On parle toujours des prouesses sexuelles des hommes, de leur capacité à faire l'amour 2,3,4 fois de suite  :wink: (ce qui ne veut pas forcément dire bien faire l'amour, on n'est pas des lapines quand même
:lol:
Mais pour votre défense messieurs, les femmes sont elles toujours à la hauteur ... :stock:  
Sont elles toutes suffisamment libérées , "actives" :lol: (Oooh…Où vais je !  :oops:)
J'avais une amie qui me disait qu'elle détestait çà, et attendait que "çà" se passe , qu'il ait fini … Oui, je sais, je peux aussi être romantique ... :wink:
On n'est sûrement pas égaux devant le sexe.. heu…. :stock: et par extension, il y a ceux qui sont carrément abstinents …  :stock: mais là, c'est un autre problème…
 
Déjà le titre de votre rubrique pourrait stigmatiser les femmes..
Dans la relation sexuelle sommes au moins deux et dans une relation hétérosexuelle il y a les deux genres, femme et homme.
La pression se mettait sur l'homme qui devait savoir "y faire". et prendre les affaires en main mais uniquement pour assurer la reproduction et sûrement pas pour le plaisir.
La bonne Société, la bien séance, la bien-pensance empêchaient la femme de montrer son plaisir et encore moins ce qu'elle "savait faire". Les hommes allaient donc se "rattraper" avec les filles dites de joie.
Tout cela n'est pas si vieux, quelques dizaines d'années.
Puis la libération sexuelle a permis une évolution des comportements mais pas forcément des a priori.
Dans les années 1970, c'était surtout la liberté de la femme de faire des enfants quand elle voulait avec qui elle voulait et de faire l'amour sans entrave.
La femme se découvrait et découvrait son corps.
L' homme découvrait un comportement féminin nouveau. La femme sentait que cela pouvait être autrement mais se reportait sur les capacités de l'homme à le lui faire découvrir. L'homme devait amener la femme au plaisir et devait faire jouir la femme. (s'est-on déjà demandé si une femme savait faire jouir un homme?).
A contrario, si la femme était trop entreprenante cela pouvait faire peur à l'homme.
Je lis encore maintenant que "l'homme ne sait pas y faire..".
Puis la femme a cherché à découvrir son corps et ce qu'il pouvait ressentir et attendait de l'homme qu'il déclenche ses ressentis en elle. 
Sommes encore en pleine évolution de cette relation femme/homme pendant la relation sexuelle.
Il y a tant de clichés dans les magazines dits "féminins" que nous pouvons dire qu'il n'y a pas une seule bonne façon d'aborder ce sujet.
Toute relation est unique et donc différente des autres.
Un même individu vit des échanges différents avec un même partenaire et avec des partenaires différents. Et je ne parle pas de technique. je parle bien de ressenti.
Qu'on ne me parle pas de "préliminaires".. cela ne doit pas exister.. Ne jamais dissocier la tendresse, les caresses de l'acte. c'est déjà faire l'amour.
Être à l'écoute de l'autre et être à l'écoute de soi aussi permet d'avancer dans l'échange.
Plus question de la femme et de l'homme. Aucun rôle n'est prédéfini.  Rien n'est écrit par avance.
Tout s'écrit au fur et à mesure de l'échange. 
Stylo, ne pas le prendre mal, mais, j'ai un peu de mal a concilier ton post, avec ce que tu dis dans ton profil.

J'aime "vampiriser", "cannibaliser" l'autre, ou plutôt me nourrir de ce que l'autre m'apporte.

Sans doute moi, qui interprète mal ... :oops:
Suis tout à fait d accord avec toi stylo bonne journee  corsica
suis ok avec Malouloute 2, il y a dissonance dans les deux écrits

Entre autre , durant les années 58-60 BB était bien libérée et n'a pas attendu , pas le cas de toutes , mais..... M'sieu STYLO , il faut revivre ces temps là ( j'en parle en connaissance de causes)!
Pourquoi certaines réponses se rapportent-t-elles à mon profil.?. que vous avez de pluss mal lu..
Pourquoi ne pas rester sur le fond du sujet?  
Chacun cannibalise l'autre.. tout en lui apportant de sa personne.
On ne donne pas du plaisir à l'autre. L'autre prend du plaisir en recevant ce qu'on lui donne. C'est d'ailleurs difficile de recevoir. Il faut être disponible et réceptif. (tive).
Pour cela il faut travailler sur la connaissance de soi..de son propre corps.. de comment il vit.. comment il reçoit.. et ce qu'il sait donner. comment il pourrait fonctionner. voire même l'éduquer au plaisir.
Cela permet de ne pas tout attendre de l'autre et d'éviter de parler "technique" là où les sensations naissent, grandissent, explosent.
Mettre en éveil tous nos sens.. afin de savoir vivre le plaisir de l'autre et s'en nourrir. Cela pourrait s'appeler de la sensualité !  
Être .. oui
Paraître .. non.. 
Stylo, je n'avais pas la prétention de traiter ce sujet aussi analytique …  Je voulais( sans réussir apparemment ..) "défendre" les hommes auxquels on demande d'être tjs performants ,de dire que les femmes pouvaient elles aussi ne pas être de super maîtresses, et tout çà dit avec humour … Bon, Raté
j'ai bien compris :(

Sérieusement, quand chacun trouve sa chacune… Eh bien, çà se passe de commentaires, et je me retire sur la pointe des pieds ... :wink:  
maritine a écrit : On parle toujours des prouesses sexuelles des hommes, de leur capacité à faire l'amour 2,3,4 fois de suite  :wink: (ce qui ne veut pas forcément dire bien faire l'amour, on n'est pas des lapines quand même
:lol:
Mais pour votre défense messieurs, les femmes sont elles toujours à la hauteur ... :stock:  

 


Les "performances "des hommes , ce sont surement les femmes qui en parlent le plus .
Pour ma part , je n'ai jamais rencontré d'hommes surs d'eux , de ce point de vue là .
Du moment qu'un homme me donne du plaisir , et qu'il me laisse lui en donner ...

On parle souvent , aussi , des femmes qui ne connaissent pas l'extase .
Je pense que beaucoup d'hommes subissent , aussi , de la frustration , mais qu'ils ne vont pas s'épandre (si j'ose dire )
maritine a écrit : Stylo, je n'avais pas la prétention de traiter ce sujet aussi analytique …  Je voulais( sans réussir apparemment ..) "défendre" les hommes auxquels on demande d'être tjs performants ,de dire que les femmes pouvaient elles aussi ne pas être de super maîtresses, et tout çà dit avec humour … Bon, Raté
j'ai bien compris :(

Sérieusement, quand chacun trouve sa chacune… Eh bien, çà se passe de commentaires, et je me retire sur la pointe des pieds ... :wink:  


je tiens à dire qu ils nous demandent , les hommes d étre parfois trois femme en une
epouse
mére
et maitresse, active ( si,possible chérie soit en plus sexy , ca m emoustilles) si ca leur convient pas , vont dans un autre nid ,

la pression vient d ou? de ces messieurs,
Pourquoi certaines réponses se rapportent-t-elles à mon profil.?. Que vous avez de plus mal lu..

Ben, Vu que c'était un copier collé, si j'ai mal "lu" c'est que nos PC's sont cons, non ?

@sybille:

Être une femme sexy, oui.
Être une amante attentionnée, oui.
Être une maman adorable, oui.

Là, on est à trois. Mais...

Être une "boniche", non..

Maintenant, que demande les femmes aux hommes ? Avec humilité, je vais juste en dire ce que j'en ai entendu dire :

-Une fois par mois.
-Occupe toi des mômes (ça, pas gênant)
-La facture EDF est arrivée (m'en fous, je paye)
-Merci pour les roses, j'aurai préféré des Orchidées (bah...)
-Le resto, pas mal, mais, pour mon anniversaire, tu aurais pu choisir mieux (ça fait toujours plaisir).
-Un WE au Touquet ? Non, maman vient manger dimanche.

Et nous, donc, en tant qu 'époux, on doit être tout ça (veux dire moelleux) ?

C'est juste un exemple.
J'ai eu la chance de ne pas vivre comme ça.

Mais, j'ai des copains, aussi. Donc, de l'info ...

Tu vois, sybille ... Il y a réciprocité ...

La vie n'est pas ...
:lol: :lol: :lol:

@ Malouloute Y'a des chieuses, vraiment ! Peuvent pas accepter d'aller au Touquet en proposant d'emmener leur mère ??
Quelle ide d'aller au Touquet , c'est loin !! :lol: :lol:

Tant pis, on ira à Lausanne !! :mrgreen:
Bonjour tout le monde =)


J'croyais que c'était Vesoul ..... ou Vierzon??? :wink:
@Magbeth hihi

Ca m'arrange Vesoul, suis pas trop loin :lol: :lol:
Il arrive que des femmes crient ! Pourquoi ?

Certes il est aisé d'invectiver son partenaire à propos d'un manque d'investissement dans la vie quotidienne : ( domestique , ménage , rangement , éducation des enfants , question d'argent )

Ce ne sont pas des râles extatiques durant l'orgasme mais au contraire des cris de colère jetés à l'Autre disant une chose qui en cache une autre bien plus grave !
Car il est moins aisé de parler de ce qui est au coeur du couple , ou plutôt de son absence - le Rapport Sexuel - et la grande frustration qu'elle engendre : alors les femmes qui en souffrent , grondent et les paroles incendiaires fusent .
La frustration s'installe : les femmes bouillonnent de ne plus ( ou pas ) être touchées car elles sont dans l'attente de caresses électrisantes qui les amèneront encore vers l'extase .