Si l'amitié s'est construite avec des liens très forts , ce n'est pas sans étonner les proches , à qui on
a l'impression d'avoir ôté une partie d'eux mêmes !!
Rivalité plutôt que jalousie , il me semble dans la mesure ou il ne s'agit pas du tout des mêmes sentiments , par nature , mais un état de fait pas toujours bien vécu...
Vu simplement : les gens qui nous aiment (ou disent nous aimer) devraient se réjouir de notre "bonheur" à la révélation d'une nouvelle "amitié" qui nous comblerait.

Il est vrai que la défiance, la jalousie, l'égoïsme font que nos familiers peuvent être conduits à repousser l'intrus(e), au moins pour un temps. Ce n'est pas toujours le cas, heureusement.

Il est bien certain que lorsque le cercle de nos proches se montre hostile à l'arrivée d'une "pièce rapportée", çà ne fait pas très plaisir. Mais qu'y faire sinon tenir bon et faire montre de patience ?
deliceorgue a écrit : Si l'amitié s'est construite avec des liens très forts , ce n'est pas sans étonner les proches , à qui on
a l'impression d'avoir ôté une partie d'eux mêmes !!
Rivalité plutôt que jalousie , il me semble dans la mesure ou il ne s'agit pas du tout des mêmes sentiments , par nature , mais un état de fait pas toujours bien vécu...



Surtout lorsqu'on sait que certains amis sont parfois bien plus proches de vous que votre famille...comme quoi les liens du sang ne sont pas forcément toujours les plus forts !!! :) :)
On ne choisit pas sa famille...