J'ai la chance que ma mère ait réchappé à la grippe espagnole en 1918, sinon je ne serais pas là!!!
Actuellement,les soins des complications de la grippe permettent de soigner les surinfections, ce qui est un énorme progrès. Je pense qu'il est important de procéder selon le terrain pour se prononcer pour ou contre la vaccination et qu'il est important de renforcer les mesures de prévention en cas d'épidémie, en particulier l'hygiène: ON SE LAVE LES MAINS ET ON PORTE UN MASQUE SI NECESSAIRE! Ces mesures ne sont pas thérapeutiques, évidemment, mais limitent très significativement le phénomène de contagion.
En France, malheureusement, on préfère vacciner à tour de bras, plutôt que de renforcer les mesures d'hygiène préventive.
Il ne s'agit pas non plus de vouloir créer des univers aseptisés, l'essentiel étant de tout faire pour favoriser un bon état général, à tous les âges de la vie. 
Même impression, suis médecin spécialiste, vaccin mal abouti, absence de recul sur les essais, efficacité clinique insuffisante, j'ai d'ailleurs été bien malade juste après avoir été vacciné .. ce qui ne m'a pas empêché de faire la grippe qlqes semaines plus tard !!! Se souvenir de l'épidémie de SCLEROSE en plaques qui a suivi le début des vaccins contre l'hépatite.
titine59 a écrit : la vaccination je n'en veux plus. Une personne de mon entourage près s'est faite vacciner et après celui ci elle a attrapé la fibromyalgie (maladie très douloureuses où il n'y a encore aucun traitement) . L'étt nous cache la vérité au sujet des vaccins car dedans il y a des métaux lourds qui nous bousillent la santé. D'ailleurs si vous faites des recherches vous trouverez les dangers des vaccins.


Merci TITINE59, La fille de ma voisine a une fibromyalgie dans les suites d'une vaccination par gardasil, une plainte est en cours et une relation de causalité a pu être établie sur base d'une biopsie cérébrale ( dépot d'excipient utilisé dans le vaccin retrouvé dans le cerveau !!). La vie de cette jeune femme est fichue pour un vaccin dont l'intéret n'est pas évident ... en dehors des considérations  commerciales
Petite exhumation d'un sujet fortement discuté (disputé) alors que plusieurs cas de décès marquent la progression de la pandémie A(H1N1) qui frappe actuellement la Polynésie.
chomsk a écrit : Même impression, suis médecin spécialiste, vaccin mal abouti, absence de recul sur les essais, efficacité clinique insuffisante, j'ai d'ailleurs été bien malade juste après avoir été vacciné .. ce qui ne m'a pas empêché de faire la grippe qlqes semaines plus tard !!! Se souvenir de l'épidémie de SCLEROSE en plaques qui a suivi le début des vaccins contre l'hépatite.



Médecin spécialiste ?
Entre spécialistes de la médecine et ... "spécialistes" de l'économie et des finances ...

Pourtant, ne saviez-vous pas que deux positions s'affrontent  en ce qui concerne le vaccin antigrippal H1N1 en France ? La position sanitaire et … la position strictement économique ministérielle.

Quant à la terrible grippe dite espagnole qui a suivi la 1ère guerre mondiale, elle est survenue dans un contexte précis : beaucoup de personnes fragilisées par la guerre (nombreux blessés) , alimentation insuffisante ou déséquilibrée, conditions de vie très difficiles, … bref, une grippe dans un pays totalement exsangue !


Je me permets donc d'écrire à nouveau ce que j'ai déjà dit sur ce même forum dans « Vaccination ».

La grippe a surtout pris de l 'ampleur médiatique lorsqu'une certaine ministre, ex-pharmacienne tombée dans la politique grâce à son père au niveau régional en lui succédant, a fortement insisté sur la prise de vaccin antigrippal H1N1… à coup de milliards en faveur de l'industrie pharmaceutique.
En plus, compte tenu de la mévente, elle recommandait d'en prendre encore une petite dose !

Bref, il existe malgré tout une méthode pour lutter efficacement contre ce virus très mutant :
-  rester bien au chaud chez soi et lutter contre la fièvre avec des bains et des médicaments très classiques, tels que le paracétamol ou l'acide acétylsalicylique, plus connu sous le nom d'aspirine , voire de l'ibuprofène, cela en fonction de la tolérance de chacun ,
-  éviter les antibiotiques car ils ne concernent pas les virus mais les bactéries ;
-  éviter aussi les contacts humains … surtout rapprochés !!!

En très peu de jours, de 3 à 5 jours selon le virus et l'individu malade, la situation devient plus agréable. 
Ce n'est pas à cause de l'affaire du sang contaminé qu'on ne transfuse plus... Ce serait dommage que les adversaires de la vaccination parviennent à dissuader de se faire vacciner contre la grippe les personnes qui en ont le plus besoin.

Si un scandale politico-économique qui, comme certains l'affirment, a entaché la campagne contre le virus H1N1, que la Justice passe, sans complaisance.

Perso, je resterai sur le conseil d'un médecin spécialiste des maladies tropicales : "vaccinez-vous !"

Pour s'en convaincre : http://www.20minutes.fr/france/348597-g ... gie-connue