Décidément, ça dégomme sec en ce moment !
1. Thomas Thévenoud
2. Mathieu Gallet ...
Mathieu Gallet, c'est ce monsieur qui, à peine nommé à la Présidence de radio France, avait cru devoir faire changer la moquette et le décor de son bureau, ce qui avait coûté plusieurs dizaines de milliers d'euros ...
Condamné à de la prison avec sursis et à 20.000 euros d'amende, il vient d'être destitué de sa fonction par le CSA.
Quelle est l'importance de ce forum ???
Ça lui fait du bien :lol:
Cherche, Patrick!
Je te mets sur la voie : l'explication de Terrienne ne vaut pas tripette ! Elle est "à côté de la plaque".
Sais tu que nous en province on a la télé, la radio, la presse et meme internet pour nous donner les infos nationales !!
Oui, je le sais ... Quand à savoir si tu en comprends l'exacte portée, là, c'est une autre histoire !

J'ai fait de l'affaire Mathieu Gallet un "sujet" parce que ce qui est en débat, c'est la question suivante :
Quand un personnage occupant des fonctions importantes est condamné, doit on lui en mettre "une deuxième couche" du fait qu'il occupe des fonctions importantes? Je pense que OUI ! D'autres pensent que NON! Ces derniers pensent qu'un personnage important est un justiciable comme un autre. Moi, je pense que NON!
Une personne ayant commis des malversations (ou condamnée même seulement en première instance) doit être doublement punie :
- une fois pour les malversations pour lesquelles il a été condamné
- une deuxième fois pour l'exemple vis à vis de la population.
Les gens du peuple (dont je fais partie) ont une expression pour décrire ça : "Il doit en prendre pour son grade !".

Exemple : une personne ordinaire est contrôlée en état d'ivresse au volant d'une voiture. Il prend une amende sévère. Normal !
Cette personne se trouve être un Préfet (c'est arrivé!). Elle doit être punie d'une amende mais aussi, EN PLUS, parce que c'est un Préfet, révoqué de la fonction publique (avec, si possible, mais n'en rajoutons pas trop non plus!, une privation de ses droits à la retraite)

Il y a matière à débat ! Le sujet est donc légitime !
Jacques94130 a écrit : une personne ordinaire est contrôlée en état d'ivresse au volant d'une voiture. Il prend une amende sévère. Normal !
Cette personne se trouve être un Préfet (c'est arrivé!). Elle doit être punie d'une amende mais aussi, EN PLUS, parce que c'est un Préfet, révoqué de la fonction publique (avec, si possible, mais n'en rajoutons pas trop non plus!, une privation de ses droits à la retraite)


Un préfet n'est pas une personne"ordinaire" (ça me fait drôle de parler de personne "ordinaire , mais après tout ce n'est pas moi qui ai utilisé ce terme , en premier°
J'en déduis que vous êtes plutôt d'accord avec ma vision des choses ... Est-ce bien cela, ce que vous pensez ?
du tout.
Une loi, pour chaque citoyen, et une peine pour chaque citoyen, selon la fonction ?

Non.

La loi est la même pour tous.

Et l'enfreindre doit déboucher sur les mêmes sanctions.

La notion de "Pour l'exemple" est tout à fait anti démocratique.

Précision: Ce n'est en rien un avis perso.
Juste les textes.
Point.
1. A voir ... ! Un préfet a bel et bien été sanctionné administrativement pour conduite en état d'ivresse et je n'ose imaginer qu'il n'ait pas été aussi condamné au plan pénal pour cette conduite en état d'ivresse. Sinon, cela voudrait dire que les puissants peuvent passer entre les mailles du filet, chose que réprouve profondément les gens.

2. J'ignore ce que disent les textes sur ce plan. Pas assez calé en droit pour me prononcer.
Par contre, je suis calé en citoyenneté ! Et je sais (j'en suis même absolument certain !) que tout citoyen a le droit de défendre ses idées, a le droit d'agir dans le respect des lois pour que la loi soit modifiée sur tel ou tel de ses aspects. Cela s'appelle la politique !

3. Donc, libre à toi de mettre un point, éventuellement "final". Libre à moi de continuer à animer le et les débats ...

Point !