J'ai écris il y a quelques jours que j'avais la phobie....des prises de sang :oops: D'autres les souris, les serpents, peur du vide, seul(e) dans un ascenseur ....et vous ??
Y' a pas grand monde au confessionnal, on dirait !
Moi j'avoue une phobie... honteuse et stupide (sinon ce serait pas marrant), j'ai la phobie de l'homosexualité masculine.
Pas de préjugés, non, j'ai d'ailleurs eu des amis homo, y compris un couple, mais une espèce de répulsion viscérale que je ne contrôle pas dans des situations trop perceptibles (alors que deux nanas qui se font des bisous, je trouve ça émouvant).
Un jour, à Bruxelles, je jouais aux carte avec quelques amis de ma fille, dont un gentil gars assis à côté de moi qui ne cachait pas son "orientation" (comment dire pour que ce ne soit pas pris en mauvaise part ?) Et soudain, en voulant me dire quelque chose, il a posé sa main sur mon épaule. J'imagine que j'ai fait un bon spectaculaire, en tout cas je me suis retrouvé réfugié sur les genoux de ma fille, et on est tous partis d'un monumental éclat de rire. Bien sûr, je lui ai présenté mes excuses et par la suite, on a effacé l'incident, longuement parlé histoire de l'art pour qu'il ne subsiste aucune gêne... mais c'est quand même dingue ce qu'une éducation un peu rigide et à certains égards, bornée, peut "inscrire dans le corps".
Hum ...

J'aurais préféré envoyer ce lien en MP, histoire que certains évitent de le commenter n'importe comment, mais, je ne peux pas (ben, oui, tu te fâches contre Xy, mais, tu fais de même ... Pas grave).

Donc, Trevor (tu as vu ? Pas de prénom, mon cher kalifourchon :D ), le sujet que tu évoques, je le connais particulièrement bien, vu qu'un membre proche (famille) a fini par consulter un psy, sur injonction judiciaire, après avoir, avec récidive, frappé des homos.

Il va mieux depuis.
Pour te résumer un peu ce qu'il l'a sauvé et dont on a beaucoup parlé ensemble (avec lui, hein, pas toi), j'ai cherché un article assez bien foutu, et sérieux, sur le net.

Je te le livre :

https://sciencetonnante.wordpress.com/2014/04/21/les-homophobes-sont-ils-des-homosexuels-refoules/

Sinon, pour rester dans le sujet, quelles sont mes phobies, à moi-même tout seul personnellement ?

...... Heu .....Heu ....

Peut-être juste être malheureux. Je ne vois rien d'autre.
J'aime les araignées, les serpents, tous les trucs dont beaucoup on une sainte horreur.

Avec l'age, je finis même par tolérer les sots (Je ne dis pas qu'ils ne m'effraient plus, mais je gère ...).

Un petit peu peur, aussi, d'une foule trop dense, au sein de laquelle, je dois avancer.
Mais, c'est tout de même nettement plus "léger" qu'une vraie phobie.

Bon WE.
MERDE et je dis bien MERDE, j'avais oublié que dans le mot homophobie il y avait le mot phobie !!.Je vais demander au site de supprimer immédiatement ce forum que j'ai crée sans aucune arrière pensée.Désolé :twisted: :twisted: :twisted:
:?: :?:
Et il est où, le problème? On n'a plus le droit de parler de l'hydrophobie de l'huile?
Euh mr je sais tous ...quel rapport....L'hydrophobie (du grec υδρο, hydro = eau, et Φόϐος, phóbos = peur) caractérise les surfaces qui repoussent l'eau.

Plus généralement, c'est une propriété d'un objet moléculaire de ne pas être soluble dans l'eau ni dans les produits polaires, menant à une ségrégation de l'objet vis-à-vis du solvant (ou inversement). Des molécules comme les alcanes sont hydrophobes.( merci wikipédia)

Le sujet de ce forum est...les phobies pas ....je sors ma science :evil:
Exact! Dis moi pourquoi, dans ces conditions, as-tu décidé de la sortir, ta science? Je ne comprends pas ta logique.
sfinx1 a écrit : Hum ...

J'aurais préféré envoyer ce lien en MP, histoire que certains évitent de le commenter n'importe comment, mais, je ne peux pas (ben, oui, tu te fâches contre Xy, mais, tu fais de même ... Pas grave).

Donc, Trevor (tu as vu ? Pas de prénom, mon cher kalifourchon :D ), le sujet que tu évoques, je le connais particulièrement bien, vu qu'un membre proche (famille) a fini par consulter un psy, sur injonction judiciaire, après avoir, avec récidive, frappé des homos.

Il va mieux depuis.
Pour te résumer un peu ce qu'il l'a sauvé et dont on a beaucoup parlé ensemble (avec lui, hein, pas toi), j'ai cherché un article assez bien foutu, et sérieux, sur le net.

Je te le livre :

https://sciencetonnante.wordpress.com/2014/04/21/les-homophobes-sont-ils-des-homosexuels-refoules/

Sinon, pour rester dans le sujet, quelles sont mes phobies, à moi-même tout seul personnellement ?

...... Heu .....Heu ....

Peut-être juste être malheureux. Je ne vois rien d'autre.
J'aime les araignées, les serpents, tous les trucs dont beaucoup on une sainte horreur.

Avec l'age, je finis même par tolérer les sots (Je ne dis pas qu'ils ne m'effraient plus, mais je gère ...).

Un petit peu peur, aussi, d'une foule trop dense, au sein de laquelle, je dois avancer.
Mais, c'est tout de même nettement plus "léger" qu'une vraie phobie.

Bon WE.


:D ...Cc Georges et un grand merci pour ce msg ! :wink: ... Autant pour moi : Crotte, crotte et flûte alors ! Sur mon profil j'ai oublié d'écrire que je fuyais aussi et carrément ( je cours vite :lol: :lol: :lol: ) les homophobes, les xénophobes et aussi les phobes et non-phobes d'Extrême-Droite...
...Sacré nan d' d'là...
... faut qu'j' rajoute " TOUT ça "...! :cry:
:lol: :lol: :lol:

zzzzz Blue.JPG


Bizzzzz et bon dimanche !
XYLA
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Bonjour,


Ma phobie : Le silence quand il est accompagné de l'obsurité .Je sais d'où ça me vient donc je ne peux rien y faire vu que .....enfin bref.... alors j'évite le silence et le noir absolu .


Bonne journée à tout le monde :)
patrick44 a écrit : MERDE et je dis bien MERDE, j'avais oublié que dans le mot homophobie il y avait le mot phobie !!.Je vais demander au site de supprimer immédiatement ce forum que j'ai crée sans aucune arrière pensée.Désolé :twisted: :twisted: :twisted:


Patrick, je t'ai déjà répondu en privé, mais j'aimerais bien que ni toi,, ni persone ne tombe dans le piège d'une imposture sémantique.
Ton sujet est correctement posé et illustré, le mot "phobie" ne désignant rien d'autre qu'une peur
irrationnelle.
L'usage, surtout journalistique, a donné au suffixe -phobie un sens totalement différent, celui de la haine et de l'intolérance. Il ne peut y avoir de confusion, sauf pour un esprit retors. En clair, assimiler mes réactions de pudeur excessifs à une forme d'homophobie ne mérite qu'un haussement d'épaules (j'ai failli écrire "mon poing dans la gueule", mais par malchance, je suis également non-violent)
@ Trevor : perso, j'avais bien compris le sens dans lequel tu employais le mot homophobie
( que tu n'as pas employé d'ailleurs, tu as dit : phobie de l'homosexualité masculine,
ce qui précise bien l'emploi du mot phobie dans son vrai sens ).
Mon frère est comme toi, et comme toi, ne craint pas d'avoir des potes homo.
Quant à l' homosexualité latente, il paraît que nous l'avons tous : il est normal d'éprouver
une certaine attirance pour ce qui est identique à soi.
Maintenant, cela ne signifie pas que l'on soit plus ou moins consciemment tenté de l'acter
dans le domaine sexuel !
Et puis, l'énergie de la libido ne s'exprime pas que par le sexe.
Et puis, il y a aussi la sublimation...Bref, rendons à César ce qui est à César.
Moi, j'ai la phobie du vide et des routes très étroites : inutile de vous dire que dans mon Aveyron,
certaines bordent des précipices et me font vivre mes 2 phobies !
Il y en a une surtout, prise une fois : j'ai cru mourir de crise cardiaque ! Plus jamais ça :
je prends la route, plus longue, mais tellement plus rassurante.
Les phobies, on les gère par des conduites d'évitement ou de contournement. :wink:
Qu'on ait tous une homosexualité latente (bien que ce soit hors-sujet) ce n'est pas contestable, mais l'attitude de refoulement des homophobes qui imaginent qu'il s'agit d'une maladie contagieuse est d'une rare stupidité. Les répulsions, ça se commande pas, ainsi j'ai horreur de faire la bise à une parente qui ne sort pas sans ses 3 centimètres de maquillage et son demi-litre de parfum. Mais même si je devenais bonobo, je crois que j'en profiterais de manière sélective :mrgreen:

https://www.youtube.com/watch?v=DqIvzblk0ZQ
J'ajoute pour MayaH que j'ai également un p... de vertige, même sur le troisième barreau de l'échelle. J'y vais quand même, mais pareil, c'est aussi physiologique que psychologique, c'est comme s'il coulait de l'acide dans tes veines. Je n'oublierai jamais le large sourire ni les dents blanches de l'officier qui voulait m'affecter dans les paras ! :mrgreen:

Ah ! tiens, oui, à propos d'Aveyron, j'ai essayé d'analyser ça chez des amis qui ont un presbytère près de Goutrens, le contexte idéal, très, très à pic.
patrick44 a écrit : J'ai écris il y a quelques jours que j'avais la phobie....des prises de sang :oops: D'autres les souris, les serpents, peur du vide, seul(e) dans un ascenseur ....et vous ??


Un peu comme toi Patrick, j'ai la petoche des piqûres :oops: :oops: , mais carrément, pourtant, à chaque fois, je dit "bien la peine pour si peu"
Et les hôpitaux, je stress dans ces lieux, l'odeur, la souffrance, et si je dois me faire opérer, la peur de ne plus rien maîtriser, c'est ce qui m'angoisse le plus.

Pourtant, la moto et mes sports extrêmes n'y ont rien fait  malgré mes nombreux sejours en milieu hospitalier  :roll:
C est bien connu que les hommes sont des douillets