...

un mot qui refait surface

... joyeuseté ...
nom féminin - parole ou action réjouissante


« Les délicieuses joyeusetés de la vie de garçon »
Honoré de Balzac

Image
...

... usance ...
nom féminin - de user - connaissance des usages

« Avoir les usances de la mer »
...

... métromanie ...
nom féminin - du grec metron, mesure et mania, fureur - manie de faire des vers
« La Métromanie » ou « Le Poète », comédie de Alexis Piron


« Mordu du chien de la métromanie,
Le mal me prit, je fus auteur aussi »

Voltaire
...

... contasserie ...
nom féminin - petites nouvelles, ragots

« J'avais compté sur le bon effet de mes contasseries »
Courchamp
...

... cautèle ...
nom féminin, du latin cautus, prudent - finesse, prudence mêlée de ruse

« Qui veut entrer en grâce
Des dames bien avant
En cautèle et fallace
Faut être bien avant »

Clément Marot
...

... à lèche-doigts ...
locution adverbiale - en très petites quantités, en parlant d'un mets

Il nous a fait servir d'assez bonnes choses,
mais il n'y en avait qu'à lèche-doigts.
Merci @Chlorophylla pour cette "remise au jour" de tels ou telles mots et expressions. Je les adore. Pour moi,ils sont le safran de la littérature qui accroche son lecteur. Bravo. Une marque de la personnalité.....très personnelle
annoncée sur le Profil. TJC.
...

... @ToujoursCurieux ...

... d'autres suivront !

Pour l'heure : Bon Appétit ! ...

SmileyPasta.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
@ Chlo : je suis tombée sur une sélection de quelques mots oubliés ..pas des moindres et assez drôles !
La langue française n'en finira jamais de nous étonner...................

--------------------------------------------------------------------------------------------------------
Quand la moutarde nous monte au nez, notre registre lexical s’appauvrit et nous nous abandonnons sans vergogne à un flot de jurons horriblement communs.
Laissons les insultes vulgaires au vulgum pecus! Préférons les injures rares et choisies. Certaines obsolètes au possible n’en ont que plus de charme.

Attention ! voici cette sélection dont il n'est pas interdit d'user et d'abuser rien que pour voir la tête :roll: de ces personnes que nous gratifierons de ces mots pompeux !


1. Coureuse de rempart! [/b]: avouez que la périphrase mérite d’être réhabilitée. Elle remplace avantageusement notre « Putain » trop…couru! Le contexte médiéval dans lequel elle était utilisée naguère l’a sans doute condamnée à tomber aux oubliettes. Quel dommage!

2. Puterelle! : dans le même registre, en version plus concise, vous avez le droit de préférer le toujours médiéval « Puterelle » ou « Ribaude » aux sonorités légères et fraîches. Désigne d’ailleurs une jeune prostituée.

3. Gourgandine! : on doit encore aux femmes de mauvaise vie cette élégante injure qui pourrait faire partie du bagage du capitaine Haddock.

4. Orchidoclaste! : ah! la belle insulte savante. Littéralement, « casse-couille »! :oops: Je ne sais à qui on la doit mais elle fait en tout cas les délices du très distingué Gérard Oberlé dont la devise mérite d’être méditée : "Le bagage d’un homme, c’est ce qu’il a lu et ce qu’il a bu ».


5. Nodocéphale! : l’équivalent de « tête de nœud ». Mais l’effet n’est pas le même selon qu’on utilise l’une ou l’autre. Essayez, vous verrez! (je vais essayer tiens ! dès que je serais en colère)

6. Coprolithe! : le dictionnaire l’atteste encore. « Merde fossilisée », telle est grosso modo la définition du terme. Un excrément tout ce qu’il y a de plus savant sous cette forme!

7. Alburostre! : « Blanc-bec! » a également de la gueule, mais si vous voulez varier les plaisirs…

8. Fot-en-cul! : allons donc! Voilà que je deviens vulgaire! Désigne, vous l’aviez supputé, un sodomite médiéval.

9. Pisse-froid! : pourrait s’appliquer à bon nombre de nos contemporains. Pas besoin de vous faire un dessin................ :wink:

10. Fesse-Mathieu! : gentil, non? elle claque bien! :wink:


Allez! c'était la minute détente !


Bonne journée à tous !
Ptdr :D . Gourgandine...bin pour moi, ce n'est pas une insulte, mais un compliment car la sonorité du mot est belle et laisse présager de 1000 délices et autres gourmandises, ahaha.
" Fesse-Mathieu " : elle claque bien, cette expression, oui, mais je ne vois pas trop ce qu'elle signifie.
Je retiens nodocéphale qui à n'en pas douter, souffre d'encéphalorectalite chronique. :lol: ( ce joli mot signifie " avoir la tête dans le cul ). :lol:
Super Biloum j'aime beaucoup coureuse de rempart :D
Fesse mathieu c'est un radin mayah :wink:

Grippeminaud / c' est une personne hypocrite dont les conduites n'expriment pas les pensées du coeur. C'est bien pire qu'un manque de sincérité, ici, il s'agit d'un manque de loyauté.

Sottard
équivalent de couillon

Croque-Lardon
/ pique assiette

Taille-lard // fanfaron.
Génial ! Le site acceptera sûrement, lors de quelque conflit, ce genre de réplique :
" Cessez, je vous prie, vos gripeminauderies qui nous laissent bien marris.
Que vous soyez orchidoclaste, soit, mais veillez toutefois à ne pas dépasser certaines limites si vous ne voulez pas que cela de trop nous irrite. " :lol:
Les personnes auxquelles nous tiendrions ce langage vivraient mieux le fond, les formes étant si jolies. :wink: :lol:
:lol:

Coquefredouille

Contraction de “coq qui fredouille”. Apparenté à une personne qui frétille. Se dit d'un beau diable, d'une personne ridicule.

Alvéopyge ! désigne une personne particulièrement énervante et signifie “trou du cul”.( :lol: )

A suivre... :lol:
...

... en tapinois ...
locution adverbiale - sourdement, en cachette

« La pauvre aimante approche en tapinois »
La Fontaine
...

... vespérie ...
nom féminin, du latin vesper soir - réprimande

« Madame de Maintenon lui fit une forte vespérie,
et lui fit voir que ce qu'elle croyait cacher était vu par toute la cour »

Saint-Simon