...

... ombrage ...
inquiétude

« Tout vous nuit, tout vous perd, tout vous fait de l'ombrage »
Corneille
...

... parage ...
de haut parage : d'une origine familiale noble

« Caumartin avait beaucoup d'amis, et de haut parage »
Saint-Simon
...

... ravage ...
écoulement rapide et violent de l'eau

« Que je trouve doux le ravage
De ces fiers torrents vagabonds
Qui se précipitent par bonds
Dans ce vallon vert et sauvage »

Théophile de Viau (1590-1626)
....

... surtout ...
vêtement simple que l'on met par dessus ses autres habits

« Le duc de la Feuillade
revint poudré et paré d'un beau surtout rouge »

Saint-Simon
...

... tenir ...
subir quelque chose de fâcheux

« Ma foi, chevalier, tu en tiens, et te voilà payé de ta raillerie »
Molière
...

... vedette ...
cavalier en sentinelle

« La vedette, le voyant venir droit à son poste, se mit sur ses gardes »
Anthony Hamilton
...

... accident ...
événement fortuit, pas forcément fâcheux

« La poésie n'était pas mon métier : c'était un accident,
une aventure heureuse, une bonne fortune dans ma vie »

Lamartine
...

... affoler ...
rendre fou d'amour

« Vous ne sauriez croire comme elle est affolée par ce Léandre »
Molière
...

... chagrin ...
cuir grenu fait de peau de mulet ou d'âne

« C'est avec le cuir de l'âne
que les Turcs font le sagri que nous appelons chagrin »

Georges Louis Leclerc, comte de Buffon
...

...déceler ...
révéler involontairement

« Il y a toujours dans nos manières, dans notre maintien,
quelque chose qui nous décèle
»
Balzac (1799/1850)
...

... s'échafauder ...
se créer des appuis

« Albergoti savait s'échafauder et allait de l'un à l'autre »
Saint-Simon