Je suis catholique mais je crois en la réincarnation. Avant d'être celui que je suis dans cette vie j'ai la ferme conviction d'avoir déjà vécu. J'ai beaucoup lu sur le sujet et regardé des documentaires sur le sujet et s'il y en avait avec les mêmes croyance ou avec du vécu sur le sujet ce serait intéressant...
Bonjour, et bienvenue à vous.

Pour vous aider : voir le forum "Le jour que votre âme s'envolera".
[quote="Francix"]Je suis catholique mais je crois en la réincarnation. Avant d'être celui que je suis dans cette vie j'ai la ferme conviction d'avoir déjà vécu. J'ai beaucoup lu sur le sujet et regardé des documentaires sur le sujet et s'il y en avait avec les mêmes croyance ou avec du vécu sur le sujet ce serait intéressant...[/quote]
Pffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff
Ce n'est qu'un ressenti et non un jugement
[quote="Francix"]Je suis catholique mais je crois en la réincarnation. Avant d'être celui que je suis dans cette vie j'ai la ferme conviction d'avoir déjà vécu. J'ai beaucoup lu sur le sujet et regardé des documentaires sur le sujet et s'il y en avait avec les mêmes croyance ou avec du vécu sur le sujet ce serait intéressant...[/quote]

J'ai été catholique mais ne le suis plus du tout. Je crois également à la réincarnation. Ça réduit, à mes yeux, quelques notions d'injustice liées au lieu et au moment de la naissance. J'ai lu et lis encore beaucoup de choses sur le sujet.
Bonjour, Equanime, contente que vous ayez cette curiosité d'esprit qui vous ouvre à beaucoup de choses.
Ne sommes-nous pas sur terre pour apprendre, une seule vie serait-elle suffisante pour faire de l'Homme un être accompli (ou presque!)?
A ce qu'il parait les enfants ont souvent la mémoire de leurs anciennes vies c'est nous les adultes qui ne sommes pas à l'écoute des tout-petits. Je regardais des documentaires au Canal D et des enfants donnent des détails très précis sur les personnes qu'ils étaient avant de naitre qu'ils ne peuvent avoir acquis dans cette vie. Certains traumatismes par exemple viendraient d'anciennes vies.
Bien sûr, il existe de nombreux ouvrages très sérieux sur le sujet, par exemple " Les preuves de la réincarnation", d'André Nataf, des témoignages, enfants qui ne peuvent avoir inventé leurs souvenirs, vérifications faites des lieux qu'ils indiquaient, identification des parents d'une autre vie etc.. .

Je crois que la peur de l'inconnu participe du doute émis par certains... le doute systématique, la peur, sont mauvais conseillers en toute chose, ce ne sont pas des arguments.
La réincarnation? Pourquoi pas... mais à quoi bon? Quel besoin pouvons-nous avoir à'espérer une vie "après" sous prétexte que nous aurions pu en avoir une "avant"?! Il est évident que pour nombre de personnes la vie est trop courte, à fortiori lorsqu'elle s'approche de sa fin. L'impression d'avoir beaucoup de choses à faire lorsque l'on manque de temps...quoi de plus humain... mais à quoi cela peut-il servir? À mieux appréhender la mort? Notre mort?
Je pense que la vie est ici et aujourd'hui, et que si l' on doit avoir des remords et des scrupules le jour de notre départ, c'est que nous n'avons pas employé notre temps passé sur cette terre à bon escient, comme nous aurions pu et dû le faire... mais rien n'est perdu puisque nous sommes encore là pour en discuter... suffit de s'affairer à la tâche plutôt que de présumer que nous avons ou que nous aurons (peut-être) une autre chance...
Désolé, je ne crois pas à la réincarnation, pas assez de temps pour cela;la vie est trop courte...mais quelque part, je vous envie Francix tout au moins, pour le fait d'espérer des jours meilleurs après votre mort car pour ma part, j'espère des jours meilleurs avant celle-ci...et je ne suis pas certain de pouvoir les avoir...
@teddynours
J'approuve totalement... 
Noemia62 a écrit : Bien sûr, il existe de nombreux ouvrages très sérieux sur le sujet, par exemple " Les preuves de la réincarnation", d'André Nataf, des témoignages, enfants qui ne peuvent avoir inventé leurs souvenirs, vérifications faites des lieux qu'ils indiquaient, identification des parents d'une autre vie etc.. .

Je crois que la peur de l'inconnu participe du doute émis par certains... le doute systématique, la peur, sont mauvais conseillers en toute chose, ce ne sont pas des arguments.


Mais quelle importance qu'il y ait une vie avant ou après la mort? Notre passage sur terre n'est-il pas la preuve la plus concrète de notre existence? Les personnes ayant la foi pensent qu'il y a un paradis et/ou un enfer.ou elles iront le jour où elles n'auront plus leur place ici, sur cette terre et c'est tout à fait respectable, mais quelle importance? La vie a pour finalité la mort , mais si un jour nous pouvions découvrir la finalité de la mort, que serait la finalité de la vie en fin de compte?
@ teddynours : intéressant de te lire, même si je ne partage pas tes vues, ton avis m'a plu.
J'ai pourtant la foi, hérétique il est vrai, mais je ne crois ni au paradis ni à l'enfer .
Je crois à la loi karmique, ou loi de l'Univers : cause => conséquence, d'où l'intérêt de prendre soin
de notre ici et maintenant. Et c'est là que réside " la finalité de la vie en fin de compte ",
dans cet espace-temps qu'est notre vie terrestre .
" La vie a pour finalité la mort ": à 1ère vue, celle des yeux physiques, oui, je ne peux dire
le contraire.. Mais avec les yeux de l'âme, je vois que la mort n'est qu'une porte qui laisse passer
dans une autre pièce de la maison. :wink:
Quelle importance, ce qu'il y a après la mort ? Là où je te rejoins, c'est que je n'ai aucune curiosité
de savoir ce qu'il y a après : tout vient à point à qui sait attendre. La loi de concordance dit :
la juste chose au juste moment avec la ou les justes personnes .
C'est de cela dont il faut se préoccuper , c'est de cela dont parle la science initiatique.
Et aussi, j'aime le mystère et l'imprévu : que la vie serait triste et sans saveur, s'il n'y avait
aucune surprise, si l'on savait tout avant. Rien à apprendre, rien à découvrir, aucune source d'émerveillement . :D
Je me permets d'ajouter un petit grain de sel dans la conversation, pas facile le sujet! Mayah exprime si bien les choses.

-La logique me semble implacable dans le phénomène : la terre, vaste terrain d'expériences ...: on apprend beaucoup par la souffrance, par l'amour aussi! on apprend à s'améliorer, à se corriger...finalité de tout ça : les progrès de la conscience, ce qui n'est pas rien...mais une seule vie y suffirait-elle?

-Logique aussi, quand la justice s'établirait sur plusieurs vies, avec l'inversion des rôles (de manant à roi et inversement , un exemple..), juste pour permettre plus de compréhension, plus d'ouverture d'esprit...dans la peau d'un autre!

-Logique également : le libre arbitre , nous sommes maîtres de notre destin, d'où: punition inutile! on apprend par la souffrance...cela suffit.."ne fais pas à autrui..."et le boomerang dit "stop", mais nous sommes libres aussi de ne pas en tenir compte, libres de refuser le chemin vers toujours plus de conscience.

Voilà les questions que l'on pourrait accepter de se poser...là comme ailleurs, l'expérience personnelle est déterminante.
Personnellement je me demande comment on peut affirmer sans sourciller que la réincarnation est un fait avéré...   :roll:  ou que l'âme existe etc...peut-être pour tenter de donner un sens à nos vies en attendant le grand saut dans les ténèbres?
Nous sommes toutes et tous pris dans les filets du langage et c'est très difficile d'en sortir... 
Non Zeno, tu as raison, on ne peut rien affirmer.

Ceux qui y croient y trouvent des réponses aux aléas de la vie, ça peut aider.

Pour moi, tout comme la religion, ces croyances ou non-croyance font partie de l'intime, surtout que personne ne peut se vanter d'avoir la bonne réponse.