La passion se doit de rester en première page.
Un petit up
@ marie93 : complètement d'accord! :wink: :D

à la folie, passionnément ................. et on évite le pas du tout................. :roll:


C'est sans doute l'heure de passer à table mais n'allez pas croire que je vais vous lâcher ........

On se retrouve .........tout à l'heure


Salut !











.
↑ ↑ uP ! par ici l'ascenseur...........

et le panier est toujours à l'entrée.....Comment ca vous l'avez pas vu ?????????

panier.jpg


Allez pour vous encourager...................
Une belle lecture à partager

Le ramasseur de mots

Il ramasse les mots comme les autres ramassent des champignons ou des framboises, un après l’autre, en douceur ; pour ne rien laisser perdre.

Il le dit à qui veut l’entendre, il se tue presque à le leur dire, mais il garde encore un peu de place dans son panier, un peu de place pour les mots avenir.

Il dit que les gens ne savent plus cueillir les mots, les mettre cote à cote pour faire chanter la vie.
Les gens ne font plus attention et foulent les mots comme d’autres foulent les fleurs sans les voir, tout simplement parce qu’ils en voient tous les jours et ne s’étonnent plus de rien.

Il dit que les mots, ça pousse pêle-mêle au pied des arbres, comme des champignons des quatre-saisons. Il y en a de toutes sortes, de toutes tailles, de toutes les couleurs. Il y a même des mots composés qui se collent aux autres pour avoir plus de poids, dire plus de choses en une seule fois, d’un seul trait de plume. Ces mots là sont fragiles et si on les sépare, ça fait des demi-mots et on n’y comprend plus rien.

Il dit qu’il faut les ramasser délicatement, ne pas faire d’à-peu-près ; les prendre comme ils sont et les poser tout au bord du panier.

Il dit que les mots ne sont jamais seuls, ou alors c’est un cri et les cris ne sont pas des mots mais des sentiments exprimés, des peurs ou des sons envoyés au monde pour dire ce qu’on ne peut pas mettre en mots.

Les cris étouffent les mots comme une liane de lierre étouffe un merisier.

Par contre les mots, si tu en trouves un, il y en a un autre pas loin, il suffit juste de trouver le premier, c’est le plus difficile : Il faut se taire, ne rien dire, fermer les yeux et attendre d’entendre le mot venir.

Et c’est la que les mots prennent tout leur sens, quand ils se posent doucement sur les souffles du silence............
Il dit : Moi, les mots, je les aime nus, je les déshabille, je les découpe, je prends le sens de leur initiale pour découvrir leur sens initial.

Je les sépare à coups de points, je les marie à traits d’union, je les fais sonner à coup d’accents, je les coiffe ou les décoiffe, je les cisèle à coups de H, je les réduis à coups de gomme, je les punis en parenthèse, je les allonge de par S.

Je m’en méfie comme des champignons des mots. Tu sais comme c’est mauvais les mots vénéneux, si c’est mal digéré, ça te pourrit la vie.

Mais les mots, ça peut aussi faire du miel, c’est Bernard de Clairvaux qui le disait, tu sais, « il faut tirer le miel des pierres et l’huile des rochers les plus durs ». Finalement, on peut jeter les mots comme des poignées de miel en brèches.

Et puis il y a l’espace, ce petit bout de rien qui reste entre deux mots, qui les assemble par le vide, ce silence prolongé qui n’a pas de caractère puisqu’il se contente d’être là, entre deux mots.

C’est vrai, on parle de traits, de points, de pleins et de déliés mais on ne parle pas de cet espace vide qui fait chanter les mots, les fait sonner sur la portée des dits. Sans lui, les mots ne seraient qu’une longue chenille qui s’ennuie.
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Bon, allez, un bon mouvement :wink: encore quelques mots 8) rien que pour faire plaisir à Biloum, charmante animatrice motivée et dévouée :D A ce soir pour commencer les travaux d'écriture sur ce beau sujet :D
Bravo Biloum pour cette re-lecture.
J'adore Arnaud le ramasseur de mots
mais aussi le PASSEUR de mots.
Bonne animation ! Tu as déjà une jolie cueillette.
Bonsoir les Belles et futures Plumes.....


@ Marie93 , Tenderly, Leloir, votre soutien .....me va droit au coeur ..vous êtes adorables......

L'animatrice a un peu la tête dans le sac ce soir...................... :roll: Elle a du mal à maintenir le cap !!!! Elle est tout de même satisfaite de ces 13 mots passionnément déposés dans le panier...............

Elle espère surtout que "mis côte à côte " ils parviendront à faire chanter la vie.............et réveiller votre ou vos passion(s)

Petite récapitulation :

VIBRER - MURMURER

TENDRESSE - FOLIE - FRUIT - DEVORANTE - PASSIONNANTE - DOULOUREUSE - ADORATION - AMOUR - TOURMENT - DESIRABLE - EMOTION


5 - 4 - 3 - 2 - 1

Le coup d'envoi est donné........................Faites nous rêver !

Bonne inspiration à tous et toutes............


:wink:
Pour moi, celui qui vécut la passion de la cime à l'abîme, c'est sansconteste Charles Baudelaire. Aussi, ai-je choisi de vous parler d'une de ses maîtresses, sans doute la plus importante : Jeanne Duval.

Oh Jeanne, Jeanne Duval, tu inspiras à Charles Baudelaire bien plus que de l'AMOUR car il nourrit pour toi pendant presque 17 ans une véritable passion.
Il faut dire qu'il ne voulait aimer que jusqu'à la FOLIE et ne savait VIBRER que dans les sentiments qui sont tout à la fois TOURMENT et ravissement.
Qu'avais-tu de si DESIRABLE à ses yeux qui provoquât à ce point son ADORATION pourtant souvent mêlée de haine à ton égard ?
En raison de la couleur de ta peau, il t'appelait sa " Vénus noire ". De ce fait tu étais son FRUIT non défendu venu d'une île qui serait Haïti.
Tu savais manier un apparent détachement pour entretenir le mystère féminin qui permet à la relation amoureuse de rester PASSIONNANTE.
Il connut, grâce à toi ou à cause de toi, une palette d'EMOTIONS hors du commun des mortels, où se mêlent TENDRESSE et férocité, où Eros et Thanathos s'unissent dans un DOULOUREUX mariage pour ainsi devenir quelque-chose de vraiment monstrueux, un ogre DEVORANT autant les coeurs meurtris que les âmes maudites.
Tu lui inspiras la plupart de ses poèmes dans son recueil " les fleurs du mal " dans lequel, bien qu'il semble MURMURER de romantiques mots d'amour,
on l'entend malgré tout hurler son désarroi, que l'on nommera plus tard : le spleen baudelairien.
Voici quelques extraits de sa poésie :
" Bizarre déité, brune comme les nuits,
au parfum mélangé de musc et de havane
oeuvre de quelque obi, le Faust de la savanne,
sorcière aux flancs d'ébène, enfant de noirs minuits.
- Cette bohème-là, c'est mon tout, ma richesse,
ma perle, mon bijou, ma reine, ma duchesse,
celle qui m'a bercé sur son giron vainqueur
et qui dans ses deux mains a réchauffé mon coeur .
- Quand la nature, grande en ses desseins cachés,
De toi se sert, ô femme, ô reine des péchés,
- De toi, vil animal, pour pétrir un génie ? "

" Jeanne " de Laurent Voulzy- https://www.youtube.com/watch?v=mIC881PVNGQ -
Jeanne Duval et Baudelaire.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Voilà le mien !!


Que nous étions heureux, libres, nus, sans contrainte !!
Une vie PASSIONNANTE emplie d’ EMOTIONS comme celle d’écouter le vent VIBRER sur les feuilles des arbres, l’eau limpide des ruisseaux MURMURER des mots d’ AMOUR . Nous ne pensions qu’à nous aimer sans pudeur mais pas sans FOLIE et, repus de plaisir, nous nous régalions de FRUITS juteux, de baies savoureuses et de noix croustillantes, entourés d’animaux au regard plein de TENDRESSE !!
C’était beau, magique et nous étions en ADORATION devant cette Nature sublime, notre Paradis !!
Mais maintenant ? Quoi ?
Quelle issue DOULOUREUSE sur de multiples TOURMENTS à cause de sa curiosité DEVORANTE ?
Certes, elle était bien DESIRABLE cette jolie Pomme mais pourquoi l’a-t-elle bouffée, cette conne ???
Adam

Bonne soirée :wink:
Je suis présente dans le monde, dans les jardins, dans les maisons...
Avec habilité, je tisse ma toile de résille noire.
De cette forme géométrique, je vis avec
vous.
Dois-Je vous MURMURER mon nom...
Ma vue fait VIBRER de peur et dénote une ÉMOTION démente...
Je suis une petite bête non DÉSIRABLE mais ma vie est PASSIONNANTE et enrichissante.
J' ai rêvé toute la nuit de TENDRESSE .
Je partage avec vous , le FRUIT de l'AMOUR....vos premiers gestes hésitants...vos étreintes DÉVORANTES... vos rejets....vos infidélités , vos disputes DOULOUREUSES....Ainsi que les TOURMENTS vécus.
Je suis surprise par l'ADORATION humaine....une étincelle...un moment de FOLIE....
《 point de vue d' une araignée .》


bonne soirée à tous.
bises
Candice34
En me relisant, j'ai vu que j'ai oublié 2 mots, ce qui fait que " dévorant " sans eux n'est plus un participe passé. Revoici mon texte corrigé.

Oh Jeanne, Jeanne Duval, tu inspiras à Charles Baudelaire bien plus que de l'AMOUR car il nourrit pour toi pendant presque 17 ans une véritable passion.
Il faut dire qu'il ne voulait aimer que jusqu'à la FOLIE et ne savait VIBRER que dans les sentiments qui sont tout à la fois TOURMENT et ravissement.
Qu'avais-tu de si DESIRABLE à ses yeux qui provoquât à ce point son ADORATION pourtant souvent mêlée de haine à ton égard ?
En raison de la couleur de ta peau, il t'appelait sa " Vénus noire ". De ce fait tu étais son FRUIT non défendu venu d'une île qui serait Haïti.
Tu savais manier un apparent détachement pour entretenir le mystère féminin qui permet à la relation amoureuse de rester PASSIONNANTE.
Il connut, grâce à toi ou à cause de toi, une palette d'EMOTIONS hors du commun des mortels, où se mêlent TENDRESSE et férocité, où Eros et Thanathos s'unissent dans un DOULOUREUX mariage pour ainsi devenir quelque-chose de vraiment monstrueux, un ogre DEVORANT, qui l'est autant des coeurs meurtris que des âmes maudites.
Tu lui inspiras la plupart de ses poèmes dans son recueil " les fleurs du mal " dans lequel, bien qu'il semble MURMURER de romantiques mots d'amour,
on l'entend malgré tout hurler son désarroi, que l'on nommera plus tard : le spleen baudelairien.
Voici quelques extraits de sa poésie :
" Bizarre déité, brune comme les nuits,
au parfum mélangé de musc et de havane
oeuvre de quelque obi, le Faust de la savanne,
sorcière aux flancs d'ébène, enfant de noirs minuits.
- Cette bohème-là, c'est mon tout, ma richesse,
ma perle, mon bijou, ma reine, ma duchesse,
celle qui m'a bercé sur son giron vainqueur
et qui dans ses deux mains a réchauffé mon coeur .
- Quand la nature, grande en ses desseins cachés,
De toi se sert, ô femme, ô reine des péchés,
- De toi, vil animal, pour pétrir un génie ? "
Coucou à tous! :D 8 heures, une belle heure pour se lever :roll: 8) un petit UP devant le café :wink: Réveillez vos petites cellules grises et concoctez nous de beaux textes ... d' Amour bien sûr! 8) :D
Bonjour les Plumes................

Ah!!! Chouette ! :wink: le petit trio fidèle........ a ouvert le bal.................
Je me fais un plaisir de valider vos textes.....
@mayah : :wink: Action réaction ! tu m'as devancée..........tant mieux ! surtout à une heure où mes neurones étaient en Stand-by....

@ Tenderly : Ta bonne humeur est contagieuse.............et même si je ne suis pas vraiment en très bon état de marche............je m'y cramponne...

Faut dire qu'il manque encore une bonne partie de la troupe à réveiller ......

Doucement mais sûrement .........Je vous laisse boire votre petit café...............Le mien va refroidir......

Je vous retrouve bientôt................

Bonne journée..............
Biloum, il est midi et les MV tombent en deuxième page !
Ils devraient être au zénith, en bonne place.
Bon appétit à vous
@ marie93 : merci pour le UP de secours ma belle !!

Et bé ???? que se passe -t-il donc ??????????????

Vous vous endormez sur vos lauriers........!!!!Pas bien ca !!!!

Gros syndrome de la feuille blanche............... :wink: :wink: :wink: ????

Ne me dites-pas que le thème vous pose encore problème???????????

Je m'inquiète moi !!! :( que dois je penser de votre silence radio ????

Tourmentez moi!!!! OUI mais avec des mots, qui parlent de passions débordante ...............dévorante............

Faites nous vibrer quoi !!!!


Je compte sur vous.................. :wink:

Me laissez pas tomber ..............
↑ uN uP absolument pétri de désespoir.............. :(


y'a-quelqu'un.jpg






Allez ! les plumes....................Répondez moi !
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.