J’ai acheté ma première maison avec mon ex conjoint quand j’avais 24 ans, on a dû la vendre pour en acheter une autre. Pour une première maison, on avait vu gros, avec recul je dirais trop gros mais j’avais eu un coup de foudre pour cette maison. 30 mois plus tard, nous étions transféré, nous fûmes obligés de vendre… quelques mois plus tard, j'ai décidé de quitter mon emploi… j’étais enceinte de ma 3 e fille… et avec mon emploi et les quarts de travail, ça devenait impossible pour faire garder les enfants pendant que je travaillais, j'ai décidé de quitter mon emploi et nous avons opté pour une maison moins dispendieuse et qui convenait à notre nouveau budget…

4 ans plus tard, un autre transfert… encore une fois, il fallait vendre et on se retrouvait dans une région ou le marché immobilier était plus cher. Nous avons eu de la chance quand nous avons déniché un fort belle maison à un prix intéressant. Je savais que cette maison était la mienne. J’ai repris un emploi…. Fini les quarts de travail, je pouvais combiner travail et famille…. 7 ans plus tard j'ai choisi de divorcer. Ne voulant pas bousculer mes filles, j'ai décidé de racheter les parts de mon conjoint (ex) à pris du jour.

À ce moment j'ai vraiment eu peur puisque je m’engageais seule pour une maison qui normalement est payée par 2 personne. Je me suis mis la barre haute en me disant que je ne pouvais pas me planter et amener mes filles avec moi, je devais y arriver tout simplement. Je me suis démenée la première année et j'ai réalisé que j’avais trop peur de ne pas y arriver mais pourtant j’y arrivais… oui je mettais les bouchées doubles mais dans le pratico pratique c’était moins difficile que je ce j’appréhendais. 

Par la suite j'ai toujours suivi mon plan de match et je pense avoir fait des prouesses. Non seulement j'ai payé ma maison en totalité mais j'ai aussi fait toutes les rénos à faire. J'ai fais faire le sous-sol, j'ai refait tous les planchers des 2 autre étages, puis remplacer toutes les fenêtres puis la toiture, changer les portes… Il me reste celle du garage, J'ai ajouté une 2 e remise dans le jardin, fait du terrassement et mis un gros spa. Quand j’y repense je me demande comment j'ai pu accomplir tout cela. Ma réponse reste relativement simple, me presser de rembourser mon hypothèque afin de payer le moins cher possible d’intérêt… ensuite quand elle fut payée, j’empilais pour payer comptant tout ce que je faisais faire. J’ai tellement sauvé sur les intérêts que l’argent mis sur mes dépenses allait 100 5 sur celles-ci, J’en ai eu vraiment pour mon argent. 

Mes 3 filles ont désormais leurs maisons et elles commencent à me pousser la main pour que je vende, elles disent que c’est vraiment trop grand pour une personne seule comme moi…Pour ma part, pas question de vendre puisque je l’ai décorée et rénovée comme je voulais et comme tout est refait, elle est comme neuve… pour le moment j'ai les moyens de la garder… les charges sont quand même élevée 9soit un peu plus de 800$ par mois mais heureusement je n’ai plus d’emprunt à rembourser ce qui me soulage.

Je trouve qu’il est judicieux d’acheter le plus tôt possible dans nos vies mais d’y aller selon nos moyens financiers. C’est bien d’investir dans son propre patrimoine. C’est comme un fond de pension qui n’est pas imposable. Il faut juste être judicieux quant au crédit. Ça vaut le coup que de se serrer la ceinture quelques années pour pouvoir respirer mieux par la suite. 

Je pense que souvent les gens ont peur d’avoir peur et ils se restreignent. Un réel chez-soi ça n’a pas de prix.

Et pour répondre à mimosa…..  

Être seule n’a rien d’épeurant, je n’ai vraiment pas de crainte, habite un quartier résidentiel… la banlieue.. Pour les travaux d’entretien, la pelouse et la neige, je donne ça à contrat depuis 4 ans …Il m’en coûte environ 1000 $ par année mais je n’ai pas à m’en soucier. Avant je faisais et ce 1000 $ allait dans mon budget loisir… comme je ne peux plus (blessure) je trouve que c’est une bonne dépense et je me dis que j’aurais dû faire ça avant même…si je considère le tout.

Je pense que nous sommes plus forts que nous le croyons, il faut juste persévérer et se dire que nous ne pouvons pas échouer…. Foncer…foncer….foncer….  
 pour Bob 381.    Humour:  encore un SDF de plus ou de moins ça va pas se sentir ! :lol:
  :?:
Image
Ell a subi la crise de plein fouet peuchérette !!!  :)
Pour ma part je suis propriétaire, nous l'avons acheté avec mon mari il y a de cela 30 ans et dans un sens heureusement, car je ne pourrais pas être locataire avec le si peu de revenu que j'ai, aucun propriétaire ne voudrait me louer. C'est vrai que le foncier coûte chère mais en le payant un peu tous les mois, cela passe très bien. Et le jour ou je n'aurai plus d'enfants au nid, je la vendrai pour prendre plus petit mais toujours en tant que propriétaire car ce bien reviendra à mes enfants plus tard. 
devenir proprio c'est investir dans son propre patrimoine. 
bonjour

c'est vrai que ça fait toujours peur de s'engager... j'hésite encore et encore plus depuis je vis seule. ma soeur s'est lancée et elle a coupé la poire en deux pour investir en résidence senior et du coup ça lui permet d'avoir un placement sécurisé et perenne... elle se dit que plus tard, elle pourra éventuellement l'habiter. 
bonjour,

je suis divorcée avec 3 enfants et c'est pas tous les jours drôle de jongler avec tout. je me pose aussi des questions sur l'argent et j'en suis à me demander si je pourrais investir dans la pierre pour pouvoir être défiscalisée... j'ai regardé pour faire un investissement résidence senior investissement résidence senior et je vois qu'il y a beaucoup de monde sur le marché... beaucoup de spécialistes... ça a l'air surtout interessant du point de vue financier et je me dis que cela me ferait un pécule chaque movez-vous essayé ou connaissez-vous qulequ'un qui fait ça ? i... a
Pour "être défiscalisée" ?

Si l'affaire était vraiment intéressante, y aurait pas besoin de "défiscalisation" pour attirer le chaland.
Perso, je préfère payer des impôts que de m'emm..der avec des déclarations fiscales compliquées où il manque toujours un papier pour avoir droit à réduc, et à gérer les relations avec un locataire qui oublie de payer son loyer.
Si tu achètes  une résidence sénior pour toi-même, pourquoi pas, mais comme j'ai eu l'occasion de voir comment c'était pour quelqu'un de ma famille, je ne suis pas trop emballé : les assemblées de copro sont assez houleuses, y en a qui veulent faire les chefs, et ces gens tu les cotoies forcément tous les jours, à la piscine, au club-house, ou dans le jardin. Au bout de 15 jours t'a envie de fuir au bout du monde, mais tu ne peux pas, t'as acheté, faudrait que tu revendes, et que tu trouves un pigeon pour t'acheter.
Eh bien moi! Je viens de vendre mon bien unique que j'avais mis en location et que le fisc se sucrait bien au passage !!!! après moultes difficultés pour le revendre correctement vu la baisse du marché de l'immobilier....
Mes héritiers m'encourageant.... Je n'ai nullement l'intention de racheter.... J'ai cherché un coup de coeur pendant 3 mois !!!!!... J'ai laissé tomber.....
N'ayant pas de preference de région non plus! Je vais rester en location!!! Et profiter de la vie .....
Etant propriétaire d'une belle maison que nous avons fait construire il y a 30 ans avec le concours d'un architecte, le problème ne se pose pas du tout de la même manière pour moi ...

Par contre, je peux faire part de mon expérience ... et ça peut intéresser plusieurs personnes qui se posent la question : "Faut-il acheter?".

Nous n'avons pas de résidence secondaire et nous n'en voulons pas. Nous n'en avons jamais voulu.
Nous ne regrettons pas d'avoir fait construire cette maison dont tout indique que, sauf circonstances exceptionnelles, nous y resterons le plus longtemps possible.

La première des contraintes qu'il faut avoir présent à l'esprit, c'est qu'être propriétaire du logement dans lequel on vit est TOUJOURS GLOBALEMENT PLUS ONEREUX que d'être locataire.
Par conséquent, faire le choix de devenir propriétaire implique d'avoir réfléchi AVANT à une question simple : en a-t-on les moyens?

Il y a une erreur qu'il ne faut, à mon avis, en aucun cas commettre : quitter son environnement habituel pour allez "s'enterrer" (au sens figuré!) dans un village que l'on ne connait pas et au sein duquel on n'a aucune attache particulière. Le risque d'isolement quand on vieillit est déjà bien assez grand. Inutile d'en rajouter dans ce sens!

Il y a une deuxième erreur à éviter : croire que, étant à la retraite, on aura du temps libre pour bricoler et faire des travaux soi-même. C'est faux! En vieillissant, on devient moins agile ... et, il faut bien le reconnaitre, moins entreprenant ... Faire le choix d'acheter un pavillon quand on a 60 ans est une erreur! C'est, du moins, ma conviction ...

Bonne réflexion!
@jacques

Crois-tu vraiment que payer un loyer à fond perdu pendant 50ans est une "bonne" affaire..............? Etrange ton raisonnement toi que je juge sensé d'habitude et cette peur d'avoir un poprio qui te fout à la porte même si tu es réglo avec le loyer et les charges incluse dans celui-ci car tu paye pour un bien qui ne sera jamais à toi .................................! De plus à la retraite avec une petite pension où tu enlève une bonne moitié............Que reste t'il pour simplement vivre?
Bien sur un achat perso cet aussi un entretien quasi permanent où tu es le seul à payer et les impôts et ces aussi des sacrifices mais le bonheur d'être chez soi et aussi une certaine réussite de sa vie na pas de prix pour moi.
L'argent que tu n'a pas mis dans un bien perso ...........Tu le mettra en changeant de voiture très souvent pour suivre la mode et l'on oublie aussi que même si chacun de nous voulons vivre le plus vieux possible ce bien reviendra à la descendance . Enfin pour moi l'achat est une bonne affaire du moment que ce n'est une "ruine"
N'es tu pas en train de me faire un mauvais "procès"? Je ne préconise pas de ne pas devenir propriétaire ... Je le suis moi-même! Mais les membres du club ont TOUS au moins "presque" 50 ans. Si on veut acheter, c'est avant qu'il faut s'en préoccuper ...

Je me suis contenté de faire part de mon expérience personnelle.

Une précision : je ne change de voiture que tous les 8 ans environ. Je l'achète le plus souvent neuve avec un contrat d'entretien complet.
j'aime bien votre débat car je me pose aussi la question en ce moment. ...il y a du pour et du contre dans ce que vous écrivez, maintenant, je ne suis pas encore convaincues....
vendre une maison à la campagne et redevenir locataire d'un appartement dans une grande ville, sans voiture. ...
vendre une maison à la campagne et redevenir propriétaire d'un appartement sans voiture....
vendre et redevenir propriétaire d'un appartement avec voiture....
pas facile de faire pencher la balance...
Jacques94130 a écrit : N'es tu pas en train de me faire un mauvais "procès"? Je ne préconise pas de ne pas devenir propriétaire ... Je le suis moi-même! Mais les membres du club ont TOUS au moins "presque" 50 ans. Si on veut acheter, c'est avant qu'il faut s'en préoccuper ...


C'est une vision un peu réductrice.... Quid des aléas de la vie (séparations, maladies, pertes d'emploi etc.) ? Je suis tjrs étonnée de voir comme certains(es) parviennent à "programmer" financièrement leur existence :shock:
cron