Un Président sexy ... ?

J'aimerais autant un Président genre gros nounours dans la mesure où il ne nous serrerait
pas la ceinture encore de quelques crans.
On sait pourtant de tous temps que l'habit ne fait pas le moine ... mais le paraître, le paraître ...

Amitiés.

Clarinda
ZEno G d'autant moins de préjugés sur le chômage que je viens de vivre une période de 2 ans de chômage et que G eu tout loisir d'en examiner le fonctionnement ....il est très facile d'exploiter le système jusqu'à la dernière virgule et si on n'est pas très motivé pour bosser et bien , en étant un peu malin , on ne bossera pas .Ayant auparavant cotisé 40 ans,,je n'ai pas cherché un autre poste en touchant 69% de mon salaire....G été fainéante pendant 2 ans..voilà...et comme le budget formation n'était que très partiellement utilisé dans mon secteur, j'en ai profité pour acquérir d'autres compétences
. Il est bien évident que sans allocations avantageuses, je n'aurais absolument pas réagi de la même façon...Des postes il y en avait à 80 kms de chez moi mais rien qui m'obligeait à y répondre. Le système est très conciliant voire bien trop confortable.
@ Grey33

il est très facile d'exploiter le système jusqu'à la dernière virgule
tu ne crois pas que c'est voulu ?
du boulot il n'y en a pas pour tout le monde, et ça ne peut qu'aller en s’aggravant et ça les arrangent bien que tout les chômeurs ne mettent pas le bronx pour avoir du travail, sinon, qu'es-ce qu'ils feraient, personne n'a de solution ...
et dis toi que le boulot que tu as actuellement, tu le dois peut être à un "feignant"

je me souviens que dans la fin des années 80, quand je suis sorti de l'armée, il fallait mériter, non pas notre indemnité mais le simple fait d'être inscrit à l'ANPE, et pas d'ANPE, pas d'indemnités, bien entendu
j'avais des contrôles toutes les deux semaines et si je ne fournissais pas de preuves de recherche d'emploi, ils me jetaient, et toutes les preuves que j'apportais étaient vérifiées
mais à l'époque, il y en avait du travail, plus que maintenant du moins
alors si ils voulaient traquer les "feignants", ils le feraient sans attendre, mais ils n'ont aucun intérêt à faire ça, ils ont des grandes gueules, mais ils ne sont aussi con qu'on le croit ...

et les indemnités dites de "feignant", RMI, RSA, ASS, (je ne sais même plus la quelle est en vigueur), ils ne la donnent pas par pur bonté ou pitié, c'est uniquement pour protéger les riches d'une insurrection de pauvres
quelqu'un qui a faim, qui a une famille qui a faim et qui n'a plus rien à perdre est dangereux
tu le rends dépendant d'un tout petit rien et tu en fais ce que tu veux, du moins, il ne fait plus chier personne de peur de le perdre

Le système est très conciliant voire bien trop confortable.
vis avec 500 euros/mois, si tu trouves ça confortable, c'est que tu que tu ne l'as jamais fait

et petite touche peso :
quand aux "feignants" il faut voir qu'il y en a peut être qui en ont simplement ras le bol de l'esclavage patronal, où un travailleur ne peut même plus vivre de son travail et que ses patrons se tirent avec des parachutes dorés qui couleront son entreprise ...
ou qu'on lui demande de bosser des heures gratuites sous la menace de fermeture
et la liste est malheureusement longue ....
@jacques

Pour confirmer ce que je pensais , je suis allée dans "google"et m'assué qu'il y avait une erreur dans le "genre" de cet anglicisme
Je n'ai pas lu votre profil , j'ai voulu voir si j'étais bloquée............vos interventions me suffisent , c'est aussi simple que cela.
Vous êtes difficile à comprendre , la personne ne vous intéresse pas , et vous voudriez être déboqué?
Une idée???
@Jacques

Tu as toujours le même respect pour dire que les gens sont nuls, quel langage, tu te prends vraiment pour un phoenix et tu voudrais que les gens s'intéressent à la politique, à voir ton comportement sur ce forum avec cet air hautain, on comprend qu'ils préférent la société civile aux politiciens avec des propos déplacés, après on dira que je veux la guerre et c'est toi qui la provoque.

Ces paroles ne sont pas dignes, de plus tes réponses, quand tu en a envie?, en fonction de? sont tristes. Tout les membres sur ce forum sont identiques et ne te crois pas supérieur aux autres.
Ce ne sont pas les diplômes qui font la différence mais le respect et l'intelligence!
Revenons au chômage, un débat autrement plus intelligent que les guéguerres internes,
et surtout, que personne ne se sente obligé de rebondir sur un mot ou un com pour les entretenir.
C'est quand-même fou, ce besoin d'avoir le dernier mot :!:

Mon fils aîné est actuellement au chômage. Ce n'est pas faute d'en faire, des entretiens d'embauche,
car il préférerait de loin travailler que de se contenter des indemnités qui sont loin de lui apporter
le confort qu'il aurait avec un salaire, vu sa qualification.
Mon plus jeune fils travaille maintenant, mais quand il était au chômage, des indemnités
d'à peine 500 euros ne lui auraient pas permis de vivre seul et d'assumer les charges.
Heureusement qu'il vit chez moi...mais mon coeur se serre quand je pense à tous les jeunes
dans la rue qui n'ont pas sa " chance ".
On ne peut mettre tous les chômeurs dans le même panier :
ceux qui touchent 67% d'un salaire confortable après avoir déjà longtemps travaillé et
ceux qui n'ont pas encore travaillé ou très peu, encore trop jeunes, et qui touchent la portion congrue.
@ David : merci de rétablir quelques vérités sur les réalités qui semblent avoir échappé à Grey. :roll:
On en arrive à avoir plein de jeunes SDF, ils n'ont pas de quoi se loger avec le RSA, donc je ne trouve pas que c'est une situation confortable. Les loyers sont tellement élevés que même avec les APL, c'est impossible qu'ils se logent, il leur faut choisir entre le logement ou la nourriture.....
Personne n'a besoin d'aller vérifier s'il est "bloqué" ou pas par moi puisque PERSONNE n'est bloqué par moi! C'est dit et c'est fait depuis plusieurs mois. On bloque un importun, quelqu'un qui envoie, d'une manière répétée, des messages privés agressifs, déplacés, graveleux, etc ... C'est un moyen d'avoir la paix, rien de plus. Cette fonction de blocage n'a pas, à mon sens, d'autre intérêt...

Merci, David, pour tes excellentes précisions et la justesse de ton interprétation. Il est clair, en effet, que la "allocations miséreuses qui sont versées ont pour unique but de maintenir une certaine paix sociale. On ne peut pas vivre avec 500 euros par mois quand on doit faire face à toutes les charges financières de la vie courante.
Il y a 500 postes de vendangeurs à pourvoir aujourd'hui -là- dans le Médoc...ce sont des cars entiers de Marocains et d' Espagnols -merci à eux- qui travaillent nos vignes!
Mayah, je crois connaître assez bien le problème des recrutements: les embauches faisaient partie de ma fonction pendant 20 ans: du brancardier au médecin....Mes liens avec l'ANPE puis Pole emploi étaient quotidiens...et souvent bien inutiles..
David non je n'ai jamais vécu avec 500 euros par mois mais qu'est ce que G bossé!G sauté sur toutes les formations qualifiantes, passé des concours à plus d'âge je me suis délocalisée pour progresser ,investi tous les créneaux difficiles pour avancer. C'était normal puisqu'effectivement j'avais besoin d'argent pour nourrir mes activités annexes.
.Le vieux discours sur le patronat qui exploite...C du bla bla...selon moi! libre à chacun de se délecter du vieil épouvantail du patron grand méchant loup.Je ne défends pas les patrons, il y en a de toutes les sortes et parmi eux, beaucoup des intelligents et soucieux de leurs responsabilités.

Bien...nous échangeons hein....me bloquez pas.... :D et puis j'M bien provoquer!
Genre "moi, je me suis bougée", les autres s'ils sont dans la galère, c'est leur faute.... c'est fou ça et c'est tellement plus facile de taper sur plus petit que soi !
Hello Grey!
Le problème n'est pas de savoir si les patrons sont gentils ou méchants! C'est juste une question d'intérêts... à ton avis pour quoi des vendangeurs étrangers plutôt que français dans le Médoc? Le coût salarial et une main d'oeuvre plus malléable ou moins exigeante.

J'ai vu sur la 5 un docu sur la culture des fraises en Espagne... la main d'oeuvre est exclusivement étrangère bécause la rémunération horaire qui est souvent de 3 euros de l'heure maxi 5... a prendre ou a laisser.... même les travailleurs espagnols n'en veulent pas et vont plutôt en France où ils seront mieux rémunérés...
En plus il y a une véritable omerta chez les producteurs espagnols sur les produits utilisés pour cette culture... produits chimiques etc... aucun d'eux n'a accepté de recevoir les journalistes...
C'est ça aussi le capitalisme libéral et mondialisé tu t'adaptes ou tu crèves... ou alors tu resistes par tous les moyens... :lol:
Si je te comprends bien ta devise c'est "chacun pour soi et le capitalisme pour tous"? :mrgreen:
@Evelille

ça me laisse toujours pantoise de voir comment une affirmation d'un vécu et/ou d'un ressenti qui nous est propre est immédiatement reprise comme une attaque ou un jugement "péjoratif" vis à vis de celles et ceux qui n'ont pas la même vision des choses. C'est de la controverse tout simplement, pas de quoi en faire un caca nerveux.

Ce n'est pas taper sur plus petit que soi, c'est simplement dire que ça n'est pas venu tout seul et donner pour exemple sa propre expérience.
Devrait-elle être honteuse de s'être donné les moyens de faire et de devenir ce qu'elle voulait ? Non je ne le pense pas. Elle peut être fière de son parcours comme tout un chacun et n'a pas à s'excuser d'avoir bossé et d'avoir bien gagné sa vie.

Tout n'est jamais ni blanc ni noir il y a des centaines nuances de gris entre les deux.
Ne sachant ni d'où elle est partie et encore moins où elle est arrivée, évite de juger intempestivement.
@ Zeno : comme toi, j'ai regardé ce reportage sur la 5 .
Le problème est moins du côté du patronat que du système du capitalisme libéral qui pousse
les patrons, s'ils ne veulent pas crever à leur tour, à y entrer et à en adopter les règles.
Faut-il accepter de travailler à n'importe quel prix, le nivellement par le bas,
et dans des conditions qui détruisent la santé ?
Vu aussi un reportage sur la fabrication de l'huile de coco et de coprah, qui intoxique les salariés !
@ Grey : tout le monde n'a pas les moyens intellectuels et psychologiques de faire ce que tu as fait. Bravo pour ton courage et ton audace, car c'est effectivement méritoire.
Nous ne naissons pas tous égaux en moyens personnels pour s'en sortir bien dans la vie,
mais nous sommes tous égaux en droits et en devoirs.
Voilà pourquoi je pense que l'on doit adapter les " devoirs " en fonction des possibilités
de chacun, avec respect et dignité, ce qui signifie ne pas rabaisser ceux que l'on nomme
les petits, les faibles, les humbles...au rang de bêtes de somme.
Intéressante question soulevée par Grey ... qui ne fait pas dans aucune des cinquante nuances de Grey! :wink: Ni même dans aucune des 33 nuances de la Gironde! C'est bien! J'aime! J'aime beaucoup!

Vous aimez bien provoquer ... Je vais gérer ce "conflit" avec tout le doigté dont je me sens capable!

1. Ayant travaillé à l'ANPE, devenu Pôle Emploi, pendant 18 ans, vous pensez bien que je connais l'incapacité chronique du "système" (les agents, individuellement, ne sont pas, majoritairement, en cause) à fonctionner correctement.
2. Ce ne sont pas les patrons qui offrent du travail aux candidats salariés. Ce sont, EVIDEMMENT, les candidats salariés qui offrent leurs compétences. Il n'y a donc pas de demandeurs d'emploi mais des demandeurs de compétences (les patrons) et des offreurs de compétences (les candidats salariés). Il est important de commencer par remettre les choses à l'endroit.
3. Si les patrons ne trouvent pas de quoi satisfaire leurs demandes, la plupart du temps, c'est parce qu'ils ne veulent pas de ces compétences-là au prix qui leur est demandé. C'EST TOUT! Un vendangeur à 3.000 euros par mois, on en trouve une très grande quantité. A 10 euros de l'heure, dans la précarité, la boue ou le sol rocailleux des vignes, le dos courbé toute la journée, etc., c'est beaucoup plus difficile. :wink:
4. Si le patron n'est pas capable de faire tourner sa "taule" aux conditions du marché, il doit en tirer lui-même les conclusions qui s'imposent : il stoppe son exploitation ou bien il vend son affaire (au prix du marché, évidemment!).
5. En démocratie, une femme = un homme = une voix = une voie ... Les patrons sont beaucoup moins nombreux que les non-patrons! Ils ont donc juridiquement tort car ils sont politiquement minoritaires!

Fin du premier round ...

C'est Grey qui va ouvrir le deuxième round (j'y compte bien! je n'imagine pas qu'elle déclare forfait!) ... C'est normal : honneur aux femmes!

N.B. : je parle du "round", pas du "round-up", alias glyphosate!
Le développement de ma pensée Mayah vient de le faire... désolée d'aller droit au but et de ne pas expliquer et expliquer ce qui peut-être dit en deux phrases ! je pense que tout le monde avait compris.
Je trouve que sur ce site, dès que l'on intervient, on marche sur des oeufs, il faut brosser dans le sens du poil ou en rajouter et en rajouter si on ne veut pas être blacklisté ou s'en prendre plein la tête. Je trouve ça un peu pénible.