Je ne parlais pas de malouloute ! Eclat de rire :
Dans ce cas, désolée Carard, j'ai mal compris.
carole80 a écrit : Ils ne servent à rien ...le patient croit que oui mais non...s'il parlait chez lui à ses murs le travail sur lui qu'il a à faire n'irait pas n'irait pas plus lentement...mais pour lui, se sentir compris et s'avoir qu'on l'écoute lui donne l'impression d'être soutenu, important....puis, viennent les médocs....le danger se précise mais, obnubilé par son nombril le patient ne voit rien et ça rassure tellement l'entourage...

Aller mal de temps à autre c'est tout à fait normal il n'y a rien de honteux à dire "je suis malheureux "

oui oui....je généralise....c'est mon droit non ? :mrgreen:



Bonjour,

J'ai lu plusieurs de vos messages. J'étais secrétaire médicale dans un cabinet de psychiatrie. J'aimerais remettre un peu d'"ordre" sur le terme "psy"... Je tiens à vous dire, que certains psy ne sont effectivement pas compétents. Un bon "psy", vous fera faire le "tour de votre enfance" d'abord ou y reviendra par la suite. Tout dépend bien sûr de la thérapie que vous effectuez. Si vous avez une réelle pathologie (maniaco-dépressive par ex), alors il ne peut que vous donner un traitement...et entamer une discussion à chaque fois que vous le voyez. Si vous êtes de ces personnes qui ne "sont pas bien", alors, un bon psy, saura vous amener à déterminer ce qui ne va pas dans vos attitudes. Il vous ramènera à votre enfance, vous posera des questions, et les mettra en parallèle dans votre vie actuelle. Je ne sais pas si je me fais bien comprendre. En résumé, il ne faut pas hésiter à faire le tour des psy pour trouver celui qui nous correspond le mieux. Vous le voyez de suite, ne pas hésiter à se fier à son "instinct".
Bonjour,

Je pense que je ne me suis pas bien fait comprendre :)

J'allais très bien et les psy se sont "employés " à me démolir mais je suis suis une "dure à cuire" et pas malléable du tout ...et je pense avec effroi à tous ceux qui le sont :(

Quant au passé aussi pénible soit-il , moi j'en fais une boulette et je le mets à la poubelle.

Quand on franchi la porte d'un psy , on a déjà en soi les réponses aux questions qu'on se pose à 99,9%....le 1% qui reste va permettre aux labos de s'en mettre plein les poches et de vous rendre dépendant d'une personne qui semble vous écouter mais si ça tombe elle se dit " mince! j'ai oublié de sortir les poubelles ! "

Alors, il faut respirer, relever la tête et sourire....sourire parce qu'on vit... aimer l'autre et ne pas oublier de sortir ses poubelles :mrgreen:
@Chrissy
tu dis " Si vous êtes de ces personnes qui ne "sont pas bien", alors, un bon psy, saura vous amener à déterminer ce qui ne va pas dans vos attitudes"

Je crois que les personnes qui ont témoigné ici étaient un peu plus que " pas bien" .... et nous "amener à déterminer ce qui ne va pas dans nos attitudes" laisse supposer que nous serions responsables de ce " mal-être" ...? Or, même si je n'ai aucune expérience avec cette thérapie, je pense que la dernière chose à faire pour un psy c'est de nous culpabiliser, non ? et bien des situations ne dépendent pas de nos " attitudes" ....
Et, " ne pas hésiter à faire le tour des psys" ...On fait comment concrètement ? les pages blanches de l'annuaire ? car il me semble qu'il doit être difficile de juger de l'efficacité d'une thérapie de ce genre après juste quelques séances ?
En effet, je ne comprends pas bien ...et suis un peu surprise par ce raisonnement venant d'une secrétaire médicale dans ce milieu ...
J'interprète sans doute mal ce que tu dis, éclaire nous !
J,ai dit il y a quelques années à une externe en psychiatrie : Vous êtes avec moi comme une mouche bleue sur un tas de merde.
J'ai trouvé le psychiatre qui me convient . Psy est un raccourci où se mêlent des professions médicales spécialisées (psychiatrie) et des professions que je dirai gentiment appartenant au vaste para-médical (psychologue, psychothérapeute, etc...). Déjà, dans le petit nombre de psychiatres, il y en a qui demeureront en dépit d'une dizaine ou douzaine d'années d'études, des démolisseurs, des crétins de l'âme, des dangereux. D'où la nécessité de rester lucide, de savoir que nous ne sommes jamais de la merde, et que si nous ne nous sentons pas bien avec le médecin psychiatre qui nous soigne, il faut le quitter, a fortiori, encore bien davantage avec ces pseudo thérapeutes psy qui fleurissent de plus en plus....
Bonjour,

Déjà, se serait bien de comprendre la différence entre un psychiatre et un psychologue, c'est énorme
Quand on est pas bien dans sa peau, de voir ce qui ne va pas, je trouve que le psychologue est à même de nous aider, ça ne règle pas tout mais ça aide bien sans passer par des médocs, n'oublions pas que les médicaments sont bien plus néfastes à notre santé, ils endorment et nous mettent dans l’impossibilité de réagir, de nous faire comprendre notre état d'âme, donc ne résous en rien ce moment qui peut être passager.
Et bien souvent, on pense qu'un problème est psychiatrique alors que c'est un problème neurologique encore une grande différence, le psychiatre donne un traitement psychiatrique et bien souvent ce traitement cache un problème neurologique.
Par exemple un traitement psychiatrique peut cacher une épilepsie, cela cause beaucoup de dégât malheureusement et ne soigne pas la cause réelle alors que l'épilepsie relève de la neurologie.

La recherche neurologique résous bien des problèmes "psychiatriques"

Faire attention à ne pas confondre.....
On vas finir chez les fous la mdr !!!!
Mdr ombre :D
bé oui pas facile mdr
je ne pense pas baccara que l'on puisse confondre , mais un epileptique peut avoir besoin d'un suivi psychiatrique pour assumer sa maladie, d'en parler et d'être soutenu.
les psychiatres ne font pas que donner des medicaments , ils aident à affronter la difference ,ce n'est pas simple la maladie mentale dans ce monde ,
j'ai une fille schizophrène et un petit fils autiste ; on ne parle que des autistes qui sont brillants, on ne parle pas de ceux qui se battent et qui ont besoin de leurs traitements medicamenteux .
bref tout a été bien expliqué sur ce forum les differentes aides psychologue aide medico psychologiques et psychiatres orientons nos malades et les proches de malades vers les bonnes personnes , mais respectons les choix de chacun et parlons s'il vous plait de ce qu'on connait certains commentaires sont parfois difficiles à lire quand on est dans le problème je l'ecris car c'est dur pour moi ce n'est pas de l'agressivité , c'est juste mon ressenti merci
@Carole80

Si vous alliez bien, qu'avez vous été faire chez un psy?
Je ne pense pas qu'il y ait des psy qui se reveillent le matin en se demandant qui ils vont torturer aujourd'hui.
Ils ne font que répondre aux questions qu'on leur pose.
annick tu as raison 1000 fois raison ! mais voilà tu restreints cette discussion à ton champs de vision...est-ce bien ? il y a d'autres lieux, d'autres gens....chacun écrit, chacun lit ce qu'il veut bien lire...les parcours sont différents...les gens différents...les ressentis différents ..les messages différents...moi je ne ramasse pas ce qui ne me plaît pas mais ça ne m'empêche pas de voir et de comprendre....

Bref....si mon point de vue t'offense tu dois m'excuser....c'était pas fait exprès

Bises à toi Annick et bon courage....

merci à tous pour vos participations et vos commentaires
@ annick

Quand je dis il serait bon de ne pas confondre psychiatre et psychologue, c'est qu'il ne soignent pas de la même manière ......

voici une définition de l'un et de l'autre :

Dans la majorité des cas, les psychiatres sont plutôt spécialisés en maladie mentale; ils s'occupent des pathologies plus graves et le traitement qu'ils font s'appuie surtout sur les médicaments. Les psychologues, de leur côté, sont plus souvent spécialistes de la santé mentale et du développement personnel. Leur intervention dans ce domaine prend souvent la forme de psychothérapie.

Il y a plusieurs domaines d'intervention en psychologie, même si aucune spécialité n'est officiellement reconnue. Les plus connues sont la psychologie clinique, la psychologie scolaire, l'intervention psycho-légale, la neuropsychologie, la psychologie industrielle et organisationnelle ainsi que la psychologie communautaire. En général, les psychologues ne travaillent que dans un de ces domaines à la fois.
merci baccara mais j'avais compris avec le commentaire de les scriptoria, et souvent psychiatres et psychologues sont complémentaires , voir les cmp , c'est ce que j'ai essayé d'écrire
je connaissais la différence j'ai aussi une amie psychologue scolaire
j'ai ecris simplement que on ne peut pas confondre neurologie et psychiatrie , mais qu'on peut avoir besoin des deux en même temps . je pensais être claire , et je maintiens que certains commentaires sont difficiles à lire je remercie carole pour son petit mot
Le psychologue ne donne pas de médicaments,  il ne fait que nous ecouter et discuter avec nous. Lorsque je suis allée le voir au CMP de l'hôpital,  à  la fin de la première séance,  il m'a envoyé voir le psychiatre qui a son bureau à  côté pour qu'il donne un traitement médicamenteux pour le sommeil et tout le reste  antidépresseurs et anxyolitiques . C'est là  que je vous rejoins Carole, ces médicaments je les ai mis à  la poubelle. ....mais pas les conseils du psychologue,  ses conseils il faut les méditer et ils nous aident!
cron