Avant de me lancer dans la rédaction de cette introduction à un sujet qui se veut nouveau, je me suis demandé dans quelle rubrique du forum je devais le classer tant il est vrai qu'il n'est pas souhaitable de dériver d'une thématique dans une autre sur un même fil de discussion. Je viens d'en faire l'expérience et je fais mon mea-culpa en demandant pardon aux personnes - apparemment sensibles à l'extrême - qui ont cru devoir (je vais supposer la bonne foi) me faire observer ma morsure de trait récente.

Finalement j'ai choisi la rubrique "Sciences et technologies" et non pas la rubrique Philosophie car je crois que le sujet que vous allez lire relève bien de la SCIENCE et non de la spéculation philosophique (ce qui n'enlève rien à la nécessité de philosopher!).

On a vu naitre la théorie dite du "Big bang". Il faut bien en convenir, jamais une théorie scientifique n'a connu un tel rayonnement dans la masse profonde des milliards de personnes qui vivent (ou qui y ont vécu depuis la naissance de cette théorie) sur notre planète. Il doit bien y avoir une raison ... Quelle est-elle? Ne tournons pas autour du pot : c'est l'existence de Dieu. C'est à dire, ainsi qu'évoqué sur mon blog, l'existence de Zeus (puisque le Dieu d'aujourd'hui n'est rien d'autre que le Zeus des Grecs antiques).

Ce qui suit va vous paraitre long. J'assume. Surtout si, au final, ça vous parait CLAIR.

1. La théorie du Big bang n'est qu'une théorie, c'est à dire un concept, une abstraction. En aucun cas une vérité scientifiquement établie, prouvée, vérifiée par l'expérience. Pour s'en convaincre, il suffit d'avoir présent à l'esprit qu'une vérité scientifique doit pouvoir être établie par un protocole expérimental REPRODUCTIBLE. Bien évidemment, il est rigoureusement impossible de reproduire en laboratoire les conditions de survenance du Big bang. La théorie du Big bang n'est donc pas une vérité scientifiquement établie.

2. Abordons le terrain nécessaire des mathématiques et des abstractions qui y sont associées. Impossible de faire autrement, hélas!
Prenons un trait sur une feuille de papier. On appelle ça un segment. Il a trois caractéristiques :
- il n'a aucune épaisseur (car c'est voulu comme tel)
- il est "droit"
- il a DEUX extrémités
Mathématiquement parlant, nous sommes dans un espace à UNE dimension. Ce segment a une longueur définie ET deux extrémités.
Prenons un cercle sur la même feuille de papier. Il constitue, lui aussi, un espace à UNE dimension. Il a, lui aussi, une longueur définie. mais, O,Miracle!, n'a aucune extrémité. Il n'a donc ni début ni fin. Mais, pour le construire, j'ai dû "sortir" de l'espace à une dimension en me référant à un "lieu" particulier : le CENTRE du cercle.
Prenons un carré sur une feuille de papier. Nous sommes dans un espace à DEUX dimensions. Il en va de même que pour le segment : des extrémités, c'est à dire des "bords", et une surface définie.
Prenons une sphère. Nous sommes bien, A LA SURFACE de la sphère, dans un espace à DEUX dimensions. Cet espace a une grandeur définie mais n'a aucune extrémité ... On peut dire qu'il n'a donc ni début ni fin.
La sphère est donc un espace à deux dimensions qui a une grandeur finie alors qu'il n'a ni début ni fin.
Selon le même raisonnement, il est possible de concevoir que l'Univers soit un espace fini qui n'a ni début ni fin!
Autrement dit, il n'y a pas de Big bang! Et, DONC, il n'y a pas lieu de concevoir qu'un Zeus a créé l'Univers à partir de rien.

Pour compléter votre information, je vous renvoie à la lecture d'un extrait d'article rédigé par Furax dans le fil de discussion " A Méditer" qui dit :
Début de citation :
"Le futur aurait commencé à s'écouler à la suite d'un événement que les cosmologistes nomment big bang (gros boum) et qui se serait produit il y a environ 14 milliards d'années. Cela correspond à ce qui est aujourd'hui au fond du sablier. Un fond qu'avec les moyens modernes on aperçoit... presque.

Certains spécialistes de l'astrophysique pensent que lorsque tout le futur se sera écoulé il pourrait y avoir un big crunch (un gros... n'importe quoi), Tout se passerait alors comme si un être suprême avait retourné le sablier... et on repartirait pour un tour."
Fin de citation.

Mon propos contredit formellement celui de Furax. En tout bien tout honneur, dans le respect de la légitime confrontation de points de vue différents.
Hello, Jacques.

Quelques liens sérieux, qui contredisent ton argumentaire N°1 :

https://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20140317.AFP2526/les-premiers-instants-de-l-univers-observes-par-des-physiciens.html

Ou:

https://www.francetvinfo.fr/sciences/espace/big-bang-decouverte-historique-des-premiers-instants-de-l-univers_1683551.html

Ou (mon préféré) :
http://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/physique-premiers-instants-univers-ont-bien-ete-liquides-26264/

Pour ton argument N° 2, les objets mathématiques de August Ferdinand Möbius te donnent tort.
(Cherche sur Wiki, j'ai la flemme, là).

Tu cites :

"Certains spécialistes de l'astrophysique pensent que lorsque tout le futur se sera écoulé il pourrait y avoir un big crunch (un gros... n'importe quoi), Tout se passerait alors comme si un être suprême avait retourné le sablier... et on repartirait pour un tour."

Nan, nan, nan !

"Certains spécialistes de l'astrophysique pensent que lorsque tout le futur se sera écoulé il pourrait y avoir un big crunch"
Ça, oui. (Mon avis, qui ne compte pour rien là-dedans, est assez similaire).

" Tout se passerait alors comme si un être suprême avait retourné le sablier... et on repartirait pour un tour."
Là, non. C'est une extrapolation de ce que pense la communauté scientifique.

Pourquoi faudrait-il un "être suprême", pour retourner le sablier ?

Tiens, un petit exemple : Considère donc la formation d'une étoile.

Il y a trois phases, tout à fait physiquement explicables.

- Newton. Par la loi de la gravitation, les masses de toutes tailles s'agglomèrent. Quand la masse globale est suffisante, l'hydrogène (principale substance constituant l'univers) est suffisamment comprimé, pour passer à la phase 2.

-Einstein. La réaction nucléaire produit de l'énergie, au pro-rata de la masse. L'étoile est née (Nova).
Elle va dorénavant consommer sa masse, en la transformant en énergie.

-Jean Pierre Luminet. Ces astres ayant une masse colossale , vont finir par s'attirer, mutuellement (re Newton, at=M X m' / Dcarré). Si la masse résultante dépasse les trois masses solaires ( limite d'Oppenheimer-Volkoff), le trou noir se forme. Il se produit alors ce que l'on appelle "effondrement" .Naissance du trou noir.

Là, les théories divergent.

Que devient la matière dans un trou noir? Nous sommes dans ce que l'on appelle "horizon des événements" (Terme élégant, pour dire que l'on en sait rien ... Pour l'instant).

Le plus probable, c'est le recommencement. Big crunch.

Tu remarqueras, que ni Zeus, ni dieu, ni diable n'interviennent dans tout cela.
Einstein et les autres, si. Mais, juste dans l'explicatif. Pour le reste, juste des lois physiques.

Bon. Vais manger.
Bon app.
Big Crunch



Attention ! On va y avoir droit ... :mrgreen:
carole80 a écrit : Big Crunch



Attention ! On va y avoir droit ... :mrgreen:


Compte quand même encore environ 14 milliards d'années ... :D
J'ai cliqué patrick ....j'ai cliqué .... :mrgreen:

Vraiment !
Il reste encore beaucoup de théories logiques à affiner, sans doute grâce à la mécanique quantique. Je pense en particulier aux trous de vers, aux univers parallèles, aux mondes parallèles(1), à la théorie des cordes, etc...

Nota1 : Ces propositions sont très longues à expliquer et je ne suis pas assez qualifié pour le faire. Les personnes intéressées ne manqueront pas de faire appel à google
Nota2 : Je pense que le trou noir peut, peut être, expliquer le big crunch ou le trou de ver ou les deux, et aboutir aux univers parallèles. (simplement une extrapolation personnelle)

(1) c'est peut-être la même chose que les univers parallèles.


Bonne continuation,
BMO Robert
Ce que l'on peut déja dire a ce ce sujet
c'est que l'on discerne tres mettement que l'astrophysique c'est pas votre rayon
et la métaphysique encore moins .

Jacques94130 a écrit : Autrement dit, il n'y a pas de Big bang! Et, DONC,
il n'y a pas lieu de concevoir qu'un Zeus a créé l'Univers à partir de rien.

La science n'est pas vocation a prouvé l'existence ou non d'une eventuel volonté divine .
la science tente d'expliquer comment , pas pourquoi .


Jacques94130 a écrit : "Le futur aurait commencé à s'écouler ...
Certains spécialistes de l'astrophysique pensent que lorsque tout le futur se sera écoulé ...

Aucun astrophysicien sérieux , aucun physicien sérieux te dira que le future s'écoule ,
si le temps s'écoulais il s’écoulerait dans quoi ?


sfinx1 a écrit : Le plus probable, c'est le recommencement. Big crunch.

Il peut très bien y avoir recommencent sans Big crunch .
les saisons c'est cycliques et pourtant y'a pas de Big crunch a chaque reveillons .

Mais toute façon y'a pas de big crunch
L'expansion de l'Univers ne ralentie pas elle s’accélère ,
et ce répand dans toutes les directions .
Nous savons ça depuis 1998 ( bientôt 20 ans .. ) grâce au supernova .
Et ça a été confirmer par le télescope Hubble en 2001

Les galaxies s'éloignent de plus en plus vite les unes des autres ,
et meurent seuls dans la glace .
Les galaxies s'éloignent de plus en plus vite les unes des autres ,
et meurent seules dans la glace .
(pardon d'avoir corrigé quelques trucs)

J'ai lu cela quelque part.
Si tu pouvais, avec un minimum d'arguments sérieux, nous expliquer comment meure une galaxie, j'en serais enchanté.

Tu as largement raison sur un point : La métaphysique n'est pas mon rayon.
Mais, je crains que l'astrophysique ne soit pas le tien. :D
Bien je t'ai dit Sphynx ,
les galaxies meurent seules dans la glace ,
c'est tout a fait sérieux .
Mais tu sais il y a d'autres découvertes récentes
tout aussi sérieuses et bien plus incroyables encore .

Les gens ne ce passionnent plus pour les sciences fondamental
ils ne s’intéressent plus qu'a ses applications technologiques
rapides et rentables .
Du coup on devient des ânes .
J'ai lu assez récemment la même chose que chrisalide, faut pas me demander d'expliquer, j'ai assez de mal à comprendre !

Les découvertes sont encore à venir, de toute façon, nous ne serons plus là.
moi je ne connait que ,

big bang théorie , sur tv 12 . c'est nul prés ado

mais sa décompresse ahhahahah :lol:
:mrgreen:



j'adoreeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee
Le Big Bang «Grand Boum» est un modèle cosmologique
utilisé par les scientifiques pour décrire l'origine
et l'évolution de l'Univers. 
Ce n’est pas le début de l’univers mais le début de son expansion.

La théorie du Big Bang repose sur trop de chose
qu’on ne connaît pas.
Exemple : L’existence de la matière noire et
de l’énergie noir est remis en question.
La théorie des cordes également contestée.

La théorie du Big Bang n’est pas le seul système à disposition
pour comprendre l’histoire de l’univers. 
( Une dizaine de modèle cosmologique )
Exemple
La cosmologie plasmique et le modèle d’univers constant
tous deux font l’hypothèse d’un univers évoluant sans début ni fin.  

Ce qui donne la suprématie du Big Bang sur les autre cosmologie
c’est une histoire de Gros Sous 

La Science est la dernière religion où les DIEUX sont indéboulonnables.
Mais ceci ne devrait pas tarder à changer.

Concernant l’expansion de l’univers .
Les images de l’univers que l’on peut capter sont de 13500 années lumière.
Mais les étoiles les plus éloignées que l’on pouvait repérées sont maintenant à 45000 années lumière . On ne peut donc pas savoir ce qu’elles sont devenues aujourd’hui.