_Bonjour Une de mes aidantes, jeune retraitée se passionne pour le jogging. Dans des chemins,ruraux certes mais parfois très isolés Je n'aborde pas le sujet avec elle Ma position serait dèlicate : je pourrais générer une peur dans son inconscient qui me le reprocherait Ce n'est pas à moi que revient cette mise en garde Ce serait à son mari Hélas,il n'y a plus de sécurité automatique "à la campagne" Je m'étonne que l'on n'ait pas travaillé sur des dispositifs d'alerte déclenchables TJC..
Je pratique la randonnée, l'un de mes amis me fait toujours la morale, je ne dois pas être seule, et si je fais une mauvaise rencontre .......
Mais n'ai je pas plus de risque à prendre ma voiture ?

Vivre est déjà une prise de risque, que nous n'avons pas choisi ........
bonjour @Rosalie est le modèle parfait des joggeuses dont la réaction me désole C'est le déni total Il existe tout mème une responsabilité vis-à-vis de l'environnement relationnel Je souléve une suggestion pour les pratiquants ruraux : être accompagné(e) par un chien de calibre dissuasif.........?? Penser peut ètre aussi à un geolocaliseur satellitaire avec une touche d'alerte ?? Les exemples tragiques ne manquent pourtant pas. TJC.
@ toujourscurieux :
c'est quoi qui te désole ? qu'elle n'ait pas le même avis que toi ?
on peut aussi se tuer en sortant de sa baignoire : faut-il arrêter de se laver ? :lol:
sinon les accidents de la route mortels sont beaucoup plus nombreux que celles des joggeuses assassinées : faut-il supprimer les voitures ?
quant aux systèmes d'alerte, si c'est une excellente idée, elle reste plus psychologique qu'efficace : le temps que les secours arrivent, l'assassin (violeur, etc.) a déjà commis son crime !
Je comprends les craintes de @toujourcurieux

Ma fille qui est une joggeuse depuis toujours, a arrêté de courir dans les bois et dans les campagnes, seules, comme elle faisait avant....elle court toujours, ça n'empêche rien mais là où il y a du monde, sur la plage, dans des bois sur Caen, très fréquentés et autour de la prairie, en plein centre de Caen, le rdv des marcheurs, joggueurs et promeneur de chiens et là, elle n'est jamais seule. Prendre un peu de précaution n'est pas privation. On a une forêt domaniale ici où on peut pratiquer tout sport, sans être seul car beaucoup fréquentée.
Ce n'était pas ses habitudes, elle aimait aller courir seule en campagne avant......

Il ne faut pas tenter le diable, comme pour tout ce dont on parle en ce moment, les tenues vestimentaires des jeunes filles ou des femmes.

Il est clair qu'il ne faut pas arrêter de vivre mais il y a un temps pour tout et prendre un peu de précaution ne nous tue pas.
Qui peut donner le nombre de meurtres de joggeur ?

Désolée, mais

1) la peur n'évite pas le danger
2) j'ai été agressée une seule fois, chez moi.... Jamais dans les chemins de randonnée que j'emprunte.....

Pourquoi toujours cette psychose ?

Serions nous devenus frileux ?
Je suis entièrement d'accord avec @malaja et @rosalie.
A lire @TJC, on devrait sortir avec GPS, chien, alarme et pourquoi pas un flingue aussi !! Ou alors, rester cloîtré !!
Il y a beaucoup plus de risque pour une femme (ou un homme) de se faire agresser dans la rue ou chez soi que dans un bois. C'est tellement évident que nul besoin de statistiques pour l'expliquer.
Les "détraqués sexuels" fréquentent beaucoup plus les villes que les chemins de campagne. Pour une agression de joggeuse, combien d'autres agressions de femmes dans les villes ? 1000 fois plus, certainement.....
Je me souviens de cette joggeuse assassinée. La plupart a remis en cause cette pratique du jogging seule, l'estimant dangereuse.
En fait, le danger est plus souvent à la maison qu'à l'extérieur, c'est son mari qui l'a tuée.
On peut courir seul(e) avec un gilet pare-balles, un flingue à la hanche et une une Kalach en bandoulière... :lol:
Rosalie, Malaya, Doubien.. entièrement d'accord.

Je voyage souvent seule et le seul fois qu'on a essayé de rentrer dans mon camping car en plein nuit, j'étais en banlieue Toulousaine..
Je me sens beaucoup plus en sécurité quand je fais mes petits randos ou que je cherche de champignons dans notre belle campagne,

On peut avoir peur de tout, mais avoir peur n'empêche pas l'agression.
Trop de peur empêche de vivre..
Je partage l'avis de Toujourscurieux.

Ma fille marchait aussi seule à travers la campagne, et les bois, et je suis bien contente qu'elle ait pris conscience des risques.
C'est bien sur s'interdire une certaine liberté de faire, mais hélas ...
Certes des risques, il y en a partout et dans tout, mais si l'on peut éviter pour certains de "les courir", ce n'est pas plus mal.
Les signaux ce serait bien, mais dans des lieux isolés, loin de tout,, les secours arriveraient sans doute trop tard.
Heu, vous savez que votre téléphone portable peut exploser ?
Heu, vous savez que la COVID est dansla rue ?
Heu, vous savez qu'il faut mettre un préservatif ?

Et si mon plaisir est de randonner dans les sentiers du Jura, même en connaissant les risques et en les acceptant, ben, OUI, je continuerai. Et j'ai la chance de vivre seule, déjà mon mari ne me tuera point :mrgreen:
Cette affaire, Authilie, s'est passé pas très loin de chez moi.

Sinon, il faudrait vraiment un concours de circonstance exceptionnel pour qu'un détraqué vienne m'agresser ....... Et si c'est mon heure, ce sera mon heure..... J'avoue avoir plus peur quand je sors du cinéma le soir ou que je rentre sur une route seule la nuit pourtant en voiture....... J'ai une technique, je mets un chapeau d'homme ........
C'est vrai que le détraquer en plein montagne...ça ne cours pas les rues.

Le danger quand on randonne seule est de se casser une jambe à 4 heures de marche. C'est bien pour ça que seule, je ne sort pas des sentiers.. en général il y a quelques passants par jour...

Oui j'ai peur.. des sangliers... je les préfère dans ma casserole que des rencontrer sur mon chemin... :( ... et il y en a de chez moi... :x
Je cours régulièrement. Courir ,pour moi,c'est la liberté... Je n'ai pas envie que l'on me l'enlève.
Moi aussi j'ai entendu " Comment ! Tu cours seule ? Mais ce n'est pas prudent du tout, tu ne te rends pas compte ! "
Je comprends votre inquiétude TJC. Mais rassurez vous. La joggeuse a peut-être les jambes légères, mais pas la tête !
Elle sait rester prudente, sans rentrer dans la psychose.
J'évite les endroits trop isolés, tels que bois , ou chemins perdus...( où je me perdrais d'ailleurs ! ).
J'ai toujours mon téléphone avec moi. Et surtout, il est important de varier les horaires et le parcours.
Avec tout ça, à moi la liberté de courir à la campagne. Car faire plusieurs fois le tour de ma petite ville...non merci ! Quelle tristesse... :(
Rien ne peut m'empêcher de courir. Ni le froid, ni la neige, ni la pluie...
Alors surtout pas la peur.
Sinon, autant rester chez soi, et s'acheter un tapis de course... très peu pour moi !
Et non, Zeno, pas besoin de tout un attirail de défense... :wink:
il s'agit juste de courir...vite ! :D
Petite note humoristique suite à ce sujet.................... :lol:

Il est plus facile pour une femme de courir avec la jupe relevée,...........................que pour un homme de courir avec le pantalon baissé......
:lol: :lol: :lol: ......... :shock: