Moi, c'est pareil! J'ai commencé à le regarder et c'est très intéressant!
C'est un documentaire DIFFERENT de celui sur lequel j'ai construit mon fil de discussion.
Une célèbre animatrice radio états-unienne fit un jour remarquer que l'homosexualité est une perversion.

« C'est ce que dit la Bible dans le livre du Lévitique, chapitre 18, verset 22 : « Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme : ce serait une abomination » C'est clair, non ? « La Bible le dit. Un point c'est tout. », affirma-t-elle.

Quelques jours plus tard, un auditeur lui adressa une lettre ouverte qui disait : « Merci de mettre autant de ferveur à éduquer les gens à la Loi de Dieu. J'apprends beaucoup à l'écoute de votre programme et j'essaie d'en faire profiter tout le monde. Mais j'aurais besoin de conseils quant à d'autres lois bibliques.

Par exemple, je souhaiterais vendre ma fille comme servante, tel que c'est indiqué dans le livre de l'Exode, chapitre 21, verset 7. A votre avis, quel serait le meilleur prix ?

Le Lévitique aussi, chapitre 25, verset 44, enseigne que je peux posséder des esclaves, hommes ou femmes, à condition qu'ils soient achetés dans des nations voisines. Un ami affirme que ceci est applicable aux mexicains, mais pas aux canadiens. Pourriez-vous m'éclairer sur ce point ? Pourquoi est-ce que je ne peux pas posséder des esclaves canadiens ?

Je sais que je ne suis autorisé à toucher aucune femme durant sa période menstruelle, comme l'ordonne le Lévitique, chapitre 18, verset 19. Comment puis-je savoir si elles le sont ou non ? J'ai essayé de le leur demander, mais de nombreuses femmes sont réservées ou se sentent offensées.

J'ai un voisin qui tient à travailler le samedi. L'Exode, chapitre 35, verset 2, dit clairement qu'il doit être condamné à mort. Je suis obligé de le tuer moi-même ? Pourriez-vous me soulager de cette question gênante d'une quelconque manière ?

Autre chose : le Lévitique, chapitre 21, verset 18, dit qu'on ne peut approcher de l'autel de Dieu si on a des problèmes de vue. J'ai besoin de lunettes pour lire. Mon acuité visuelle doit-elle être de 100% ? Serait-il possible de revoir cette exigence à la baisse ?

Un dernier conseil. Mon oncle ne respecte pas ce que dit le Lévitique, chapitre 19, verset 19, en plantant deux types de culture différente dans le même champ, de même que sa femme qui porte des vêtements faits de différents tissus, coton et polyester. De plus, il passe ses journées à médire et à blasphémer. Est-il nécessaire d'aller jusqu'au bout de la procédure embarrassante de réunir tous les habitants du village pour lapider mon oncle et ma tante, comme le prescrit le Lévitique, chapitre 24, verset 10 à 16 ?

On ne pourrait pas plutôt les brûler vifs au cours d'une réunion familiale privée, comme ça se fait avec ceux qui dorment avec des parents proches, tel qu'il est indiqué dans le livre sacré, chapitre 20, verset 14 ?

Je me confie pleinement à votre aide. Merci de nous rappeler que la parole de Dieu est éternelle et immuable. Un point c'est tout. »
Merci, Furaxx! Brillantissime démonstration!
La tragédie des religions , cause de tant de drames humains, c'est le manque de sagesse
de ne pas distinguer entre les versets ( de la bible comme du coran) dits temporels
de ceux dits éternels. L'hérésie à mon sens est de vouloir faire de ceux temporels,
dédiés à et concernant un espace-temps, des paroles éternelles et immuables.
L'exposé de Furaxx la démontre très bien, cette hérésie.

Les religions, surtout leurs branches les plus radicales, continuent d'enseigner comme paroles
de vérité les versets temporels qui ne peuvent que choquer à notre époque parce que
non seulement n'ont aucun sens pour nous, mais sont de plus dénués de toute notion d''humanisme que des penseurs des différents courants au cours des siècles ont travaillée.
( Entre autres Nicolas de Cuse, auteur de la Docte Ignorance en 1440 ).

Croire en un Principe 1er est une chose, et inventer en son nom des dogmes, des lois, des règles
qui frisent le fascisme en est une autre : c'est là que se situe, à mon sens, le ver dans le fruit.
Quid dans leurs pratiques des belles valeurs de tolérance, clémence, bienveillance ?
La seule " trinité " qui fasse sens, et que l'on ne retrouve pas chez nombre de croyants !

Voilà pourquoi, tout en ayant la foi, je ne peux adhérer à aucune religion.
Voilà pourquoi je préfère nommer Dieu le Principe 1er ou la Source, des mots plus " laïcs "
qui n'opposent pas les uns aux autres.
Mon rêve ? Que les humains soient enfin assez adultes et responsables pour ne plus avoir
besoin de rites et de dogmes pour savoir comment agir pour eux-mêmes et envers les autres.
Ceci n'est que mon avis sur la question.
Pour montrer que je suis pas sectaire (et que je m'efforce de pas être rancunier) je suis donc allé lire le fameux exposé de @Jacques, et je risque un commentaire très, très perso.
A la limite, l'inexactitude "historique" de la Bible m'importe assez peu, ce n'est pas un scoop et mon athéisme se fonde sur des raisons plus profondes, à l'issue de ce que j'aime bien appeler, par autodérision, ma "recherche spirituelle" ;)
De même, peu m'importe que le personnage de Jésus ait réellement vécu, ou qu'on ait confondu et unifié la parole de prophètes différents, une parole qui était "dans l'air du temps". Je ne suis pas davantage convaincu, à la lecture des évangiles, qu'il ou "ils" aient porté un message de paix et d'amour, mais il m'importe qu'une bonne partie des Chrétiens le croient !

Et également, que ce discours tranche avec l'image que nous propose l'Ancien Testament et que reprend le Coran. celle d'un dieu jaloux, susceptible, capricieux, retors, violent et même passablement sadique, qui ne se différencie des dieux du Panthéon que par une absence totale d'activité sexuelle (et une revendication d'excusivité, c'est vrai)

Mais historiquement, ce qui m'intéresse le plus c'est cette "thématique du Messie" antérieure au Christ qui viserait à reconquérir le royaume d'Israël. Apparemment, c'est bien ainsi que la plupart des compagnons du Christ l'ont perçu, comme l'avènement d'un "Roi" qui allait les libérer de leurs chaînes. Contresens ? Pas certain, j'ai récemment entendu un spécialiste expliquer que Jésus se fichait éperdument des autres nations, et que sa doctrine concernait exclusivement le peuple juif.

Je n'ai pas les connaissances pour contester ce point de vue, mais ce qui m'apparaît c'est qu'en proposant un idéal de soumission, alors que d'autres auraient préféré "user du glaive", il a contribué à légitimer l'occupation romaine contre l'aristocratie de son pays, contre les "scribes et les pharisiens" qui détenaient le pouvoir.

Et par la suite, le trait de génie de l'Empire en pleine décomposition a été de faire d'une secte persécutée la religion officielle, de s'allier avec un courant qui avait essaimé dans tout l'empire et représentait aux yeux des peuples un ferment de révolte.
L'Empire romain, vérolé depuis la conquète de la Grèce (si ce n'est depuis les guerres puniques), encore miné par la guerre civile après César, a été violemment repris en main par Dioclétien... mais c'est Constantin qui a véritablement "sauvé les meubles".
Intéressante contribution ... Surtout l'approche historique! Le schisme d'avec la religion juive de ces temps là date de la période qui a suivi la crucifixion du Christ, bien après! C'était lorsque Jacques (l'apôtre, hein!), qui dirigeait la secte est entré en conflit dogmatique avec Paul (qui n'a pas connu Jésus). Fallait-il se replier (thèse de Jacques) ou bien fallait-il s'ouvrir au monde (thèse de Paul). C'est Paul qui a gagné ... Pierre était un peu au milieu ... Pierre, Paul, Jacques ... Tiens, ça ne rappelle rien? :wink:
Si, mais pas de quoi grimper aux rideaux
https://www.youtube.com/watch?v=GeJu3YnEwUs
PIERRE premier évêque de Rome et pape

" Il est né vraisemblablement au tournant du ier siècle av. J.-C. et serait mort selon la tradition chrétienne vers 64-70 à Rome. Les historiens[Lesquels ?] soulignent le caractère très incertain de la date et des circonstances de sa mort et doutent de la pertinence du lieu traditionnellement retenu pour son exécution."

La naissance du Christ = an 0 , aurait été crucifié à 33 ans .........
l'extrait ci dessus , issu du net , marque des contradictions ( date de naissance et être apôtre ????°
Jésus serait né, semble-t-il, aux environs de l'an moins 6 de notre ère. L'Eglise n'a, évidemment, aucune autorité particulière à décider de la date de naissance de Jeshua (Jésus). Il est certain que la date du 25 décembre est une pure convention. Selon James Thabor, il aurait pu naitre au milieu de l'automne (Octobre?). On sait qu'une comète est passée à cette époque, d'où le mythe de l'étoile annonçant sa naissance et, du même coup, l'année (-6) ...
Les incohérences chronologiques démontrent assez bien qu'il s'agissait d'un mouvement collectif, d'une tradition au sens propre du terme, qui s'est trouvée concentrée dans un laps de temps relativement court à l'échelle de l'histoire, mais un temps cohérent, même si les protagonistes ne se sont pas réellement connus.
A quelle nécessité elle répondait, dans quel courant de pensée elle s'inscrivait, c'est toute la question, une question qu'on a le droit de trouver pertinente si on s'affranchit à la fois d'une histoire falsifiée et d'une méfiance instinctive pour tout ce qui est "biblique".

Concernant l'Ancien Testament, je ne doute pas que de nombreux chercheurs se sont penchés sur la chronologie et les enjeux géopolitiques de l'époque, mais il serait bon que, pour nous autres néophytes, on fasse un peu de vulgarisation en proposant une approche désacralisée et intelligible par tous.
Le négationnisme ça existe aussi dans les deux sens.

La bible citée ci-dessus
La virginité de la Vierge Marie
La mort matériel du Christ et son immortalisé vibratoire comme nous tous.
Car nous ne sommes qu'UN
Tout se transforme , rien ne se perd ans l'univers.
La déformation de la parole du CHRIST dès le 4ème siècle ,
lorsque le christianisme est devenu la religion d'état.
Les Bordels du Vatican du 9ème à la révolution. J'en ai fait un poème.
La mort de Jane d'Arc sur le bucher
Ect ........