Le Secrétaire d'Etat britannique en charge du "Brexit" vient de démissionner ! Il s'appelle David Davis ... Il fut naguère candidat contre Davis Cameron à la présidence du parti conservateur. C'est, évidemment, un eurosceptique (logique puisqu'il était, jusqu'à hier, en charge du Brexit).
Deux autres membres du Gouvernement le suivent dans sa démarche ...

Comment se pose le problème du Brexit ?

1. Les Britanniques, depuis leur adhésion à l'Union Européenne, ont toujours voulu ne prendre que les avantages, pas les inconvénients. Ils n'ont jamais accepté la nécessaire prise de distance avec le Commonwealth que l'adhésion à l'Union Européenne impliquait nécessairement.
2. Maintenant qu'ils partent, ils veulent (c'est rigoureusement logique et cohérent !) conserver les avantages tout en se débarrassant des inconvénients.
3. Et c'est au moment où le Gouvernement Britannique a besoin de toutes ses forces que l'un des moteurs du Brexit choisit de quitter le navire ! En agissant de la sorte, il affaiblit le Gouvernement et il affaiblit la position des pro-Brexit ...

Je prends les paris ! Les négociateurs de l'Union Européenne vont maintenant se saisir de cette situation nouvelle pour tenir un langage diplomatique ...
1. Vous voyez bien que le Brexit ne peut sérieusement aboutir ! La preuve ? Vous ne parvenez pas à maintenir les partisans du Brexit au sein de votre gouvernement.
2. Revenez dans l'Union ! Il est encore temps ! Après il sera trop tard ...
Jacques:

Pour Davis Davis, c'est une démission "forcée".

Le medef Britannique peut peser TRÈS lourdement dans cette situation.

Et, il l'a fait.

Tout comme il est plus que probable qu'ils ne sortiront pas de l'UE, référendum ou pas.

Leur première préoccupation est de trouver une alternative "raisonnable" au brexit, sans passer pour des cons, et donc, en limitant la casse.

C'est un problème d'argent, comme toujours.
Mais, pas seulement en cash (estimé, au mieux à 60 milliards d'euros), mais aussi de croissance, donc de chômage, etc, etc ...

Petit lien intéressant :
http://www.economiematin.fr/news-brexit-cout-estimation-impact-economique-royaume-uni-pwc
La référence documentaire que tu produis date d'avant le référendum ... Plus précisément du 23 Mars 2016. Il est donc vieux de ... 27 mois !
De par son contenu, il était clairement un plaidoyer en faveur du maintien dans l'Union.
Les faits constatés depuis le vote populaire ne vont pas dans le sens que décrit cette "prévision" catastrophiste .
Ma position personnelle, c'est que :
- bonne ou mauvaise, les règles les plus élémentaires de la démocratie exigent que la volonté populaire soit respectée. Cameron n'était pas obligé de promettre un référendum s'il était réélu !
- les Britanniques sont toujours dans une position ambigüe ! Ils veulent les avantages des deux côtés et aucune des inconvénients ! C'est de Gaulle qui avait raison ... Ils sont le cheval de Troie des Etats Unis !
Et voilà ! Ca vient de tomber ! C'est au tour de Boris Johnson de démissionner !

Demain ou après demain, ce serait au tour de Thérésa May, la "Prime Minister", que je n'en serais guère étonné !

Dernière minute ! Et c'est à ce moment précis que le Ministre de la Défense anglais accuse la Russie d'être responsable de la mort d'une Britannique ! Etonnant, hein ?
J'avoue ne pas comprendre ce qui se passe outre manche
Boris Johnson , un des apôtres du Brexit , a réussi à rallier à sa cause
Théresa May , car au départ , Mme May c'était " May-be " ,
Et en final il quitte le navire juste au moment où l'horizon s'assombrit
et l'avis de tempête annoncé
Bof, pour les Russes, je ne vois pas de rapport.

Pour les démissions "en chaine", vi, vi ... Peut-être bien Théresa May aussi.

Le CBI avait concocté des chiffres intéressants, il a quelques temps (avant le référendum, voir mon lien précédent).

En janvier, il a récidivé, avec une nuance plus "agressive".

Et, là, il agit. Et fort !

Pour info, pour les non avertis de la douce vie anglaise (tu parles !), le CBI est l'équivalent de notre Medef, mais ... Avec un poids bien plus important. (Ne jamais oublier que les anglo-saxons sont les inventeurs du lobbying).

Le CBI a voulu les réformes de Thatcher Il les a eut.
Le CBI ne veut pas du brexit. Je pense qu'il gagnera.

Pour les anglophones :
https://www.independent.co.uk/news/business/news/brexit-trade-deal-eu-customs-union-uk-must-stay-cbi-chief-british-businesses-carolyn-fairbairn-a8170271.html
Mon petit doigt me dit que Mme May est en train de s'inspirer de ce qu'ont fait nos gouvernants français au vu des résultats du référendum de 2005 sur le traité établissant la Constitution européenne..... un déni de démocratie ! Une vraie magicienne Theresa !!! Me trompe-je ?? :lol:
Tu ne te trompes pas.

Maastricht et Lisbonne.

Deux réformes constitutionnelles allant à l'encontre des résultats des référendum.

Ben si ...