C'est un sujet insidieux et provocateur en ce moment ; quid de la politique , de la justice , des institutions sociales POUR trouver la solution pour éviter ces dérapages extrêmes ?

C'est certain qu'il y a un basculement vers le Jihadisme radical ? des réseaux de tout ordre souvent
véhiculés par internet . les jeunes privés volontairement de leur libre arbitre croient en un sauvetage de je ne sais quel peuple, pour ne trouver que la mort , les violences ,utilisés sans scrupules et le Retour après avoir coupé tous les ponts stables familiaux , sociaux!!!de ces recrues potentiellement dangereuses.

La prévention par le dialogue sans nier la foi mais à d'autres fins que le terrorisme, un numéro vert pour les familles qui pressentent un basculement : rejet de la société , de tous liens , des valeurs , éloignement , isolement ( numéro d'un centre national d'assistance et de prévention de la radicalisation)

Créer un délit- obstacle(interdiction pour un français D'aller combattre ou s'embrigader à l'étranger sans autorisation ) mais les libertés fondamentales de circulation notamment !!)
On ne peut tout judiciariser!!
OU revenir tout simplement à la source de ces dérives ( qui , quoi , comment ,le rôle des proches , les signaux) et pourquoi vers la Syrie ?
Ceci amène beaucoup de points d'interrogations , de considérations .en tous les cas , on ne peut ignorer cette escalade sociétale ...vers ??..
oh, Poésie, tu t'aventures sur un sujet profond, mais hyper difficile à discuter sur le net. Mon vécu, en tant qu'enseignante, le vécu de mon fils, au contact des cités de Marseille, je ne pourrai jamais retranscrire ca, et pourtant, c'est la base du jihad, mais c'est tres complexe, je n'excuse pas, mais il y a tellement de choses derriere!
francoise57 a écrit : oh, Poésie, tu t'aventures sur un sujet profond, mais hyper difficile à discuter sur le net. Mon vécu, en tant qu'enseignante, le vécu de mon fils, au contact des cités de Marseille, je ne pourrai jamais retranscrire ca, et pourtant, c'est la base du jihad, mais c'est tres complexe, je n'excuse pas, mais il y a tellement de choses derriere!


Alors parle-nous-en un peu, Françoise.
Moi aussi ce sujet m'interpelle et me préoccupe.

Je me souviens.
Ça n'a pas de rapport, mais si.
J'avais un élève. Un brave gros, très gros garçon, rejeté de ses camarades à cause de sa différence.
L'année suivante, il paradait dans le hall du lycée : coiffure à la Hitler, moustache à la Hitler.
Il avait été récupéré par des néo nazis.
Eux étaient trop contents de l'accueillir.
C'était une histoire de rejet.
Le rejet des autres fait se précipiter certains vers de fausses "familles".
Etre accueilli, quel qu'en soit le prix. 
Si, ca a un rapport.
je vais faire un parallele, peut etre pas heureux, mais qui exprime ma pensee: nous, francais de souche, ou a peu pres, aimons retrouver notre origine, nos ancetres, n'est ce pas?
ces jeunes francais, de deuxieme ou troisieme generation , et je ne parle pas uniquement des maghrebins, vivent de différentes facons, soumis a différentes éducations, (je ne parle absolument pas de religion, quoique) éducation francaise , education traditionnelle chez eux, valeurs francaises, autres valeurs chez eux, alimentation francaise, alimentation differente, (instit femme, a qui on doit le respect, entre autre!)bref, partagés! dans la majorité des cas, si la famille est ouverte, ca va! mais vous connaissez les ados, rebelles par excellence! il suffit d'une etincelle, bien ciblee, et ils se sentent enfin importants, ils existent, et croient que ce sont eux qui ont fait ce choix!
Ton vécu nous intéresse tous sur ce sujet oh combien délicat!!! et qui peut s'étendre à toute forme d'exclusion , qui engendre un malaise tel qu'ils se tournent vers une direction qui leur permet de
s'intégrer réellement dans ce" choix" en rejetant toutes les bases réelles , le socle de leur vie ,en reniant tout pour une toute nouvelle "reconnaissance" fictive bien triste et quasi sans issue
et au bout c'est l'escalade dangereuse dans divers domaines prohibés .
ALLEZ Françoise éclaires-nous ???
je n'ai qu'une petite expérience, poésie, mais déjà là, on sent la fracture. j'ai peur de mes mots, car je ne veux choquer personne..
Tu parles de socle, or ces enfants qui décident de s'engager n'ont pas de socle, ou bien, ils en créent un, avec ceux auprès de qui ils se sentent reconnus, le sont ils? non, bien sur, ils ne sont que les larbins, mais le jeu de la manipulation fait que..
Et ce discours est également valable pour certains francais, tous sont a la recherche de repéres bien définis , surtout quand les parents ont ete defaillants. Ils se créent une "famille"
Démission des parents ? Je ne crois pas. Je dirais plutôt désorientation des parents.
Ils sont arrivés avec leur culture dans un pays dont les repères leur sont infiniment étrangers et étranges.
Le père occupe bien souvent un emploi méprisé, de ceux dont les autres ne veulent pas. Un emploi fatigant, qui le laisse sans plus de disponibilité pour ses enfants. Son rôle social dégradé lui sape son autorité. Or, il est des cultures où la seule autorité est celle de l'homme.
La mère est perdue face à des codes inconnus, des habitudes inconnues, une langue inconnue, elle ne retrouve plus ses repères. Elle survit.
La "cellule familiale élargie" (oncles ....), très importante dans certaines cultures, a disparu. Donc plus de relais éducatif.
Face à cela les enfants s'élèvent seuls. Et sont la proie de récupérations diverses, celles des clans, celles des groupuscules.
J'ai vu un phénomène prendre de l'ampleur. Celui des "grandes sœurs" qui prenaient en main l'éducation de leurs cadets. C'était un espoir.
A viviane
Bien décrit ,c'est là le drame et pas seulement des immigrés, ça touche de plus en plus de jeunes autochtones de tous les pays. J'aurais pu lire cet article avant d'écrire "Ces enfants dévoyés qu'on tue..."
...

« L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance
à ceux qui n’ont rien. Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes »


Abbé Pierre - Extrait de Pensées inédites, pour un monde plus juste, janvier 2015
Ben voyons, les pauvres ce sont eux les victimes, avec des français comme vous on est pas dans la m....
Ils ont leurs libre arbitre , ce n'est pas parce que l'on sort d'un quartier, que l'on doit aller vers la délinquance ou le terrorisme, je sais de quoi je parle, je sort d'un quartier.
Oui jm3000, quelque part, ce sont des victimes.

J'ai fait 13 ans de bénévolat dans une école de ZEP, je suis intervenue 1000 fois pour que ces enfants ne parlant pas le Français bénéficient d'une classe spéciale pour apprendre la langue.
Se retrouver en cours sans rien comprendre mène souvent à l'échec scolaire, à moins d'avoir la volonté farouche de réussir, mais ce ne sont que des enfants.

Grandir dans un quartier ne mène pas à la délinquance, d'ailleurs sont-ils si nombreux ?

L'embrigadement est un autre problème, le chômage peut être une partie de ce problème ?
Libre-arbitre...vaste sujet. La misère et le chômage font crever de faim autant l'esprit
que l'estomac. :(
Moi je préfère avoir une pensée pour les vrais victimes, et ceux qui sont assez naïfs pour ce faire embrigader (je parle des adultes) et sont partis en Syrie je n'en ai strictement rien a faire et ne leur trouve aucune excuse , ils ont choisis leur destin.
Arrêtez de plaindre ces gens qui n'ont qu'une idée en tête , instaurer la loi islamique (charia) dans notre pays et dans les reste du monde, ouvrez un peu les yeux !
En raisonnant comme ça Jm, vous ne réglez aucun problème, vous pourrez avoir toutes les pensées que vous voudrez pour les victimes, vous n'y changerez rien et elles seront toujours de plus en plus nombreuses.
C'est à la racine du mal qu'il faut s'attaquer, pour éviter justement ces malheureuses victimes et espérer enrayer les dérives. Il ne s'agit pas de plaindre les jeunes qui se tournent vers le terrorisme mais de tenter de comprendre les raisons de leur embrigadement, pour essayer de les en détourner.
Nous ferons beaucoup plus pour les futures victimes en cherchant des causes et des solutions qu'en criant « plus jamais ça »
@ Authilie : +++++. :D