim au ventre, ou avec une impression de frustration gustative.

Et pour commencer, courage, de la viande à un seul repas!

A titre d'exemple:
 
  dimanche: poulet fermier
lundi  lentilles ou zambrocal. Utiliser la carcasse du poulet et les ailes pour une soupe chinoise le soir
mardi poisson.
mercredi viande rouge
jeudi steak de soja bio à la provençal. Avec des pâtes ou des petits pois, coupé en petits morceaux, c'est délicieux
vendredi omelette aux champignons
samedi  brochettes d'agneau et de foie de volailles, ou filet migNon pour ceux qui aiment le porc.

C'est bon pour le porte monnaie, pour la santé, pour le moral. 

Et si un jour vous avez une envie furieuse d'un quartier de viande rouge, payez vous un restau, ça vous aidera aussi à ne pas faire rentrer ces mastodontes à la maison! :D  

Vous avez certainement des idées plus originales que moi qui ne me casse pas trop la tête. J'attends vos réponses!

Ceux et celles qui ont des idées pour les apéros sont les bienvenus.   :arrow: :arrow: :arrow:


 
Tu sais, mes menus hebdomadaire sont encore moins "carnés" que celui ci (le poulet "fait" la moitié de la semaine, les restes revenus avec un poivron et des oignons c'est aussi délicieux que frugal) mais ça n'a pas changé la face de l'agriculture mondiale. Les résolutions individuelles, par volonté, obligation (question de fric), hygiène ou... inappétence, c'est bien gentil, mais les mesures sont à prendre à une autre échelle que celles de nos assiettes.
Ah ! c'est vrai, j'oubliais, une planification qui s'en prendrait à la production, à la logique du profit immédiat, ce serait trop directif, pour ne pas dire totalitaire...

Faut avaler d 'la barbaque
Pour être bien gras quand on claque
Et nourrir de vers comacs !

Boris Vian
Patrice45 a écrit : Tu sais, mes menus hebdomadaire sont encore moins "carnés" que celui ci (le poulet "fait" la moitié de la semaine, les restes revenus avec un poivron et des oignons c'est aussi délicieux que frugal) mais ça n'a pas changé la face de l'agriculture mondiale. Les résolutions individuelles, par volonté, obligation (question de fric), hygiène ou... inappétence, c'est bien gentil, mais les mesures sont à prendre à une autre échelle que celles de nos assiettes.
Ah ! c'est vrai, j'oubliais, une planification qui s'en prendrait à la production, à la logique du profit immédiat, ce serait trop directif, pour ne pas dire totalitaire...

Faut avaler d 'la barbaque
Pour être bien gras quand on claque
Et nourrir de vers comacs !

Boris Vian


Oui, je me souviens de cette chanson de Boris Vian.
Tu as raison de dire que les mesures sont à prendre à une autre échelle que nos assiettes, dans un sens, mais souviens toi quand même de la méthode Ghandi pour le coton. Bon, il ne faut pas être naïf, c'est sûr, je ne vais pas changer la face du monde par mon action individuelle qui est d'ailleurs avant tout une nécessité diététique, par contre, je veux au moins ne pas faire preuve d'hypocrisie en prêchant la frugalité et en "avalant de la barbaque" :)
Patrice45 a écrit : Tu sais, mes menus hebdomadaire sont encore moins "carnés" que celui ci (le poulet "fait" la moitié de la semaine, les restes revenus avec un poivron et des oignons c'est aussi délicieux que frugal) mais ça n'a pas changé la face de l'agriculture mondiale. Les résolutions individuelles, par volonté, obligation (question de fric), hygiène ou... inappétence, c'est bien gentil, mais les mesures sont à prendre à une autre échelle que celles de nos assiettes.
Ah ! c'est vrai, j'oubliais, une planification qui s'en prendrait à la production, à la logique du profit immédiat, ce serait trop directif, pour ne pas dire totalitaire...

Faut avaler d 'la barbaque
Pour être bien gras quand on claque
Et nourrir de vers comacs !

Boris Vian


Oui, je me souviens de cette chanson de Boris Vian.
Tu as raison de dire que les mesures sont à prendre à une autre échelle que nos assiettes, dans un sens, mais souviens toi quand même de la méthode Ghandi pour le coton. Bon, il ne faut pas être naïf, c'est sûr, je ne vais pas changer la face du monde par mon action individuelle qui est d'ailleurs avant tout une nécessité diététique, par contre, je veux au moins ne pas faire preuve d'hypocrisie en prêchant la frugalité et en "avalant de la barbaque" :)
anja_56 a écrit : mais souviens toi quand même de la méthode Ghandi pour le coton.


L'action individuelle (euh... fortement mise en scène, j'ai pas grande sympathie pour le personnage) de Ghandi se situe dans le contexte d'une lutte qui concerne une population entière, je ne dis pas uniforme socialement mais avec une culture commune, et une masse qui pouvait agir économiquement. Pas facile de transposer ça à l'échelle planétaire, encore moins d'organiser un boycott ou une forme d'autodiscipline dans les pays les plus repus de la planète...parce que c'est de ça qu'il s'agit, du détournement de la production agricole pour nourrir le bétail que consomme 10% de la population mondiale. Je radote peut-être, mais je vois pas aux problèmes écologiques de solutions autres que politiques. Ni même, dans les pays européens, par quelle osmose l'action d'une intelligentzia relativement aisée et consciente pourrait faire tache d'huile et concerner la majorité un peu moins aisée et nettement moins consciente qui va au plus pressé pour se nourrir. On pourrait aussi parler de la bouffe de nos adorables et innombrables chiens-chiens et chats-chats qui, sans aller jusqu'à la côte de bœuf (miam !) n'est pas franchement végétale, et là les amis de la planète vont ruer dans les brancards !
Près de chez moi, il y a une énorme usine de nourriture pour animaux. De quoi te donner raison sans doute. Je ne peux pas m'empêcher de rigoler(toute seule) quand je pense à nos politiques. Sans citer personnes, il y en a que je vois mal diminuer quelques crans à la ceinture, préférant encourager les autres pour cela!!!
La solution est politique, certes, mais tant qu'elle viendra d'en haut seulement, ce sera peine perdue. Il est certain qu'un consensus est indispensable. On est sans arrêt en train de tourner en rond pour les solutions . J'essaie avant tout d'être logique avec moi même et de préserver la santé de ma famille.Par contre, je fuis les ascètes de l'écologie. :) Pour le reste, pas facile de se contenter d'un bulletin de vote.
Hum ! J'ai jamais vu, ici du moins, un bulletin de vote amorcer la queue d'une solution politique ;)
On fera un forum un jour sur cette question :lol: :lol: :lol:
Pour ma part, je pense que l'on peut individuellement faire quelque chose si en tant que consommateurs nous prenons conscience de notre puissance.
Nous avons le pouvoir de ne pas acheter et économiquement parlant ça peut faire changer les choses

Après je suis assez utopiste, mais ça me porte :D 
Edel, tu me mets du baume sur le coeur tu sais!
anja il y a des pays où les consommateurs ont la parole, ils la font entendre et ils font bouger les choses.
En France juridiquement on va peut-être un jour faire quelque chose en ce groupant  pour attaquer les lobbies hyper puissants que sont certains industriels et que nos gouvernements successifs protègent avec l'air de ne pas le faire ... Merde nous sommes des milliards alors pourquoi ne nous faisons nos pas entendre ??? ça me gave ça !!!

On a le droit de dire que l'on n'en veut pas et pour le faire savoir il ne faut pas l'acheter
Il y a plein de petites choses de ce type que je fais à mon humble niveau et quand on me dit "ça ne sert à rien tu es la seule" je réponds "si je ne fais qu'un d'adepte dans ma vie ce sera ça de gagné ^^"

Moi je punis par le portefeuille, c'est mon arme et je m'en sers 
Courage Edel, nous sommes deux! Que ceux qui sont d'accord avec ça, lèvent le doigt, lèvent le doigt! :D :D :D
Je lève le doigt ! Et là ce n'est pas avec humour. :mrgreen:  

600750_389560744438410_184761296_n.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Ah si un seul de ces lustres en cristal se détachait et tombait sur ces illustres têtes,  nous en entendrions parler pendant quatre mois, c'est la durée de vie des affaires dites importantes :mrgreen:  
Depuis la vache folle, j'évite de consommer de la viande rouge donc c'est plutôt poulet et lapin bio et un bon steak direct du producteur, de temps à autre, quand mes dents de lionne commencent à pousser :lol: :lol:  sinon c'est poisson mais il faut faire attention aux métaux lourds et aux farines animales qu'ils consomment donc petits poissons non prédateurs (maquereau, sardine, rouget ...). De toute façon, avec toutes les infos qu'on reçoit sur la mal-bouffe on finira par devenir végétalie :( :( n.