@ Squatina : ton sujet ne sera pas un flop, voyons. Même si peu répondent, on n'aime pas trop parler des " sujets qui fâchent " comme on dit, beaucoup liront car nous sommes tous concernés.
La revue " Santé-Corps-esprit " de juillet 2016 abordait ce sujet, voici ce qu'elle donne comme solutions pour combattre la sarcopénie et se " refaire du muscle ".
- Protéines de bonne qualité, en bonne quantité, prises au bon moment ( repas du midi ).
Animales = oeufs, produits laitiers ( protéines du petit lait et blanc d'oeuf sont les meilleures ), viandes et poissons.
Végétales = légumineuses, céréales complètes, noix-amandes-noisettes.
( Pour éviter un déséquilibre acido-basique : consommer beaucoup de légumes et quelques fruits : pas trop car le fructose est un sucre et rapide de plus).
- 3 micro-nutriments indispensables pour optimiser la reconstruction du muscle. Prendre des compléments en contenant.
la vitamine D ( au moins 2000 unités/jour ), zinc, leucine ( 1 des acides aminés qui composent la protéine ).
- un entraînement musculaire progressif et régulier. Le travail contre résistance est le plus efficace.
- un sommeil suffisant : le 1er sommeil lent profond de la nuit permet d'augmenter la synthèse de la masse musculaire,
idéalement avant minuit.

Ah, mais c'est bien connu que les conseilleurs ne sont pas les payeurs ! Ainsi :
- J'oublie 2 fois/3 de prendre la vit D, le flacon dort sur l'étagère, bien plus que moi qui :
- ne dors jamais avant 1h du matin, et souvent insuffisamment.
- J'ai acheté un vélo d'appart : je l'ai à portée de main, je l'ai mis dans mon salon pour en faire devant la télé...
Pour l'instant, je me contente d'apprivoiser la bête, m'a l'air sauvage et brutale, je devine qu'elle va me donner du fil à retordre.
Il me reste ma chienne pour me faire marcher, mais ce n'est pas de la marche active, la Miss, plus toute jeune, s'arrête souvent pour renifler moult odeurs. Bon, cette année, je vais augmenter le nombre de séances de gym .
Voili-voilou : y'a qu'à - faut qu'on :wink: ( 2/3 ).
La sarcopénie est une maladie, enfin pour moi. Elle survient avec d'autres causes ! Une maladie qui va nous clouer au lit ou l'inaction.

Sinon, bien sûr, la vieillesse nous fait changer, même si l'on pratique un sport, même si l'on a une alimentation équilibrée. Et que pouvons nous contre le temps, rien. L'horloge égrène ses secondes ! Et c'est tant mieux ou tant pis !
Vivre la dernière ligne droite en me faisant plaisir, je refuse de me priver des bonnes choses, même si cela me la raccourcit de quelques années ! La peur n'évite pas le danger !
Je vois pas tellement "maladie" là dedans. Un vieil arbre est-il malade ? Un vieux chien ? la vieille que je suis, tout simplement ? Et bien non, je vois bien qu'il suffit que je reste trois mois sans activité sportive régulière pour que la promenade d'hier dans le jardin botanique me demande un gros effort, pour que les douleurs s'accélèrent, pour que la neuropathie me commande d'arrêter de bouger et que la musculature se foute le camp, pour que la gélatine s'installe.... si la tête dit pas non, mais voyons il faut remettre en route tout ça, doucement... Ce qui n'empêchera pas que , effectivement, je ne suis plus très présentable en maillot de bain, et puis ? Il faut s'aimer beaucoup plus soi-même que le regard des autres pour continuer son chemin sarcopénique ... bon pensons comme Edel que le mot évoque autre chose chez nos chers hommes. de croustillant même si en décadence.
cron