C'est la nuit où je pense le plus fort à toi … et aussi maintenant que je t'écris … et aussi qd je lis ton message le matin … et aussi tout le temps. En fait je pense tout le temps à toi avec plus ou moins d'acuité. Je peux discuter avec qqun mais, en même temps, je te sens vrombir comme une abeille dans ma tête ou plutôt dans mon cœur … à moins que ce soit dans tout mon être …. je ne sais plus.