La vie, le hasard, le destin (enfin ce qui vous arrange) ont fait que G aimé 2 hommes dans le même espace temps....pour des raisons différentes..avec des intensités différentes..
.Au nom de quelle valeur aurais je du rester fidèle à mon couple en pensant à un autre?
G appris la frustration dans des tas de domaines mais pourquoi, dans cette situation là, aurais je du me punir, me contraindre, me mentir, me voiler la face?
C toujours une histoire personnelle, complètement individuelle et chacun assume ses choix....Il n' y a rien à juger, à critiquer, à ériger en modèle...Chacun se débrouille ...
Je précise que la jalousie dans un couple m'est complètement étrangère et que je n'en ai jamais souffert..Quant au sentiment de propriété...je ne sais même pas de quoi vous parlez???
Il est peut-être utile de rappeler que l'adultère n'est plus un délit (par conséquent susceptible d'être réprimé par le Code Pénal) depuis plusieurs dizaines d'années ...
Oui @ Grey :) Rien à ajouter....
Bonjour, oui mais il y a un proverbe d'éleveur porcin qui dit......Ne fait pas autrui ce que tu ne veut pas que l'on fasse a toi :?
Le code civil n'a pas supprimé la notion d'adultère , celle ci en amoindrie ET doit être prouvée ( huissier à compter de 6h le :matin )

En France, avant la loi n° 75-617 du 11 juillet 1975 :

- la femme se rendant coupable du "crime" d'adultère était punie d'une peine d'emprisonnement de 3 mois

Aujourd’hui, l'article 212 du Code civil rappelé par l'officier d'état civil lors de la célébration de chaque cérémonie de mariage prévoit expressément que "les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours et assistance".

Or, la définition de ces devoirs est assez large pour permettre aux tribunaux de sanctionner ainsi une grande diversité de comportements fautifs. Mais il est nécessaire de rappeler que ces manquements ne peuvent justifier le divorce que s'ils ont, compte tenu des circonstances, un caractère outrageant, que s'ils sont graves ou répétés et que s'ils rendent le maintien du lien conjugal intolérable.

En effet, l’article 242 du Code civil dispose que :

"Le divorce peut être demandé par l'un des époux lorsque des faits constitutifs d'une violation grave ou renouvelée des devoirs et obligations du mariage sont imputables à son conjoint et rendent intolérable le maintien de la vie commune".


I - Définition juridique de l’adultère

Afin de définir la notion d'adultère, nous envisagerons ci-après :

- la distinction entre l'adultère et l’infidélité (1.1) ;

- l'adultère comme une faute justifiant le divorce aux torts exclusifs de son auteur (1.2) ;

- l'adultère comme une faute laissée à l'appréciation souveraine du juge (1.3).

1.1 - Distinction avec l’infidélité

A titre liminaire, il convient de préciser un point très rarement abordé : la différence entre l’infidélité et l’adultère.

Les tribunaux font une distinction entre ceux notions voisines.

L’infidélité s’apparentant plus à une injure pour l’autre époux constitue un manquement à la foi et à la dignité du mariage, même en l'absence d'adultère, il en résulte qu'un conjoint qui ne pourrait établir l'adultère de l'autre époux peut se contenter d'invoquer les relations outrageantes de cet époux avec des tiers.
Extrait du net , les bases du CCétant toujours valables à ce jour ..............................
ET ki ka ps signer???
Mouais...C'est pour toutes ces raisons que je suis anti-mariage.
La loi pour moi n'a pas à s'immiscer dans les affaires très intimes d'un couple.
Elle ne devrait s'occuper que des détails matériels.
L'amour n'a pas de loi , et puis, le coeur a ses raisons que la raison ne connaît pas.
Et comme le dit si justement Grey :
" C toujours une histoire personnelle, complètement individuelle et chacun assume ses choix....
Il n' y a rien à juger, à critiquer, à ériger en modèle ". CQFD :wink: .
Merci Lisa, j'étais en train de l'écrire d'une autre manière......

https://youtu.be/oRLzWtbdtRQ
C'est certainement pour toutes ces raisons que les jeunes et les moins jeunes ne se marient plus. ....
Et on peut comprendre vu toutes ces simagrées. ....
J'aime bien ce qu'à écrit Mayah " l'amour n'a pas de loi... Et le coeur à ses raisons " c'est tout à fait ça. ...
Coucou...suis comme Grey..j'ai aimé deux hommes, différents....en même temps !!

J'en avais besoin des deux.....chacun m'apporté un équilibre....dans ma vie..
Pour moi, j'étais pas infidèle!! c'étais juste une relation différente....
et jamais je me suis posé la question: " faut choisir!!!" surtout pas, je me trouvé
bien ainsi.....Après, plus de 3ans, j'ai mis une halte aux deux relations :)
Mais jamais regretté cette sensation d'être aimé par deux hommes en même temps.....

BisouS Ebbie34
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
1. Certaines personnes ne savent pas faire autre chose que de reproduire ce qu'elles parviennent à trouver sur Internet. Bien entendu, les sources ne sont jamais citées. Pire, un lecteur de bonne foi peut penser que c'est bien la personne qui reproduit le texte qui en est l'auteur ...

2. Jusqu'à preuve du contraire, le mariage n'est POSSIBLE que si et seulement si les futurs époux expriment séparément, devant témoins, et face à un officier d'état civil qui agit au nom du Procureur de la République, leur libre consentement.
En outre, lorsque deux personnes vivent sous le même toit sans être mariées, l'une des deux peut, à tout moment, et sans avoir à se justifier, rompre la vie commune. D'un point de vue social, cela s'appelle une répudiation. Généralement, c'est la personne la plus faible qui subit les conséquences de la décision du plus fort.
Le mariage a précisément pour objet, notamment, de protéger le plus faible face aux comportements du plus fort ...
Ainsi soit t'il !!!..........
Peut importe les sources pourvu qu'elles ne soient pas érronées.

La vérité ne conviendrait t'elle pas? enfin peut-être pas à tout le monde!
La grande brèche entre ce qui se dit officiellement et ce qui se fait extra-officiellement sur ce thème socialement réprouvé fausse malheureusement à la base la grande majorité des échanges sur ce fil ( rares et courageuses sont les exceptions)
Une "source erronée" n'est pas une source. S'attribuer un contenu dont on n'est pas l'auteur témoigne d'un état d'esprit assez particulier... Du fait des bouleversements de la législation sur le mariage, les divorces pour faute, prononcés aux torts exclusifs de l'un des époux ou aux torts partagés sont devenus rares. Désormais, une simple rupture de la vie commune pendant deux ans suffit à permettre le prononcé d'un divorce ...
@Ebbie:

Mais jamais regretté cette sensation d'être aimé par deux hommes en même temps.....

Bisous, Ebbie.
Une pointe d'humour, d'abord, je me dépêche, ça va être l'heure du sandwich ... Heu, c'est tout ... :lol:

(D'accord, j'ai un gage ! :D )

Sinon, pour répondre plus sérieusement, à Grey et à toi, bien-sûr, que c'est une situation normale.

Des millions de gens dans le monde la vivent tous les jours.
Les triades sont beaucoup plus fréquentes que ce que la morale voudrait nous faire croire.

Quant au mariage en tant que "outil pécuniaire pour défendre le plus faible", cela me fait bien rigoler.
Un divorce est toujours une catastrophe, pour le plus faible (et un bonheur pour les avocats, et pour l'état).

Il n'y a pas de loi parfaite. La seule chose, que je trouve un peu utile, dans l'institution du mariage, c'est une certaine sécurité, accordée aux futurs enfants.
Mais, là aussi, le droit de la famille permet exactement les même avantages, aux enfants reconnus par leur géniteurs, hors mariage.

Donc ...

Pour illustrer un peu, un petit lien (j'adore pas les psy, mais bon...):

https://www.club-50plus.fr/forum/posting.php?mode=reply&f=498&t=82231