Pour une conversation de hall de maison de retraite :wink: ton raisonnement sonne clair et effectivement nous recherchons des causes à nos malheurs, alors que ceux-ci nous crèvent les yeux , la robotisation nous vole ces millions d’emplois alors que dans le même temps la démographie explose.

Sommes nous condamnés à générer des civilisation moins prolifique ?
Aujourd'hui déjà, les ressources alimentaire sont déficitaires , alors qu'une grande partie de la population mondiale ne mange pourtant pas a sa faim !

En 1975 la population mondiale était de 4 milliard , elle est aujourd'hui de 7,5 milliard !!!!
http://www.statistiques-mondiales.com/croissance_population.htm
Chrissoune a écrit : et pour les entreprises de plus d'envergure, les syndicats sont indispensables. 


Pas seulement... la patiente de ma femme, embauchée par un patron-voyou qui l'avait "prêtée" à une association, n'était pas fâchée que je l'adresse à un conseiller prud'homme F.O. et que je monte son dossier, sans ça elle n'aurait jamais su à quelle porte frapper pour récupérer l'année entière de salaire qui lui était due, ni ses identités de licenciement. La petite ordure qui a bien été obligée de "cracher", on s'en fout, il a probablement récréé une autre société aussi sec, avec aides et exonérations... l'important c'est que la nana a eu gain de cause alors qu'elle n'y croyait pas une seconde.
Pour info les tribunaux prud'hommes, qui sont dans le collimateur des sacro-saintes "réformes", ont autorité pour juger les conflits du travail - à parité stricte, deux représentants des syndicats, deux représentants du patronat... et ils arrivent à trancher, parce qu'ils prennent leur mission au sérieux !
Un Leitmotiv assez pénible consiste à répéter que les syndicats ne représentent "rien" en raison de leur fable nombre d'adhérents... sauf que la représentativité, elle s'évalue pas en fonction du nombre de cotisations mais aux élections professionnelles... et le gros malin qui prétend préserver sa liberté en refusant de "s'encarter", lorsqu'il est dans la mélasse, il est bien content de les trouver - de même que celles qui bossent dans des boîtes embauchant trois ou quatre salariés !
jacques91 a écrit : Pour une conversation de hall de maison de retraite :wink: ton raisonnement sonne clair et effectivement nous recherchons des causes à nos malheurs, alors que ceux-ci nous crèvent les yeux , la robotisation nous vole ces millions d’emplois alors que dans le même temps la démographie explose.

Sommes nous condamnés à générer des civilisation moins prolifique ?
Aujourd'hui déjà, les ressources alimentaire sont déficitaires , alors qu'une grande partie de la population mondiale ne mange pourtant pas a sa faim !

En 1975 la population mondiale était de 4 milliard , elle est aujourd'hui de 7,5 milliard !!!!
http://www.statistiques-mondiales.com/croissance_population.htm


Je pense qu'il n'y a aucune cause "automatique" là-dedans... l'explosion démographique à l'échelle planétaire ne pose pas le problème d'une insuffisance de ressources, mais de leur gestion et de leur répartition. Pourquoi, comment à peine 10% de la population mondiale arrivent-ils à s'approprier 80% des richesses ? Par un politique néo-coloniale ripolinée FMI qui vise, à grand renfort d'armes et de capitaux, et parvient à éradiquer l'autosuffisance alimentaire (j'avais évoqué Haïtï, obligée d'importer du riz américain, mais on peut facilement transposer) afin de créer des "marchés".
Et concernant la production industrielle, si la machine permet de créer davantage de biens de consommation avec une quantité de travail moindre, que faut-il incriminer ? La machine, ou le système économique qui impose la même quantité de travail comme valeur d'échange ?
Pour répondre à l'argumentaire de Chrissoune, il faudrait un exposé plus long encore... personnellement, je ne vois pas de solution pérenne en dehors d'une révolution socialiste mondiale, mais comme c'est pas pour demain... peut-être qu'au lieu de chanter "demain on rase gratis" il conviendrait de se réapproprier les biens, les infrastructure et le volume de capitaux (en particulier ceux qui circulent au titre de la protection sociale) qui *nous* appartiennent, au lieu de les brader ou mettre à disposition des appétits financiers de la sacro-sainte Entreprise, parée de toutes les vertus depuis Mitterrand et Attali. De petits pas timides, mais possibles, ouvrant la voie aux pas de géant qui font peur à tout le monde (nationalisation de la banque et du crédit, effacement de la dette, expropriation des grands groupes financiers, etc.)
Philemon45 a écrit :
Chrissoune a écrit : et pour les entreprises de plus d'envergure, les syndicats sont indispensables. 


Pas seulement... la patiente de ma femme, embauchée par un patron-voyou qui l'avait "prêtée" à une association, n'était pas fâchée que je l'adresse à un conseiller prud'homme F.O. et que je monte son dossier, sans ça elle n'aurait jamais su à quelle porte frapper pour récupérer l'année entière de salaire qui lui était due, ni ses identités de licenciement. La petite ordure qui a bien été obligée de "cracher", on s'en fout, il a probablement récréé une autre société aussi sec, avec aides et exonérations... l'important c'est que la nana a eu gain de cause alors qu'elle n'y croyait pas une seconde.
Pour info les tribunaux prud'hommes, qui sont dans le collimateur des sacro-saintes "réformes", ont autorité pour juger les conflits du travail - à parité stricte, deux représentants des syndicats, deux représentants du patronat... et ils arrivent à trancher, parce qu'ils prennent leur mission au sérieux !
Un Leitmotiv assez pénible consiste à répéter que les syndicats ne représentent "rien" en raison de leur fable nombre d'adhérents... sauf que la représentativité, elle s'évalue pas en fonction du nombre de cotisations mais aux élections professionnelles... et le gros malin qui prétend préserver sa liberté en refusant de "s'encarter", lorsqu'il est dans la mélasse, il est bien content de les trouver - de même que celles qui bossent dans des boîtes embauchant trois ou quatre salariés !



C'est vrai, tu as raison.
Tiens une question qui me vient comme ça : est-ce que les inspecteurs du travail existent toujours ?
( je sais comment fonctionnent les prud'hommes, j'y suis allée une fois pour licenciement abusif et j'ai été très bien conseillée ) 
Chrissoune a écrit : Tiens une question qui me vient comme ça : est-ce que les inspecteurs du travail existent toujours ? 

A ma connaissance, oui. Toujours aussi peu nombreux, débordés, écoeurés, habitués à être accueillis à grand renfort de menaces verbales ou physiques... raison pour laquelle je n'irai plus jamais voir le concessionnaire Renault de La Chapelle-la-Reine, quand on gère du personnel les mains dans les poches on ne dit pas à un client : '"pas eu le temps, je suis emmerdé par des gens qui sont venus exprès pour m'empêcher de travailler".
jacques91 a écrit : Pour une conversation de hall de maison de retraite :wink: ton raisonnement sonne clair et effectivement nous recherchons des causes à nos malheurs, alors que ceux-ci nous crèvent les yeux , la robotisation nous vole ces millions d’emplois alors que dans le même temps la démographie explose.

Sommes nous condamnés à générer des civilisation moins prolifique ?
Aujourd'hui déjà, les ressources alimentaire sont déficitaires , alors qu'une grande partie de la population mondiale ne mange pourtant pas a sa faim !

En 1975 la population mondiale était de 4 milliard , elle est aujourd'hui de 7,5 milliard !!!!
http://www.statistiques-mondiales.com/croissance_population.htm


Rassures toi Jacques, pour ce qui est de la maison de retraite, je ne suis pas allée plus loin que le hall et j'en suis ressortie très vite :D  
Ce que tu appelles très gentiment mon raisonnement n'était rien d'autre qu'un grand coup de gueule allant un peu dans tous les sens, conséquence sans doute de ma spontanéité ...
Philémon t'a fait une réponse que je trouve très juste , donc je ne vais pas en rajouter .
Il y a cependant une question que je me pose concernant les ressources alimentaires mondiales. Il y a sur cette planète des immensités de terres non exploitées, non cultivées . Je sais bien que certaines s'y prêtent plus que d'autres mais est-il complètement utopique d'imaginer qu'elles pourraient l'être par les pays dits développés ? Ou tout au moins les mettre en chantier pour que les autochtones continuent à les exploiter et arrivent de ce fait à subvenir à leur besoins les plus élémentaires... 
I have a dream !  
Chrissoune a écrit :
jacques91 a écrit : Pour une conversation de hall de maison de retraite :wink: ton raisonnement sonne clair et effectivement nous recherchons des causes à nos malheurs, alors que ceux-ci nous crèvent les yeux , la robotisation nous vole ces millions d’emplois alors que dans le même temps la démographie explose.

Sommes nous condamnés à générer des civilisation moins prolifique ?
Aujourd'hui déjà, les ressources alimentaire sont déficitaires , alors qu'une grande partie de la population mondiale ne mange pourtant pas a sa faim !

En 1975 la population mondiale était de 4 milliard , elle est aujourd'hui de 7,5 milliard !!!!
http://www.statistiques-mondiales.com/croissance_population.htm


Rassures toi Jacques, pour ce qui est de la maison de retraite, je ne suis pas allée plus loin que le hall et j'en suis ressortie très vite :D  
Ce que tu appelles très gentiment mon raisonnement n'était rien d'autre qu'un grand coup de gueule allant un peu dans tous les sens, conséquence sans doute de ma spontanéité ...
Philémon t'a fait une réponse que je trouve très juste , donc je ne vais pas en rajouter .
Il y a cependant une question que je me pose concernant les ressources alimentaires mondiales. Il y a sur cette planète des immensités de terres non exploitées, non cultivées . Je sais bien que certaines s'y prêtent plus que d'autres mais est-il complètement utopique d'imaginer qu'elles pourraient l'être par les pays dits développés ? Ou tout au moins les mettre en chantier pour que les autochtones continuent à les exploiter et arrivent de ce fait à subvenir à leur besoins les plus élémentaires... 
I have a dream !  



La problématique est plutôt dans l’irrigation de ces cultures additionnelles , l'eau commence déjà à manquer, même sous nos climat! il suffit de constater le niveaux d'étiage de nos rivières en été ( et pas seulement)
C'est un phénomène que je subis de plein fouet lors de mes périples en canoé! et qui, au fil du temps est de plus en plus accentué.
jacques91 a écrit :
Chrissoune a écrit :
jacques91 a écrit : Pour une conversation de hall de maison de retraite :wink: ton raisonnement sonne clair et effectivement nous recherchons des causes à nos malheurs, alors que ceux-ci nous crèvent les yeux , la robotisation nous vole ces millions d’emplois alors que dans le même temps la démographie explose.

Sommes nous condamnés à générer des civilisation moins prolifique ?
Aujourd'hui déjà, les ressources alimentaire sont déficitaires , alors qu'une grande partie de la population mondiale ne mange pourtant pas a sa faim !

En 1975 la population mondiale était de 4 milliard , elle est aujourd'hui de 7,5 milliard !!!!
http://www.statistiques-mondiales.com/croissance_population.htm


Rassures toi Jacques, pour ce qui est de la maison de retraite, je ne suis pas allée plus loin que le hall et j'en suis ressortie très vite :D  
Ce que tu appelles très gentiment mon raisonnement n'était rien d'autre qu'un grand coup de gueule allant un peu dans tous les sens, conséquence sans doute de ma spontanéité ...
Philémon t'a fait une réponse que je trouve très juste , donc je ne vais pas en rajouter .
Il y a cependant une question que je me pose concernant les ressources alimentaires mondiales. Il y a sur cette planète des immensités de terres non exploitées, non cultivées . Je sais bien que certaines s'y prêtent plus que d'autres mais est-il complètement utopique d'imaginer qu'elles pourraient l'être par les pays dits développés ? Ou tout au moins les mettre en chantier pour que les autochtones continuent à les exploiter et arrivent de ce fait à subvenir à leur besoins les plus élémentaires... 
I have a dream !  



La problématique est plutôt dans l’irrigation de ces cultures additionnelles , l'eau commence déjà à manquer, même sous nos climat! il suffit de constater le niveaux d'étiage de nos rivières en été ( et pas seulement)
C'est un phénomène que je subis de plein fouet lors de mes périples en canoé! et qui, au fil du temps est de plus en plus accentué.


Je me doute bien que le plus gros problème est l'eau. Ça va d'ailleurs devenir un sérieux problème pour nous aussi à moins de dessaler l'eau de mer avec des coûts faramineux...
Je suis désolée pour tes périples en canoë ...
Isabelle mea culpa pour tous ces HS .
Chrissoune a écrit : Je me doute bien que le plus gros problème est l'eau. Ça va d'ailleurs devenir un sérieux problème pour nous aussi à moins de dessaler l'eau de mer avec des coûts faramineux...

Le Portugal a déjà commencé
Edel13 a écrit :
Chrissoune a écrit : Je me doute bien que le plus gros problème est l'eau. Ça va d'ailleurs devenir un sérieux problème pour nous aussi à moins de dessaler l'eau de mer avec des coûts faramineux...

Le Portugal a déjà commencé


Je ne le savais pas Édel. Merci pour cette info.
Chrissoune a écrit :
Edel13 a écrit :
Chrissoune a écrit : Je me doute bien que le plus gros problème est l'eau. Ça va d'ailleurs devenir un sérieux problème pour nous aussi à moins de dessaler l'eau de mer avec des coûts faramineux...

Le Portugal a déjà commencé


Je ne le savais pas Édel. Merci pour cette info.


pour ton info, Chrissoune, la Catalogne est déjà venue chercher de l'eau par bateau, dans le canal de la Durance.
[/quote  pour ton info, Chrissoune, la Catalogne est déjà venue chercher de l'eau par bateau, dans le canal de la Durance.[/quote]
Merci Epsi, c'est bien d'avoir toutes ces infos . On ne peut pas tout suivre ... 
Loi de finance 2014, des mauvaises nouvelles dont une pour près de 13 millions de salariés qui vont voir leur revenu net imposable exploser à cause de l’intégration au revenu imposable de la part patronale de la complémentaire santé. Cette mesure technique rapportera gros à l'État, soit 960 millions d'euros. En effet, la part patronale au financement du contrat collectif de complémentaire santé, qui était jusqu'à présent déduite du revenu imposable des salariés, ne l'est plus depuis la publication du budget de l'État 2014 au Journal officiel, le 30 décembre dernier. Les comptables et les concepteurs de logiciel payes se tirent les cheveux ! Les payes de décembre sont fausses ! Une pensée pour eux … merci ! :(
WHITENOTE a écrit : Loi de finance 2014, des mauvaises nouvelles dont une pour près de 13 millions de salariés qui vont voir leur revenu net imposable exploser à cause de l’intégration au revenu imposable de la part patronale de la complémentaire santé.


Bon, je demande un complément d'information parce que personnellement, je ne me rappelle pas que mon employeur ait pris en charge la moindre fraction de mes cotisations mutualistes. S'il s'agit des fausses mutuelles "maison" affiliées aux groupes bancaires, qu'elles coulent et je ne pourrai que m'en réjouir.
@Phil - moi non plus je ne m'en souviens pas, pour la bonne raison que j'étais sur la mutuelle de mon mari ....  :D