C'est en quittant ma Loire Atlantique natale , que je me suis aperçu que certaines expressions de mon enfance étaient locales:
- Une ramasse bourrier = une pelle à poussière
- Un pochon = un sac en plastique
- Des boucauts = des crevettes grises
- La jaille = la déchetterie
- Au bout d’un moment de temps ( je l'utilise très souvent , cette expression)
- Beurré comme un petit LU = être bourré
ma grand mere disait "prins un'cayelle "  ça veut dire 'prends une chaise"
Très sympa ce forum !  Je me suis régalée en vous lisant çà sent si bon la province   :D

Ma grand-mère, bretonne, me disait :   "Cré nom de Diou ! Té coiffée en distribil !!"  (en désordre !)...
J'entends encore le bruit de ses sabots de bois et de la brouette pour se rendre au lavoir.   
M' tiote crotte............................ et croyez moi, c'est très, très affectueux..... :D :D :D :D
@ Jazzie, en lisant le mot distribil, que de souvenirs !
Dans le même style, ma mamm gozh (grand-mère) disait aussi : "Enlèves-moi ce vieux bout de "pilhoù" (chiffon) que tu as sur le dos! " et encore bien d'autres...
Quand je boudais, elle m'appelait : "Penn du" (tête dure) !
mais les premiers mots qu'elle m'a appris en breton : vin rouge : gwin ruz et vin blanc : gwin gwenn... :lol: :lol: :lol:

Oui, très sympa ce forum, merci Isabelle ! :D
Le recyclage avant l'heure. Les gitanes qui passaient régulièrement avec un charriot à bras dans les rues de Montpellier en criant "peillarotes", donnez vos peilles, vos vieux chiffons.
Bonjours à toutes et à tous.
Je débarque dans ce forum, j'adore m'amuser.
A Montpellier on dit : Il a trop fait la fête, il s'est mis cartable (il a trop bu). Zébulon
J'ai habité 7 années à Annecy : hébergée chez une mamie, elle m'a dit que la femme de ménage
- avait "panossé" = passé la serpillière car c'est une panosse la serpillière savoyarde !
- Et il y avait de la "peuf" partout = de la poussière.

- Un copain m'a dit "il a r'çu complet" avec l'accent Suisse (traduire complètement dingue)

- En ce moment "il fait une chaleur dessus" il fait chaud
Le patois du NORD a des expressions communes avec celui de la PICARDIE , désormais "mariés" ,, dans la même région , quel va être le résultat ?
-il va querre  ( chercher ) des patates ( pommes de terre) 
-il a fait la "bamboula" ou la "bombe" ou la "java" = faire la fête
-il est "heudé "= il est fatigué  ( aucune garantie de l'orthographe)
-il est "patraque": il n'est pas bien  
-ma "tiote loutte" : ma petite chérie

et d'autres suivront , faisons durer le plaisir ........
Bon AM   
Dans l'Aisne :Faire la "chouille"=faire la fête,
Du brin= de la m....(tres imagé n'est ce pas?)
et une expression employée moult fois par jour et dont j'ignore la signification et qui avait le bon de
de m'horripiler :"Coucoubeu...."
C'est tout ce que j'ai retenu de mon séjour en Picardie....
Il est vrai :coucoubeu ! ne vole pas haut  c'était à l'origine un coucou adressé à un enfant , comme tes "iehies " pour les souliers , horribles!!l'époque ou les mots "voulaient" s'adapter , révolus heureusement !
Bonne journée  
@ CARLA,
Merci d'avoir éclairé ma lanterne...Effectivement,ça ne veut pas dire grand_chose...Bonne soirée...
Dans le Nord , limite frontière belge
:une "douelle " = une serpillière 
mêmes lieux :"cavéous " : cheveux ........faire teigne mez cavéous= me faire une couleur 
un proverbe : grin diseux = tiot faiseux  : celui qui se vante  , est loin de faire ce qu'il dit 
A PLUS :oops: :oops: :oops:  
désolée de te contredire, Carla, la serpilllère est eun'wassingue, et les cheveux sont des "caveux'
Aujourd'hui, ma fille a employé une expression que je pense gardoise et peut-être aussi cévenole, que j'employais et qu'elle a faite sienne -mais que je n'avais pas entendu depuis des lustres -

C'est "cache empêgue" , je le traduirai par un cache misère  ^^

 
cron