Comment ça, en bas ?

Non mais !
:D
coucou tout le monde,
coucou les belles plumes,


me voici rentrée. j'étais avec mes 3 puces, on a été se baigner dans la rivière la Bléone, et je rentre.
toutes mes excuses pour le retard.

en bas, ça va, il a fait beau, enfin mi-figue mi-raisin, mais ça n'a pas empêché aux fille de s'éclater dans la rivière

je suis un peu cassée

alors, voilà, le moment est arrivé; 15 MOTS de récupérer. merci la fournée à été bonne.

les voici

RECOLTER - FOIN - MEULE à grains - GRANGE - MOISSON - CHARROI(S) - BLÉ - TRACTEUR - SEMER - SEPT - ANDAINS - SALSEPAREILLE( indigène ) - ETE - BATTEUSE - COQUELICOT .

maintenant, vous avez le feu vert pour pouvoir déposer vos textes.
membril, ça serai sympa que tu nous pondes un petit truc sympa ??? :? :? :? :D :D

je vous laisse, vous souhaite une très bonne fin de soirée et je vous dis à demain
B'soir Lilo !!
Bon, ben, j'envoie :



"M'man, m'faudrait du BLE pour faire réparer ma MEULE !!"
- Quoi ? encore en panne ?
Mais à faire tout ce FOIN avec vos engins et sous les fenêtres du Maire en plus, toi et tes SEPT délinquants de potes, çà m'étonne pas qu'elle soit en carafe ta mobylette.
Et à propos, c'est toi qui est allé faire un tour dans la GRANGE du voisin et qui lui a tagué son TRACTEUR et sa BATTEUSE ?
Tu vas encore faire des bêtises tout l' ETE ou bien ?
Crois moi, tu vas devoir aller lui filer un coup de main pour mettre les ANDAINS en bottes et finir la MOISSON que çà te plaise ou non !
Et à force de SEMER le bazar dans la commune, tu vas voir ce que tu vas RECOLTER, mon ami !!

Bon, je te laisse faut que j'aille fleurir les CHARROIS pour la fête de dimanche prochain avec des COQUELICOTS en tissu (idée du Maire :roll: ) et que je passe à la pharmacie prendre de la SALSEPAREILLE pour mes crises de psoriasis qui sont revenues à cause de toi et tes conneries !" :mrgreen:

Bonne soirée à tous :D :D
Voici mon texte. J'ai utilisé le mot charroi dans son sens figuré = remue-ménage, agitation. :wink:

Que se passa t-il donc au village cet ETE]-là ? Les gens y firent un incroyable CHARROI, un remue-ménage d'enfer qui dura une bonne semaine.
Remue-ménage, oui, le mot est juste : j'appris que le ménage des 2 A, celui de M'sieu Amédée et M'zelle Azélie, vivait un véritable drame.
L'épouse jusque là modèle avait fauté ! Elle fut surprise dans la GRANGE du maire par la bonne d'icelui en train de se faire culbuter entre les bottes de paille du BLÉ de l'an dernier.
Elle avait fauté avec un beau berger aux allures de pâtre grec, un bien joli garçon, vraiment irrésistible avec ses yeux de noir velours.
Mais il était aussi, comme dit la chanson, " beau, beau, beau, beau et con à la fois ", le garçon, car il avait garé son TRACTEUR, heureusement sans la BATTEUSE, dans le chemin qui mène à la ferme. Cela avait intrigué la servante qui du coup avait inspecté tous les environs dont la fameuse grange.
On sut par la suite que ce n'était pas la 1ère fois que la jeune boulangère cocufiait son époux parce qu'elle ne perdait pas une occasion de SEMER ses baisers sur le corps du berger :
ainsi avait-elle été vue par le cordonnier dans les ANDAINS du champ du curé et par l'instituteur dans celui de SALSEPAREILLE indigène du conte de Montfermeil.
Ce sont les vieilles commères qui firent le plus de FOIN.
Leurs cancanages, qui tournaient en boucle comme une MEULE à grains, allaient bon et grand train :
la pauvre Azélie, souvent aussi rouge qu'un COQUELICOT tant la honte la submergeait, ne pouvait plus RECOLTER en guise de MOISSON que des gerbes d'insultes.
Elles étaient même allées, ces horribles mégères, jusqu'à organiser un charivari devant sa maison et ce, non pas trois, comme le veut la coutume, mais SEPT soirs durant !
Le boulanger avait menacé de faire la grève du pain si elles continuaient de leur faire ainsi autant de chagrin.
Les langues se turent, du moins un certain temps, car elles se remirent à jaser environ 9 mois après.
En voici la raison : au foyer d'Azélie et d'Amédée, un bel enfant aux yeux de noir velours était né :))).

Vous aurez peut-être reconnu ce qui a déclenché mon inspiration pour écrire ce texte : il s'agit du film " La femme du boulanger " de Marcel Pagnol.
Et " le beau berger aux allures de pâtre grec " m'a fait penser à cette chanson : " Le Métèque " de Georges Moustaki -
https://www.bing.com/videos/search?q=yo ... ORM=VDRVRV
Love-love-.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
bonjour tout le monde,
ok, je viens tardivement vous voir, mais j'ai eu quelques difficultés à trouver le sommeil.
certainement les restes d'hier avec mes petites filles.

sinon, 2 personnes ont déjà bien travaillées. 2 textes différents, 2 textes validés.
j'espère que la chaleur, l'odeur des foins, ne vous on pas un peu anesthésié le cerveau.
c'est vrai que l'on aimerai se retrouver allonger dans ces grands champs de blé, avec le ciel bleu juste au dessus de notre tête, avec ce petit air qui vient vous caresser le vissage ... :shock: :shock: :? :lol: :lol: :lol:

bon revenons à nos moutons. :D :D :D :D

je viendrais faire un passage plus tard, et peut-être que j'aurais le plaisir de voir la récolte prendre un peu plus d'importance.



SAM_8370.JPG


tableau fait au point de croix que j'ai fais il y a quelques années.
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Allez, à la demande de Lilo (mais, HC, bien-sûr).

Petite chronique de la France rurale.

V'là autchose !
Pendant que le Bebert entrainait sa Marie, le long de l'ANDAIN, avec l'envie sévère de la coucher dans les COQUELICOTS, que ne voit-il pas passer, SEPT ou huit mètres plus loin, près de la GRANGE, sur un CHARROI ?

Sa MEULE ! On lui avait piqué ! Avec le BLÉ qu'elle lui avait coûté !..

Ni une ni deux, retour à la BATTEUSE, et que je te dételle le TRACTEUR, tant pis pour la MOISSON. Ça, du FOIN, ça allait en faire !
A SEMER la m..de, on est sûr de RÉCOLTER le purin !

Hé bien, cet ÉTÉ là, le Bebert, il l'a rattrapé, son voleur .
Et vous savez quoi ? Il lui a fait une tête, genre Schtroumpf bourré à la SALSEPAREILLE. Bien bleue, quoi ...

Depuis, le Bébert, il l'a épousé, sa Marie. Et personne ne vient plus lui piquer sa mob. Non mais !..
coucou la belle troupe.

je viens faire un dernier passage, car plus de message à disposition, et en plus ce soir, je vais me divertir en allant faire un karaoké.

et puis, me remercie membril, qui a eu la gentillesse de déposer un texte.
je suis très touchée, ça me fait un très grand plaisir ta participation, et en plus j'adore ton texte. c'est un honneur pour moi :wink:
mais bon, comme pour les MV de la semaine dernière, je valide ton texte, et il sera comptabilisé avec les autres. :? :D

bon en attendant que 3 textes. je sais, il fait chaud, ça ramolli un peu les neurones, mais le charroi attend d'avoir une charge suffisante pour démarrer.

je dépose ma petite composition.
je ne sais pas pourquoi, mais ce thème donne des idées pour des coquineries :roll: :roll: :roll:

bien sûr, mon texte est hors concours.


%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%



La saison estivale est enfin arrivée. Se sont les grandes vacances, c'est la période de la découverte, de l'insouciance, de la liberté. C'est une période que tout le monde attend, que l'on soit jeune ou plus âgé. l'ETE, est la saison des amours, des rencontres.

Ils se sont rencontrés, il y a SEPT jours, ils sont jeunes, ils sont beaux, ils sont fous, ils sont seuls au monde.
Ils s'amusent en se moquant de tout, même de la BATTEUSE qui est entrain de RÉCOLTER la MOISSON à proximité d'eux, et qui leur envoi un klaxon en guise d'avertissement. Ils sont simplement heureux de vivre le moment présent et en profites à fond.
Ils courent à gorge déployée, entre les ANDAINS qui ont été formés. Leurs pas les mènent vers une GRANGE ou la grosse MEULE moud le BLE.
Impatient de se retrouver en toute intimité, ils vont se cacher sous le vieux CHARROI qui est dans l'ombre du TRACTEUR. Il aurait tellement aimer SEMER pour sa belle, un chemin de fleurs, qui aurait servi de lit, mais le FOIN qui est amassé en quantité suffisante, fera l'affaire.
Étant persuadés d'être seuls dans cet endroit, ils commencent à s'enlacer et à s'aimer. Et au moment le plus crucial, quand leur bonheur explose dans des gémissements, une voix vint se mélanger à leurs soupirs.
" Ils vous faudrait de la SALSEPAREILLE indigène pour calmer vos ardeurs, les jeunes."
Piqués au vif, ils sont devenus aussi rouge qu'un COQUELICOT.
"Allez profites en bien, moi aussi je faisais la même chose que vous quand j'avais votre âge."


demain, je fais une expo, et n'ayant plus de forfait internet sur mon téléphone, je ne sais pas si je pourrais venir faire un coucou.
je le ferais le soir, et je viendrais relever les devoirs de vacances.

je vous souhaite une très bonne soirée.
@ lilochka : je te l'ai promis :wink: ce petit up ! Le voici !


Je vous biz les MVISTES......et vous abandonne dans ce foin qui sent bon l'été !

Je m'en vais délecter ma vue de vignes à perte de vue, m'abreuver et déguster ce bon vin qu'elles auront su donner........et puis titiller mes papilles et puis danser jusqu'à la fin de la nuit..........et puis............aussi .ramasser des coquelicots, faire un tour en tracteur, semer et cueillir des rires, faire une cure de salsepereille... Bref ! je vais profiter de ces belles journées d'été !


Bon ! je n'ai pas révisé 7 fois ce texte, je n'ai pas non plus tourné autant de fois ma langue dans ma bouche.......J'aurais eu trop peur d'y faire des noeuds..............
Je vous souhaite juste un bon WE .............et une bonne moisson..........

à très vite !

blé.jpeg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Bon Week end à tous,

festif pour certaine donc (lâcheuse) :D

mais reste t'il quelques courageux(ses) pour venir nous régaler de petits textes sympas ?

Bonne journée à vous :D
Un petit coucou pour démarrer ce week-end!!

Je vais plancher sur ma compo.... et puis ballade au soleil enfin avec le chapeau de paille,

Profitez bien de votre journée, à très bientôt,

Biz

9883837_004-04-008-e.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Bonjour la compagnie :wink:

:idea: :idea: Fiction Induite Par des Mots Vague, Ha Bon !

Comme vous avez été sage, vous avez droit à la version écourtée



Je vais en profiter pour vous conter une vacance d'ETE passée ; celle-ci c'est passée à la ferme durant une semaine.
Devrais-je dire aux fermes vus que différents fermiers s'étaient réunis dans une sorte de coopération d'entres aides mutuelles.

Etant adulte et possédant le permis adéquat, je fit partie du contingent CHARROIS.
les trois premiers jours, au volant de mon TRACTEUR auquel était attelé un fardier, je convoyait gens, nourritures et boisson, outillages à mains, bâtons qui une fois érigés servirons au séchage des ANDAINS. Je cheminais donc d'une ferme à l'autre, d'une ferme à l'un ou l'autre champs suivant les besoins du moment.
Pendant ce temps, la MOISSON était effectuée par une BATTEUSE, le BLE envoyé dans une benne tractée par un collègue sera vraisemblablement à RECOLTER par un camion.

Le quatrième jour, nous attaquions une nouvelle parcelle, et c'est là que je la vis. La démarche rapide, souple mais énergique. faisant montre d'un savoir et d'une détermination que je n'avais pas discerné sur les autres parcelles déjà traitées.

Intrigué, je me renseignais pendant que l'on déchargeait mon fardier.
- Mais qui est cette personne ?
Un commis de la ferme en question, me répondit qu'elle était Hella Jolly, la nièce du fermier et administratrice du domaine.

Je le remercie et continue à effectuer mes différentes rotations. A chacune de mes approche de la parcelle, je ne pouvais m'empêcher de la chercher du regard, et de penser qu'effectivement ses MEULES (1) étaient plus que jolies, que vous dire de plus sinon que tout le reste était à l'avenant.

La concupiscence ne tarda pas à me tarauder les reins, et ce n'était pas les vibrassions des 300 CV de mon tracteur qui en étaient la cause, ... quoiqu'elles ne fissent rien pour me calmer.
Ver le milieu de l'après midi, elle me remarqua, vint vers moi, et brusquement se ravisa en souriant.
Dépité ? Non pas le moins du mode, je lui rendis son sourire et continuais ma besogne sans vergogne.

Le soir venu, la parcelle étant nettoyée, je revint chercher les hommes et les matériaux à ranger, elle me surpris en sautant sur le marche pied du tracteur, ses lèvres COQUELICOT s'ouvrant en un large sourire sur des dents blanche ... éblouissantes.

Je soutins son regard qui se voulait narquois et elle me dit :
Ici, le travail est terminé, ce soir devant la GRANGE, repas et petite fête de fin de moisson.
Demain, j'aurai besoins de vous mais sans le fardier, vous attellerez l'impériale ; ainsi je serai au dessus de votre tête. Nous allons décrocher la SALSEPAREILLE indigène, ou si vous préférez le bois du diable.

Interloqué, ne comprenant ses propos, je la fixais l'interrogeant du regard. Amusée, un nouveaux sourire, et me dit Le houblon bien sur.

Mine de rien, mon regard n'avait pas chômer, son échancrure en contrebas offrant contemplation de sa peaux couverte de gouttelettes de sueur.
Fine mouche aux aguets, sans s'en offusquer le coquelicot s'ouvrit à nouveau et l'œil brilla.

Par devers moi, je pensais : fête ce soir, FOIN d'ambages, juste occasion de te démontrer verticalement mon souhait horizontal.
Belle approche pour survoler, fouiller et prendre le temps de d'arpenter au plus profond ce paysage aux reliefs attrayant, d'y SEMER quelques graines intimes et m'abreuver au nectar poivré salé de ta fontaine à sève. Avec redites ? Qui sait ? SEPT fois ?
(1) fesse (argot)

Bon W.E. plein d'amusements. 8)
Image
La moisson risque d'être bien mince :roll: :roll: :roll: :roll:


Vous êtes tous en vacances ou quoi ? :? :?


Juste pour remonter un peu avant que le sujet ne file en 2ème page :wink: :wink:
apres avoir utilisé le dico mle voilà

je ne suis pas vénale oh non bien sur mais:

c'est en ETE que l'on voit la BATTEUSE sortir de la GRANGE pour aller RECOLTER le FOIN dans les champs où depuis quelques temps on Y revoit de beaux COQUELICOTS avec entre les ANDAINS de jolies MEULES qui nourriront cet hiver les betes
et bien moi pas besoin de saisons pour amasser du BLE et croyez moi je ne prends pas un CHARROI trop lent mais un TRACTEUR flambant neuf pour ma MOISSON à moi, , je suis actionnaire d'une société agro alimentaire et je me moque que se soit des gens qui travaillent SEPT jours sur sept pour quelques piécettes de toute façon ils ont quand meme accepter de SEMER , on dit qu'ils n'avaient pas le choix tanpis moi je roule en ferrari et je frime
ma grand mère écolo veut toujours me faire une tisane de SALSEPAREILLE
elle croit qu'avec ça je deviendrais plus humaine
mais je m'en fou chacun sa m.......
Bonjour les belles plumes.
Petite pose, c'est l'heure du repas et pas beaucoup de monde à cette heure là.
Les rues piétonnes se sont vidées de leurs passants, et on attend le retour des visiteurs.
De plus il fait chaud, donc on fait comme Charles on attend.

2 nouveaux textes. Validés bien sûr.
Merci de votre participation.

On devine que c'est un week-end festif car pas mal de touristes.
Et oui demain c'est le 14 juillet.
Je ne sais pas si il y aura des feux d'artifices car pas mal de vent, alors les risques d'incendies sont évoqués.

Bon je vous laisse.
Passez un bon après-midi.
Je repasserais ce soir