Merci Edel, Malouloute et les autres de faire vivre ce forum ! je manque à tous mes devoirs !
C'est assez marrant quand on approfondit un peu.
Quand j'aurais un instant ( :lol: ) je vais faire des recherches également !
COMPTER POUR DU BEURRE.

Curieuse expression, car le beurre est souvent associé à l'opulence, à la richesse (mettre du beurre dans les épinards, faire son beurre ?, le beurre et l'argent du beurre).

En fait, ce n'est qu'à partir du XVème siècle que le beurre est devenu un produit de luxe, dans le nord et l'ouest de l'Europe. C'est à ces moments là qu'est née l'expression.

Avant cela, le beurre était considéré comme la graisse du pauvre, l'huile étant au contraire un produit de luxe que l'on ne produisait qu'une fois par an (tandis que le beurre était produit toute l'année).

Ce sont les grecs qui l'ont découvert. Ils l'appelaient "bouturon" (de bous, la vache et turos, fromage). C'est ce mot qui a donné beurre .

Durant toute la période Antique et le Moyen-Age, le beurre était donc méprisé. Jules César le considérait comme un produit tout juste bon à graisser ses sandales. On l'utilisait pour lutter contre les infections de la peau, les brûlures, pour adoucir la peau ou faire briller les cheveux, mais ce produit manquait tout de même d'efficacité. Le beurre avait donc une vocation médicale discutable, et n'était pas vraiment apprécié, d'où l'expression "compter pour du beurre".

Ce sont les peuples du Nord qui nous le transmettront comme produit à vocation culinaire. Mais , l'étymologie ne retiendra pas cette influence (en breton, on dit par exemple : "amann").

Source du net.
oui, en savoir toujours plus :D :D :lol: :lol:
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Mettre les pieds dans le plat signifie de nos jours : aborder un sujet qu'il fallait mieux éviter

Au XIXe siècle, un "plat" était une vaste étendue d'eaux basses. "Mettre les pieds dans le plat" est à rapprocher de "faire une gaffe" ou "gaffer". En effet, ce verbe signifiait en provençal "patauger dans la boue", autrement dit "dans les eaux basses". Le fond d'un plat, au sens défini précédemment, est souvent boueux et vient troubler la clarté de l'eau lorsqu'on y met les pieds. C'est à ce phénomène que se réfère l'expression, qui signifie qu'une personne aborde maladroitement un sujet à éviter et qu'elle continue à en parler longuement, semant ainsi le malaise chez son auditoire. Le premier sens fut tout d'abord "agir sans aucune discrétion".

origine du net
PANTALON : vêtement qui pend jusqu'aux talons

CULOTTE : vêtement qui couvre seulement le cul

:arrow:
AVOIR UN OEIL DE LYNX

Avoir des yeux de lynx n'est pas une référence à l'animal du même nom, mais au personnage mythologique "Lyncée". Ce roi fut un des 56 hommes de l'équipage de l'Argo, le bateau qui conduisit Jason vers la quête de la Toison d'Or. Chacun des argonautes avaient un don, et Lyncée avait obtenu celui de voir à travers les murs. C'est de ce personnage de la mythologie qu'est née l'expression "avoir des yeux de lynx", qui signifie que l'on a une vue très perçante.

Bonne journée :)
@Rhubarbe

Moi qui habite dans un endroit ou ya encore quelques lynx, suis un peu déçu d'apprendre que cette expression ne vienne pas de cet animal..snifff
Ils ont un si joli regard !!

christian_naumann_100209164357.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
rester en travers de la gorge:

provient de l’ordalie du fromage et du pain. On gavait l’accusé de fromage et de pain. S’il n’arrivait pas à avaler, s’étouffant, il était coupable, d’où l’expression « rester en travers de la gorge »
. Le fromage peut être remplacé par l’hostie : en 868, la diète de Worms recommande aux évêques de remplacer le fromage par une hostie consacrée lorsqu’il s’agit de prêtres accusés.
Clifourchon

Expression : se mettre à califourchon

califourchon.jpg


La partie "fourchon" vient clairement du latin furca (fourche), qui a aussi donné, en occitan cévenol ou auvergnat, furcolo, qui est utilisé pour nommer l'arc pubien.
Il semble que le préfixe cal vienne de caballus : cheval.
Ainsi "se mettre à califourchon sur le cheval" consiste à s'installer sur le cheval avec les jambes formant une fourche, autrement dit, une jambe de chaque côté. Posture classique du cavalier.
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Amadou

vient du provençal « amadou », amoureux, du fait de la facilité à s'enflammer qu'a ce champignon à l'état desséché.
L'expression " une vie de patachon "
Au 18ème siècle une patache était un bateau navigant sur les fleuves dans le but de collecter l'impôt .
C'était aussi un petit navire de guerre préposé à la surveillance des côtes .
Puis un bâtiment léger pour le transport du courrier ou des passagers sur certains cours d'eau .
Par extension , au siècle suivant "patache" désigna les véhicules de mauvaise qualité , le plus souvent de vieilles diligences inconfortables et désespérément lentes transportant les fortunés.
Ses conducteurs étaient réputés pour leur vie dissolue, les haltes dans les tavernes étaient très fréquentes . Ils buvaient beaucoup et souvent s'arrêtaient pour passer du bon temps avec les filles de petite vertu.
L'expression mener une vie de patachon a ainsi survécu aux siècles et s'est fixée dans la langue française pour toute personne à la vie déréglée.
Le mot "patachon" est aussi utilisé dans certains domaines spécifiques avec un sens différent : par exemple dans le monde du rail , un patachon est un train de marchandises non prioritaire .
Comment allez-vous ?


A l’époque de Louis XIV, grand constipé devant l’éternel, les médecins qui le suivaient avaient pris pour habitude de lui demander « Comment allez-vous ? » sous entendu « Comment allez-vous à la selle ? ». Cette expression du quotidien, qui commence chaque conversation, tire donc son origine de la bonne santé intestinale…
uranie a écrit : Comment allez-vous ?


A l’époque de Louis XIV, grand constipé devant l’éternel, les médecins qui le suivaient avaient pris pour habitude de lui demander « Comment allez-vous ? » sous entendu
« Comment allez-vous à la selle ? ». Cette expression du quotidien, qui commence chaque conversation, tire donc son origine de la bonne santé intestinale…

...

Question à laquelle je réponds très habituellement :
« Je vais, je vais ... » ... Image ... ce qui étonne régulièrement ! Image
Image

Image Image

Tu m'en vois ravie @ Chlorophylla
Moi je répond presque toujours
« Ça pourrait être pire »
Ce qui laisse souvent mes
interlocuteurs perplexes