Bonjour,

La critique (positive et négative) indispensable à la Liberté, certes, mais elle peut être vécue parfois comme une forme d'agression, on ne le sait que trop bien.

Aussi, l'esprit critique exercé légitimement pourrait (peut) avoir ses propres travers, notamment dans un quelconque relationnel...

Qu'en pensez-vous?

(si tant est que le thème vous intéresse of course :wink: )

A vous lire! :)
La critique est nécéssaire pour progresser ,évoluer,c'est un moyen également d'exprèssion,maintenant tout dépends de sa formulation.....Je vais me faire critiquer la ..!!!!!
C'est amusant, ça (pour moi :D )

Dans les fora techniques où je sévis (électronique, surtout), il y a toujours une phrase de "signature".

La mienne est la suivante :

"Qui ne supporte la critique ne progressera point"

MAIS : Le truc que je n'aime pas, c'est la critique non motivée, ou pire encore, non constructive :mrgreen: .

Georges.
On en vient, certes, et forcément (en quelque sorte) à la communication et à l'interprétation des "dires": c'est vrai!

Notamment à ce que l'on entend par le mot "critique" (le ressenti fondamental en somme qui est déterminant à cet égard).
On en vient, certes, et forcément (en quelque sorte) à la communication et à l'interprétation des "dires": c'est vrai!

C'est pourquoi je citais "forum technique".

Le langage n'y prête quasiment jamais à confusion (bien que 90% des échanges se fassent en anglais).

Pas comme ici ! :wink:

Et, il est rarissime d'y trouver une critique non constructive.

Tout le monde progresse (on y est pour ça), et c'est très bien ainsi.

Georges.
@ XXl, je ne dis pas ça pour toi  ... mais il y a critiquer pour se faire valoir , pour montrer que l'on est le plus savant, le meilleur , celui qui le plus fort et qui connaît  le sujet mieux que nous. autres.....pauvres nazes que l'on doit éduquer !

Et souvent pour faire son Troll et nous faire heu  Ch... 

NE PAS NOURRIR LE TROLL



 
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Ton sujet est intéressant Xyla. et bien à propos   :)  

Je pense que dans chaque sujet où il y a matière à s'interroger, la critique est nécessaire. Simplement le souhait de confronter (non... pas le bon mot ici   :)),  d'échanger des opinions ou modes de pensée différents et d'y réfléchir ensemble. Pour nuancer et avancer.

Je ne me sens jamais agressée lorsqu'on est en désaccord avec moi...... seulement lorsque je suis empêchée de m'exprimer, ou lorsque l'intolérance et le non-respect s'insurgent en proférant des insultes.  
ICI critiquer en revient à se faire malmener. C'est le but du jeu ma pov' Lucette.^^

Après bien sûr il y a la façon de le faire , c'est sûr. Mais il y a aussi le ressentit...

Exemple : Je critique X (que je ''connais'' assez bien et que j'apprécie). Je ne le ferais pas de la même façon que si je critique Y (que je ne connais pas et que je ne veux pas connaitre car je ne l'aime pas!). Je dirais à X , tu as mangé du lion aujourd'hui ? Un petit smiley pour adoucir la chose et hop....ça passera. Par contre , Je dirais à Y tu es con où tu le fais exprès ? Oui bien sûr là il y a insulte. Et c'est clair que ce n'est pas du politiquement correct , alors là aucune alternative , la guerre sera déclarée ^^. Tu ajoutes avec ça l'humeur du jour qui joue un rôle assez important et voilà...

Sinon, il suffit de ne pas lire ce qui ne nous convient pas ou de tourner dix fois son doigt sur la souris avant de répondre ... Mais ça c'est une autre histoire ! :mrgreen:

@Uranie : tu vois c'est un peu ce que je viens d'essayer d'expliquer ... Tu commences ta phrase par : xxl je ne dis pas ça pour toi . Et pourquoi pas pour lui ? Parce que tu le connais suffisamment pour savoir qu'il n'est pas comme ça ? Pour moi ? si aujourd'hui je me suis levée dans la peau d'un troll et que j'ai envie de faire ch.... mon monde .? Pas facile tout ça . Bisous Uranie =)

Il y a une phrase qui dit : la critique est aisée, mais l'art est difficile.
@ jazzie91


Dans un forum il y a aussi ceux qui disent comme ceux de leur groupe d'amitié ou d'influence et si tu ne dis pas que tu es d'accord avec cette vision du monde on te mets au placard , perso ? je m'en tape le coquillard ... je suis seule lorsque j'écris et je n'en ai rien à faire de l'esprit de corps!

Donc me m'exprime rarement sur les forums avec des sujets brûlants  ...

... Musique..jardinage et encore en espérant qu'une ou des intrusions non constructives ne viendront saboter de jolies pages. 
Un peu "intello" pour un sujet du dimanche, non ? :lol:

Je crois que la critique est l'essence même de la pensée positive, qu'il ne faut pas la voir comme une démarche d'opposition, mais comme la nécessité d'apporter un éclairage différent. Bien sûr, dans tous les domaines de la connaissance, il y a et il y a eu des précurseurs, qu'ils s'appellent Descartes, Voltaire, Marx ou Einstein... mais leurs travaux et leur réflexion s'inscrivent dans une évolution collective de la pensée humaine, intervient à un moment donné de l'histoire, ils ne sont pas "en avance sur leur temps" mais ils synthétisent une maturation qui remet inéluctablement en cause les dogmes du passé. La "personnalisation" du débat, les polémique ne sont qu'un épiphénomène, peut-être nécessaire pour "purger" les idées parasites - en ce sens, les adversaires d'un nouveau concept, quitte à passer pour "conservateurs", contribuent objectivement à le consolider, ils le "valident" en le soumettant à l'épreuve de la critique, à peu près de la même manière qu'on valide une théorie scientifique en la mettant à l'épreuve - non pas en cherchant à tout prix à la justifier, mais en "travaillant contre".

Je crois que ce mouvement naturel, dialectique (pour faire plaisir à celles qui prétendent que j'utilise des mots compliqués :wink: ) n'est pas obligatoirement l'intervention consciente d'un individu contestataire, que le nouvel éclairage peut résulter d'une démarche collective qui n'a rien d'agressif.

Exemple simple, ce sujet même ! On ne sait pas comment il va dériver, comment les intervenants vont s'en saisir, quel contenu ils vont lui donner. Il est posé au départ avec l'idée que la critique est positive, à condition de ne pas se résumer à des conflits personnels, il y a beaucoup à dire... mais peut-être que cela ne sera pas retenu comme la question essentielle.

Peut-être glissera-t-il progressivement sur un terrain plus philosophique, par exemple la question de savoir si une critique radicale peut s'élaborer sans intégrer les éléments qu'elle conteste... exemple tout bête, les pionniers de la linguistique étaient le plus souvent des spécialistes rompus aux traquenards de la grammaire "traditionnelle". Ou, plus quotidiennement, Est-ce que je peux m'opposer efficacement à une idée en refusant de la comprendre ? Est-ce que comprendre, c'est nécessairement approuver, ou au contraire parvenir à englober le raisonnement adverse dans sa propre démarche ?
Magbeth a écrit : ICI critiquer en revient à se faire malmener. C'est le but du jeu ma pov' Lucette.^^

Après bien sûr il y a la façon de le faire , c'est sûr. Mais il y a aussi le ressentit...

Exemple : Je critique X (que je ''connais'' assez bien et que j'apprécie). Je ne le ferais pas de la même façon que si je critique Y (que je ne connais pas et que je ne veux pas connaitre car je ne l'aime pas!). Je dirais à X , tu as mangé du lion aujourd'hui ? Un petit smiley pour adoucir la chose et hop....ça passera. Par contre , Je dirais à Y tu es con où tu le fais exprès ? Oui bien sûr là il y a insulte. Et c'est clair que ce n'est pas du politiquement correct , alors là aucune alternative , la guerre sera déclarée ^^. Tu ajoutes avec ça l'humeur du jour qui joue un rôle assez important et voilà...

Sinon, il suffit de ne pas lire ce qui ne nous convient pas ou de tourner dix fois son doigt sur la souris avant de répondre ... Mais ça c'est une autre histoire ! :mrgreen:

@Uranie : tu vois c'est un peu ce que je viens d'essayer d'expliquer ... Tu commences ta phrase par : xxl je ne dis pas ça pour toi . Et pourquoi pas pour lui ? Parce que tu le connais suffisamment pour savoir qu'il n'est pas comme ça ? Pour moi ? si aujourd'hui je me suis levée dans la peau d'un troll et que j'ai envie de faire ch.... mon monde .? Pas facile tout ça . Bisous Uranie =)

Il y a une phrase qui dit : la critique est aisée, mais l'art est difficile.


-------------------

Mag, nous avons posté en même temps, messages croisés !  

Je rigole... je ne suis pas de ton groupe mais c'est tout à fait mon ressenti ..

je te vois sauter au plafond là.. meuh non, tu es une femme libre !   :?
bises
C'était quoi la question ??????     Non Patrice.... Je blague    :lol: :lol:    J'espère que ce forum apportera des éclairages intéressants... et constructifs.   
uranie a écrit :


Dans un forum il y a aussi ceux qui disent comme ceux de leur groupe d'amitié ou d'influence et si tu ne dis pas que tu es d'accord avec cette vision du monde on te mets au placard , perso ?


Groupe d'influence?
Si des gens se regroupent , c'est justement parce qu’ils ont , grosso modo , une façon similaire d'aborder les choses .

Et puis mise au placard ?
Généralement la personne s'y met toute seule .

Je crois qu'on confond ici "critique" et "controverse"

Voila , je me suis exprimé .
Je n'ai pas trop malmené ?
Bonjour,
C’est exactement de mon ressenti dont je viens parler ici une fois de plus en acceptant toutes les conséquences cette fois
Ce qui m’a attirée ici ce sont justement les forums et les blogs et je m’y suis lancée à pieds joints. J’avais omis le fait de ne pas être une habituée de ces lieux d’expression ni celui que j’allais me confronter à des personnes d’un niveau supérieur au mien. Je ne suis ni intello, ni littéraire, ni philosophe, ni militante… ,je n’ai pas un avis sur tout ni l’esprit de répartie. Mais je suis extrêmement curieuse de tout.
Je n’ai pas eu, à proprement parler, des critiques, mais j’ai reçu (c’est comme cela que je l’ai ressenti) une sorte d’ironie à mon égard (mais de quoi parles-tu ?) ; Des leçons sur des sujets dont je partageais totalement l’opinion de mes "adversaires" mais que je n’avais pas su développer ou mal.
Dans un court post le mot "beauf" a été écrit. A première lecture je ne l’ai pas pris pour moi, en relisant, devant l’ambigüité du texte, je ne sais plus très bien.
Le fait qu’il y ait un groupe d’anciens, c’est vrai et c’est normal, avant d’être ancien il faut bien être nouveau. Je ne sais pas si on vous l’a déjà dit, votre groupe sur la toile, m’apparaît assez "étanche" avec un fort soutien entre vous et j’apprécie. Je pense avoir oublié de frapper "toc toc toc" c’est moi, je peux ? J’apprécie moins, lorsque quand j’ai commencé à déplaire, de ne plus avoir de réponse à mes posts. Mon pseudo est resté très souvent le dernier des files. J’ai supprimé mes derniers commentaires. Cependant je n’enlève rien de mes idées, de mes commentaires, ils sont sincères et je n’ai pas à m’en excuser.
Alors oui, j’ai été ébranlée, oui j’ai été agressive (un peu), oui mon complexe d’infériorité est resurgi alors que je le croyais bien enfoui.
J’ai été tentée de claquer la porte, mesuré les pour et les contre, et je reste. J’ai pris l’habitude de me remettre en question et de continuer à m’exprimer. Me répondra qui veut. Ayant conscience de ne pas être désobligeante, impolie, vulgaire, ni grossière je ne me sentirai pas forcément concernée.
A bientôt ?
Je tiens à préciser que tout ceci ne concerne et n’engage que moi et que je ne demande à personne de rebondir dans le sens de la polémique.
Faites comme moi, venez ici, écrivez, lisez, acceptez ou pas, passez ou restez.

P.S. pendant que j’écrivais d’autres commentaires sont venus s’inscrire. Je ne change rien c’est bon "même si je n’ai pas une façon similaire d’aborder les choses".
Perso quand je répond à un forum( thème ?) je ne viens pas pour y critiquer Pierre/Paul/Marie "" c'est juste pour y donner mon avis à la question posée "" tout simplement :shock:
Qui suis je pour intervenir sur l' avis/ idées des autres "" je ne suis pas arbitre/ juge ,car je n' ai pas la science infuse, comme personne d' autre (intello ou pas) à moins d' être inscrit au Panthéon  et encore c'est pas parole d'évangile là non plus"" et je peux dire que quelque soit l' avis/ opinion des autres, que m' importe,je ne changerai aucunement d'avis car c'est mes convictions (vraies/fausses) ??
Je ferais avec "" tel est mon choix et je ne cherche pas à.être convaincu et inversement :wink:  
cron