pomme de terre
R / RAIFORT CHAMPETRE

Le raifort champêtre est un légume racine à chair blanche, de goût très fort, très proche de celui de la moutarde. Il ressemble à un gros radis bisannuel. Il est essentiellement utilisé pour relever le goût des bouillons, des soupes paysannes et des pots au feu. C'est un légume dit « ancien » qui servait autrefois à l'alimentation du bétail. Cette plante apprécie les terres fraîches.
Les semis s'effectuent de mars à avril, en pleine terre et en lignes espacées de 40 à 50 cm. Le sol doit être labouré, ameubli et bien aéré. Placez une graine tous les 10 cm seulement car, après la levée, il faudra éclaircir les plantes à raison d'une tous les 30 cm. Trop serrées les unes aux autres, les racines ne pourraient pas grossir correctement et monteraient en fleurs avant terme. Le raifort ne craint ni les fortes gelées ni la sécheresse.
Au fur et à mesure des besoins, la récolte aura lieu de novembre à mars. Il facilite la digestion, comme condiment, en vin tonique contre l'anémie ou en sirop contre le rachitisme. Il est aussi précieux dans les affections des voies respiratoires, l'asthme, la bronchite ou en cas de goutte et de rhumatisme.
Pour accommoder ce condiment, il suffit de laver la racine et de la peler avant de la râper finement. Toute la force du raifort est dans sa fraîcheur et sa simplicité. Un peu plus sophistiquée, réalisez une sauce en fouettant dans un bol 40 cl de crème fraîche pour, ensuite, y mélanger 5 cuillères à soupe de raifort râpé. Terminez en ajoutant une cuillère de moutarde, un doigt de vinaigre et un soupçon de sucre glace. Mélangez et servez avec un rôti.

Gérard Saivre

https://www.lanouvellerepublique.fr/act ... -champetre
S / SCORSONERE

Scorsonère : accords multiples
Originaire du sud de l’Europe ou de l’est du bassin méditerranéen, la scorsonère était surtout utilisée par les Grecs et les Romains comme plante médicinale plutôt que comme légume.

Devenue ensuite impopulaire, elle réapparaît depuis peu dans nos assiettes, mêlée à la vague de succès que connaissent les légumes oubliés.

Douce, un brin sucrée, elle se marie avec à peu près tout, et se déguste aussi bien crue, râpée et assaisonnée d’huile d’olive et de jus de citron, que cuite, en soupe, gratin ou purée, en accompagnement d’une viande ou d’un poisson.

Comment préparer le scorsonère ?
Récoltée sous terre d’octobre à mars, elle nécessite une préparation méticuleuse avant de passer à la casserole.

D’abord, brossez-la sous un filet d’eau : elle est souvent terreuse ou sablonneuse.
Ensuite, mettez des gants pour l’éplucher. En effet, un liquide blanc et collant s’en dégage lorsqu’on la coupe.
Enfin, placez-la toujours dans un récipient d’eau froide citronnée afin d’empêcher qu’elle ne s’oxyde.

Côté préparation, plusieurs possibilités : coupée en petits morceaux, elle peut être blanchie une quinzaine de minutes dans l’eau bouillante (le temps de cuisson doit être adapté selon la taille des morceaux).

Elle s’apprécie aussi braisée pendant une vingtaine de minutes avec un peu de bouillon de volaille, par exemple, ou glacée pour exalter la douceur de son parfum.

Scorsonère culture
Pour un meilleur rendement et de belles racines préférez un semis entre les mois de mars et de mai. Cette plante aime l’eau ! il faut donc abondamment arroser.

Attention, il faut lui couper les fleur : cela permettra de renforcer la racine.

https://www.saveurs-magazine.fr/scorsonere/
T / TETRAGONE CORNUE

Tétragone, tétragone cornue ou épinard de Nouvelle Zélande
Le tétragone n’est pas le légume le plus connu, on peut même dire en ce qui concerne sa production qu’il fait parti des légumes si-pas confidentiels, tout de même assez rarement cultivé, même si elle est présente dans les potagers d’Europe depuis plus de 200 ans car les jardiniers amateurs qui se sont essayés à sa culture et l’on cuisinée… L’ont adoptée ! Ce tétragone décidément original avec ses feuilles très charnues est très facile à cultiver. Plante au port tapissant, il se développe rapidement et le jardinier amateur pourra au gré des besoins le récolter de l’été jusqu’à l’automne, sans que la culture ne soit contrariée par les maladies ou ravageurs, seuls les escargots et limaces peuvent lui être nocifs, mais compte tenu de sa capacité de développement, si les traces de leur passage pourraient être visibles, en aucun cas leur « attaque » ne pourraient aboutir au ravage des cultures… Rien de tout cela ! Le tétragone fait parti des légumes du potager perpétuel, en réalité ce n’est pas une plante vivace à proprement parler mais grâce à ses graines « caractéristiques » anguleuses, elles se ressèment relativement facilement.

Nom botanique :
• Tetragonia tetragonoïdes

Particularités et atout santé :
• Santé & nutrition : Stimulante, nourissante et antiscobutique
• Huile essentielle : –
• Vitamines : Tétragone cornue est riche en vitamine C. Elle contient les essentielles vitamines B1, B2 et PP.
• Minéraux : La tétragone contient des sels minéraux.
• Rotation des cultures : C’est une plante non-épuisante pour le sol. Elle peut revenir en place tous les 3 années. Peu sensible aux maladies et ayant tendance à se ressemer elle-même, il n’est pas rare de retrrouver des plants de tétragone l’année suivante sans que le jardinier ait eu à agir.
• Toxique : Non

https://www.jaime-jardiner.com/tetragone-cornue/
U / UDO
V / VITELOTTE
W / WAKAME

Le wakamé, une algue aux propriétés thérapeutiques étonnantes
Très apprécié en Asie, le wakamé fait honneur aux plats et épate les papilles. Mais derrière ses propriétés gustatives, cette algue cache des vertus thérapeutiques insoupçonnées.

Origine du wakamé
Encore appelé fougère de mer, le wakamé est une algue marine alimentaire très appréciée dans la cuisine nipponne. Originaire du Japon, de la Corée et de la Chine, il est bien connu en Asie et s’est peu à peu répandu en Europe et dans une partie du continent américain. La demande mondiale sans cesse croissante de cette algue brune, bonne pour la santé, a fait naître des sites d’élevage industriel sur les côtes tempérées de certaines parties du monde, notamment en Bretagne.

Les bienfaits du wakamé
Très en vogue dans l’industrie cosmétique et alimentaire, les algues sont réputées pour leurs actions bienfaitrices sur la peau et l’organisme. Comme ses cousines, la fougère marine est riche en antioxydants, en fibres, en calcium et autres oligoéléments. Elle renforce de ce fait le système immunitaire et joue un rôle détoxifiant.

Le wakamé est également un allié de votre beauté, car il est capable de traiter les problèmes de peau telle que l’acné et de vous aider dans le cadre d’un régime amincissant. Sa faible teneur en calorie lui permet d’être consommé sans modération !

Par ailleurs, le wakamé a un effet positif sur les maladies cardiovasculaires et sur le cancer. Il constitue également un excellent anti-âge.

Riche en vitamines et en antioxydants entre autres, le wakamé est un véritable atout santé qui devrait se retrouver plus souvent dans votre cuisine. Il est cependant conseillé aux personnes souffrant de thyroïde d’être prudentes, la plante étant très riche en iode.

http://www.blogdelazare.com/2017/07/le- ... antes.html
X / :?:

Y / YIN TSOÏ
Z / :?:

A / ALTESSE ( pomme de terre )
B / BONNOTTE DE NOIRMOUTIER

On guette cette délicieuse pomme de terre primeur qui séduit les chefs et les gourmets. Attention, elle ne sera disponible que du 6 au 14 mai dans les rayons.On guette cette délicieuse pomme de terre primeur qui séduit les chefs et les gourmets. Attention, elle ne sera disponible que du 6 au 14 mai dans les rayons. Châteaux et Hôtels Collection
On guette cette délicieuse pomme de terre primeur qui séduit les chefs et les gourmets. Attention, elle ne sera disponible que du 6 au 14 mai dans les rayons.
Connaissez-vous la Bonnotte de Noirmoutier? Cette jolie petite pomme de terre est connue pour son goût sucré, évoquant la châtaigne. On l'a goûté et adorée simplement cuite à l'eau bouillante, assaisonnée de sel, huile d'olive ou beurre demi-sel.

D'où vient-elle?

De la fameuse île de Noirmoutier, au climat doux et humide. Elle y est plantée chaque année le jour de la Chandeleur. Les agriculteurs la récoltent 90 jours plus tard, à hauteur de 11.000 tonnes! La coopérative ne rassemblant que 35 artisans-cultivateurs.

Qu'a-t-elle de si particulier?

Tout d'abord sa rareté. Ce qui explique son prix:la barquette de 1,5 kg coûte 5,95€ cette année. Disparue de la commercialisation dans les années 1960, à cause de sa fragilité, de sa récolte uniquement à la main, et de son faible rendement -100g à 200g par pied, alors qu'un autre peut fournir jusqu'à 2kg- elle a été abandonnée à l'heure de la mécanisation. Puis les adhérents de la coopérative de l'île lui ont redonné naissance à l'issue d'une collaboration avec l'INRA de Brest, à partir de semences conservées par des collectionneurs de plantes oubliées.

C'est aussi son goût, léger, sucré, aux senteurs de châtaigne qui charme les gourmets. Attention, on ne la conserve pas plus de 5-6 jours dans son frigo, niveau bac à légumes, pour profiter de ses qualités!

Je la cuisine comment?

Comme une pomme de terre nouvelle! Surtout, ne l'épluchez pas, contentez-vous de la laver, simplement. Elle cuit très rapidement: "il faut les pocher 12 à 15 minutes après ébullition pour un résultat fondant", explique Lionel Levy, chef d'Une table au Sud à Marseille. Alexandre Couillon, de La Marine, sur l'Ile de Noirmoutier, la préfère à l'étouffée, sous une coque de pâte à sel, composée de farine, algues et blancs d'oeuf. Ou imitez Cédric Béchade, qui la taille, la frotte avec un peu d'ail puis la cuit dans un bouillon de volaille (voir sa recette de crumble de Bonnottes).

https://www.lexpress.fr/styles/saveurs/ ... 89504.html
C / CROSNE

Sa forme étrange à mi-chemin entre le gros ver et la chenille, ne facilite sans doute pas sa popularité. Et pourtant, ce légume-racine a connu son heure de gloire par le passé. Énergétique, le crosne est un légume d'hiver par excellence.


Originaire d'Asie, le Stachys affinis tient son nom de la commune de Crosne, dans l'Essonne, où il fut introduit en 1882. Durant les deux guerres mondiales, les qualités énergétiques du crosne permirent aux populations de résister aux privations lorsque les récoltes de pommes de terre étaient réquisitionnées.

Les bienfaits du crosne

Le crosne a la particularité de ne contenir aucun lipide, ce qui en fait un légume très diététique. Avec 75 calories pour 100 grammes, le crosne délivre la quantité de glucide et d'amidon nécessaire à l'organisme pour maintenir la température corporelle pendant le froid hivernal. Le crosne représente également une source intéressante d'oligo-éléments et notamment de phosphore qui va intervenir dans la production de l'énergie. Sa teneur en potassium et en calcium permet également le bon fonctionnement des muscles et notamment du cœur, ainsi que des os.

Le crosne peut cependant occasionner des flatulences en raison de la présence de stachyose, une molécule peu digeste.

Comment cuisiner le crosne ?

Ce légume-racine particulièrement rustique se cultive aisément et résiste bien aux maladies. Il se récolte de décembre à février. Choisissez-les blancs, fermes et bombés pour vous assurer de leur fraîcheur, car le crosne se conserve très mal. L'idéal est donc de le préparer tout de suite après sa récolte. Pour cela, il suffit de le frotter avec du gros sel afin de retirer la pellicule qui le recouvre, puis de le rincer avant de le cuire à l'eau ou à la vapeur.

Ensuite, laissez libre court à vos envies et à votre imagination. Frit, sauté, en soupe ou en salade, le crosne dévoilera la finesse de son goût entre l'artichaut et le salsifis.

https://www.bioalaune.com/fr/actualite- ... -desuetude
D / DACHINE
E / ENDIVE
F - FEVE
G / GIRAUMON TURBAN TURC