Tu te trompes Dom. Bien sûr j'ai déjà écrit quelques vers, je savais qu'il fallait faire rimer, qu'il fallait compter mais en fait, je n'avais pas trop compris comment. C'est toi qui m'as donné envie de me mettre à l'ouvrage, qui m'as ouvert des pistes et m'as donné l'impression d'évoluer. Je vais même te faire une confidence : jusqu'à aujourd'hui, je n'appréciais guère la poésie
Je te le dis en toute sincérité Authilie, ce que tu écris est absolument merveilleux de douceur et de beauté, et tu respectes les règles sans que la difficulté ne paraisse.

Je suis ravie que Magbeth et Guenièvre s'y soient essayées, elles ont tant de choses à dire !

Nikita et Francine aussi, mais l'inspiration n'est pas toujours au rendez-vous !
 
Aucun des vos mots ne sont vides, parce que, quoiqu'on écrive, c'est un peu de soi-même que l'on dépose.

Poésie, tu n'as pas compris ma démarche, quand on accepte d'écrire en atelier, on se doit de respecter les règles, même si c'est parfois contraignant. Sous ses règles aussi contraignantes soient-elles se cachent la liberté, quoique tu en penses. 
Dom , pourquoi rejetez sur moi et donc accordez  un impact si fort  à " ma remarque de trop"
qui était sans connotation négative et ne remettait en aucun cas
en cause la façon de mener cet Atelier , C'est dommage , j'adhère totalement aux arguments d'une très grande sensibilité d'Authylie ,
Rejoindre ton Atelier quand ,pas trop crevée, après le boulot (comme toi , je suppose ) ; est un
réel plaisir et faisait passer en seconde zone des forums insipides 
Au moins intellectuellement et poétiquement ,tu nous laissais ,nous exprimer avec nos tripes
Il est vrai que comme dans tout domaine , il y a des règles strictes , mais , je ne pensais pas que tu
était déçue par nos apports , et t'astreignais à répéter , répéter sans succès ?
Nous essayions , mais jamais évident et, fières de nos textes quand nous pensions avoir répondu à tes attentes et non , mais ta délicatesse et patience n'ont jamais entraîner un rejet de nous toutes , au contraire le partage et la stimulation réciproque étaient de mise . 
Alors , ne parle pas" d'échec" pour toi , c'est aussi le mot de TROP  .
L'amélioration était flagrante et l'on sentait un profond fluide d'inspiration et entraide virtuelle sans l'exprimer entre nous les apprenties- poètes !!
Nous sommes un groupe solide , motivé par un prof d'atelier patient ,aux remarques constructives pour chacune, et doué   .
En conclusion , excuse-moi , si j'ai pu te blesser par cette dernière  remarque et d'autres (  ce mot ne correspond pas au contexte de ton atelier , d'ailleurs , mais des "réflexions"qui démontraient profondément.mon appréciation et implication positives au sein de ce groupe )
Enfin , ton initiative m'a permis de revenir sur le site , que j'ai ignoré sciemment pendant un certain temps  (quelques intervenants supers ont essayé de me stimuler d'ailleurs par MP ) mais j'étais
Ailleurs ,dans le Mauvais sens du terme , ce qui peut arriver à n'importe qui  ....
En dernier lieu , la nuit est bonne conseillère , je crois , en espérant fortement que tu retrouves la
fibre que tu nous a transmis , soit : ne pas seulement lire et apprécier les poètes ,
mais d'écrire aussi  ...
Du chemin , on en a fait grâce à toi et toi , certainement aussi dans ta démarche personnelle  et
psychologique , soyons positifs et Applaudissons fort pour la Poursuite de ce Moyen d'Expression Essentiel qu'est la Poésie , dans la Vie  .
8 syllabes, vers croisés, alternance rimes masculines et féminines

Saint-Valentin

Je vous attends sur cette pierre
Tremblante dans la fin du jour
Le cœur en lanières j'espère
De votre part un mot d'amour

Les joues recouvertes de perles
Je vous ouvre tout grand les bras
Et soudain les larmes déferlent
Si vous m'aimez, regardez-moi !

Regardez-moi mon tendre rêve
Non, ne détournez pas les yeux
Ma main vers votre joue se lève
D'un geste lent et silencieux

Ce soir j'aurai ma robe noire
Celle que vous aimez si bien
Avec le collier en ivoire
Offert à la Saint-Valentin

Vos paroles ensorcelantes
Les murmurerez-vous longtemps ?
Combien vous faudra-t-il d'amantes
Pour m'oublier tout simplement ?

La vie laissera son empreinte
Es-ce-que vous vous souviendrez
De nos étreintes en demi-teinte
Après que le jour soit couché ?
Authilie, un poème d'espoir et de doutes, un seul mot me vient : exquis !

Deux ou trois erreurs singulier/pluriel dans les rimes, qui ne gâchent en rien le plaisir de la lecture.

Merci Authilie pour cette douceur du matin :D  
poesie56 a écrit : Dom , pourquoi rejetez sur moi et donc accordez  un impact si fort  à " ma remarque de trop"
qui était sans connotation négative et ne remettait en aucun cas
en cause la façon de mener cet Atelier , C'est dommage , j'adhère totalement aux arguments d'une très grande sensibilité d'Authylie ,

Montre-moi exactement où j'ai rejeté la faute sur toi : mes paroles sont que tes remarques ont hâté ma décision. 

Rejoindre ton Atelier quand ,pas trop crevée, après le boulot (comme toi , je suppose ) ; est un
réel plaisir et faisait passer en seconde zone des forums insipides 
Gérer cet atelier, chercher des sujets pour vous intéresser, lire et émettre mes remarques n'est pas de tout repos après une journée de travail, mais j'ai eu grand plaisir à le faire

 Au moins intellectuellement et poétiquement ,tu nous laissais ,nous exprimer avec nos tripes
Il est vrai que comme dans tout domaine , il y a des règles strictes , mais , je ne pensais pas que tu
était déçue par nos apports , et t'astreignais à répéter , répéter sans succès ?

Où as-tu lu que j'étais déçue par vos apports ? Je m'astreins à TE répéter, car tu es la seule à émettre des critiques, je te cite :  les règles finissent par tuer l'inspiration,  les mots sont vides etc. Les mots ont un impact, les tiens sont blessants, tu remets en question le but de cet atelier, quoique tu en dises.

Nous essayions , mais jamais évident et, fières de nos textes quand nous pensions avoir répondu à tes attentes et non , mais ta délicatesse et patience n'ont jamais entraîner un rejet de nous toutes , au contraire le partage et la stimulation réciproque étaient de mise . 

Tu te fais la porte parole des copines ? Je ne crois pas qu'elles pensent que j'ai feinté pour ne pas les décourager, car alors oui, cet atelier n'aurait pas lieu d'être.

  Alors , ne parle pas" d'échec" pour toi , c'est aussi le mot de TROP  .
L'amélioration était flagrante et l'on sentait un profond fluide d'inspiration et entraide virtuelle sans l'exprimer entre nous les apprenties- poètes !!
Nous sommes un groupe solide , motivé par un prof d'atelier patient ,aux remarques constructives pour chacune, et doué   .
En conclusion , excuse-moi , si j'ai pu te blesser par cette dernière  remarque et d'autres (  ce mot ne correspond pas au contexte de ton atelier , d'ailleurs , mais des "réflexions"qui démontraient profondément.mon appréciation et implication positives au sein de ce groupe )
Enfin , ton initiative m'a permis de revenir sur le site , que j'ai ignoré sciemment pendant un certain temps  (quelques intervenants supers ont essayé de me stimuler d'ailleurs par MP ) mais j'étais
Ailleurs ,dans le Mauvais sens du terme , ce qui peut arriver à n'importe qui  ....
En dernier lieu , la nuit est bonne conseillère , je crois , en espérant fortement que tu retrouves la
fibre que tu nous a transmis , soit : ne pas seulement lire et apprécier les poètes ,
mais d'écrire aussi  ...
Du chemin , on en a fait grâce à toi et toi , certainement aussi dans ta démarche personnelle  et
psychologique , soyons positifs et Applaudissons fort pour la Poursuite de ce Moyen d'Expression Essentiel qu'est la Poésie , dans la Vie  .


Tu m'as blessée Poésie mais parce que  tu as aussi remis en question le travail des autres en objectant le vide de leurs mots. Alors s'il y a des excuses à faire, c'est aux copines qui prennent la peine d'écrire selon les directives de chaque exercice. Je n'oblige personne, et encore une fois, pour que ce soit bien clair : je suis fière d'avoir amené certaines d'entre vous à écrire, parce que j'ai découvert des merveilles, même si les mots sont encore maladroits. Je suis en colère Poésie, ça m'arrive rarement, et crois bien que je retiens mes propos pour ne pas te blesser toi.
Merci Dom.
Tu vois bien qu'on a besoin de toi... des erreurs que je n'avais même pas vues...
Mille excuses aux intervenantes poètes  , j'ai été maladroite quant  à mes expressions , 
et pour toi Dom , tu peux cracher ta colère , cela te fera du bien .
Mais je ne mettrai pas à genoux , non plus !!!
Et enfin je ne parle jamais pour un groupe de personnes et n'appartiens à aucun ,  
Je pensais qu'une" solidarité art- poésie  "existait dans cet atelier , en fait non et il n'y a pas de hiérarchie entre celles que tu  apprécies fondamentalement et celles que tu supportes seulement dont moi ....
La décision de ^poursuivre t'appartient point final . 
Bonsoir Dom, également  à Francine ,Guenievre
Dom  ,ne venais de temps en temps car je trouvais ton atelier un investissement incroyable car 
tu corrigés par "amitiés"ta connaissance du sujet ,pour partager(j avais bien compris que tu avais
des années à y travailler 11 ans je crois bien.Moi je ne pouvais pas assurer les MV et ton site,
sauf là j étais venu par rapport au forum sujet L'amour,et poésie à dit ça serait bien si libres  
d'écrire  version perso et j ai sauté sur l 'occasion  perso pour sortir du rang .
Quel dommage que tu ne puisse plus faire ton atelier et Francine l 'a si bien dit tu manqueras
J 'aurais essayé de revenir plus assidûment  car de très belles poésies  à lire.
Amicalement  
Poésie, agrémente mes mots à ta sauce autant que tu veux, là c'est toi qui craches, comme à ton habitude, c'est facile de semer les graines et de jouer les victimes.
Ma décision est telle, je n'y reviendrai pas, pense ce que bon te semble, ça m'est égal. Point final.

J'ajouterai quand même, au cas où Poésie aurait semé le doute, qu'aucune de vous n'est responsable de ma décision, pas même celles qui se sont arrêtées en chemin. 
Ni gloire , ni richesse est ta Sagesse et ton Coeur est sincère. Merci Dom
  
poeme-heureux.jpg
 
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
-----------------------------------------------------

...
Tes seins aussi sont la merveille
Que mes lèvres et ma main aiment tant caresser,
Et quand leur pointe se réveille
Mon bonheur de sentir ton plaisir progresser
Va toujours plus haut que la veille.

Te plairait-il que je te dis
Que tes bras, tes cheveux, ont un rôle à jouer ;
Mais la plus grande gourmandise,
C'est ton sexe si chaud, je peux bien l'avouer
Pour terminer sans couardise !

-- Jean-Jacques Bloch, "Les fleurs du bien"

-----------------------------------------------------
Dom un grand très grand merci de tous tes conseils, pour m'avoir fait aimer écrire mes quelques essais... Je ne compte pas abandonné en route, juste panne d'inspiration, mais grâce à toi, j'ai progressé.
Authilie, j'adore toujours autant lire tes poèmes, justes magnifiques...
Bises, Nikita
furax50 a écrit : -----------------------------------------------------

...
Tes seins aussi sont la merveille
Que mes lèvres et ma main aiment tant caresser,
Et quand leur pointe se réveille
Mon bonheur de sentir ton plaisir progresser
Va toujours plus haut que la veille.

Te plairait-il que je te dis
Que tes bras, tes cheveux, ont un rôle à jouer ;
Mais la plus grande gourmandise,
C'est ton sexe si chaud, je peux bien l'avouer
Pour terminer sans couardise !

-- Jean-Jacques Bloch, "Les fleurs du bien"

-----------------------------------------------------


Voici la raison principale qui me fait stopper cet atelier, ce n'est pas le lieu pour poster des poèmes autres que les siens , suivant un exercice proposé. Ce n'est pas difficile à comprendre.

Nikita, je te remercie.
Alors , comme ça , Domi , tu ne fais plus poète-poète ?