Ils ne servent à rien ...le patient croit que oui mais non...s'il parlait chez lui à ses murs le travail sur lui qu'il a à faire n'irait pas n'irait pas plus lentement...mais pour lui, se sentir compris et s'avoir qu'on l'écoute lui donne l'impression d'être soutenu, important....puis, viennent les médocs....le danger se précise mais, obnubilé par son nombril le patient ne voit rien et ça rassure tellement l'entourage...

Aller mal de temps à autre c'est tout à fait normal il n'y a rien de honteux à dire "je suis malheureux "

oui oui....je généralise....c'est mon droit non ? :mrgreen:
bien d accord avec vous ayant eu des soucis avec une de mes filles aprés plusieurs consultations ou bien sur on raconte sa vie , sachant très bien ce qui ne va pas ;je lui dit même qu est ce que je peux faire et là on me répond c est vous qui avez la réponse cherchais bien ....................alors là je me dit ok je ne donnerais plus 50 euros par séance , c est comme les voyants qui vous font parlés , et qui vous prédisent ce que vous voulez entendre

Après ce n est aussi que mon avis et mon droit aussi hé hé :mrgreen:
@Carole
@Ainsivalavie

Je comprends bien votre position, mais je ne la partage pas complètement.
Il y a des personnes qui ont besoin d’être écoutées.
Vous avez la chance de pouvoir ou savoir extérioriser vos sentiments, et de vous être sorties de vos difficultés.
Il y a énormément de gens pour qui c’est beaucoup plus difficile et qui se retrouvent, seuls, à chercher une solution à leurs problèmes, souvent dans une spirale descendante.
C’est vrai que la solution, ils l’ont généralement en eux, mais ce n’est pas toujours possible de la trouver, alors ils tournent et retournent un ou des problèmes qui les empêchent de vivre et de communiquer.
Un psy n’est pas un distributeur de Prozac, c’est d’abord quelqu’un qui sait écouter.
Je ne suis pas psy, mais sur les sites où je travaille, un grand nombre de gens viennent me voir pour « un petit bobo » et finissent par parler de leurs problèmes personnels et profonds.
Finalement, l’important pour bien des gens c’est surtout de trouver une façon de s’exprimer, je ne sais pas exactement combien de personnes sont inscrites sur ce site, beaucoup y viennent avec leurs problèmes, mais combien arrivent à en parler.
Peut-être que l’on peut consulter un urgentiste, un diseur de bonne aventure, ou autre, ça peut aider, mais je crois quand même qu’un psy, dont c’est le métier, est le plus sur moyen de se sortir de ses problèmes quand ils sont trop handicapants.

Non, ma copine n'est pas psy, ....... =))
Je suis tout à  fait d'accord avec @Papa
Après le décès tragique de mon mari , des amis m'ont conseillé  de consulter un psychologue, naturellement je n'avais pas les moyens de mettre 50 euros dans une visite, je suis allée au CMP de l'hôpital,  c'est gratuit , j'y suis allée  au bout d'un  mois à ne plus fermer l'oeil de la nuit, je l'ai  rencontré toutes les semaines, une demi heure pendant 4 mois et je peux vous dire qu'il m'a  presque sauvé  la vie, j'ai beaucoup parlé,  naturellement,  pleuré  aussi toutes les larmes de mon corps, mais lorsqu'il a bien compris mon histoire,  il a su trouver les bons mots, peu de mots mais les bons pour me faire voir les choses autrement et ça  a marché,  je ne le remercierais jamais assez et s'il  y a des psychologues sur ce site, je leur dit "bravo" pour votre travail.... je m'en  suis sortie sans somnifères,  ni anti depresseur,  ni anxyolitiques que m'avait prescrit mon médecin et qui sont alles à  la poubelle. ....je suis pour une medecine naturelle 
je suis suivie par une psy depuis quelques années car avoir une fille souffrant de schizophrénie il faut de l'aide , elle m 'a soutenue quand l'hospitalisation était une obligation et maintenant que cela va mieux elle m'aide a trouver les mots pour avancer et pour la soutenir dans ses projets, j'ai besoin de faire le point régulièrement, je n'ai pas honte de le reconnaitre je suis seule donc c 'est difficile d'affronter la maladie mentale de son enfant bonne après midi
oui oui j'entends bien....c'est pour ça que j'ai dit "je généralise ".....je vous comprends bien ....leur boulot aux psy nous , on le fait tous les jours sans s'en rendre compte....une phrase, un sourire...un geste....on a besoin les uns des autres puis un jour, les autres ne suffisent plus alors on cherche une personne ,un coin....notre force intérieure n'a pas disparu elle est juste en stand by ....les psy sont des panneaux de direction une sorte de GPS ....


on oublie trop souvent notre instinct...on en a un...on sait la route on la sait.....


Bonne journée à vous
Coucou tout le monde.

Je ne porterai aucun jugement sur l’efficacité ou non de voir un psy, n’en ayant jamais vu moi-même – même si … -
Il y a des périodes dans notre vie où on ne peut plus « rester comme ça « et où l’on sent que le mental peut basculer, où la dépression nous ronge jour après jour.
Je l’ai vécu, complètement seule, dans ma jeunesse et ce qui m’a sauvée, c’est que je suis tombée amoureuse…mais je reconnais qu’à cette période j’aurais donné n’importe quoi pour trouver quelqu’un qui m’écoute, simplement qui m’écoute …
Le psy écoute et surtout ne porte aucun jugement sur nos dires , ce qui est pratiquement impossible de trouver auprès des membres de notre famille ou de nos ami(e)s. J’imagine qu’il doit trouver quelques points positifs à notre situation , que nous sommes incapables de trouver nous-mêmes, tant nous sommes embourbés dans nos problèmes, et qu’il peut nous en faire prendre conscience et nous accompagner sur ce chemin … ?
Bien sûr que « la solution » est en nous mais nous ne sommes pas tous égaux devant une situation inextricable et un ressenti tellement douloureux…C’est difficile de se mettre à nu !
Vos réactions à la suite de cette thérapie sont divergentes et donc intéressantes.
Si ce forum pouvait apporter un éclairage, par vos expériences, à certains membres de ce site qui se posent la question, actuellement, de savoir s’ils doivent voir un psy, ce serait une sacrée belle expérience sur un « site de rencontre » …
Belle journée à tous !
Suite à l'interpellation de Chrissoune, :D , je veux bien partager mon expérience.
J'étais infirmière en psy : cela n'empêche pas d'avoir besoin pour soi-même d'une psychothérapie.
Mon problème à l'époque ? Sans rentrer dans les détails qui ne regardent que moi, je souffrais
de dévalorisation et de culpabilisation.
Lors de mon divorce, j'ai tellement somatisé que faire une psychothérapie était une question de
survie : je m'auto-détruisais. Que m'a t-elle apporté ? La liberté, en apprenant à mettre en pratique
le plus possible cette " trinité ": dédramatiser - relativiser - lâcher-prise.
Pourquoi aller voir un psy ? La mienne m'a dit en conclusion :
" J'aurais pu dès le début vous dire de quoi et pourquoi vous souffrez, mais cela n'aurait eu aucune
répercussion soignante. Il faut que ce soit la personne qui mette ses propres mots sur son mal-être
pour maux-dire et gai-rire. Moi, je ne sers qu'à vous aider à les trouver, ces mots, et à vous ré-orienter sur le chemin où se trouvent ces " cailloux ", quand vous vous en éloignez ".
Annick l'a parfaitement compris : " elle m'aide a trouver les mots pour avancer ".
Chapeau, Annick, de persévérer sur ce chemin qui n'est pas si facile : au lieu de faire la politique
de l'autruche, combien de larmes déversons-nous chez le psy...des larmes qui , au-delà de la souffrance, lave autant le coeur que l'esprit .
Voilà toute la subtilité de cette méthode de soins.
Dernière chose : la thérapie psy n'est vraiment efficace que si décidée par la personne,
et non sur injonction ou conseil d'une tierce personne. Mais il arrive, heureusement,
que même dans ce dernier cas, la personne sente qu'elle en a besoin et adhère alors
volontairement à la thérapie.
A ceux qui se posent la question de savoir s'ils doivent voir un psy ou non, je citerai
Carole Bouquet qui a dit à propos de sa psychanalyse :
" on la commence quand on ne peut plus faire autrement, car c'est devenu une question de survie ! ".
( 3/3 : ce sujet mérite que j'apporte mon petit caillou à l'édifice :) ).
Allez, suite à une expérience douloureuse, mon meilleur copain de l'époque (toubib) m'a conseillé un psy.

J'y suis allé avec des pieds de plomb. Je n'y croyais pas.

Et, bien sûr, ça n'a pas fonctionné.

Je pense (?) que le psy, c'est comme pour l'hypnose.

Il y a des "réfractaires". Et, moins l'on y croit, moins ça marche.

AMHA, comme d'hab.
Sur ce site, il y a beaucoup d'infirmières ! Je m'en étonne et oui ! Ont-elles vu des horreurs ??? Je n'en sais rien ??? Oui, d'après les forums ! Et peut-être, je dis bien peut-être qu'elles devraient consulter...
Pour ma part, je suis de l'avis de Chrissoune ! Mais peut-être suis-je de la vieille école ! Moins en dire et on se porte mieux, soi-disant ! Mais dans son for intérieur, on n'en pense pas moins d'après la vie que nous avons vécue !
Carard, tu me fait penser à une chose que j'ai oublié de mentionner.

Et, si ce genre de site, jouait pour certain(e)s le rôle d'un psy ?
Bonjour,

Je fais ma maligne mais en fait moi aussi j'en ai vus des psy .... :mrgreen: bref bref...ils m'ont toute embrouillée....finalement j'ai décidé de m'écouter MOI .....vers la fin j'avais l'impression que les aidais plus eux que eux moi....c'est un monde !

J'ai fait le ménage dans ma vie et j'ai écarté les vampires, vous savez ceux qui vous prennent et qui ne donnent rien....du coup, me v'la toute seule mais bon je suis bien....c'est l'essentiel...

Pourquoi je voyais un psy ? j'ai perdu un enfant ....se remet-on de ça ? OUI... (on est programmé pour vivre )

PS : quand j'ai un coup de blues , je mets la musique à fond et je danse :mrgreen:

oui, il y a surement de bons psy....mais surtout de bons patients .....

YOUPIIIIIIII !!!!!
Bien sur qu'ils ne servent à rien
,comme disait mon Mari c'est des toubis ratès
ils ne vont pas vous r'amener la personne que vous avez perdue .
malouloute2 a écrit : Carard, tu me fait penser à une chose que j'ai oublié de mentionner.

Et, si ce genre de site, jouait pour certain(e)s le rôle d'un psy ?




Tu as raison
Suite à des événement dégue et grave passé dans ma pré adolescence.. qui ont eu un impact énorme pendant des années.. je suis allé voir un psy à mes 40 ans !

10 séances... la 5ème elle m'a demander ce que je venais faire encore, je l'ai donné raison. J'étais déculpabilisé, libéré, ce poids qui guidé mes relations.. parti . Ca m'a permis de m'accepter comme je suis.

En peu de mots, mais les mots juste, elle avait tellement bien cerné le problème..

Une très bonne professionnelle, le seul regret que j'ai eu c'est de n'avoir pas eu consulter 20 ans plus tôt.