DoMiDoM a écrit : J'ai juste envie d'ouvrir un nouveau sujet avec la question :

Vous sentez-vous libres ?

Ma réponse, à moi, serait non, même si j'ai gagné mon indépendance...  

:x  


Ben non, pas totalement, la preuve c'est que je ne peux avoir qu'une seule existence à la fois et que pour des raisons évidentes, je dois renoncer à te draguer comme un fou, à mon grand dam ! ;)
(Je sens que ça va jaser, mais je le seeens !)
Le thème de la liberté a fait couler beaucoup de mots car effectivement il y avait beaucoup à dire et c'est une vrai délice d'avoir savouré tous ces échanges. Je pense que  la citation de J. J. Rousseau : 

"l'homme naît libre, mais de toute part il est enchaîné" résume assez bien tout ce qui a été dit. La seule liberté que nous puissions avoir vraiment, à mon sens, est celle de réfléchir, de partager nos réflexions dans le respect de l'opinion de l'autre. Bien sûr je ne me sens pas libre, mais indépendante, oui. 
Mais non, ça ne jasera pas, nous sommes de "grands adultes" Philemon"!!!
@Marynina, l'être humain serait-il un éternel insatisfait? Ou encore ne serais-ce pas le français/française qui ne serait jamais content! Mettons-nous l'argent au même niveau que les libertés? Comme le dit Maître Samtyang dans "l'homme qui voulait être heureux" de L. GOUNELLE, l'être humain serait toujours à la recherche du plus. Et enfin, ne croyez-vous pas que notre tranche d'âge favorise cet état? Nous faisons l'état des lieux,Croyez-vous que la tranche 30-50 voit le problème de la même façon? Aller j'arrête avec mes questions. Tant qu'à ton indépendance Mary, j'en étais convaincu!
Ben non, pas totalement, la preuve c'est que je ne peux avoir qu'une seule existence à la fois et que pour des raisons évidentes, je dois renoncer à te draguer comme un fou, à mon grand dam ! ;) (Je sens que ça va jaser, mais je le seeens !)


Ce sont les mêmes raisons évidentes qui font que je ne me sens pas libre :wink: :lol:  

Oups :oops: !  Un peu d'eau pour les moulins...
marynina a écrit : Le thème de la liberté a fait couler beaucoup de mots car effectivement il y avait beaucoup à dire et c'est une vrai délice d'avoir savouré tous ces échanges. Je pense que  la citation de J. J. Rousseau : 

"l'homme naît libre, mais de toute part il est enchaîné" résume assez bien tout ce qui a été dit. La seule liberté que nous puissions avoir vraiment, à mon sens, est celle de réfléchir, de partager nos réflexions dans le respect de l'opinion de l'autre. Bien sûr je ne me sens pas libre, mais indépendante, oui. 


Bonsoir ,
Je passais avec l'intention de donner mon opinion sur ce thème de la liberté , et , en lisant "maryna" ,je n'ai rien à ajouter : Elle écrit pratiquement ce que j'allais mettre ....
"on" a coutume de dire que "la liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres " Mais de quelle liberté s'agit il ? Comme Maryna , je ne me sens pas libre mais revendique mon indépendance , ma différence....Différence en partie volontaire mais aussi involontaire ...Je ne sais pas si je vais vous ennuyer avec ma vie "privée" (Edel sait tout )....
La plus grande partie des réactions à cette question se rapporte à la liberté d'opinion , à la constitution ,aux "droits de l'homme " etc.....Mais il y a beaucoup d'autres libertés qui sont refusées , "mal vues " (ne pas être dans la norme par exemple , aussi bien physiquement que socialement )
Je "prends la liberté " :) de m'arrêter là ....Si quelqu'un voulait des "compléments" je répondrais .
A bientôt
F.
Bonjour, F. ;)

Je crois au contraire que les aspects les plus individuels, pour ne pas dire les plus intimes de la liberté (ou de son manque) sont présents en filigrane depuis le début de cette discussion. Les timides avancées que l'on peut également considérer comme des acquis considérables, celles qui tendent à abolir l'esclavage, la discrimination, l'héritage du statut social, l'inégalité de droit, etc. conditionnent non seulement notre degré de liberté individuelle au sein de la société, mais aussi notre liberté de pensée, et son audace. Une liberté elle-même très relative, que nous voulons croire indépendante de la "pensée dominante" mais qui, en réalité, s'appuie toujours sur les concepts de notre époque. Par exemple, il y a eu de tous temps quelques femmes indépendantes de la tutelle masculine, financièrement et intellectuellement, mais l'idée que ce statut d'égalité soit un droit naturel applicable à toutes est relativement récente, et n'a fait son chemin que très péniblement avant d'être admise comme une évidence... et encore, de manière bien limitée, dans les faits comme dans les esprits !
On peut voir l'humanité comme un enfant encore immature, encore prisonnier de la pensée magique et s'inventant sans cesse de nouvelles barrières, avec l'obligation de se punir chaque fois qu'elle parvient à s'affranchir d'une contrainte : retour de bâton de la ségrégation après l'abolition de l'esclavage, désastres écologiques consécutifs à chaque avancée technique, affaiblissement de nos défenses immunitaires à mesure que certaines maladies sont éradiquées, sans parler de notre degré de "confort" acquis au prix de l'appauvrissement de la majorité des habitants de la planète...
La frustration que nous pouvons éprouver de n'être que nous-mêmes, le sentiment d'impuissance face à la société, mais aussi face à la douleur, la vieillesse, la maladie et la mort, la conscience que nous avons de nos limites physiques, intellectuelles et affectives, c'est aussi le signe que nous restons porteurs d'utopie, que le rêve d'une émancipation collective et individuelle inconcevable et informulable aujourd'hui reste notre moteur, et le degré de folie qui nous permet non seulement d'avancer, mais de vivre.
A une échelle très modeste mais ô combien importante, ne sommes-nous pas tous, de diverses manières, en quête d'utopie en étant présents sur ce site ?
Je ne comprenais pas pourquoi certains/es d'entre nous, nous disaient qu'ils n'étaient pas libres.
J'avoue volontiers que j'ai sursauté en lisant cette affirmation. Il se trouve que je viens de faire quelques expériences qui m'ont fait réfléchir en profondeur et même une remise en cause de mes évidences. Voyons de quoi il s'agit...
Depuis 4 mois, je vis seul, complètement seul. Cela implique que je me déplace seul dans différentes manifestations, que je fais mes courses seul...ect... Je pensais aussi que, seul les hommes regardaient les femmes, enfin, c'est le formatage imposé. Arrivé sur ce site, j'y ai trouvé beaucoup de convivialité, de discrétion et de savoir vivre alliés à la gentillesse et une compréhension souvent complice. Je m'y suis fait quelques amies/s, je dis quelques pour être discret et éviter la frustration.
Je dis bien quelques amies/s avec un grand A.
Si je reconnais que certains hommes ne font pas « dans la dentelle » dans leur discussion homme/femme, j'en suis souvent offusqué et monte au « créneau » pour calmer le jeu mais qu'en est-il de certaines d'entre vous, Mesdames ? Je précise bien, c'est important, certaines !!!
Et bien, elles ne sont pas mieux que les hommes. Tiens encore, un aigri, un coupeur de cheveux en 4, ou que sais-je... Tiens, un vieux « machin » qui s'y croit !!! Mais encore...
Dans mes différentes sorties, je trouve souvent le regard féminin fixé sur ma petite personne, regard souvent soutenu et pas que de femme seule. Des sourires dont il est difficile de dire s'ils sont bienveillants tellement l’ambiguïté est latente. A l'autre bout de l'échiquier, je trouve des femmes qui voudraient tellement être discrètes et ...libres qu'elles en seraient agressives et sûrement déplaisantes. Où est le juste milieu ?
Voyons maintenant le chat, j'ai souvent expliqué comment je ressentais ce lieu. Au fil des jours et des habitudes, je vois apparaître des changements de comportement. Les personnes redeviennent elle-même comme elles sont dans leur vraie vie. C'est sûrement mon cas mais ce sera plutôt par ressenti d'une situation que je réagirai suivant ma personnalité et mon expérience. Je compare le chat à la rue réelle à la différence que les personnes se parlent sûrement plus ici que dans la rue et que sur le chat la majorité d'entre nous sont présents pour échanger (parler, c'est mon cas), pour faire des rencontres amicales (c'est mon cas) ou amoureuses, c'est le but de ce site. Rien d'anormal, me direz-vous?
Mais les échanges se gâtent lorsque vous avez une ou deux croupies qui s'accrochent à « vos basques » d'une façon, comment dirai-je, « conjugale » et em.... ! Et comme ces croupies voient que la situation leur échappe, elles insinuent ou affirment certaines vérités complètement à coté de la plaque.
Alors, je leur dis avec gentillesse mais d'une façon déterminée, si vous avez des prétentions, des reproches ou encore des questions particulières à poser à une personne, A-D-R-E-S-S-E-Z V-O-U-S à elle et ce sera franc, nette et claire. Faites-vous premium pour un court instant et tout ira mieux dans le meilleur des mondes. C'est pourtant simple et efficace, NON ????
Pour ma part, je voudrai être libre de plaisanter, d'échanger, de charmer, je dis bien charmer, de rire avec qui je veux. Laisser moi choisir !!! L'autre fera aussi son choix en toute liberté !!! Mais par pitié, de la TOLERANCE !!! Du SAVOIR-ÊTRE !!!
Mais tu fais des « découvertes » vont me dire « mes intimes »...Peut-être et sûrement ! Çà pour des découvertes, en ce moment, j'en fais et à 65 ans...pas facile mais comme disait Gabin : « faut toute une vie pour faire un Homme » et j'ajouterai...une Femme !
a suivre...
suite...
Pour ma part, je voudrai être libre de plaisanter, d'échanger, de charmer, je dis bien charmer, de rire avec qui je veux. Laisser moi choisir !!! L'autre fera aussi son choix en toute liberté !!! Mais par pitié, de la TOLERANCE !!! Du SAVOIR-ÊTRE !!!
Mais tu fais des « découvertes » vont me dire « mes intimes »...Peut-être et sûrement ! Çà pour des découvertes, en ce moment, j'en fais et à 65 ans...pas facile mais comme disait Gabin : « faut toute une vie pour faire un Homme » et j'ajouterai...une Femme !
Il y a 3 solutions , à mon avis: « vivre en hermine et t'attends la « faucheuse », soi comme je l'ai souvent entendu dire : « mais laisse les gens tranquilles, ils en foutent » ouais... ou en toute
franchise conviviale, «  tu t'exprimes librement et qui t'aime, partage » Pour ma part, je choisis
la 3° !!!
Il est vrai que j'avais choisi tellement le collectif que revenir à l'individuel me fait tout drôle et j'ai écris......Moi Moi Moi...et MOI !!! Ouais !!!!
Assez « platucer » a bientôt
On ne peut pas plaire à tous (toutes) et on ne peut être complices avec tous (toutes), la face du monde en serait radicalement changée Epsilon.
Si nous sommes là, c'est bien pour échanger, ou partager, pour la plupart en tout cas.

Quitte à me faire huer, je vais dire que je cultive mon ego, pris dans le sens personnalité, véritable sens pour moi. J'en vois qui m'ignorent totalement, j'ai eu droit à une agression verbale sur le chat comme ça, juste après avoir dit bonjour. Je m'en fiche, je continue mon bonhomme de chemin. J'ai la volonté farouche d'être moi, j'ai été bien trop longtemps étouffée.

Si je me fais des amis ici, et je pense que c'est en voie de construction, j'en serai très heureuse. Mais je suis hyper exigeante, l'amitié c'est avec un A, sinon ça n'est pas.

J'ai, à différents niveaux, toujours oeuvré pour les autres, aujourd'hui, j'oeuvre pour mon bien-être, trop souvent oublié,. Egoïste ? Peut-être le suis-je devenue un peu, mais y'a pas de mal à se faire du bien.

Bon, je ne suis pas sure d'être dans le sujet :x :roll:  

Aïe ! Ma tête ! :cry: !!  
@ Domie, Bonjour,

Merci de ta réponse. Si Si tu es dans mon sujet, peut-être dans le sens où Edel l'entendait!!
Mon égo, je vais, je m'y emploie....
La liberté Chérie .. liberté de coeur, vouloir défendre le calme que nous avons trouvé aprés bien des *tempètes* .. une peur ou appréhension reste toujours, en veillissant nous avons des souvenirs bien bons ou mauvais... je ne pense pas vouloir revivre jour et nuit avec un ami, mème en l´aimant je veux la distance ... :x ... nous avons tous nos habitudes, nos amis, des intérets différents.. c´est plus agréable de se rencontrer pour des heures, un weekend, un voyage que d´etre du matin au soir ensembles .. je ne suis pas émancipée , j´ai appris à me débrouiller seule, le principal est d´etre sure à presque 100% que le nouvel amour est sérieux, fidéle et , gráce au site, internet, télephone, handy, skype ..toujours en contacts, un bonsoir virtuel avec des mots gentils , rire ensemble, chauffer le désir de se voir bientöt : cela est la LIBERTÉ CHERIE pour moi ..

Epsilon :D je suis seule, fais des achats seule, souvent les hommes me jettent des coups d´oeil de coté :lol: :lol: je n´ai pas de bagues ou d´alliance visibles, souvent nous avons échangé un petit sourire et ... partir . Si vraiment un homme m´intéresserait :wink: je lui donnerais un signal pour flirter :!: .. .. Dans le site ou le chat, il y a de la jalousie, souvent méchante, je ne peux pas trouver tout le monde sympa ... j´ai moi aussi mes favorit(e)s, en lisant, voir les titres de musique choisis ... faire des conversations amusantes nous sort de la solitude plus ou moins voulue ... :?
epsilon17 a écrit : suite...
Pour ma part, je voudrai être libre de plaisanter, d'échanger, de charmer, je dis bien charmer, de rire avec qui je veux. Laisser moi choisir !!! L'autre fera aussi son choix en toute liberté !!! Mais par pitié, de la TOLERANCE !!! Du SAVOIR-ÊTRE !!!
Mais tu fais des « découvertes » vont me dire « mes intimes »...Peut-être et sûrement ! Çà pour des découvertes, en ce moment, j'en fais et à 65 ans...pas facile mais comme disait Gabin : « faut toute une vie pour faire un Homme » et j'ajouterai...une Femme !
Il y a 3 solutions , à mon avis: « vivre en hermine et t'attends la « faucheuse », soi comme je l'ai souvent entendu dire : « mais laisse les gens tranquilles, ils en foutent » ouais... ou en toute
franchise conviviale, «  tu t'exprimes librement et qui t'aime, partage » Pour ma part, je choisis
la 3° !!!
Il est vrai que j'avais choisi tellement le collectif que revenir à l'individuel me fait tout drôle et j'ai écris......Moi Moi Moi...et MOI !!! Ouais !!!!
Assez « platucer » a bientôt


Dis j'ai bien ri en voyant la longueur -faut pas que je ris lol- En gros tu revendiques le droit "d'être"
Je crois être tolérante mais pas patiente lol et sur le chat public, tout le monde doit pouvoir discuter ensemble sans que certains(es) s'arrogent le droit de monopoliser une personne si tel est le casl il (elle) doit s'isoler sur MP, salon ou encore chat privé ... C'est vrai que l'une des deux personnes doit être prémium, mais après on ne peut pas avoir le beurre, l'argent du beurre et la crémière....
La liberté des uns commence où finit celles des autres. Celle du chat doit être celle du plus grand nombre afin que chacun y retrouve son compte avec harmonie.

La j'ai usé de la liberté 'd'écrire" 
en riant je vous donne la comparaison du chat ...... comme und poulailler, petit au déut, quelques coqs ou coquelets, des poulettes, elles s´ordonnent toutes, le coq fait attention , pas de jalousie ou de bataille, il est là pour toutes, attendre, á son tour .. :lol: :lol: :lol:

comme le site 50+ :lol: , le poulailler s´agrandit, il y a du bruit et de la pagaille, des plumes volent .. le pauvre coq , il prend peur , ses poules favorites l´aident et elles ne veulent pas perdre leur place favorisée .. les jeunes *poulettes* inscrites entre temps veulent aussi avoir une bonne place ... non loin du coq .... comme nous le savons. :wink: hommes et coqs ou coquelets aiment ètre admirés ....je ne veux géner personne, je trouve la comparaison amusante.. je vis un peu entre ville et campagne , j´ai 12 poules et un beau coq, majestueux et fier ..... amicalement .. c´est la vie :lol: :lol: :lol:
Occupez-vous de mes libertés, ma Liberté, je m'en charge !
Edel13 a écrit : Merci F; dommage que ce soit Pagny :D
J'attends la suite avec impatience ;) 

Dans notre société règne officiellement la liberté (" Liberté, égalité , fraternité " ) ,c'est écrit aussi dans la constitution ...." Les hommes naissent ,sont libres et égaux en droit " .etc...
Mais ce n'est que théorie , la réalité est différente ...Nous en voyons des exemples tous les jours :Ceux qui ont de l'argent sont bien plus libres que celui qui n'a que de quoi survivre . On peut le voir aussi lors des manifestations " publiques " (défilés de manifestants contre une loi par exemple ) :Ces manifestations ne sont pas libres : Elles doivent avoir reçu l'autorisation des pouvoirs publiques...Il y a aussi la censure (dans de nombreux domaines ) qui est une entrave à la liberté d'expression ...

Je pourrais continuer , mais ce n'est pas nécessaire .....C'est la raison qui fait que je pense et dis que la seule vraie liberté est la liberté de penser ....Pensée qu'il n'est pas toujours possible d'exprimer en publique ...
F.