Telles font parties la
Maladie d'Alzheimer et autres démences.
Maladie de Parkinson et autres troubles associés.
Maladie à prions.
Maladies neuromotrices.
Maladie de Huntington.
Ataxie spinocérébelleuse (ASC)
Amyotrophie spinale progressive.
toutes ne sont pas citées ici , bien sûr , parviennent plus ou moins tard , durent plus ou moins longtemps

Un de mes ex-assureurs que je rencontrais dans la salle d'attente ( nous avions le même docteur) a commencé par avoir des maux bizarres , difficiles à rattacher à une maladie , mais celle ci guettait et ne tardait pas à l'emporter lui dans des souffrances horribles et son épouse devait vivre avec des maux ,intellectuels .
C'est elle qui m'a rencontré un jour de vote dans la salle ou nous nous tenions:
ses montages financiers -elle devait s'en débrouiller -elle qui n'y connaissait rien .
Durant sa fin de vie , il avait acheté une énorme voiture ( à 2 mois du décès)
Cette maladie c'était la maladie de CHARCOT qui fait souffrir les deux époux
Epuisante , peu connue qui touche plus les hommes
Bonne soirée
DL
Gerom avait la maladie de Charcot, et Choupette et moi nous nous souvenons bien de lui. Un ami exemplaire....
une voisine qui avais cette maladie , les medecins ont mis 2 ans avant de mettre un nom sur ça maladie
je l ai accompagnée avec une autre voisine jusqu au bout
elle refusait d aller dans un centre ,
etant seule ,perdue son mari en 2007 , sa fille en 2003 et leel est partie en 2013
une cochonnerie de maladie , :(
Cette maladie prend plus tôt que ALZEIMHER , ou PARKINSON .Elle prend à 60-65 ans et ne dure que quelques années pour 2-3 ans , elle fait ressentir le mal qu'elle ressent à ceux qui l'entour
C'est très difficile pour l'entourage
Bon AM
DL
Pour l'entourage, oui et non, tout dépend du degré de la maladie. C'est trsè variable. La compagne de mon frère et la compagne d'un ami sont décédées , certes dépendantes, mais toujours aisément aimées et mon frère ne comprend pas qu'elle ait "lâché" si vite. De même l'épouse de l'ami a "lâché" et son mari en a été conscient. Il a compris qu'elle ne voulait plus lutter et cependant il était heureux qu'elle soit là à ses côtés.
Par contre, dans d'autres cas, le conjoint abandonne l'autre mais cela se produit aussi pour d'autres maladies. Je pense que on ne peut pas dire que l'entourage ne supporte pas, les enfants oui, ont du mal à supporter, plus que les conjoints. Quant à l'entourage des soignants, tout dépend du conjoint justement, si le conjoint ne les surveille pas, ils auront tôt fait d'oublier de venir...
Ma voisine a tenue 5 ans
en restant chez elle avec des accompagnants le matin pour la toilette etc
au debut de la maladie ,elle m a demandée de lui acheter un ordinateur portable pour faire des jeux ,pour faire travailler ses mains le plus longtemps possible
je lui ai fait a manger jusqu au jour ou lui a été difficile de mâcher
je pense le plus difficile c est les derniers moi quand elle a perdue la parole ,ne plus réussir a avaler
son regard etait douloureux pour moi ....
La moyenne est souvent inférieure à ce chiffre, tant mieux pour elle , et tout dépend de l'âge auquel cela prend .Nos rencontres chez le médecin avaient commencées à 60 ans environ .Les bêtises (actes , achats ) ont suivies et :oops: sa femme a dû régler tout cela , je pense que depuis 3ans ce n'est pas fini.............