Bonjour,

Comment les hommes vivent ce moment où leur partenaire éjaculent.

Mesdames, quand cela vous est arrivé pour la première fois, comment l'avez vous vécu !


PS : mon post n'est pas vulgaire, alors soyez respectueux SVP !
J' ai une amie qui a un mal de chien a convaincre son partenaire qu'elle n'urine pas :(

j'en ai une autre dont le partenaire est ravi

j'aimerais pas en être une ça doit être gênant non ? enfin je veux dire pas pratique ....et pitié ne me dîtes pas encore que les orgasmes sont plus forts ....c'est pas un truc qu'on peut mesurer ....enfin je crois....parce que maintenant on mesure tout on compare tout ....plus rien ne m'étonne parfois ... :mrgreen:
Je dirais les orgasmes sont différents, suivant qu'il viennent du clitoris ou du vagin !

C'est gênant, si le partenaire n'est pas au courant que ça risque d'arriver.
pas gênant du tout, c'est comme ça. (je dirais même que c'est plutôt un signe d'une relation qui a fonctionné au mieux...) et normalement le partenaire est tout simplement ra-vi ! 8)
si le partenaire n'est pas au courant, qu'il se renseigne ce n'est pas si exceptionnel... :idea:
Beaucoup de fables ont été écrites sur ce sujet, ne dit -on pas les fables de la fontaine ? :roll:
hoooooooooooooooooooooooooooooooo !!!!!!!



j'aime bien ça .....".les fables de la fontaine" ....c'est bien trouvé ...bravo !!!!
Oui, j'aime aussi... Je crois, mais peut être est-ce par ignorance, que c'est un épiphénomène sans incidence sur le plaisir (sauf gêne, évidemment... et puis il y a des degrés, j'ai connu une femme qui, sans "éjaculer" - terme impropre - éprouvait le désir avec d'abondantes sécrétions ). On est un peu-beaucoup dans la représentation mentale, pour ne pas dire dans le fanstasme (normal, notre principal organe sexuel, c'est le cerveau) avec ces histoires d'orgasme clitoridien et de point G, Un orgasme est toujours "clitoridien" en ce sens que le clitoris, c'est n'est pas le p'tit bouton-mignon-qui-dépasse, mais un organe volumineux, uniquement destiné au plaisir (on n' a pas ça, nous, les mecs) qui enserre le vagin et se prolonge jusqu'à l'anus (d'où la possibilité de....bon, je passe avant que l'Inquisition débarque).
Toujours en dehors de toute vulgarité, je témoigne que si un homme, au lieu de s'agiter comme un forcené, sait goûter le plaisir avec lenteur, il peut ressentir le spasme de sa partenaire - une succession de spasmes, en fait.... ça n'ajoute rien à sa jouissance, mais c'est si émouvant !
oui ça c'est vrai en plus !!!
Phénomène parfaitement naturel, lié aux glandes de Skène.

Pas de honte a avoir.

C'est chouette ! :D
je dirai même plus un déliceeeeeeeeeeeeeeeeeee :oops: :roll: :wink: :D

1/3
Sauf que la 1ère fois que ça arrive, c'est très surprenant et un peu déstabilisant
EDR:

Il faut vite passer à la deuxième fois !

:lol:
Cela va sans dire :wink:
ça donne envie :mrgreen:
que c'est un épiphénomène sans incidence sur le plaisir ,
Phénomène parfaitement naturel, lié aux glandes de Skène.
Il faut vite passer à la deuxième fois !
ça donne envie

Euh sa embête personne que je prenne des notes :?:
C'est pour mon éducation anatomique . :lol: