Je suis allée voir ce film après avoir lu le commentaire de Xylakpa, j'ai beaucoup appréciée, pas déçue du tout. Je le conseille également.
téléchargement (1).jpg



Anna est un thriller français écrit, produit et réalisé par Luc Besson, sorti en 2019.

:(

Luc, mais qu’est-ce qu’il t’arrive mon copain (le 5è Élément, Jeanne d’arc, Nikita, Léon ! :D )


Pourquoi réaliser cet insipide « Anna » :( , copie conforme de Nikita :D  ?

Pour des entrées payantes grâce à une recette éculée ? :evil: :roll:

Là où Anna Parillaud fragile, perturbée, sensationnelle … :arrow: :idea:

Sasha Luss , pseudo beauté de l’Est, sans goût, incolore :| … essaye, mais n’y arrive pas ! :roll:




« À la fin des années 1980, la jeune Anna est prête à tout pour échapper à son quotidien. Elle est recrutée par le KGB, formée par Alexander Tchenkov et sous les ordres de la très exigeante Olga. Anna va peu à peu apprendre le « métier ». Mais qui est réellement Anna ? Comme les matriochkas, elle renferme plusieurs identités. »


Film sans intérêt, que l’on peut ne pas voir aisément …




Qu’on se le dise ! ... :!:
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
:) Cc Les Ciné-Coeurs !

Ravie @bealoi52 que le film de Grand Corps Malade et Medhi Idir ( cf page précédente ) vous ait plu ! :D

Dans un tout autre genre : notamment dans la 8) "catégorie" 8) Les Films d'Animation ( terme assez "curieux" du reste, si on le conçoit au 2ème degré :wink: ) :

LES HIRONDELLES DE KABOUL de Zabou Breitman et Eléa Gobbé-Mévellec

zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzLes HDK.jpg


Une adaptation très réussie du roman de Yasmina Khadra (livre "âpre et poignant" au passage )

Synopsis :
Après la prise de pouvoir des Talibans :arrow: années 98 :arrow: l'application de la charia notamment à l'égard des femmes.

Certaines critiques prétendent que ce film manque de souffle...
A l'inverse, j'aurais tendance à penser que des ces souffles-là (ceux des deux réalisatrices ) le monde en a bien besoin ! :wink:

C'est celui d'un cinéma d'animation engagé et enfin 8) au féminin 8)

P.S : Je prends parti, c'est clair, car j'apprécie Zabou Breitman aussi bien quand elle est actrice que réalisatrice ! :D
^^^^ au travail graphique de Eléa gobbé-Mévellec également.

:) Bref, je recommande ce film à moult égards ! :)

zzzzzz Blue.JPG


Et merci d'avance de venir nous dire, à votre tour, ce que vous en avez pensé...
XYLA
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
XYLA

C'est pour ce soir, j'aime Yasmina Khadra, et je me souviens bien de ce roman.

Je suis un peu réticente avec les films d'animation. On verra
Pas mal, mais j'attendais mieux, je n'ai pas accroché tant que ça. Ce sujet traité sous forme de film d'animation, sinon les images auraient été trop forte ....
Tout y est. Les enfants qui s'habituent à la guerre et qui jouent sur des chars. Les femmes lapidées, un homme cultivé qui se surprend à jeter une pierre le rejet de la culture.
Et ce couple qui se détruit à cause de la charia .......
A voir, ces femmes ont osé et il fallait le faire. La fin, un pied de nez aux extrémistes ......
Je ne le verrai pas une deuxième fois.
:) Cc Les Ciné-Coeurs

Parmi les films de cette rentrée aussi ...

zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzRoubaix.jpg


Des enquêtes à Roubaix...
( ville "sinistrée" à tous points de vue, comme chacun sait )
menées par une équipe de policiers dont 1 qui est passionné (genre vocation) et l'autre... prêtre défroqué.
Un côté déjà vu, après d'autres films sur le même thème, excellents, tels que L627 et Polisse. Celui-ci laissant en quelque sorte... 8) " à désirer ".
N.B : Et ce, malgré les très bons acteurs que sont notamment Ruschdy Zem et le séduisant Antoine Reinartz.

mention " Sans + " :wink:

zzzzzz Blue.JPG

Excellente soirée
XYLA
:)
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
5928948.jpg



The Bra



The Bra est une comédie dramatique allemande réalisée par Veit Helmer sortie en 2018.


81e31c1804061e0ce988596bec2d5ad0.jpg



« Le conducteur de train Nurlan se rend à Bakou pour la dernière fois avant sa retraite.
En contournant les quartiers de la ville, son train arrache un soutien-gorge bleu à une corde à linge. Pour échapper à son existence solitaire, Nurlan se lance dans la plus grande aventure de sa vie : retrouver la propriétaire de ce sous- vêtement … »


Recherche initiatique d’un prolétaire …
Curieux et savoureux.




Miki Manojlović : Nurlan
Denis Lavant :wink:  : l’apprenti

2494995.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Maia Morgenstern : la tricheuse
Paz Vega : la femme oublieuse
Frankie Wallach : la danseuse



The_Bra_2019-800x520.jpg









Image
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
system-crasher-affiche.jpg



System Crasher est un film dramatique allemand de 2019 réalisé par Nora Fingscheidt 




Cast
• Helena Zengel
• Albrecht Schuch
• Gabriela Maria Schmeide
• Lisa Hagmeister




rawImage.jpg


Famille d'accueil, groupe de vie, écoles spécialisées: où que Benni aille, c'est l'expulsion assurée.
Un contexte parental difficile et un traumatisme dans la petite enfance ont laissé de profondes blessures chez cette fillette dégourdie mais indocile.
Pourtant, l'adorable enfant de neuf ans n'espère qu'une chose: retourner vivre avec sa mère - où il n'y a pas de place pour elle.
Une déception parmi tant d'autres, qui menacent d'étouffer Benni.

Jusqu'au jour où on lui attribue Micha, éducateur spécialisé pour les adolescents atypiques et délinquants. S'ouvre alors pour la fillette un nouvel espace qui lui permettra de respirer...

Ce monumental premier film de Nora Fingscheidt, qui avait participé à la ZFF Master Class, a décroché le prix Alfred Bauer de la Berlinale.

L'oeuvre dégage une puissance réaliste portée par l'excellente prestation d'Helena Zengel, dans le rôle de l'indomptable Benni.


(que dire de plus?)


51ec-system-crasher.jpg





bebe-zebre-points-rares-kenya-005.jpg

à zèbre, zèbre et demi ? (ou pas...) (quoi que...) (et dire que si ? ...) :arrow: :idea:


:wink:
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
:D Cc Les Ciné-Coeurs !

https://youtu.be/LBDSrUFfGHI

zzzzzzzzzzzzzPortrait de ....jpg


Tout le monde en parle :D et ce film le mérite bien !

Synopsis :
En 1770 une jeune fille sortie du couvent est " à marier ".
Sa mère veut envoyer son portrait à son futur époux.
C'est Marianne, artiste peintre, qui s'en chargera...

Magnifique travail cinématographique ! Bravo à la réalisatrice !
Chaque plan est parfaitement composé et maîtrisé, d'un esthétisme remarquable

Céline Sciamma dépasse les codes établis du film romantique et sait mettre en images, sans féminisme radical, La Femme du 18ème siècle, les sentiments et passions qui peuvent l'animer ainsi que les sujets de Société de l'époque tels que le mariage arrangé, l'avortement...

^^^^^ à Noémie Merlant et à Adèle Haenel !

zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzN.Merlant et A.Haenel.jpg


zzzzzz Blue.JPG

Belle " toile " donc !
et bonne soirée !
XYLA
:)
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Angel_of_Mine_POSTER-creditblock-717x1024.jpg





Angel Of Mine :arrow: :idea: :D

Lizzie a perdu sa petite fille il y a des années. Quand elle rencontre une fillette, elle est convaincue que cette dernière est en réalité la sienne. Elle devient obsédée par l'enfant et perd petit à petit contact avec la réalité...

angel-of-mine-e1563214760347.jpg


Une femme en deuil après la mort de sa fille perd le contrôle de la réalité lorsqu'elle commence à penser que sa fille est peut-être encore en vie.


bande annonce :

https://www.youtube.com/watch?v=DlPxNj_VVkE




Noomi Rapace : Lizzie
Luke Evans : Mike
Yvonne Strahovski : Claire
Richard Roxburgh : Bernard




 Lizzie traverse une spirale infernale et ce film de la réalisatrice Kim Farrant veut que nous passions avec cette étude de personnage avant de la placer dans le cauchemar d'un parent.




Bon film interprété par Noomi Rapace époustouflante (j’ai un parti pris, j’adore cette actrice qui sème le trouble et l’attirance ) et Yvonne Strahovski, poignante, désespérée…

Noomi est à contre emploi, mais elle peut tout se permettre, c’est une artiste remarquable …

Le déroulement de la quête de cette mère sensitive est troublant.



angelofmine-he-movies-gallery-08.jpg



A voir !
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
images (1).jpg



PAPICHA :D :D :D :D :D :D

à voir, absolument ! :D :D :D


Papicha est un film dramatique de 2019, coproduit à l'échelle internationale et réalisé par Mounia Meddour . :arrow: :D


Meddour.jpg



1302978_papicha_687943.jpeg
:wink:

Il a été projeté dans la section Un Certain Regard du Festival de Cannes 2019 . 

Il a été sélectionné comme la candidature algérienne du meilleur long métrage international aux 92e Oscars .




papicha.jpg



Alger, années 90. Nedjma, 18 ans, étudiante habitant la cité universitaire, rêve de devenir styliste.
A la nuit tombée, elle se faufile à travers les mailles du grillage de la Cité avec ses meilleures amies pour rejoindre la boîte de nuit où elle vend ses créations aux " papichas ", jolies jeunes filles algéroises. :arrow: :idea:

La situation politique et sociale du pays ne cesse de se dégrader. Refusant cette fatalité, Nedjma décide de se battre pour sa liberté en organisant un défilé de mode, bravant ainsi tous les interdits.



Casting :

Elles s’appellent Lyna Khoudri, Shirine Boutella, Amira Hilda Douaouda, Zahra Doumandi, elles sont jeunes, elles sont belles et elles ont du talent à revendre.
La preuve, elles ont crevé l’écran dans le long métrage ( 1h 46) de la réalisatrice Mounia Meddour.
Un premier film salué par les critiques et les festivaliers sont unanimes.
:roll: :D


bande annonce :

https://youtu.be/1CgHYpYWMh8


présentation :
https://www.youtube.com/watch?v=5t9VBjcOESA






Algérie : La sortie nationale du film « Papicha » a été annulée sans explication
Des milliers d'Algériens continuent de manifester chaque vendredi et réclament le départ des militaires et des cadres du FLN au pouvoir.
:evil: :evil:

a89acaa77cca221c985893b565ee2191fb1b72cac3553ea53cd8ce98597472d3.jpeg




Ah, l’émergence des femmes !

:wink:
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
En mode RIP !

zzzzzup!.jpg

Je 8) " plussoie " 8) ...mille fois !
zzzzzz Blue.JPG

Y FUERZA !
XYLA
:wink:
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
:idea: KEN LOACH ! :idea:

Ce Grand Monsieur du cinéma d'un âge " certain " ( 83 ans quand même )
n'était pas sûr de réaliser un autre film après " Moi, Daniel Blake " ( 2016)...

BUT, HE DID IT ! :)

https://youtu.be/pAqaLN83DJQ

Parce qu'il a toujours " à coeur " de dénoncer, à sa façon, ce qui est révoltant.
Dans sa filmographie, il a traité moult sujets concernant la Société, portant sur le milieux les plus défavorisés un regard sans condescendance, ni côté pathos ou pleurnichard.

Avec " SORRY, WE MISSED YOU ",
il tape fort et se montre aussi impitoyable que le monde du travail qu'il décrit, en particulier pour ceux qui arrivent à peine... ou " même pas " à ...

" joindre les deux bouts ".

zzzzzzzzzzzzzzzzzSWMY.jpg


C'est en effet l'histoire d'un couple qui trime, confronté à un rythme de vie épuisant et à une pression telle que l'équilibre de chacun et de la famille toute entière s'en voit compromis... et tout bascule !

Un film très DUR, cohérent avec le thème qu'il développe, puisqu'il traite de la précarisation du travail et de la dureté de la vie de ces gens en grand difficulté.

Si vous cherchez à voir de l'esthétisme ou des grandes scènes d'amour ou d'humour, ce film n'est pas pour vous.

De même, si vous vous sentez fragilisé/e, attendez plutôt pour le voir...

En ce qui me concerne, je l'ai apprécié énormément
... même si l'on a quelque part l'impression d'avoir reçu un grand coup de poing dans la tronche...

Monsieur Ken Loach, décidément, VOUS RESTEZ un Indigné...

Et môa, j'aime ça !
:wink:

zzzzzz Blue.JPG

XYLA :)
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Cc Les Ciné - Coeurs ! :wink:

Dans la série " à voir ou à revoir "...

:D " GEMMA BOVERY " ( de Anne Fontaine / 2014 )

zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzGB.jpg


Synopsis
Martin, joué par Fabrice Luchini, est passionné par la littérature de Gustave Flaubert.
Ses nouveaux voisins lui font étrangement penser aux personnages
du livre " Emma Bovary "...

Mon avis sur ce long-métrage
J'aime la manière dont Anne Fontaine a revisité le thème d'Emma Bovary en réussissant à "moderniser" en quelque sorte ce chef d'oeuvre de Flaubert :
:arrow: un régal ! :D

N.B
En principe pas trop fan de F. Luchini qui, souvent " se la joue un peu trop "
8) à mon goût 8) ... mais là, il est " juste " et ce rôle... " lui va bien " !
:wink:


zzzzzz Blue.JPG

En mode " VIVA l'cinéma " 8)
Et bizzzzzz aux Sympathisants de ce thread !
XYLA :D
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
THE DANISH GIRL


518CSeLt5hL._SL500_.jpg



Danish Girl (Danish Girl) est un film biographique américano-britannique-allemand coproduit et réalisé par Tom Hooper, sorti en 2015 et présenté en compétition à la Mostra de Venise 2015.


Eddie Redmayne   : Einar Wegener / Lili Elbe
Alicia Vikander : Gerda Wegener
Matthias Schoenaerts : Hans Axgil
Ben Whishaw  : Henrik Sendhal
Amber Heard : Ulla Fonsmark
Sebastian Koch : Dr Warnekros



The-danish-girl-sl.jpg



Au Danemark, dans les années 1920, Einar Wegener est un artiste-peintre réputé.
Ses paysages sont très prisés et sont très fréquemment achetés par les galeries d’art. Il est marié à une autre artiste-peintre, Gerda Wegener, et semble parfaitement heureux en ménage avec elle.
Mais un jour, pour aider son épouse à terminer un portrait de femme, Einar est amené à se travestir en femme.
L’expérience provoque chez lui un trouble inédit.
Par jeu, mais aussi pour comprendre un peu plus ce qui a provoqué cet émoi, il se déguise en femme le temps d’une soirée et se fait passer pour Lili, la cousine d’Einar.
L’expérience l’affecte encore plus qu’il ne l’aurait pensé et l’amène à s’interroger sur son identité sexuelle.
Au fond de lui, il est une femme. Il le sait depuis l’enfance, mais a réprimé cela pendant des années. 


Maintenant, il n’est plus question pour lui de faire semblant. Il veut être considéré comme une femme, devenir Lili Elbe à temps plein.

Le problème, c’est que dans le Danemark puritain des années 1920, le travestissement est, comme l’homosexualité, considéré comme un déviance sexuelle.
Ses proches poussent Einar  à consulter des médecins pour faire soigner cette maladie qui l’affecte.
Or tous ceux qu’il consulte le traitent au mieux, comme une curiosité de laboratoire, au pire comme un schizophrène bon à interner.
Seul un chirurgien un peu plus ouvert d’esprit que les autres accepte de lui venir en aide.
Il est capable d’effectuer une opération permettant à un homme de se transformer définitivement en femme. Pour Einar, c’est la seule possibilité de pouvoir enfin affirmer son identité sexuelle…



Lili_Elbe_1926.jpg




23255bfb2096c46a1dfa64cdb3b64991.jpg

Gerda Wegener




La remarquable histoire d'amour de Gerda Wegener et Lili Elbe, née Einar Wegener, l'artiste danoise connue comme la première personne à avoir subi une chirurgie de réattribution sexuelle en 1930.
Le mariage et le travail de Lili et Gerda évoluent alors qu'ils s'embarquent sur les territoires encore inconnus du transgenre.



Les termes « travesti » et « travestissement » ne sont pas sans nous interroger. Caractère péjoratif, réel, supposé ? Pour ce qui nous concerne, nous employons ici le terme « travestissement » comme déclencheur d’un acte faisant sens, qu’on l’appelle révélation, figure de style, biographie réelle ou fictive. Le travestissement de Lili Elbe fait toujours sens : le travestissement est un changement de genre exploré déjà à l’époque sous la forme du conte philosophique Orlando l’œuvre de Virginia Woolf (1928).




bande annonce :
https://youtu.be/qyn7C99vob0?list=PLzzs ... VRflPvnfpp


remarquable Eddie Redmayne   ( Einar Wegener / Lili Elbe)
troublante Alicia Vikander ( Gerda Wegener)




à-Paris-mal-être.jpg







Gerda qui est loin d’être un personnage de second plan.
Elle est forte pour deux, elle est le soutien indéfectible de son époux dans sa transformation puis celui de Lili dans sa floraison et elle supporte tout ce que cela entraîne seule. Sans compter que c’est grâce ou à cause d’elle que la vraie identité d’Einar s’est révélée. Même si le film est certes focalisé sur lui (elle), les premières et dernières images sont consacrées au visage de Gerda , témoignage de sa force d’âme et de son influence au cœur de l’histoire de Lili. C’est elle qui essaye de ramener Einar à la raison avant d’accepter sa vraie nature et de l’accompagner dans toutes ses décisions même si, pour cela, elle doit renier son mariage, admettre la mort invisible de l’homme qu’elle aime et, en quelque sorte, mettre de côté son propre bonheur.



Alicia Vikander(artiste que j’apprécie beaucoup) est imprégnée de Gerda et offre donc une prestation brillante.









De nos jours :

Bo Van Spilbeeck (née à Anvers le 7 février 1959) est une personnalité belge néerlandophone, journaliste et reporter pour la chaîne de télévision VTM. Jusqu'alors connu sous le prénom de Boudewijn (ou Baudouin), Van Spilbeeck annonce le 29 janvier 2018 sa transition.
Mariée, Bo Van Spilbeeck, a une fille (née en 1990) et un fils (né en 1991), aime sa femme, celle-ci l’aime aussi, ils ne savent pour l’instant qu’elle sera la suite de leur couple ...



:wink:
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.