"Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient, impuissants, le désastre. Seul le petit colibri s’active, allant chercher quelques gouttes d’eau dans son bec pour les jeter sur le feu. Au bout d’un moment, le tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Tu crois que c’est avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ? » « Je le sais, répond le colibri, mais je fais ma part. » Pierre Rabhi, « La part du colibri, l’espèce humaine face à son devenir. » ... « Telle est notre responsabilité à l’égard du monde car nous ne sommes pas totalement impuissants si nous le décidons » (ibidem).
Joli et vrai
wouaismaud a écrit : Joli et vrai

J'ai trouvé aussi... :D
J'ai lu  cette histoire à des enfants dans le cadre d'un programme qui s'appelle "lire et faire livre". Ils avaient été très intéressés d'autant plus qu'ensuite, je recueillais leurs avis et nous approfondissions ensemble le sujet. C'est aussi une belle légende pour les adultes.
marynina a écrit : J'ai lu  cette histoire à des enfants dans le cadre d'un programme qui s'appelle "lire et faire livre". Ils avaient été très intéressés d'autant plus qu'ensuite, je recueillais leurs avis et nous approfondissions ensemble le sujet. C'est aussi une belle légende pour les adultes.
. Oui Marynina, c'est tout à fait adapté aussi bien pour les enfants que pour les adultes : j'ai eu également l'occasion de lire cette phrase à des enfants (de primaire) en leur demandant ce qu'elle signifait pour eux : à partir de telles phrases, les enfants sont très attentifs et le dialogue s'instaure !
Il faut dire aussi que Mr. Pierre Rabhi est un agriculteur et philosophe qui "oeuvre" pour le respect de l'environnement..
:D