Bon je ne savais pas trop où poser mon 'papotage' alors je tente cette rubrique qui semble convenir je pense.
Allez, un sujet sérieux ... L'argent et l'immobilier !
Ennuyeux non ? Oui je trouve aussi, mais il faut bien reconnaitre qu'il faut bien y penser parfois.
Actuellement je suis encore locataire de ma résidence principale.
C'est suite aux municipales là dernièrement, que j'ai vu notre chère ministre du logement Cécile Duflot laisser sa place à Sylvia Pinel (que je ne connaissais même pas avant). Fera-t-elle mieux que Duflot ? Affaire à suivre... Mais ca me fait encore penser à ce que je redoute de faire : acheter !
Moi c'est vrais que d'investir dans une petite maison ca me tenterait bien, mais j'ai une certaine peur d'un tel investissement. Bon vous me direz "bah tu payes bien chaque mois un loyer qui part en fumée". Et c'est pas faux. D'autres me diront "Fonce ! Les taux de crédits immobiliers n'ont jamais été aussi bas !", ce qui est vrais aussi mais ne fait pas tout.
Je lisais un article sur un site immobilier, en rêvant sur les annonces de belles et grandes maisons à vendre dans le sud de la France, que les acheteurs étaient de plus en plus âgés. Prés de 58% des acheteurs ont plus de 40 ans, alors qu'ils n'étaient que 47% en 2009 (vu sur lesclesdumidi.com). Alors bien évidemment il était question dans l'article du vieillissement de la population, du nombre de départ en retraite grandissant. Et sept sur dix de ces acheteurs immobiliers sont déjà propriétaires.
A croire que je suis la seule ! Allez non, rassurez moi ....
Ah si j'étais riche forcément je n'aurais pas ce genre de tracas ! Et toutes mes questions au sujet de l'immobilier et de savoir quand acheter serait vite régler : j'aurais une belle petite maison entre nature et ville.

Parmi ceux qui sont propriétaires, les biens heureux, l'achat de votre logement a-t-il été une épreuve dans votre vie ? Quelque chose de terrible à surmonter ? .... ou pas ?

Image
marthilde a écrit : Bon je ne savais pas trop où poser mon 'papotage' alors je tente cette rubrique qui semble convenir je pense.
Allez, un sujet sérieux ... L'argent et l'immobilier !
Ennuyeux non ? Oui je trouve aussi, mais il faut bien reconnaitre qu'il faut bien y penser parfois.
Actuellement je suis encore locataire de ma résidence principale.
C'est suite aux municipales là dernièrement, que j'ai vu notre chère ministre du logement Cécile Duflot laisser sa place à Sylvia Pinel (que je ne connaissais même pas avant). Fera-t-elle mieux que Duflot ? Affaire à suivre... Mais ca me fait encore penser à ce que je redoute de faire : acheter !
Moi c'est vrais que d'investir dans une petite maison ca me tenterait bien, mais j'ai une certaine peur d'un tel investissement. Bon vous me direz "bah tu payes bien chaque mois un loyer qui part en fumée". Et c'est pas faux. D'autres me diront "Fonce ! Les taux de crédits immobiliers n'ont jamais été aussi bas !", ce qui est vrais aussi mais ne fait pas tout.
Je lisais un article sur un site immobilier, en rêvant sur les annonces de belles et grandes maisons à vendre dans le sud de la France, que les acheteurs étaient de plus en plus âgés. Prés de 58% des acheteurs ont plus de 40 ans, alors qu'ils n'étaient que 47% en 2009 (vu sur lesclesdumidi.com). Alors bien évidemment il était question dans l'article du vieillissement de la population, du nombre de départ en retraite grandissant. Et sept sur dix de ces acheteurs immobiliers sont déjà propriétaires.
A croire que je suis la seule ! Allez non, rassurez moi ....
Ah si j'étais riche forcément je n'aurais pas ce genre de tracas ! Et toutes mes questions au sujet de l'immobilier et de savoir quand acheter serait vite régler : j'aurais une belle petite maison entre nature et ville.

Parmi ceux qui sont propriétaires, les biens heureux, l'achat de votre logement a-t-il été une épreuve dans votre vie ? Quelque chose de terrible à surmonter ? .... ou pas ?

Image


Bonjour,

Moi je serai locataire à vie malheureusement ; j'avoue que dans ma tête j'ai largement dépassé le stade de la "petite maison" bien à soi, n'en n'ayant plus du tout les moyens et maintenant, mes petits bonheurs découlent de tout à fait autre chose.;
Mais pour les personnes jeunes, mieux vaut se lancer dans du "sur", avec quand même des revenus assez conséquents. Deux de mes trois enfants sont propriétaires, mais ils travaillent à deux avec de bons revenus
Ce sujet me parle car j'ai été confronté à ces interrogations à la suite d'un divorce ravageur, au plan financier notamment. En effet, que faire à 50 ans et plus (je vais en avoir 67) lorsqu'on dispose d'un petit capital permettant l'achat d'un bien, même modeste ?

Après avoir retourné la question dans tous les sens et en étant venu au "chacun chez soi" (voir autre Sujet non dénué d'intérêt) j'ai conclu que la location d'une maison à mon goût (ma "cabane au Canada") au loyer raisonnablement acceptable était LA meilleure solution pour ce qui me concerne, gardant mes liquidités pour me ménager quelques plages de petits bonheurs partagés et pouvoir faire face aux éventuels coups durs que ma fin de vie ne manquera pas de me réserver, j'imagine.

Que de "me" et de de "mes" !.. mais il faut bien penser à soi de temps temps, n'est-ce pas ? :mrgreen:
Financièrement, en région parisienne, avec la taxe foncière, les charges de copropriété et les ravalements, travaux etc..., je ne suis pas sûre que ce soit avantageux par rapport à une location. Les avantages que j'y vois : je ne suis pas tributaire de la décision d'un propriétaire qui voudrait récupérer son bien et je laisserai peut-être un petit quelque chose à mes enfants.
Paris et la région parisienne, bien trop cher......
La Côte d'Azur, très élevé également
Le bord de l'Océan, inabordable aussi
Reste une petite maisonnette à la campagne, pour devenir maintenant propriétaire..... (et la Bretagne).
Je conseillerais quand même d'acheter mais ça dépend de votre situation professionnelle et surtout de votre âge (bien difficile d'emprunter de l'argent). La ville est indispensable quand on est "actif" mais donc appart ou maison bien plus chers.
Par expérience, je déconseille tout de même d'acheter en "copropriété" car les charges sont de plus en plus élevées au fil des années (et ça devient un vrai loyer mensuel à payer, tout en étant propriétaire)
Mathilde je pense qu'il faut commencer par le commencement. 
Savoir combien tu as d'apport personnel, ce que tu peux emprunter et rembourser , pendant X années .
Ne pas se démunir complètement, garder une poire pour la soif, soit pour effectuer quelques travaux, soit pour se faire quelques plaisirs, soit pour des problèmes éventuels de santé ...
À partir de là, aller visiter. Savoir aussi exactement que possible ce que tu peux avoir pour X € et faire la comparaison avec ton loyer actuel.
Après il y a plein de choses qui entre en considération.
Des travaux à effectuer ?
Le montant des taxes habitation et foncière.
Si il y a le tout-à-l'égout ?
Si c'est une maison plutôt isolée ou pas ? ( nécessité absolue d'avoir une voiture)
Aller voir les voisins si mitoyenneté pour voir s'ils sont sympas (si c'est important ...)
Ne pas hésiter à visiter le grenier. Pas de vrillettes dans la charpente ? (Les termites peuvent faire annuler la vente ( considérés comme vices cachés) mais pas les vrillettes.
L'état de la toiture, de l'électricité, de l'isolation .
Demander la facture de chauffage aux anciens propriétaires et savoir (si possible ) pourquoi ils vendent.
etc...etc...
Mais toujours savoir que dans une maison , rien n'est jamais acquis !! et les artisans ne sont pas donnés. 
Tu peux aussi te faire accompagner par des personnes qui pourront évaluer objectivement le bien que tu te proposes d'acquérir.
   Voilà quelques petites informations.
Bon courage !  
Je viens de voir le post de Cigaline. D'accord pour ne pas acheter en copropriété.  
En plus des conseils judicieux qui précédent , il y a aussi l'envie d'avoir son chez soi, comment on se sent dans la maison que l'on choisit, le solei et la lumière qui y entrent....et aussi si on a sous la main quelqu'un qui a " de l'or dans les doigts" pour tous les menus travaux, à moins que toi, tu les aies!

J'ai acheté une maison il y a deux ans, j'y ai effectué des gros travaux, le banquier m'a accordé un crédit que je rembourse jusque 68 ans ( équivalent ancien loyer) et j'ai gardé un peit pécule pour tous les petits à- côtés ...
Je ne regrette rien au contraire! 
apres mon divorce j'ai ecumé l'herault pour denicher la perle rare ,la maison qui me plairait 
au bout de 3 mois de recherches j'ai dit "basta"
j'ai dessiné les plans de la maison que je voulais ,ma chance avoir un gendre dans le batiment !
en 4 mois ma maison etait construite et elle est telle que je la voulais,
inconvenient j'ai rempilé pour 10 ans mais aucun regret  :D
Attention avant l'achat de tous biens . Evaluer qu'elles sont les charges mensuelles à venir en plus du "loyer" ça peut réserver de sacrés surprises 
ah la propriété signe de rayonnement en société et bien sûr de richesse et pourquoi pas de bonheur !!!!
désolant , je fus proprio plusieurs fois, au gré de mes mutations et des aléas de la vie : j'ai tout perdu et suis donc une vieille locataire (beau logement dans un centre historique je l'accorde mais ) mais considérée comme pauvre pour énormément de personnes que je croise tous les jours!!!
et alors ,il me reste un super terrain de loisirs en bord de mer que je lègue à mes enfants
alors quand j'entends ces mêmes personnes essayer de se faire consoler car n'arrive pas à joindre les deux bouts cela m'amuse , je ricane !!!
j'essaie tout simplement de me constituer un capital de survie et d'en profiter un max( quand je ne suis pas en galère tel ou tel mois et je partage avec mes enfants )
c'est une philosophie de vie qui m'a été imposé par la loi des séries mais à quoi j'adhère ' il ne sert à rien d'envier ou d'aller faire les vautours sur les villas des grecs ou autres ruinés par le système et
qui offrent à bas prix leur bien si douloureusement acquis!!!
en conclusion le détenteur d'un bien serait -il une référence de réussite dans la vie!!!on en est loin
je crois et de plus en plus de personnes ont honte de cet état de pauvre locataire, que c'est triste
il faudrait peut-être que les proprios n'en fassent pas étalage à tout moment et que les stats nationales ne reflètent pas cette opposition systématique: riche proprio et pauvre locataire ,comme appartenance à des critères de réussite et les expulsions!!! de plus en plus nombreuses signes d'échec aussi ...CE CLIVAGE EST INSUPPORTABLE!!!!
Nos parents lorsqu'ils avaient fini de payer leur maison se sentaient à l'abri.
Auj' comme eux nous pensons à acquerir notre toit pour nous mettre à l'abris pour nos vieux jours mais nous ne sommes à l'abri de rien et de propriétaire nous pouvons passer à SDF comme qui rigole.  

PS : Sdf dans ce cas ne veux pas dire "sans difficulté financière"' mais "sans domicile fixe" 
Ola vous parliez de Paris à un moment. C'est de la folie Paris, rien n'est comparable à la capitale. Les prix sont deux à trois fois plus hauts que la province, et même si les salaires sont plus élevés je me demande comment une famille peut se loger à Paris. Seule solution c'est de s'éloigner. Moi la vie parisienne, je pourrai pas de tout façon.
Ya pas mal de bonnes idées assez positives dans tout ce que j'ai lu plus haut là. Bon parfois il y a aussi certaines choses qui refroidissent, mais en tout cas ... de la matière à réfléchir ;)
C'est vrais qu'à réfléchir et à attendre comme ca qu'un ange passe et me prenne la main (pour pas dire "me pousse aux fesses") pour sauter le pas ... je n'avance pas. Il va falloir que je me secoue et effectivement que je me bouge ! Ca n'arriva pas tout seul. Et puis les taux de crédit sont au plus bas, les prix aussi semblent pas trop grimper, si j'attends trop tout risque de repartir vers le haut.
Je compte pas rester à Rennes, mon emploi me permet d'être assez autonome et de me déplacer, ainsi si j'achète c'est sur Béziers là où est ma famille est nombreux amis (et le soleil !). Je suis donc retournée sur ce même si là spécialisé dans l'immobilier du sud de la France pour commencer à faire des calculs : http://www.lesclesdumidi.com/immobilier/achat_maison-herault-beziers.html
Avec un prix moyen de 1800€/m² je vois qu'il est possible de trouver des maisons de 3 pièces avec un bon bout de terrain pour 150 à 200.000€. Voire moins même je pense.
Oula quand je regarde les prix sur Montpellier pas trop loin c'est déjà tout autre chose ! Woah ! C'est bien cher la bas...
J'ai lu aussi que nombreux étaient ceux qui se faisaient aidé par un courtier pour toutes ces démarches et trouver un crédit à faible taux. je vais me renseigner là dessus aussi.
Mais oui, faut que je me bouge sinon dans 10 ans je serai encore à tourner en rond avec mes questions existentielles ...
Juste un petit tuyau: tu fais le tour des banques, tu notes, tu vois les frais qu'engage éventuellement ton changement de banque, vu que pas de pret si pas de domiciliation de compte et tu te rapproches, avec ton dossier, de l'AFUB, association des usagers de banque, ils sont de bons conseils!
marthilde autour de beziers tu as plein de petits villages sympas avec des prix abordables
si tu te decides pour une construction je pourrai  d'aider  :D