52732943_2642255962667465_1537980874769825792_n.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
...

@Marie ...

Tellement vrai !

... et heureusement !

Image
La question que je me pose :
Est-ce qu'il est plus difficile de perdre l'être aimé lorsqu'il est malade, que cela peut-être considéré comme un soulagement pour la personne décédée, ou est-ce que cela est plus difficile pour ceux qui restent lorsque le décès n'est pas attendu ?

17 ans et 3 jours qu'il est parti. Son couvert était mis, il a juste oublié de rentrer........... J'ai demandé à ma fille de disperser mes cendres à la mer, au même endroit qu'ont été dispersées les siennes. Mais comme je ne crois en rien, je ne pense pas le retrouver pour autant.

Donc pourquoi vouloir être au même endroit ?
Je pense que les plus malheureux sont ceux qui restent avec ce poids immense de l'absence.

Après, que dire ??? difficile de se faire une opinion : personne n'est revenue de cet autre côté du miroir pour nous dire si tout va bien là bas ! En tous les cas, j'aurais bien voulu !
Sans vouloir plomber l'ambiance...mon père est décédé en 1966 a l'age de 36 ans
(j'en avais 11 et 3 frères 7, 9 et 13 ans) d'un anévrisme foudroyant et ma chère maman s'est ...suicidée en 1990 60 ans, et 25 années de taxi parisien par ce que elle n'a pas acceptée la retraite. Mais bon c'est la vie ....
@Choupette ...Est ce difficile de voir partir un être cher par maladie ...ou de voir partir d'un décès inattendu?....
▪▪Malgré la maladie...c est l'inattendu que nous avons dû faire face avec mes enfants▪▪
-La mort d' un être cher est douloureux par nature....
Comme le dit si bien @ Biloum les plus malheureux sont ceux qui restent avec le poids de l'absence....
Mais petit à petit nous remplaçons la douleur par des choses positives et l'absence par des souvenirs..
《Comme disait mon père les plus malheureux sont ceux qui s'en vont》....
Effectivement les souvenirs restent et la vie continue...
Et comme le dit si bien @ Patrick 《c'est bon la vie...》. :D
Quel sujet !

@ Candice et Choupette.
J'ai pu tenir la main, c'est certainement la seule différence avec vous. Dire une dernière fois, les mots que l'on se murmurait, sans pudeur et sincères, les a t'il entendus, je crois qu'il était déjà bien loin.
Et savoir qu'ils ne souffrent plus reste le moteur de notre reconstruction.
Patrick, tu as raison, c'est la vie,chacun traine ses souvenirs, qu'ils restent une force pour nous, pour pouvoir aller plus loin. Et surtout continuer à éprouver des sentiments.
Bonjour,
Sur le fronton du tombeau de mon époux j'ai fait graver ces mots de Victor Hugo " le souvenir c'est la présence invisible ", la mort ne sépare jamais totalement deux personnes qui étaient fusionnelles, elles restent attachées par un lien invisible.
@ Ibiscus 22 la mort ne sépare jamais totalement deux êtres qui s'aiment....

Pour ma part, j'ai écrit une phrase de Cabrel....《 TU VIENDRAS LONGTEMPS MARCHER DANS MES RÊVES.》

bonne journée
bises
Candice34